Archives de catégorie : Épidémiologie

De la perte de biodiversité à la rébellion des peuples

Extrait d’un article à paraître en juin dans un magazine.

Il est devenu clair, quand a fallu comprendre l’origine de la pandémie de Covid-19, que la perte de biodiversité fait que des maladies susceptibles de se transmettre entre vertébrés débouchent aujourd’hui de plus en plus souvent sur des zoonoses : des maladies animales se transmettant aux hommes, les chauves-souris constituant en particulier, en raison de leur bonne résistance aux virus, un réservoir privilégié de maladies pouvant se transmettre aux humains. 

Dans un autre ordre d’idées, la globalisation économique fait que la production manufacturière se concentre dans des zones de rentabilité maximale qui sont aussi celles bien sûr où les populations sont présentes en fortes densités. C’est dans ce contexte qu’est intervenue une innovation née dans les bureaux d’études de la firme automobile Toyota : la pratique du flux tendu dans la gestion des chaînes d’approvisionnement, la réduction maximale des stocks associée à la vitesse maximale de réapprovisionnement, et ceci pour diminuer les frais de stockage. La confiance a été accordée à un processus permettant qu’un produit qui manque sur les rayons dans une région du monde s’y retrouvera rapidement en raison de la connaissance immédiate du niveau des stocks sur l’ensemble du réseau que le numérique autorise désormais et à la facilité de l’approvisionnement par voie maritime ou aérienne dans des processus de plus en plus automatisés et robotisés.

Continuer la lecture de De la perte de biodiversité à la rébellion des peuples

Partager :

Les immunodéprimés seront-ils les laissés pour compte de notre nouvelle gestion de la Covid ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Comme l’indique l’article du Monde « Covid 19 : les immunodéprimés, l’autre population de patients en réanimation », environ 230.000 personnes en France sont immunodéprimées et vont se retrouver fortement exposées à la Covid, alors qu’elles constituent une population particulièrement exposée aux formes graves de la maladie. Un article hier dans le Washington Post « As covid restrictions ease, millions of at-risk Americans worry » posait la question dans les mêmes termes pour les États-Unis.

Y a-t-il là une application d’un darwinisme social (dû à Herbert Spencer, mais peu apprécié de Darwin lui-même), voire même un nouvel eugénisme refusant de dire son nom ? Allons-nous délibérément laisser mourir une part des plus faibles parmi nous au bénéfice proclamé de la « liberté », alors qu’il ne s’agit là qu’une dérive libérale de plus de l’idéologie d’individualisme forcené ayant cessé de vouloir faire société qui nous détruit peu à peu ?

Partager :

La Covid et la grippe, similitudes et différences, par Jean-Baptiste Auxiètre

Tout d’abord l’immunité acquise. En gros elle est au moins du double pour la grippe en durée à celle de la Covid : 1 an pour la première et en gros 6 mois au mieux pour la seconde.

Ensuite les variants : d’une façon générale vous n’êtes pas immunisé pour le variant suivant et pour la plus grande partie car la durée d’immunité est trop courte mais en plus la variation est telle que les anticorps restants ne reconnaissent plus le virus.

Sont-elles des maladies saisonnières : pour la grippe oui, elle disparaît quasiment totalement en été, hélas pour la Covid, elle ne disparait pas du tout, il y a seulement une atténuation. Donc il n’y a pas cet effet de « nettoyage » pour la Covid comme pour la grippe ce qui explique que l’on ait des vagues en continu et pas une vague par an et donc que contrairement à d’autres maladies respiratoires, la pandémie ne se limite pas à une ou deux vagues mais à une multitude de vagues pour la Covid.
Continuer la lecture de La Covid et la grippe, similitudes et différences, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :

Quand l’Éducation Nationale fait semblant, par Pakacontakt

J’ai eu dans ma classe une élève cas contact lundi (elle toussait et était fatiguée ; des parents qui se contrefichent des risques de contaminations pour les autres). Mardi, fièvre et absente ; mercredi soir, on apprend qu’elle est positive ; embouteillage dans les pharmacies pour les tests des autres élèves cas contact (pour certains, pas possible avant vendredi matin). Pour moi, l’EN considère que je ne suis pas cas contact, et donc que je n’ai pas à me tester, parce que si par malheur je suis positif, il leur faut fermer la classe vu qu’ils n’ont plus de remplaçant…

Depuis, une autre élève cas contact de son père positif depuis jeudi dernier va revenir lundi en classe (il lui a suffi de faire un test en pharmacie vendredi alors que le virus n’a pas encore incubé chez elle, puis « deux autotests à la maison avec attestation sur l’honneur » (famille anti-tout si vous voyez ce que je veux dire…), autant dire qu’elle va nous ramener une seconde fois le virus (si les parents le déclarent, ce qui n’est pas sûr du tout).
Continuer la lecture de Quand l’Éducation Nationale fait semblant, par Pakacontakt

Partager :

Nous les enseignants, sommes envoyés au casse-pipe, par Anne

Bonjour Monsieur,

Je viens de vous écouter.

