Quelle est cette liberté que nous défendons coûte que coûte, au risque de notre vie dans la pandémie actuelle ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Est-ce la liberté de déplacement ? nous ne l’avons déjà plus !
Est-ce la liberté de gagner de l’argent ? nous ne l’avons déjà plus !
Est-ce la liberté de consommer ? celle-là nous l’avons encore mais parfois sans grande utilité.

Alors qu’est-ce que nous reprochons à tester, tracer, isoler (et que l’information soit publique) ?

Est-ce le fait d’être tracé ? Tout le monde accepte d’être de fait tracé par son smartphone, mais sans doute pas que cela soit rendu public comme en Chine ou en Corée ? Chacun sait que sur Google on peut retrouver sans peine l’ensemble de ses déplacements.

Comme c’est quand même un peu compliqué si vous n’avez pas les accès au smartphone de quelqu’un d’autre, nous voulons en fait préserver une liberté fondamentale qui est de rendre cocu, ou d’avoir des relations sexuelles sans que nos proches le sachent. Google et Facebook eux le savent déjà, ou le considèrent comme probable, et les ordinateurs n’en ont rien à faire de notre envie individuelle d’avoir des relations sexuelles sauf si ça peut leur rapporter de l’argent, mais au point de vue moral ils n’en ont rien à faire !

La question se réduit finalement à la liberté que nous défendons farouchement d’avoir des relations sexuelles sans en rendre compte socialement. Quitte à en mourir et à en faire mourir les autres. Les Asiatiques ont apparemment fait un autre choix mais qui lui s’avère de fait plus efficace à défendre la vie en général, mais au prix peut-être de la propre reproduction individuelle de chacun.

Partager :

78 réflexions sur « Quelle est cette liberté que nous défendons coûte que coûte, au risque de notre vie dans la pandémie actuelle ?, par Jean-Baptiste Auxiètre »

  1. Euh… c’est un troll ?
    En tout cas, on voit que vous avez bien étudié la problématique des libertés fondamentales. Bravo, nous sommes démasqués.

    1. Youpi, et maintenant le variant sud-africain. On voyage en covidieland, enfin, le virus LUI est autorisé à se déplacer et il est m^me devenu polyglotte pendant que vos restiez enfermé et que vous deveniez tous de vilains méchants procs gremlins grognons résistant mais prisonniers de l’invasion de la bêbète. La liberté de s’exprimer ? Apprendre à jacter la covidlangue, l’autre nom de la novlang. Sinon…

      Baillonez le sarscov !

      trop beau les zulus acapella
      https://www.youtube.com/watch?v=EWYtUtbfvZc

      Flashmob big péchon que j’adore. Procs de tous les pays : exprimez vous, et chantez et dansez !
      https://www.youtube.com/watch?v=Y_IYa-LoHUM

    2. Youpi, et maintenant le variant sud-africain. On voyage en covidieland, enfin, le virus LUI est autorisé à se déplacer et il est m^me devenu polyglotte pendant que vos restiez enfermé et que vous deveniez tous de vilains méchants procs gremlins grognons résistant mais prisonniers de l’invasion de la bêbète. La liberté de s’exprimer ? Apprendre à jacter la covidlangue, l’autre nom de la novlang. Sinon…
      Au diable le sarscov !

      trop beau les zulus acapella
      https://www.youtube.com/watch?v=EWYtUtbfvZc

      Flashmob big péchon que j’adore, procs de tous les pays : chantez et dansez !
      https://www.youtube.com/watch?v=Y_IYa-LoHUM

  2. Plusieurs remarques:
    Ceux qui comme moi ont connu l’arrivée de l’épidémie de sida ont l’habitude de sortir couvert, alors le masque…
    Il est faux de dire que Facebook (made in USA) ne se soucie pas de la morale. Censure d’œuvres d’art dénudées, censure des tétons. Chez Tik-Tok (made in China) c’est l’inverse, c’est le bonheur des pédophilies.
    Sur les relations extra-conjugales, désolé mais ça finit la plupart du temps par se savoir, téléphone, Google, ou pas.
    Qu’est-ce que vous en savez des relations sexuelles dans les pays asiatiques ? Vous avez l’air bien sûr de vous et ça m’étonne.

  3. Je pense que c’est plus profond (ou alors modulo une grosse métaphore) :

    Nous étions dans des sociétés peu ou prou claniques jusqu’au XVIIIème siècle pour le gros du peuple, je veux bien faire du +/-150 ans pour les différentes élites (bourgeoises, nobles, paysannes…). Par “clanique”, je veux dire que les autres vous dictent votre place et ce que vous avez à faire, le modèle actuelle étant les secteurs de l’Italie tenus par la mafia (Sicile, Campanie, Calabre& Pouilles). Tout le monde a un “rôle”, et on ne se pose même pas la question d’être “là où on ne vous attend pas”, même pour le plaisir.
    Peu ou prou, nos sociétés villageoises et urbaines jusqu’aux débuts de l’exode rural (~1750) étaient assez proche de cela.
    La “modernité” nous a apporté une émancipation, qui se veut l’exact contraire de cela.
    Nancy Huston parlait de choses proches ce midi à FCulture. Cette émancipation a aussi permis le libéralisme. Elle est aussi commentée par Richard Sennett dans les “Tyrannies de l’intimité” comme amenant les codes bourgeois en ville, avec du silence vis à vis des étrangers, du silence au théâtre, un vernis anonyme qui fait qu’on ne sait plus très bien qu’on fait société “en horde” comme ce fut assez naturel avec “juste” des dichotomies de type nobiliaire (deux ou trois ordres, un peu comme la base que reprend Piketty dans son dernier pavé sur Idéologie et K).
    Nancy Huston dénonçait pour sa part les excès des idéologues autour du marxisme et de la French Theory (de Barthes à Deleuze etc.), qui pendant 20 ans en gros lui avaient caché l’écologie (elle encensa l’invité suivant, Bruno Latour, plus confortable sur le plan de la lutte social certes qu’un Ruffin).
    Autour d’une notion d’émancipation faisant fi d’une … “philia” (ou autre nom, mais je dis que c’était à peu près ça: “je suis car nous sommes”).

