Archives de catégorie : Capitalisme

Nous voulons, par Dominique Temple

Ouvert aux commentaires.

Nous voulons

Attention !

Il ne s’agit pas de doléances. Nous n’avons plus le temps. Il s’agit de mesures qui nous permettent de dépasser le système capitaliste, plus exactement de notre contribution aux propositions dont la convergence fera naître une société nouvelle. Le système capitaliste est en Europe à son zénith, au seuil de sa chute. Il s’agit de faire en sorte que son autolyse n’entraîne pas le chaos social.

Continuer la lecture de Nous voulons, par Dominique Temple

Partager :
Email This Post Email This Post

Capitalisme : le miracle touche à sa fin

On m’oppose souvent dans des débats, des émissions de télé ou de radio, comme une évidence sidérante par son irréfutabilité, que le capitalisme nous a tous rendus très riches. À quoi je réponds invariablement que selon moi nous serions 100 fois plus riches SANS le capitalisme.

La vérité c’est que la nature était à ce point généreuse envers nous que le capitalisme dans sa rapacité sans bornes n’était pas parvenu à l’épuiser. Mais il y a des limites à tout et le miracle touche à sa fin.

Partager :
Email This Post Email This Post

L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Ouvert aux commentaires.

Bernard Stiegler dans un tout récent entretien avec Aude Lancelin (Éviter l’apocalypse) défend l’idée que face au nihilisme d’un capitalisme nous conduisant directement à l’extinction, il faut que l’humanité construise de toute urgence (et c’est le GIEC qui le dit) une vision alternative à même de nous redonner espoir. Il ne s’agit plus de résister, de tenter de limiter les ravages humains, sociaux et écologiques du Moloch mondialisé et financiarisé, mais de renverser la domination, c’est-à-dire de faire la révolution (bifurcation) qui nous permettra de survivre. Pour cela le philosophe défend l’idée que nous devons passer du système fermé du néolibéralisme – incapable par construction d’évoluer (TINA) – à un système dynamique ouvert qui bien qu’utilisant le calcul, admet que tout ne peut pas être calculé.

Continuer la lecture de L’humanité à l’heure du choix : grande bifurcation ou grande liquidation ?, par Roberto Boulant

Partager :
Email This Post Email This Post

Mes conférences en novembre : Lille, Paris, Bordeaux, Saint-Étienne et Cannes

Lille : le 6 novembre – Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain : Quel scénario pour les années qui viennent ?

Paris : le 8 novembre – Espace analytique  : La greffe de tête : corps donneur ou tête donneuse ?

Lille : le 21 novembre – Rendez-vous de l’éthique de l’Université Catholique de Lille : Autour de « La tentation d’Eugénie » de Pierre Giorgini

Bordeaux : le 22 novembre – Les Tribunes de la Presse : Se débarrasser du capitalisme ?

Bordeaux : le 23 novembre – Les Tribunes de la Presse : L’Europe en quête de frontières

Paris : le 26 novembre – Cour de Cassation : L’IA et l’expertise judiciaire

Saint-Etienne : le 29 novembre – Conférence de l’hôtel de ville : Se débarrasser du capitalisme est une question de survie

Cannes : le 1er décembre – Les Rencontres de Cannes : Quel travail et pour qui ?

Partager :
Email This Post Email This Post

Grandes prophéties : Fin du capitalisme (2009), le 11 octobre 2018 – Retranscription

Retranscription de Grandes prophéties : Fin du capitalisme (2009), le 11 octobre 2018. Merci à Eric Muller !

Bonjour, nous sommes le jeudi 11 octobre 2018, et aujourd’hui, ma petite causerie aura un titre assez long : dans la série Les Grandes Prophéties de l’Oncle Paul, « 2009 – fin du capitalisme ».

Alors, vous le savez, je suis en effet connu comme prophète : c’est ça qui a fait ma réputation. J’ai annoncé dans les années 2005-2006 une grande crise du capitalisme américain qui serait liée au marché de l’immobilier, et tout particulièrement le secteur que j’ai appelé « sous-prime » et qu’on a appelé subprime depuis, parce qu’on n’a pas traduit. Et voilà.

Continuer la lecture de Grandes prophéties : Fin du capitalisme (2009), le 11 octobre 2018 – Retranscription

Partager :
Email This Post Email This Post

Courrier reçu : Le capitalisme à l’agonie

Ouvert aux commentaires.

