Archives par mot-clé : Confinement

Covid-19 – Aux États-Unis : La guerre et le déshonneur


Le 3 avril, dans une vidéo ici, je citais Churchill qui aurait dit à propos des accords de Munich : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre ». Je transposais en « Vous avez voulu éviter les pertes économiques au prix des vies humaines. Vous avez les morts et vous aurez la dépression ».

Je parlais du choix que faisaient les nations entre deux stratégies : celle de la Chine, que nos nations ont décidé de vilipender pour distraire du fait que l’on aurait pu sauver un nombre considérable de vies chez nous en adoptant dès le début sa stratégie de l’humain avant tout, et celle des États-Unis, de ménager la chèvre et le chou, qui fait qu’ils auront mangé le chou tout en tuant la chèvre.

Voyez le diagramme ci-dessus : la catastrophe aux États-Unis tourne au désastre ; le Texas et la Floride reconfinent ; il n’y a jamais eu autant de nouveaux cas que dans la journée d’hier ; le nombre de chômeurs continue d’augmenter, le DJIA a perdu 2,84% et le Nasdaq, 2,59%.

Partager :

Covid-19 : il y a contamineur et contamineur, par Timiota

Tiens, (cf. Mediapart (payant) Des chercheurs revoient le seuil d’immunité collective à la baisse) les études sur la « vraie structure » (fractale en gros) du R0 indique que le seuil d’immunité pourrait s’abaisser énormément si les « superspreads » sont sous contrôle. En effet, si le R0 moyen de 2,9 est en réalité la superposition de 100 cas où

– à 70% vous ne contaminez personne
– à 25% vous en contaminez 3
– à 5% vous en contaminez 30

(pour simplifier)

… alors vous passez à l’extinction statistique en tuant les cas « 5% qui contaminent 30 ». Ceci pourrait, disent diverses études, être atteint dès 14-20% d’immunité (quand même x3 vs ce jour). Et en tout cas rendrait la deuxième vague assez plate. Continuer la lecture de Covid-19 : il y a contamineur et contamineur, par Timiota

Partager :

Le coronavirus et le sort de la civilisation industrielle, par Paul Arbair

Entretien accordé à Işın Eliçin du média indépendant turc Medyascope.tv. Sur le propre site de Paul Arbair. Ouvert aux commentaires.

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 dans le monde s’élève désormais à près de quatre millions et demi et le nombre de décès à plus de 300.000. Tout cela s’est produit en seulement 4 mois. Que vous inspirent ces chiffres, et que nous disent-ils sur le monde dans lequel nous vivons ?

La première chose à dire est qu’il convient de faire preuve de prudence lorsque l’on examine et commente ces chiffres, car les méthodes de comptage et recensement des cas et des décès diffèrent entre les pays, et leur fiabilité et leur sincérité sont discutables dans un certain nombre d’entre eux. Il est donc trop tôt pour former et exprimer une opinion définitive sur l’ampleur et la gravité de la pandémie, d’autant plus qu’elle est toujours en cours.

Continuer la lecture de Le coronavirus et le sort de la civilisation industrielle, par Paul Arbair

Partager :

« Comment sauver le genre humain » au temps du Coronavirus ? le 26 avril 2020 – Retranscription

Retranscription de « Comment sauver le genre humain » au temps du Coronavirus ? le 26 avril 2020.

Bonjour, nous sommes le dimanche 26 avril 2020 et je dois faire un petit exercice qui s’appellera : « Comment sauver le genre humain » au temps du Coronavirus ? Et la petite astuce, c’est que les premiers mots « Comment sauver le genre humain » sont entre guillemets parce qu’il s’agit du titre du livre que j’ai écrit avec Vincent Burnand-Galpin et qui fait partie de ces ouvrages maudits qui sont sortis en période de confinement, c’est-à-dire que vous n’avez toujours pas l’occasion de l’acheter [si, si : ce n’est plus vrai]. Vous pouvez l’acheter probablement sous forme numérique, quelque part. Il y a eu quelques exemplaires chez Amazon que les gens ont rapidement achetés. On était encore à l’époque du flux tendu. Et voilà, donc, il n’est pas vraiment disponible [si, si : ce n’est plus vrai]. Si, il est dans des caisses chez des libraires, dans leur cave ou bien déjà sur les rayons, prêts à être vendus.

Ce n’est pas pour ça que je vous en parle. Ce qui m’intéresse, je voudrais m’intéresser à l’actualité de ce livre. C’est une actualité tout à fait virtuelle [non, non : ce n’est plus vrai] mais la question que je me posais ce matin, c’est : « Est-ce que ce qu’on a dit tient bien dans la tourmente ? C’est-à-dire est-ce qu’il y aura déjà des raisons de modifier ce qui est écrit dans le bouquin ou bien non ? »

Continuer la lecture de « Comment sauver le genre humain » au temps du Coronavirus ? le 26 avril 2020 – Retranscription

Partager :

Qu’est-ce que le R0 ?, par Alexis Toulet

@ Jeff Lebeaufski

Le R0 est une fantaisie mathématique…

C’est un paramètre fondamental pour les épidémiologistes. Voir par exemple ici.

le R qui passe de – à + ne dit pas que nous allons avoir une deuxième vague…

Si chaque personne contaminée en contamine 0,5 autre en moyenne (R=0,5) alors 100 personnes en contamineront 50 lesquelles en contamineront 25 etc. Au final, on arrivera à un total de 200, et le rythme des nouveaux cas n’aura pas cessé de diminuer au fil du temps.

Continuer la lecture de Qu’est-ce que le R0 ?, par Alexis Toulet

Partager :

Allemagne : les prémices de la deuxième vague, par Alexis Toulet

Ouvert aux commentaires.

Le déconfinement allemand est moins précipité que le nôtre : d’une part les cas outre-Rhin avaient vraiment diminué avant le démarrage du déconfinement le 20 avril, d’autre part ils ne sont jamais montés au même niveau que chez nous. Cela n’a pas empêché leur virologue vedette Christian Drosten de dire que tout cela semblait trop précipité et bien imprudent, certes, mais enfin ils ont quand même été nettement plus prudents que nous.

Et que croyez-vous qu’il arrivât ? Continuer la lecture de Allemagne : les prémices de la deuxième vague, par Alexis Toulet

Partager :