    C’est à cette “surface d’émancipation” comme le voile qui durcit au-dessus du bouillon protéiné qu’on peut vouloir s’attaquer en effet,
    je lis lie billet du jour dans cette optique, ça fait matière à discussion notamment avec les attendus que je viens d’exposer.

    Mais alors tant qu’à faire, si on rembarre l’émancipation, autant s’attaquer à son grand “dual” dans le gouvernement des choses et pas que des êtres:
    le libéralisme économique et les structures anti-sociales qui font le “fascisme en col blanc” et qui perlent tant dans la bureaucratie des services “publics” (pole emploi, SNCF, EDF…) que dans la gestion des masses par le privé (pas besoin de photo, Chantal a dessiné ce qu’il fallait !).

    Je crains que l’un ne soit pas qu’un “en-plus” sur l’autre. Si on veut une “philia” du niveau inter-humain simple (barrière collective au covid par traçage etc.), alors elle s’accompagne, culturellement dirais-je, d’une “philia” des structures supra-humaines. Aime ton Pole Emploi comme toi-même serais-je tenté de dire aux patrons, énarques, etc.

    2
    1. Vous êtes sur que ” même un énarque ” arriverait à faire quelque chose avec votre analyse , et même si , à l’encontre du commun des mortels , il a fini par la comprendre ?

      1. S’il comprend comment passer de sa horde à lui à la horde commune, c’est tout bon.
        D’ailleurs en voilà un qui montre qu’on peut sacrément se bonifier. Maire du 13ème de Paris ou j’habitai un temps, je le classais dans la l’orbe chiraco-pasquasienne (comme on dit vespasienne ?) , il n’a fait que me faire mentir depuis 15 ans.

        1. “S’il comprend comment passer de sa horde à lui à la horde commune,”

          Pas sur qu’il comprenne et fera l’effort !!!

          Rien de tel que d’être immergé , en le poussant un peu , voire beaucoup , , à “la horde commune”

          et voir la vraie vie

  4. Quand Edward Snowden nous recommande de crypter notre activité, c’est pas pour protéger nos galipettes extra conjugales, mais bien parce qu’une société surveillée est en train de se mettre en place puissamment depuis 20 ans, et la pandémie accélère ce mouvement de façon très spectaculaire.

    Il est donc bien naturel de tenter de faire la part des choses, entre les mesures adéquates et celles qui sont le fait de la stratégie du choc…

    3
  5. Comme je le disais à ma femme il y a quelques jours, avec un couvre-feu à 18h, les 5 à 7 vont devoir être replacé par des 4 à 6 !

    Plus sérieusement, ce qui fait refuser les contraintes de lutte contre ce virus c’est plutôt l’individualisme né de la société de consommation. On le voit aussi sur d’autres sujets, que ce soit le respect des fonctionnaires (policiers, professeurs, infirmiers et autres urgentistes, et même pompiers), de l’environnement (je pollue, tu pollues, il/elle pollue, etc) et du “j’ai le droit” avant les “je dois” ! Ceux qui ne se sentent “pas en danger par le virus” ignorent ceux qui se sentent “en danger”.

    Il y en a qui ne peuvent plus se poser la question, ce sont ceux qui sont sur la photo de l’article de journal ci-dessous :
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-tragedie-de-manaus-nest-pas-ineluctable-ailleurs_fr_6007fbdcc5b62c0057c19dc0

    Ce qui se passe donc loin de chez nous, à Manaus, est dramatique : après avoir été très durement touché lors de la première vague, il le sont à nouveau maintenant. Alors que les scientifiques estimaient que cette ville avait atteint l’immunité collective en septembre…

    Presqu’un malade sur deux l’est par un nouveau variant appelé P1 (qui, à ma connaissance et contrairement à ce que dit l’article, est différent du nouveau variant “brésilien” repéré également à Tokyo). Cela signifie, puisque donc plus de la moitié des malades ont les variants “classiques” : que les anticorps des variants “classiques” ne se conservent pas longtemps et/ou ne fonctionnent pas contre le variant P1 !

    Mes doutes du printemps dernier, concernant l’efficacité à moyen et long terme des anticorps sont donc hélas vérifiés.

    Il a été montré de toute façon qu’une mutation (appelée E484K) présente sur le variant sud-africain et le P1 réduit l’efficacité des vaccins à ARNm de Pfizer- BioNTech de 40%, et que les anticorps produits naturellement (par le variant “classique”) ont, eux, une efficacité diminuée de 90%.