Cher Monsieur,

Je partage totalement l’ensemble de votre analyse économique et votre approche sur le krach obligataire qui nous attend et sur le rôle des banques centrales concernant les obligations dites « flottantes ». Le retour de l’inflation conjugué au ralentissement de la croissance et au renchérissement des matières premières nous conduisent à la prochaine crise financière qui sera à mon sens cataclysmique avec le niveau de liquidités dans le monde. La multiplication des quantitative easing nous mène à la catastrophe.

Ancien banquier privé, je ne sais qu’enseigner dans mes différentes interventions et je pense comme vous que le capitalisme va s’écrouler dans une échéance assez courte.

Au plaisir de vous écouter ou de vous lire,

Thierry

Partager :
Email This Post Email This Post

C’est l’histoire d’un mec… par DD & DH

Ouvert aux commentaires.

Un mec qu’on croyait sérieux, du genre qu’on appelle « éclairé », bardé de diplômes d’anthropologie, ayant tété Aristote au biberon, matheux de première bourre, nourri aux développements les plus pointus de la pensée contemporaine, lanceur d’alerte sur les égarements de l’espèce humaine jouant avec les allumettes du chambardement climatique, balèze en méandres de la finance mondiale au point d’avoir exactement décrit par anticipation dès 2005 le désastre dit « des subprimes » et ses répercussions planétaires et, en qualité d’ « honnête homme » sous tous rapports, invariablement soucieux de mesure dans l’expression de ses opinions philosophiques et politiques, eh bien, croyez-le si vous pouvez, ce mec-là a, dans les ultimes pages de son dernier opus*, osé placer l’actuel président chinois Xi Jinping dans la short list des très grandes figures propres à « illustrer le genre humain » et à prétendre à une reconnaissance universelle !

Continuer la lecture de C’est l’histoire d’un mec… par DD & DH

Partager :
Email This Post Email This Post

La grande leçon de Nicolas Hulot, le 29 août 2018 – Retranscription

Retranscription de La grande leçon de Nicolas Hulot, le 29 août 2018. Merci à Olivier Brouwer et à Éric Muller !

Bonjour, nous sommes le mercredi 29 aout 2018, et hier, quand j’ai appris la démission de Nicolas Hulot, ministre de l’environnement et d’autres choses dans le gouvernement de M. Philippe, j’aurais voulu pouvoir réagir immédiatement avec un long texte ou avec une vidéo. Malheureusement, comme vous l’avez vu, j’étais à quelques heures de me rendre à France Culture, où, eh bien, je crois avoir fait quelque chose d’assez utile en donnant une longue explication de la crise des subprimes, comme on me le demandait, pour le dixième anniversaire de la chute de la banque d’investissement Lehman Brothers. J’étais à Paris également pour discuter de la publication du livre que je consacre à Donald Trump et à toute la signification de l’événement que sera la chute de la météorite Trump.

Continuer la lecture de La grande leçon de Nicolas Hulot, le 29 août 2018 – Retranscription

Partager :
Email This Post Email This Post

Il fait très chaud. À qui la faute ? – Retranscription

Retranscription de Il fait très chaud. À qui la faute ? Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le jeudi 26 juillet 2018. Et aujourd’hui, je vais faire une chose que je n’ai jamais faite : je vais faire deux vidéos à la suite, je vais les enchaîner. Elles sont toutes les deux sur le même thème. La première va s’appeler « Il fait très chaud » et la seconde, c’est « M. Trump a de plus en plus chaud ». Dans ma tête, au départ, je voulais faire les deux en même temps, et puis, non, c’était trop compliqué. Alors, je fais d’abord dans l’ordre : « Il fait très chaud ».

Il fait très chaud. C’est la canicule sur une partie de la France. Ici, à Vannes, heureusement, il fait très chaud mais ce n’est pas la canicule, c’est supportable, mais il fait très chaud. Et c’est un savant que je voyais l’autre jour – je ne sais plus s’il était américain ou s’il était anglais – qui disait : « On appelle ça « canicule », et vous verrez dans dix ans, on appellera ça l' »été », et ce sera extrêmement dangereux parce qu’on se sera habitués à l’idée qu’il fasse extrêmement chaud. »

Continuer la lecture de Il fait très chaud. À qui la faute ? – Retranscription

Partager :
Email This Post Email This Post