Archives de catégorie : La survie de l’espèce

Jeunes gens, déclenchez une révolution pacifique, paysanne et poétique ! par Régis Pasquet

Jeunes gens, mêlez-vous de ce qui vous regarde !

Pendant combien de temps encore accepterez-vous de subir les contrecoups de la crise sanitaire, composante bien visible d’une incontestable crise écologique majeure ?

Nombre d’entre vous, et cela est intolérable, ont faim, sont mal ou pas logés, sont mal ou pas soignés et la mort dans l’âme se résignent à abandonner leurs études, ignorant si cette décision est provisoire ou définitive. Les difficultés que vous rencontrez pour trouver les stages indispensables à votre formation et à la validation de vos travaux ajoutent à votre détresse.

Nombre d’entre vous constatez avec colère la dégradation de notre environnement et l’insuffisance des décisions prises pour y remédier.

Néanmoins, d’un peu partout, des associations, des particuliers qui croient plus que jamais à l’entraide, proposent leur soutien et leur concours.  Cela est essentiel car il s’agit maintenant de sauver des vies. Cela témoigne aussi de la tristesse des habitants de ce pays qui comprennent à quel point la situation est périlleuse et sera terrible lorsque leurs enfants et petits-enfants auront définitivement perdu l’espoir.

Continuer la lecture de Jeunes gens, déclenchez une révolution pacifique, paysanne et poétique ! par Régis Pasquet
Partager :

Les gens veulent un monde plus vert et plus heureux maintenant. Mais nos politiciens ont d’autres idées, par George Monbiot

Un article dans The Guardian : Les gens veulent un monde plus vert et plus heureux maintenant. Mais nos politiciens ont d’autres idées, le 21 juillet 2020.

Le « retour à la normale » de Boris Johnson ne fera que renforcer le consumérisme aux dépens de la planète – nous devons y résister.

Là-bas, quelque part, indiqué sur aucune carte mais tout près, se trouve une terre promise appelée Normal, à laquelle nous pouvons retourner un jour. C’est la géographie magique que nous enseignent les hommes politiques, comme Boris Johnson avec son « retour significatif à la normalité ». C’est l’histoire que nous nous racontons à nous-mêmes, même si nous la contredisons à la pensée suivante.
Continuer la lecture de Les gens veulent un monde plus vert et plus heureux maintenant. Mais nos politiciens ont d’autres idées, par George Monbiot

Partager :

Jamais l’Intelligence Artificielle n’égalera le génie humain ! La preuve !

Grégory Maklès m’envoie ceci (nous réfléchissons beaucoup lui et moi depuis La survie de l’espèce [2012] à un univers de robots nous ayant entièrement remplacés) :

Je lui réponds : “C’est la preuve ultime qu’aucune IA n’égalera jamais le génie humain !” Souvenez-vous en effet du prix Eurovision 1974 :

P.S. Ne vous méprenez pas : je considère véritablement qu’ABBA furent des génies de la chanson de variétés, et la culture populaire vaut bien la culture savante des zélites. “Rien d’humain ne m’est étranger !”, ce n’est pas la devise de l’anthropologue : c’est sa vocation !

Partager :

Le striatum ne nous laisse malheureusement aucune chance

Ouvert aux commentaires.

Le Blog de Paul Jorion est comme vous le savez *Le seul Blog optimiste du monde occidental*. Ce n’est pas sur mon blog que vous entendrez prononcer des propos aussi noirs que dans la vidéo ci-dessous, qui montrent le genre humain comme irrémédiablement condamné. Constatez vous-mêmes à quoi vous échappez en venant plutôt tenir ici des propos positifs !

Partager :

Les antihumanismes et la survie de l’espèce

Ouvert aux commentaires. On assiste depuis quelque 150 ans à la montée en puissance de différentes réflexions généralement appelées «…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Les êtres humains ne sont pas naturellement outillés pour se soucier de la survie de l’espèce, par Vincent Burnand-Galpin

Ouvert aux commentaires. Nous avons vu que les biologistes caractérisent les espèces telles que la nôtre comme « colonisatrices »…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

MÄRZ 2020 : BEGEGNUNG MIT MEINEN LESERN IN BERLIN UND LEIPZIG

 
Ich werde in der Woche vom 9. bis zum 15. März in Deutschland sein, und zwar in der ersten Hälfte in Berlin und in der zweiten Hälfte während der Buchmesse in Leipzig.