    Sachant que les variants ayant la mutation N501Y (britannique, sud-africain, brésilien) ont un pouvoir contaminant plus élevé, et peut-être, selon les dires (et les statistiques du pays) de Boris Johnson, plus virulent et plus mortel, … je crois que l’on n’est pas, vraiment pas, sorti de l’auberge.

    Pendant ce temps-là, notre gouvernement perd du temps, beaucoup de temps, et, au lieu de casser la dynamique de ces variants (estimés entre 7 et 9% de présence en région parisienne pour le britannique, de 1% pour le sud-africain), notre gouvernement, donc, discute du sexe des anges. alors que ça fait quinze jours que l’on aurait du profiter de la très faible présence de ces variants et des confinements chez nos voisins pour tuer dans l’œuf la troisième vague qui s’amène.

    Ça coûte vraiment cher d’avoir des dirigeants qui ne savent pas ce qu’est une exponentielle.

    13
    1. Un autre article sur Manaus, avec à la fin, ce que je qualifie de “belle autocertitude” de certains scientifiques : “Je suis savant, donc j’affirme sans preuve”.
      https://www.20minutes.fr/sante/2956711-20210119-coronavirus-sait-variant-bresilien-covid-19-seme-chaos-manaus

      L’extrait suivant de l’article concerne un cas particulier : “le cas d’une Brésilienne contaminée par le Covid-19 en mai 2020, puis réinfectée en octobre par un variant porteur de cette mutation E484K. Une réinfection plus sévère que la première”.

      Ce n’est pas la première fois que je lis qu’une réinfection au Covid-19 est plus sévère qu’une primo-infection. Je me pose la question, et je la pose aux spécialistes du blog : Et si le système immunitaire se leurre lors de la seconde infection, c’est-à-dire qu’il pense avoir l’arme (les anticorps précédents) efficace et n’en recherche donc pas une autre tout de suite ? Et que donc c’est cette perte de temps qui fait que l’infection est plus grave ? Ou est-ce simplement parce que la mutation N501Y permet au virus de s’accrocher plus facilement à la cellule cible qu’il y a donc beaucoup plus de cellules infectées ?

      1
      1. Ou peut-être que le corps encore convalescent (covid long peu symptomatique) est trop fatigué pour faire face avec la même résistance …
        dans le cas où le variant se redéveloppe.

      2. ça dépend de tout un tas de facteurs , en gros des personnes , il existe même des anti corps dit facilitateurs

      3. Dans la série “je n’affirme pas mais… ” je risque une hypothèse de travail, il ne fait aucun doute que le Covid-19 est plus qu’une maladie virale, c’est un choc immunologique plus ou moins grave selon le terrain ( âge, sexe, autres faiblesses, etc.). Je crains que l’erreur depuis le premier jour fut de ne pas chercher à “soigner” c’est à dire à lutter contre ce “Choc immunologique” que Laborit décrivait il y a 50 ans et qui est appelé aujourd’hui Choc septique”. Assez sympathiquement, le protocole Paul Marik qui recommande l’ivermectine est né d’une réflexion de plusieurs années de chirurgiens sur cette évolution non spécifique de faiblesse du terrain. Dans ce cas, une vaccination ne serait utile que dans les premiers jours. Si la barrière immunitaire est insuffisante, la seconde phase peut s’enclencher et on se retrouve à la case départ. Le refus de l’intérêt général – définir un ou des traitements – est politiquement affligeant : les vaccins ne sont même pas des cache-sexe d’une fuite en avant.
        PS le virus n’étant pas un être vivant, c’est son environnement, l’entropie et la thermodynamique réunis qui en le modifiant produisent des mutations et des variants

        3
        1. Comme je l’avais fait remarquer il y a quelques mois dans une vidéo : le mécanisme de l’infection par le virus est purement chimique au sens de Hegel : fondé sur le fait que des particules s’attirent ou se repoussent.

          1. Tout à fait d’accord sur la physique; la physique de la médecine est pourtant plus complexe. C’est Prigogine qui nous invitera vers des équilibres “irréductibles” qu’il appelle aussi “chaos” – mot équivalent à tempête de cytokines qu’il faut calmer le plus tôt possible.
            Mais il faut quand même oser des thérapeutiques et si possible des traitements préventifs, surtout à “nos âges”. Et les recommandations Vitamine D, Zinc, C injectable, – avant l’ivermectine – pourraient être d’intérêt national. La recherche de traitement n’a pas été prise au sérieux.

            3
            1. “Tout à fait d’accord sur la physique; la physique de la médecine est pourtant plus complexe. C’est Prigogine qui nous invitera vers des équilibres « irréductibles » qu’il appelle aussi « chaos » – mot équivalent à tempête de cytokines qu’il faut calmer le plus tôt possible.
              Mais il faut quand même oser des thérapeutiques et si possible des traitements préventifs, surtout à « nos âges ». Et les recommandations Vitamine D, Zinc, C injectable, – avant l’ivermectine – pourraient être d’intérêt national. La recherche de traitement n’a pas été prise au sérieux.”

