Archives de catégorie : Confinement

Un confinement qui ne dit pas son nom

La langue s’use rapidement et, vu le mauvais souvenir qu’a laissé le confinement, il ne sera jamais question de « reconfinement » : on parlera, comme on le fait en ce moment dans les communiqués anglais et écossais décrivant les modalités du reconfinement, de simples « restrictions ».

Gageons qu’à la troisième vague, on n’osera plus parler même de restrictions, vu le mauvais souvenir que ces restrictions auront laissé elles-mêmes, mais d’« adaptations nécessaires ». Et ainsi de suite.

Où tout cela nous laisse-t-il ?

Aux États-Unis, qui ont dépassé officiellement dans la journée d’aujourd’hui le seuil des 200.000 morts, la population des différents états est censée ne pas croire ou croire à l’existence même de la pandémie selon la couleur Républicaine ou Démocrate de son gouverneur. Cet état de fait a généré une cacophonie favorisant la contamination puisque les frontières entre les états sont ouvertes. En Europe (« Vive l’unité d’action qu’a permise l’Union européenne ! » – excusez la plaisanterie de très mauvais goût !), la cacophonie est bornée précisément par la capacité de chacune des nations de fermer ses frontières à ses voisines, manière de leur signifier si les particularités de leurs restrictions conviennent ou non à sa variété propre de confinement refusant de dire son nom.

Partager :

Covid-19 : Les tribulations d’une personne-contact en France, par Erx

C’est une petite histoire vraie du jour sur la Covid-19. Elle  s’est passée sur mon lieu de travail.

Avant-hier soir je reçois un mail à la maison d’une stagiaire qui m’écrit à moi et à ma supérieure hiérarchique. Elle venait de se faire tester positive asymptomatique à la Covid-19 .

Le lendemain matin, arrivé au travail, commencent à circuler quelques mails d’information pour prévenir, appliquant par-là la consigne qui nous avait été délivrée. Quelque temps plus tard, ma supérieure hiérarchique fait un mail à son groupe pour les avertir de leur situation à risque d’avoir été en contact avec la stagiaire. Puis la matinée suit son cours, chacun à ses activités.

Continuer la lecture de Covid-19 : Les tribulations d’une personne-contact en France, par Erx

Partager :

Gestion de la Covid-19 : Approximation, déni, double langage, par Bruno Savelli

Il paraît que l’exemple vient de haut. Dans ce cas, cette vidéo est exemplaire : BlaBla 1er en train de s’étouffer sous son masque et d’enfreindre tous les gestes barrières.

Pas de placage au sol, ni d’amende … bizarre

Toute la gestion de cette épidémie est à cette image : approximation, déni, double langage. Un résumé du capitalisme financier.

Continuer la lecture de Gestion de la Covid-19 : Approximation, déni, double langage, par Bruno Savelli

Partager :

Le masque ça marche ou pas ? Et si oui, dans quel cas ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Il existe plusieurs qualités de masque norme AFNOR, FFP2 (à peu près équivalent KN95), FFP3 (à peu près équivalent KN99) en progression de protection mais aussi de difficulté à respirer quand on le porte.

Le problème de la contagion est un problème statistique : quelle est la probabilité que vous soyez en contact avec un virus actif (un seul suffit) ? On se retrouve avec des problèmes de dilution donc de diviser par 10, 100 etc… 1.000.000 pour espérer que s’il y avait 100 virus au départ une division par 10.000 statistiquement fait qu’il n’y en ait plus un seul (en fait on a vu que l’on pouvait en expectorer 10.000 !) Donc le problème n’est pas du tout le même si on converse sans masque à l’extérieur avec une personne 1 minute à 1 mètre de distance en face à face (distance en fait insuffisante d’après les études)  et si on passe 100 heures avec un masque norme AFNOR en intérieur en contact en fait avec quelqu’un de malade.  Continuer la lecture de Le masque ça marche ou pas ? Et si oui, dans quel cas ?, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager :

Covid-19 – Pour ceux qui parlent de « fable pour nous endormir »

Lisez d’abord ceci (c’est un commentaire posté ici sur le blog) :

Les seuls gagnants seront ceux qui nous manipulent. Je pense que la covid est une grande manipulation. Ai je le droit de le penser sans être catalogué ??? Peut on débattre sereinement, comprendre qui est notre ennemi commun, le grand capital, les 0.1%. Le reste c’est une fable pour nous endormir.