2022 ne sera pas meilleure que les autres années à moins que les faits ne donnent rapidement raison à Angelique Coetzee… [P.J. Ce médecin sud-africain a démenti les propos optimistes qui lui ont été attribués].

Mon mari et moi avons vraisemblablement eu le coronavirus fin 2019. Virus d’origine. Une version légère diraient les médecins. Merci pour la version légère, mais passons.
Continuer la lecture de Nous les enseignants, sommes envoyés au casse-pipe, par Anne

Partager :

Quand néolibéraux et anti-vaccins nous accoutument à la mort et la dépréciation de la vie !, par Yorgos Mitralias

Un résultat passé totalement inaperçu des politiques anti-Covid en place, est qu’elles banalisent la mort, qu’elles nous accoutument à la mort! Ici on n’a pas affaire à quelque chose de secondaire ou d’anodin, d’un dommage collatéral des politiques anti-Covid de nos gouvernements, mais peut être de leur conséquence la plus terrible et effrayante, celle qui promet les pires malheurs à moyen et à long terme…

La plus éclatante preuve de cette accoutumance mortifère est évidemment l’absence totale de toute mobilisation de protestation contre l’hécatombe désormais quotidienne de morts victimes du Covid. Après des semaines, des mois et des années de pandémie, la perte des centaines des milliers et des millions de vies, est devenue partie intégrante du paysage quotidien, quelque chose d’aussi “normale” et prévu d’avance que le lever et le coucher du soleil. Et force est de constater que cette accoutumance est renforcée jour après jour par les déclarations et les mesures de nos gouvernants qui, très cyniquement, n’hésitent pas de présenter ces hécatombes presque comme des sacrifices nécessaires et inévitables sur l’autel… de la bonne marche de l’économie de marché !
Continuer la lecture de Quand néolibéraux et anti-vaccins nous accoutument à la mort et la dépréciation de la vie !, par Yorgos Mitralias

Partager :

Piqûre de rappel : Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion – le 5 avril 2021

Ce billet a paru le 5 avril de cette année : il y a huit mois et 23 jours, ou si vous préférez, il y a 267 jours.

N’oubliez jamais que le Blog de PJ vous offre un moyen pratique et peu coûteux de vous projeter dans l’avenir.

Notre culture déiste majoritairement chrétienne et pour certains, musulmane, est la cause du biais de pensée faisant obstacle à une véritable gestion de la pandémie. Notre disposition d’esprit est d’attendre le miracle : médicament-miracle ou immunité-miracle. Peut-être pas indéfiniment mais, la preuve est faite, au moins un certain nombre d’années. Notre erreur est là.
Continuer la lecture de Piqûre de rappel : Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion – le 5 avril 2021

Partager :

Covid-19 : Résumé d’une discussion avec un anti-vax dans ma famille, par rainbow

– Le covid c’est une invention : c’est une grippette. Les gouvernements nous mentent sur les chiffres et la mortalité et que cela a fait moins de morts que la grippe. Les médias aussi : il n’y a pas eu plus de morts. Cela ne touche que les vieux et on ne doit pas bloquer la société pour ça.

– Je lui réponds que je ne vois pas pourquoi des chiffres officiels de mortalité seraient trafiqués et j’ai du mal à penser que chaque pays donnerait de faux chiffres de surmortalité.

– Oui mais j’ai vu un professeur d’université qui a dit que les chiffres étaient faux, c’est un prof d’université donc il ne peut pas mentir.
Continuer la lecture de Covid-19 : Résumé d’une discussion avec un anti-vax dans ma famille, par rainbow

Partager :

Covid-19 – ALERTE OMICRON : ANALYSE DES DONNEES DE MESURE EN PROVENANCE D’AFRIQUE DU SUD, par Philippe Soubeyrand

Et ce qui suit va bien évidemment, à l’encontre de tout discours manipulateur réalisé sur fond de novlangue oligarchique visant à taire la dangerosité du variant Omicron du virus SARS-CoV-2 ; l’économie d’abord, la pandémie ensuite… Car vous avez probablement vu passer, ici ou là, certains titres d’articles de presse du style de celui-ci :

« Le vaccin Pfizer protège à 70% contre les formes graves. »

Enfin bref, « blablabla » comme dirait Greta Thunberg, surtout si elle savait ce qui va suivre ! Alors certes, il est probablement très rassurant en effet, de dire les choses ainsi à tout quidam qui se respecte, si ce n’est que tout cela nous est présenté à la manière d’un vrai trompe-l’œil…
Continuer la lecture de Covid-19 – ALERTE OMICRON : ANALYSE DES DONNEES DE MESURE EN PROVENANCE D’AFRIQUE DU SUD, par Philippe Soubeyrand

Partager :