              Je plussoie ! En tout cas l’antibiothérapie est fréquemment et largement utilisée. Le problème avec l’infection par le Cov19 est qu’il déclenche une inflammation pulmonaire voire une co-infection bactérienne.
              Les virus et les bactéries oeuvrent ensemble, aggravant leur pouvoir pathogène respectif. L’antibiotique est nécessaire pour lutter contre la forme bactérienne de l’infection pulmonaire . En outre, la majorité des DC sont concomitants à une pneumonie sévère entrainant une grave détresse respiratoire. La prophylaxie, comme pour toutes les infections hivernales, ou pas, dont celles à coronavirus, est plus que jamais utile et nécessaire pour renforcer la réponse immunitaire et donc réduire les possiblités d’accès du cov 19 dans l’organisme. Il est bel et bien prouvé scientifiquement, de fait, que les personnes ayant une réponse immunitaire faible, dues notamment à des comorbidités, sont celles qui ont majoritairement été atteintes des formes les plus graves du Cov19.

          2. La médecine est une science pratique et appliquée , la chimie organique ( ” un + attire un – ” ) se trouve au milieu de la liste qui commence par les mathématiques très abstraites , et se termine par la médecine ( ” essayons de voir si ça marche ” )

            1
        2. L’humain n’est-il pas aussi un mutant… ?
          Sinon, vous pensez au principe de “l’inhibition de l’action” de Laborit ?

          1. Est-ce que vieillir est une mutation lente ? Alors oui nous sommes en perpétuelle mutation. C’est aussi ce que nombre d’entre nous cherchons ici et ailleurs :s’améliorer en quelque domaines théoriques ou pratiques.
            Maintenant nous discutons avec des images simplificatrices – des métaphores utiles – et le concept de mutation/ vieillissement n’est pas encore dans notre langage. Mais pourquoi pas ? M. Laborit est un très grand scientifique solitaire !

    2. 15 milliards par mois, 10 000 morts par mois, à ce prix là, Macron préfère attendre,
      en effet le prix moyen est à la baisse < 1,5 milion d'€.
      Il n'a pas décidé, la belle affaire !
      En fait il a décidé d'attendre les vacances scolaires pour ne pas avoir à fermer les écoles !
      Prolonger les vacances, ce n'est pas fermer les écoles !
      Alors que ces vacances de février séquencées n'ont d'autre but que de favoriser les stations de sports d'hiver, et qu'en régime de fermeture des remontées mécanique elles auraient dues simplement être supprimées.
      D'une autre approche Un très grand confinement de printemps écoles fermées devrait être compensé par un rallongement de l'année scolaire en juillet/aout.

      Et puis il faut bien sauver les soldes, 2500 morts par semaine, les indépendants votent en 2022.

      1. Bah apparemment ce n’est pas assez, puisque majoritairement les ‘gens’ ne sont pas très chaud pour une troisième période de confinement, enfin demi-confinement… 🙂

          1. Ah c’est parce que vous faites partie des personnes qui veulent ou qui peuvent ‘sortir’ le soir…
            P’tit bourgeois va ! 😉

    3. “ce qui fait refuser les contraintes de lutte contre ce virus c’est plutôt l’individualisme né de la société de consommation”
      J’aurais tendance à voir le contraire : C’est l’individualisme qui incite à protéger sa petite vie et celle des êtres chers. L’intérêt de la collectivité serait plutôt de laisser mourir 1% de la population (qui en plus fait partie de la frange “inutile” ou peu productive).

      1. @Nicolas,

        Vous en oubliez plein des inutiles : les enfants, les handicapés, les chômeurs, les pauvres, les cancéreux ou autres gravement malades, … Et l’on peut rajouter les psychopathes, les pervers narcissiques (cela nous aurait évité 4 ans de fake-government aux USA). On les liquide aussi ceux-là ? Ne faudrait-il pas tout simplement supprimer tout médicament, laisser faire la sélection naturelle et retrouver une espérance de vie de 25 ans, comme à la préhistoire ? Nostalgie de la belle époque !

        Savez-vous qu’à l’époque préhistorique, nos ancêtres homo-sapiens cherchaient à soigner ses prochains ?
        https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine_dans_la_Pr%C3%A9histoire_et_la_Protohistoire#Paléopathologie
        Et qu’il y avait même des vieillards de 70 ans et plus au paléolithique ? Ils ne voyaient donc pas que “l’intérêt de la collectivité” était de les laisser mourir bien avant ? Si seulement ils avaient eu comme conseiller un “Nicolas”, qui leur aurait indiqué combien il est plus humain de laisser les inutiles sur les bords de chemin ! Mais non, ils avaient un foutu instinct de soigner.

        D’ailleurs, cet instinct de soigner existe aussi chez les mammifères…
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Zoopharmacognosie

        Dernière petite question : vous n’auriez pas une moustache en brosse à dent par hasard ?

    4. > Ça coûte vraiment cher d’avoir des dirigeants qui ne savent pas ce qu’est une exponentielle.

      Entendu ce matin sur RMC Agnès_Pannier-Runacher. Elle est a fait quand même une quantité raisonnable de maths puisque elle a fait HEC avant l’ENA, mais visiblement elle comprend pas. Certes elle a été briefée par la comm du gouvernement, qui lui a fourni les “éléments de langage” à adopter, mas bon, Il est acté qu’il n’y aura pas de reconfinement cette semaine, et son discours était, il faut adapter la réponse au niveau de l’épidémie, et pour l’instant nous sommes sur un plateau, etc.”.