 
 

Möchten Sie ein Treffen, einen Vortrag, eine Debatte vorschlagen? Dann schreiben Sie mir bitte hier.

Partager :

Mars 2020 : j’irai à la rencontre de mes lecteurs à Berlin et à Leipzig

Si vous souhaitez que nous nous rencontrions, que je fasse une conférence, je serai à Berlin au début de la semaine de 9 au 15 mars et à Leipzig en fin de semaine, écrivez-moi ici.
Partager :

Adapter les pratiques agricoles à la vitesse du changement climatique, par Roberto Boulant

La différence entre climatologie et météorologie repose sur l’utilisation d’unités de temps différentes sur des échelles géographiques distinctes. La décennie pour le climat avec des moyennes mensuelles et annuelles sur 30 ans à l’échelle d’une région, et la journée pour la météorologie pouvant aller jusqu’à la micro-échelle d’une maille de 1,3km.

Le problème étant que dans le cadre du changement climatique en cours (et bientôt basculement au vu de l’inertie de nos gouvernements), il existe souvent de grosses divergences entre les projections à moyen et long terme et les relevés sur le terrain.

Continuer la lecture de Adapter les pratiques agricoles à la vitesse du changement climatique, par Roberto Boulant

Partager :

Trans-Mutation – Paul Jorion : A quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?

Ouvert aux commentaires.
Partager :

« Paul Jorion est un homme raisonnable (il n’est pas fou) », le 9 août 2019 – Retranscription

Retranscription de « Paul Jorion est un homme raisonnable (il n’est pas fou) », le 9 août 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le vendredi 9 août 2019 et aujourd’hui, ma petite vidéo s’intitulera « Paul Jorion est un homme raisonnable (il n’est pas fou) ».

Qu’est-ce qui m’a fait penser à vous faire un petit exposé de ce type-là ? C’est un ensemble de choses. J’ai en particulier réfléchi hier. Il s’est fait que j’ai appris la mort, comme nous tous, de Jean-Pierre Mocky quelques minutes avant de devoir sortir. Et donc, j’ai mis deux lignes, je suis revenu un peu plus tard et j’ai complété avec les idées qui m’étaient venues par la suite. Et, Jean-Pierre Mocky, vous le savez, c’est quelqu’un qui a fait de l’excellent cinéma. On a dit souvent à propos de ses films que c’était fait par un fou et, à ce moment-là, tout le monde pouvait dire : « Non, regardez, c’est Jean-Pierre Mocky. Regardez ce qu’il a déjà fait. Ce n’est pas un fou ! C’est quelqu’un de très raisonnable mais qui choisit, à certains moments, de parler de certaines choses de telle et telle manière ». Parce que, vous le savez, il y a toujours un message. C’est un message toujours d’une grande humanité. Il emploie tous les moyens qui sont à la disposition des gens qui n’ont pas beaucoup de pouvoir, c’est-à-dire la dérision, l’ironie, se moquer des imbéciles comme ce monsieur, vous avez dû le voir, qui est devenu viral. C’est-à-dire qu’il y a 2 cinglés de partisans de Trump dans une réunion et ce monsieur habillé en vert ne peut pas s’empêcher d’éclater d’un fou-rire qu’il n’arrive pas à arrêter. On voit bien que c’est de bon cœur. Il se dit : « J’ai affaire à des cinglés », mais là, de vrais cinglés. Il suffit de les voir avec leur casquette « Make America Great Again ». Manifestement, des suprémacistes blancs qui n’osent pas s’appeler de cette manière-là, en particulier.

Continuer la lecture de « Paul Jorion est un homme raisonnable (il n’est pas fou) », le 9 août 2019 – Retranscription
Partager :