Et maintenant, si vous êtes convaincu comme le commentateur qu’il s’agit d’« une fable pour nous endormir », regardez ce qui suit.

Partager :

Covid-19 : La France, pays du tâtonnement opérationnel, par Philippe Soubeyrand

« Aujourd’hui, la situation est suffisamment préoccupante… », Jérôme Salomon, sur France Inter, le 14 août 2020…

C’est ça Jérôme, préparez bien le terrain du monumental fiasco en bande organisée, comprenant l’Etat et vos amis, j’ai nommé les élites françaises, tout en montrant du doigt le comportement relâché absolument insupportable des Français !

Tenez Jérôme ! Rien que pour vous, je vais la refaire autrement : « C’est pas nous ! C’est vous ! »

… et d’ajouter : « Mais non Jérôme ! CE n’est pas nous ! C’est bien vous ! »
Continuer la lecture de Covid-19 : La France, pays du tâtonnement opérationnel, par Philippe Soubeyrand

Partager :

Confinement et immunité de groupe : deux types de milliardaires, par ‘un lecteur’

Nous sommes dirigés par les milliardaires. (Pour certains pays comme les USA cela fonctionne aussi, même si c’est évident.)

Démonstration

Il y a deux catégories de milliardaires :

a) Ceux qui en veulent toujours plus pour se sentir vivre : les gros cons à l’état brut.

b) Ceux qui veulent plus de temps, les transhumanistes.  Continuer la lecture de Confinement et immunité de groupe : deux types de milliardaires, par ‘un lecteur’

Partager :

Politico : La mort de la ville, par AITOR HERNÁNDEZ-MORALES, KALINA OROSCHAKOFF ET JACOPO BARIGAZZI

La mort de la ville
Le télétravail, et non le coronavirus, rend la vie urbaine obsolète.
© Politico, le 27 juillet 2020

Il y a environ 700 ans, la ville toscane de Sienne était une puissance bancaire et proto-industrielle en plein essor, avec plus de 50 000 habitants – une population qui n’était dépassée que par les « mégapoles » médiévales comme Paris, Londres et Milan.

Mais en 1348, alors que la ville florissante était au sommet de son âge d’or, la prospérité de Sienne a été soudainement interrompue par la peste noire. En quelques années seulement, la ville a perdu 60 % de sa population et est entrée dans un déclin rapide, tombant dans l’obscurité. Il a fallu attendre le XXe siècle pour qu’elle retrouve sa taille d’avant la pandémie. Continuer la lecture de Politico : La mort de la ville, par AITOR HERNÁNDEZ-MORALES, KALINA OROSCHAKOFF ET JACOPO BARIGAZZI

Partager :

Covid-19 – 48 ou 72 heures ?

Google vient d’informer ses salariés aux quatre coins du globe qu’il ne sera pas demandé à la plupart d’entre eux de revenir au bureau avant au plus tôt juillet de l’année prochaine.

L’histoire va vite ces jours-ci. Entre le moment où on s’est dit : « Une deuxième vague se dessine-t-elle ? », et le moment où on dit aujourd’hui (ici ou ) : « Elle est là ! », il s’est passé quoi ? 48 ou 72 heures ?

Partager :

Coronavirus – Etats-Unis, vers une extension de la catastrophe, ou le refus de regarder la réalité en face, par Alexis Toulet

Les Etats-Unis se dirigent tout droit, non pas tellement vers une deuxième vague, mais vers une relance de la première à échelle supérieure, qui risque de déboucher dans les prochaines semaines sur un regain du rythme des morts – et pire encore, la poursuite de l’extension du virus au-delà du record déjà atteint.

La principale défaillance est politique, le refus de regarder les réalités en face. Pendant qu’une bonne partie du pays s’abime dans des disputes et criailleries politiques, le virus a tout loisir de se répandre.

Voici un point détaillé sur la situation des Etats-Unis par rapport à l’épidémie de Covid-19 et les inquiétudes qu’elle peut susciter. Continuer la lecture de Coronavirus – Etats-Unis, vers une extension de la catastrophe, ou le refus de regarder la réalité en face, par Alexis Toulet

Partager :