      S’ils continuent à rien faire la situation britannique et portugaise nous pend au nez : https://www.lci.fr/international/video-covid-19-le-portugal-impuissant-face-a-la-propagation-fulgurante-du-variant-anglais-du-coronavirus-2176539.html

      Et les sociétés vont commencer à s’effondrer. Ca a peut-être déjà commencé aux Pays-Bas (je ne m’y serais pas du tout attendu”.

      https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/26/une-deuxieme-nuit-d-emeutes-aux-pays-bas-apres-l-imposition-d-un-couvre-feu_6067593_3210.html

      1. @lit75 La connerie doit toujours être privilégiée comme hypothèse explicative, plutôt que la conspiration tel était le rasoir d’Occam d’un certain Chirac.
        Tant la connerie est universelle.
        Mais à entendre sur les plateaux un certain Martin Blachier expert auto-proclamé qui nous avait discerné un plateau rassurant dans ses courbes juste avant les deuxièmes vague et confinement, proclamer avec assurance son credo anti-confinement rassuriste d’un membre des jeunes générations et critiquer Jean-François Delfraissy on ne peut s’étonner.
        Cependant les éléments de langage au niveau d’un gouvernement constituent une synchronisation (de la connerie) qui confère au phénomène une caractéristique de complot d’où l’intérêt renouvelé pour les explications conspirationnistes.
        La réalité d’une vague de morts et d’une submersion du système de soins, est inéluctable car elle est volontairement attendue.
        Au bout de 2 expérimentations le peuple a compris et s’y attends, mais le(s) dirigeant(s) n’ont pas compris que le peuple avait compris.

        Il est tout de même curieux qu’un message maintenant assez bien repris par une majorité de médecins, présent dans les médias, ne fasse l’objet d’aucun relai au parlement par l’opposition, mais ausssi par les parlementaires EM, qui en portent la responsabilité devant leurs électeurs en 2022 car ils sont les seuls à pouvoir voter une motion de censure ….

        Indépendemment de toute poursuite judiciaire éventuelle par les 66 millions de procureurs.

        1. “Toujours préférer l’hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot demande un esprit rare.”
          Je crois bien qu’il faut attribuer cela à Michel Rocard …

          1. Merci @slowXtal d’avoir retrouvé la citation exacte et débusqué cette citation mal attribuée (qui ne lui en bouge pas l’autre) et peut-être trop intellectuelle, mais peu importe, il y en a qui suivent …
            Ca m’a fait retrouver avec plaisir le Principe de Peter :
            Dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence,
            avec pour conséquence que tout poste sera à terme occupé par quelqu’un incapable de l’assumer.
            https://odil.tv/les-vrais-lois-qui-dirigent-notre-systeme/

      1. @François M
        OUI, tout à fait
        A sa décharge il faut reconnaître que cette histoire de variant (pas de mutation anodine) c’est assez récent (décembre – juste après les vaccins) et peu paraître encore un peu hypothétique.
        Comme Saint-Thomas il veut voir. (on a du lui en raconter dans tout les sens).
        Il va voir (nous aussi).
        Que pendant un mois on a eu une exponentielle plate (et en hauteur !) c’est un miracle !
        Le problème c’est qu’après avoir suspendu le confinement, bien qu’un critère annoncé n’était pas atteint, pour permettre les achats de Noël et des fêtes familiales (ce dont on lui sait gré- plus chanceux que les Anglais dans les décisions précédentes) il ne reprends pas ce qui aurait pu être une stratégie d’éradication du virus.

        Et se complait dans une situation pérenne à 400 morts par jours.

        Peut-être pensait-il que ça n’avait pas de sens avec les frontières maintenues ouvertes.
        Laché maintenant sur ce point par toutes les grandes démocraties Néolibérales et devenu suiviste en la matière, il n’en profite pas pour durcir suffisament les restrictions de circulation du virus (afin d’entamer une pente descendante).

        La croissance est maintenant établie – il faut se méfier des ondulations et rebond- l’effet Thanksgiving a été maîtrisé.

        Peut-être croit-il encore (ou espère-t-il sans y croire) qu’il pourra échapper à un 3 ème confinement par
        une campagne de vaccination rapide, suffisante et réussie ?

        Alors que le confinement sera d’autant plus long qu’on part de plus haut.
        Qu’à égalité de période de confinement et de demi-mesure, le nombre de fatalité et d’encobrement des hôpitaux est plus faible si le confinement a lieu d’abord.

        Peut être se pense-t-il courageux avec des nerfs d’acier assis dans son bolide au milieu de la route avec son adversaire en face.
        Tout va bien.

