Piqûre de rappel : Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion – le 5 avril 2021

Ce billet a paru le 5 avril de cette année : il y a huit mois et 23 jours, ou si vous préférez, il y a 267 jours.

N’oubliez jamais que le Blog de PJ vous offre un moyen pratique et peu coûteux de vous projeter dans l’avenir.

Notre culture déiste majoritairement chrétienne et pour certains, musulmane, est la cause du biais de pensée faisant obstacle à une véritable gestion de la pandémie. Notre disposition d’esprit est d’attendre le miracle : médicament-miracle ou immunité-miracle. Peut-être pas indéfiniment mais, la preuve est faite, au moins un certain nombre d’années. Notre erreur est là.

Et ce miracle, on nous l’annonce invariablement pour demain. Après la potion miracle marseillaise, sa forme la plus récente est le vaccin miracle. Oui, le vaccin va limiter la propagation un certain temps et calmer le jeu probablement pour la durée de l’été. Mais le miracle demeurera un mirage car certains variants apparaissent et, bénéficiant d’une sélection positive, prospèrent. Nous nous retrouverons plus que probablement sur la case zéro à la venue de l’automne ou de l’hiver, attendant que de nouvelles générations du vaccin nous protègent des variants nouvellement apparus. Par ailleurs, et de manière générale, un vaccin produit une immunité sensiblement de la même durée que celle que la maladie elle-même assure, soit 8 à 9 mois seulement.

Il n’est donc pas exclu que, vienne septembre ou octobre, certaines personnes vaccinées puissent retomber malade « à la stupéfaction générale » : la première campagne de vaccination se sera pas même terminée qu’il faudra en lancer une seconde.

Une telle course-poursuite entre vaccins et variants durera plusieurs années, de l’ordre de 4 à 5 ans sans doute, le temps nécessaire à ce que soit mis au point un vaccin plus généraliste et un traitement satisfaisant pour contrer la maladie elle-même et non pas seulement comme aujourd’hui, maîtriser certains de ses symptômes, stade que l’on n’a encore su atteindre qu’au bout d’un an de pandémie.

Notre culture déiste, dans l’attente de solutions sous la forme du miracle, aura donc constitué un handicap sérieux pour résoudre le problème auquel nous faisons face et il nous faudra encore plusieurs années avant que nous finissions par admettre que seule une stratégie zéro-Covid est susceptible de venir à bout de la pandémie, doublée dans le meilleur des cas d’un vaccin généraliste. Pendant ces 1, 2, 3 années nous persisterons à nier que nous avons tort et que nous nous enferrons dans l’erreur. À l’arrivée, nous aurons été laissés sur place par les cultures où l’on compte davantage sur ses propres forces que sur le miracle : médicament-miracle ou immunité-miracle.

Partager :

90 réponses à “Piqûre de rappel : Notre foi dans le miracle nous empêche de gérer la pandémie, par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion – le 5 avril 2021”

  1. Avatar de Hervey

    J’ai pu voir ces derniers jours des déprogrammations de rencontres sportives en France pour causes Covid.
    Le variant Omicron n’est pas forcément allergique aux athlètes et peut venir perturber leurs participations au jeux d’hiver de Pékin, d’où qu’ils viennent, même si la Chine fait tout pour qu’ils aient lieu.
    Déjà, fin novembre …

    https://hervey-noel.com/coucou-covid-est-de-retour/

    1. Avatar de CloClo

      Vraiment quel mauvais esprit Otromeros, je ne te reconnais plus !

      1. Avatar de Otromeros

        Pour bien terminer cette merdique année…
        une méchante question ( me taraude ) :

        En Chine , les cas contacts et/ou contaminés-Covid19…morts de faim … sont-ils bien répertoriés dans la bonne colonne statistique ??
        Ceci expliquant peut-être cela..
        [[[  » Ne le ferai plus  » (cette année..) ]]]

  2. Avatar de Chabian

    Omicron semble sérieusement se jouer du vaccin ! (et autres enseignements frappants, à confirmer…: tous avec trois doses et tous symptomatiques, mais aucune hospitalisation)
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_apres-une-soiree-privee-21-participants-sur-33-infectes-par-omicron-les-boosters-n-empechent-pas-les-evenements-super-contaminateurs?id=10906058

    1
    1. Avatar de François M

      Le constat est juste, mais l’action … quasi inexistante !

      Notre « épidémiologiste auto-formé » Macron était dans « la grippette » il y a 2 ans, il est maintenant « dans le petit rhume ». Même déni, mêmes erreurs, même incompétence.

  3. Avatar de baloo

    Coucou,

    Vanter la strategie zéro covid, drôle de paradoxe dans un blog progressiste !

    L’analogie avec le zéro etranger ou l’immigré dehors est tellement flagrante. Un relent de méthode stalinienne ou d’idée de mur tant vantée par trump le grotesque …

    « sus aux virus sans permis »
    Le programme du front national depuis 40 ans. ausweiss bitte schön à tous les coins de rue, avec etat d’ugence permanent. On demande un laissé-passer pour boire une biere en terrasse . Vous ne trouvez pas que c’est un peu du délire !

    Bonne journée

    Stéphane

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta