Archives par mot-clé : Confinement

Covid-19 : Le « mystère Macron », par Alexis Toulet

Je soupçonne que les historiens de l’avenir étudiant cette crise en France poseront la question d’un “mystère Macron”.

Même si le brillant de l’esprit n’est pas tout à fait la même chose que l’intelligence, il est difficile de prétendre qu’Emmanuel Macron serait stupide – il ne l’est certainement pas. Pourtant, à la différence de la quasi-totalité des autres dirigeants qui ont pu faire des erreurs, mais en ont ensuite le plus souvent tenu compte pour du moins essayer de faire mieux, lui s’est obstiné, répétant encore et encore la même erreur.

Le souci est psychologique, j’en ai peur. Difficile d’en dire davantage, sauf à spéculer complètement, mais qu’est-ce que cela pourrait être d’autre qu’une raison psychologique – incluant à l’évidence une composante de déni des réalités ?
Continuer la lecture de Covid-19 : Le « mystère Macron », par Alexis Toulet

Partager :

Covid-19 : Des confinements à l’efficacité déclinante, par a113

courbe pourpre : les entrées en soins intensifs
courbe bleue : la dynamique de ces entrées

ce, depuis fin Mars 2020->hier

les traits noirs représentent la pente de la baisse des entrées liée à « l’efficacité » des différents confinements et montrent l’inefficacité du confinement en cours ++++ (qui plus est, depuis 48h la pente est quasi nulle, mais pas assez de recul pour le « certifier »)

Partager :

Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion

Notre culture déiste majoritairement chrétienne et pour certains, musulmane, est la cause du biais de pensée faisant obstacle à une véritable gestion de la pandémie. Notre disposition d’esprit est d’attendre le miracle : médicament-miracle ou immunité-miracle. Peut-être pas indéfiniment mais, la preuve est faite, au moins un certain nombre d’années. Notre erreur est là.

Et ce miracle, on nous l’annonce invariablement pour demain. Après la potion miracle marseillaise, sa forme la plus récente est le vaccin miracle. Oui, le vaccin va limiter la propagation un certain temps et calmer le jeu probablement pour la durée de l’été. Mais le miracle demeurera un mirage car certains variants apparaissent et, bénéficiant d’une sélection positive, prospèrent. Nous nous retrouverons plus que probablement sur la case zéro à la venue de l’automne ou de l’hiver, attendant que de nouvelles générations du vaccin nous protègent des variants nouvellement apparus. Par ailleurs, et de manière générale, un vaccin produit une immunité sensiblement de la même durée que celle que la maladie elle-même assure, soit 8 à 9 mois seulement.

Continuer la lecture de Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion

Partager :

Covid-19 : Qui sera opposé à Marine Le Pen ? (ce ne sera pas Emmanuel Macron), par Alexis Toulet

« Un A320 se crashe tous les jours », comme rappelé fortement par François Salachas, neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (sur BFMTV)

Autres paroles de soignants :

« Nous ne sommes pas assez protégés et nous avons l’impression d’un train lancé à grande vitesse »
« Nous avons l’impression de ne pas avoir été entendus à temps »
« Nous n’avons pas les bras pour nous occuper des patients »
« Nous allons droit dans le mur »
« On essaye de camper sur cette position de ne pas confiner et de ne pas fermer les écoles alors que la situation est absolument dramatique »
« Stratégie mortifère du gouvernement »
« La vaccination ne peut pas aller plus vite que les arrivées des doses »

Continuer la lecture de Covid-19 : Qui sera opposé à Marine Le Pen ? (ce ne sera pas Emmanuel Macron), par Alexis Toulet

Partager :

Quelle est cette liberté que nous défendons coûte que coûte, au risque de notre vie dans la pandémie actuelle ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Est-ce la liberté de déplacement ? nous ne l’avons déjà plus !
Est-ce la liberté de gagner de l’argent ? nous ne l’avons déjà plus !
Est-ce la liberté de consommer ? celle-là nous l’avons encore mais parfois sans grande utilité.

Alors qu’est-ce que nous reprochons à tester, tracer, isoler (et que l’information soit publique) ?

Est-ce le fait d’être tracé ? Tout le monde accepte d’être de fait tracé par son smartphone, mais sans doute pas que cela soit rendu public comme en Chine ou en Corée ? Chacun sait que sur Google on peut retrouver sans peine l’ensemble de ses déplacements.
Continuer la lecture de Quelle est cette liberté que nous défendons coûte que coûte, au risque de notre vie dans la pandémie actuelle ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :

Covid-19 : Reconfinement en catastrophe au Royaume-Uni

The Guardian : England’s new Covid restrictions likely to stay ‘for months’ until vaccine rollout, le 20 décembre 2020

Le ministre de la Santé a déclaré que les nouvelles mesures de confinement imposées samedi à des millions de personnes pourraient devoir rester en place plusieurs mois, jusqu’à ce que le vaccin ait été déployé sur l’ensemble du Royaume-Uni.

Les gares sont engorgées de voyageurs s’efforçant de quitter Londres.

La Belgique et les Pays-Bas interrompent les liaisons aériennes et ferroviaires avec le Royaume-Uni.

Partager :

Covid-19 : La navigation à vue désormais permanente, par a113

La courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : « dynamique » (d%)
si >0 , les services se remplissent
si=0 , situation en plateau
si<0 , les services se vident.

la courbe rouge est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimations (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

__________________________________________________________________________________________________

Le graphe représente la situation en réanimation depuis mars

Le « plateau » est très instable, la tendance de la dynamique est hélas à la hausse, bien que restant légèrement inférieure à zéro (-2.4%).

Les R effectifs en Europe sont à 1.0 voir un peu plus +++ (1.03 en France, hier soir et 1.14 en Allemagne).

C’est donc un virus qui s’est diffusé de façon endémique cet été et qui ne demande qu’à se développer.

Il n’ y aura pas de 3ème, voire nième vague… mais, chaque fois que l’on relâchera les restrictions, la diffusion se fera de façon de fait « épidémique ».

Les conditions de vie (météo, adhésion de la population aux règles …) feront le reste.

Les mesures seront donc réajustées au fur et à mesure, donnant un aspect en plateau ondulant (moyenne de 170 entrées en réa depuis une semaine (à comparer à la courbe en avril-mai qui montrait une baisse soutenue tendant vers le zéro en juin).

La seule solution est donc dans le(s) vaccin(s).

La communication sur la politique de dépistage du gouvernement reste toujours très « éthérée », restant donc assez inefficace.

Rien d’enthousiasmant.

Partager :