        Il nous laisse l’impression d’attendre que le taux de nouveaux variants soit arrivé à 5000 par jour …

        Il semblerait qu’un confinement tres strict puisse encore marcher …

    5. Elle est jolie, la photo !

      Mais si vous avez lu votre article vous y trouverez pas mal de choses :
      Entre autres un lien YouTube pour assister à une vidéo-conférence entre différents chercheurs d’Afrique du Sud, avec un tas de chiffres, de graphiques, et des informations très intéressantes sur, notamment, les contagiosités et les létalités, les vaccins et ce qu’on en sait aujourd’hui, et cætera…

      Ça dure presque 2 heures, d’accord, mais si on s’intéresse au sujet ça vaut la peine !
      Et qui ne s’y intéresse pas ?
      Il suffit de se le faire par petits bouts…

    6. @ François M
      Vous aviez mis un commentaire le 25/01 vers 20 h, où vous citiez un article sur Manaus.
      Je m’en excuse, je n’ai pas mis le @ traditionnel.
      Et n’ai répondu qu’aujourd’hui, 27, vers 23 h (pour vous).
      Je voulais juste vous recommander un lien sur les travaux actuels sur les variantes, en Afrique du Sud, que j’ai trouvé dans cet article.
      Je double peut-être inutilement ?
      Bonne soirée, quand même;
      Et bonne santé…

  6. Il y a des dimensions culturelles et idéologiques, mais pas que.
    Je rejoins l’analyse de Timiota, avant de pointer le goût immodéré pour la liberté individuelle, il faudrait s’attaquer à tout ce qui systémiquement fait fi de la philia. Et là le chantier est immense.
    Or, quoi, Macron qui nous disait lors de sa première allocution qu’on allait voir ce qu’on allait voir, qu’on allait vers de grandes mutations, depuis, silence radio sur ce thème essentiel !
    Le fait est que nous sommes partis avec le gouvernent Macron avec un gros handicap : son déficit de crédibilité après des mois de luttes sociales et aussi sa défiance jamais à l’égard des Français qu’il a qualifié tout au long de son mandat successivement de réfractaires, d’analphabètes, de procureurs, j’en passe et des meilleures.
    Globalement les Français se sont bien comportés. Alors qu’on les disait indisciplinés, ils ont porté les masques, ils se sont confinés. Et jusqu’ici par de grosses manif’ anti-masques comme dans certains pays. Quant à l’application anti-covid on a eu un premier ministre qui avouait de l’avoir pas téléchargée ! La deuxième version n’a pas fait non plus l’objet d’une communication extraordinaire, c’est le moins qu’on puisse dire, le gouvernement n’y croit pas lui-même.

    5
  7. Je retiendrais surtout en matière de sexualité l’ampleur des crimes incestueux au sein de la société, et le piètre fonctionnement des institutions censées les prévenir, empêcher, détecter, punir…

  8. Comment le fait d’être tracé nous empêcherait, nous et les autres de mourir ?
    Alors qu’en cas de traçage l’isolement n’est pas toujours appliqué, et ne serait pas favorable à des relations sexuelles éclectiques.
    Alors que les frontières terrestres ne font l’objet d’aucun contrôle sanitaire et les moyens aéro-maritimes ne font pas l’objet de quarantaine systématique.
    Que les travailleurs transfrontaliers ne sont pas mis en chômage partiel ou assignés à résidence dans leur pays de travail.
    Que l’Etat au bout d’un an n’est pas capable d’avoir mis en place un systéme traçage/rendez-vous pour la vaccination répondant à de critères préétablis de protection des données.
    Que les vaccins sont pour de nombreux mois encore disponibles en quantité insuffisante, avant d’avoir de devenir momentanément ? obsolètes face aux variants.

    Quand à vivre une sexualité diversifiée en période de fermeture des bars (spécialisés ou non) il y a des sites de rencontre et des moyens d’échange interpersonels.

  9. Le sujet serait plus intéressant et digne d’intérêt , si la question était :

    ” Quelle liberté défendons nous , quand la contrainte nous parait abusive ?”. ( Où chaque mot compte ) .

    1
    1. Je pense que la question “pourquoi la contrainte nous paraît abusive” est tout aussi importante. Cela renvoie au post de Tiomiota plus haut.

      1. Et pourquoi la contrainte devient elle abusive ? ( au moins pour vous ).
        ( on peut dire , selon moi , que c’est la définition du “trop” – revoir Socrate – qui donne la limite de la liberté à la fois “revendiquée” et ” supportable” )

        Je crains qu’il y ait autant de réponses différentes que d’individus et c’est bien le….problème .
        Mais s’il existe une réponse collective , elle ne peut être que démocratique : un individu , une voix .

        1. Si l’on se fie à l’exemple de la Chine , réputé non démocratique , on constate en fait plutôt :

          – une population “déjà prête” culturellement à réagir vite , fort et massivement , alors que le PCC était encore dans le déni ,
          – ensuite , une “réaction” expéditive mais apparemment structurée scientifiquement du PCC , dont je ne connais pas les fondements utilitaristes certains pour les décisions prises , comment elles ont été prises et par qui de fait .

          Mais sur le fond , il semblerait que le pouvoir n’a pas eu à ” convaincre” de la nécessité et de la pertinence de l’action .

          Ce qui , à l’exposition sous nos latitudes d’enfants gâtés , m’a amené à penser que lorsque ça urge et que c’est vraiment grave , pour peu que l’on soit “en charge de ” et ” aussi informé que possible” , il n’y avait qu’une façon d’être utile et éventuellement efficace : choisir vite , faire vite et laisser dire , suivre les impacts en continu et sans complaisance pour soi même . Et ne pas craindre de se faire assassiner .

          Si ça foire , on le saura vite et on saura pourquoi . Mais on n’aura pas eu à palabrer avec des irresponsables .

          Entre solution semi dictatoriale ( Chine ) , démocratique ( je cherche) , et aristocratique ( ma version ici dépeinte ), c’est le pied du mur et l’urgence vitale qui met à l’épreuve la trilogie de Montesquieu .

          3
          1. @juannessy La dictature présente un avantage de rapidité de décision en cas de crise comme l’empire romain ou le président dans la 5ème république.
            C’est un avantage pour déclencher une action militaire au Mali.

            En cas de pandémie, dans la limite des textes d’urgence adoptés c’est un avantage ou pas suivant les décisions de la personne qui l’exerce.

            Au moins on n’a pas de discussions interminables au Parlement sur les mesures sanitaires.

  10. “La question se réduit finalement à la liberté que nous défendons farouchement d’avoir des relations sexuelles sans en rendre compte socialement. ”
    D’abord je ne suis pas d’accord, je défends avant tout ma liberté d’avoir des échanges politiques sur des sites communistes, sur des sites complotistes et sur des sites “demi-intellectuels” (pour reprendre l’ânerie qui est parue sur ces pages). Méfions nous toujours du contrôle policier, défendons contre eux la protection de la vie privée. Souvenez vous que ce sont des policiers républicains qui ont centralisé les juifs à Drancy, femmes et enfants y compris, suivant une initiative de Pétain qui encombra les Allemands.
    Ensuite , je désapprouve votre “réduction” de notre vie privée à la copulation. 15% des naissances dans les unions hérérosexuelles se révèlent adultérines selon les analyses sanguines actuelles (je n’ai pas retrouvé la référence dans F. DE. WAAL La dernière Etreinte). Or nous, les mâles de l’espèce humaine nous souhaitons engrosser des femelles humaines “sans en rendre compte socialement”. Mme De Stael a écrit en 1813 : “L’homme à bonnes fortunes, tel que le dernier siècle nous en a fourni tant d’exemples, choisit les femmes pour victimes de sa vanité ; et cette vanité ne consiste pas seulement à les séduire, mais à les abandonner. Il faut qu’il puisse indiquer avec des paroles légères mais inattaquables en elles mêmes que telle femme l’a aimé et qu’il ne s’en soucie plus” (De l’Allemagne, cité par Géraldine Schartz, Les Amnésiques, Flammarion 2019, que je vous recommande). Et nous les mâles nous menaçons les femelles de la honte que serait à nos yeux la révélation de leur conduite.
    Par comparaison, les femelles de singes se conduisent ouvertement, publiquement à des étreintes multiples mais choisies par elles (sauf intervention du mâle Alpha, qui veut avoir le premier rôle).
    C’est bien donc nous les mâles humains qui cherchons à copuler et à nous en vanter socialement sans compromettre nos amours aux yeux des autres mâles. Il n’y a pas de quoi en être fier.
    La protection de la vie privée a été créée pour nous défendre de l’arbitraire du pouvoir, et de ses sbires.

    1
    1. “C’est bien donc nous les mâles humains qui cherchons à copuler et à nous en vanter socialement sans compromettre nos amours aux yeux des autres mâles. Il n’y a pas de quoi en être fier.”

      Ah non moi je me vante de me masturber Chabian ! Pas de copuler à tort et à travers la queue en boutonnière !

      Il faudrait que je te présente quelques amies, et relations féminines, Chabian, entre leurs mains ça te permettrait de relativiser un peu tes propos bien souvent à l’emporte pièce sur le mâle (dominant surtout !)

      En tout cas, j’apprends beaucoup sur certains ici, et donc accessoirement sur moi même, c’est très intéressant. JBA bat le record, mais pas que lui.

  11. Jacques Bancel PdG de Moderna:

    « Nous allons vivre avec ce virus, nous pensons, pour toujours »,

    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-le-monde-devra-vivre-avec-le-virus-pour-toujours-declare-le-pdg-de-moderna-7119223

    “La grosse question qui est importante à gérer dès aujourd’hui, c’est l’hiver prochain, l’hiver 2021-2022.

    https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6236158/coronavirus-stephane-bancel-pdg-de-moderna-il-faut-gerer-des-aujourdhui-lhiver-prochain.html

    S’il a raison , il va falloir imaginer la nouvelle vie qui nous attend.

    1. Pas imaginer la nouvelle vie qui nous attend, ça va un moment le scaphandre social, mais accepter un peu la réalité j’en ai bien peur. Béh y a le vaccin, et si ça marche, béh on (les plus de 45 ans certainement) se fera vacciner tous les 6 mois, y aura des cabinets spécialisés partout pour ça avec piqouze toute la journée 6 jours sur 7. Un nouveau bizness quoi, bien juteux !

      Vous avez entendu un peu la gabegie sur les nouveaux médicaments et les coûts faramineux par patient pour des traitements qui n’apportent en réalité rien de plus que les anciens mais sont facturés X fois plus ?

      3
      1. “Une petite grippe” pour les moins de 45 ans, c’est cela …

        La Covid, à cause des nombreuses séquelles qu’il provoque, Y COMPRIS CHEZ UNE PARTIE DES – DE 45 ANS (je mets en capitale d’imprimerie, il y en a qui l’oublie trop souvent), sera un problème de santé majeur pendant des dizaines d’années, même s’il disparait entre temps.

        Je crois que, plutôt que des vaccins tous les 6 mois, la solution la plus efficace sera médicamenteuse, de sorte que la Covid-19 ne soit pas plus dommageable qu’une grippe.

        2
        1. … ” Je crois que, plutôt que des vaccins tous les 6 mois, la solution la plus efficace sera médicamenteuse, de sorte que la Covid-19 ne soit pas plus dommageable qu’une grippe. ” …

          On en parlait pas plus tard qu’avant-hier avec @Ruiz
          https://www.pauljorion.com/blog/2021/01/21/le-flamand-sans-peine/#comment-834867
          et
          https://www.pauljorion.com/blog/2021/01/21/le-flamand-sans-peine/#comment-834881

          Ça devrait être une bonne idée …preuve en est que l’artillerie lourde BigFarma se met en branle.. :
          https://www.lalibre.be/planete/sante/coronavirus-le-recours-a-la-colchicine-pour-lutter-contre-le-covid-19-doit-encore-etre-valide-previent-l-expert-elie-cogan-600fdf137b50a652f71f0741
          Deux “experts” … sauf que le belge est “visible” sur le front depuis le début , officiellement pourvu d’un rôle public qu’il assume plutôt bien.

          1
          1. “La solution la plus efficace sera médicamenteuse” – et il n’est pas le seul à réclamer un repositionnement des molécules éprouvées, c’est à dire que les administrations en autorisent l’usage. N’est ce pas un comble que les Ordres de la médecine et de la pharmacie bloquent l’usage de molécules utiles en pleine épidémie. De la démocratie ça ?
            Pour rappel: c’est ce que réclame Raoult depuis 10 à 15 ans. Alors, hors complotisme svp, qui lui refuse cette voie de recherche peu coûteuse ? L’administration ? le politique ? le Kapital ?
            J’ai entendu que Sanofi ne souhaitait pas vendre ce produit : il ne rapporte pas assez.
            PS Attention risque de danger : il semble qu’on utilise l’hydroxychloroquine sous forme sulfate ou phosphate ? Je doute que les métabolismes cellulaires soient les mêmes. C’est un message pour un chercheur sérieux.

            3
              1. @Otromeros
                C’est moins cher qu’une journée en réa.
                A 60 € le vaccin (2 doses avec les coûts annexes) pour 60 000 000 ça revient à 3,6 G€
                soit quand même l’équivalent de 1 800 000 traitements à 2 k€
                en un an on a eu 70 000 morts au plus 700 000 hospitalisés.

    2. Créer d’urgence (sur fonds publics) une usine de production Moderna (ou sous licence) en France (cf Juvin) , par exemple à Marseille !

          1. Et ça change quoi ?
            Vous vouliez une usine en France, ben il y en a une, et il y en aura peut-être une autre…

            1. Tant mieux ! faute d’avoir su retenir en son temps le dénommé Bancel en France.
              Il y a un an il était de bon ton de miser pour la France sur Sanofi, Pasteur, voire AstraZeneca, Moderna était totalement futuriste !

              Heureusement que l’Europe a diversifié les approvisionnements et surcommandé, l’administratuion Trump ayant financé rapidement Moderna.

              1. Retenir ??
                À priori il fait ce qu’il veut, il va où il veut…
                Vous savez, alors en Ile-de France, j’avais plusieurs voisins chercheurs ou enseignant-chercheurs, de toutes nationalités… 🙂

                  1. @François Corre c’est l’exemple patent d’échec en tant que “Startup Nation”.
                    Il semblerait qu’il faille 3 à 4 ans pour créer des capacités de production ex nihilo.
                    Mais le conditionnement n’est pas nouveau.
                    La fabrication de base n’est semble t-il pas très conséquente.
                    Quel grand ou petit fabricant pourrait s’associer avec une dynamique d’aide de l’Etat …
                    Moderna n’a pas les reins financiers d’un Pfizer qui a su miser sur BioNtech.
                    Peut être en construisant des ruches peut on lui donner l’envie de venir en France.

  12. “nous voulons en fait préserver une liberté fondamentale qui est de rendre cocu, ou d’avoir des relations sexuelles sans que nos proches le sachent.”

    Nous ?

    “Les Asiatiques ont apparemment fait un autre choix mais qui lui s’avère de fait plus efficace à défendre la vie en général, mais au prix peut-être de la propre reproduction individuelle de chacun.”

    Les Asiatiques ?

    Je suis bien d’accord avec toi, vive la masturbation mon grand, moi je le fais très souvent j’adore ça, faut dire que je m’aime dans tous les sens du terme, limite une drogue, un vice, m’enfin c’est moins compliqué à gérer et encombrant qu’une personne une fois le plaisir assouvi. Et toi JBA tu y aimes ça ? On dirait ou je me trompe ?

  13. C’est cette même liberté qui nous a guidé lors de la révolution française et que nos ancêtres ont repris dans la déclaration universelle afin de ne pas oublier:
    “Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le
    mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont
    résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette
    Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs
    devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés
    avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées
    désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur
    de tous.”

    1
  14. On dirait que Jacques Attali se soucie du contrôle psychologique des masses par les géants du web.
    En fait il avalise le web comme le successeur du livre imprimé. Le téléphone fixe puis portable, la radio, la télé, autant de média qui ont constitué sa genèse.
    La liberté est intimement liée à la connaissance. Le monde du “libre”, le nom qu’ils se sont donnée, expérimente et formalise ces nouvelles conquêtes dans l’ombre des géants.
    Cette nouvelle source de savoir mal nommer, c’est l’IA bien sûr.

Les commentaires sont fermés.