Archives par mot-clé : élection présidentielle US 2020

Le point sur la dés-organisation, le 12 septembre 2020 – Retranscription

Retranscription de Le point sur la dés-organisation, le 12 septembre 2020 Bonjour, nous sommes le samedi 12 septembre 2020. Un…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Trump a-t-il trahi les valeurs du Parti républicain ou révélé sa vraie nature ?

Si vous suivez un peu ce que je dis ici, vous saurez que je suis d’avis qu’il existe plusieurs courants…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

Trump cherche à empêcher les Morbihannais de voter ! Les Vannetais alignés comme un seul.e homme/femme derrière Kamala Harris !

Bien que je ne me sois jamais inscrit nulle part (sauf à l’ACLU il y a une trentaine d’années), un million d’organisations de gauche américaines ont découvert mon adresse mail et, l’IA faisant le reste, je reçois tous les jours des messages surréalistes du genre « Trump cherche à empêcher les Morbihannais de voter ! » ou « Les Vannetais alignés comme un seul.e homme/femme derrière Kamala Harris ! »

Partager :

Kamala : une assurance anti-AOC

« AOC » dans mon titre, c’est « Alexandria Ocasio-Cortez », la gauchiste de choc du Parti démocrate, d’origine portoricaine par ses parents – ce qui la rend sinon « black », mais tout juste, en tout cas « colored » selon les critères du système à caste des États-Unis.

Dans un excellent article de Lauren Martinchek dans Medium, « Why Joe Picked Kamala », pourquoi Joe [Biden] a choisi Kamala [Harris, comme colistière dans sa course à la présidence], la commentatrice fait le calcul suivant : Kamala devient Vice-présidente en 2020, Présidente en 2024 (Biden sera trop vieux pour se représenter), réélue en 2028. Ce qui interdit à AOC de se présenter à la présidence avant 2032 : douze ans de paix pour Wall Street.

Bien vu Mme Martinchek ! Continuer la lecture de Kamala : une assurance anti-AOC

Partager :

Pourquoi le choix de Kamala Harris comme Vice-Présidente par Joe Biden est une « bonne » chose

Si j’étais citoyen des États-Unis et que j’aie l’occasion de voter lors d’une élection municipale ou au niveau de l’un des états, je trouverais certainement dans la liste une meilleure candidate ou un meilleur candidat que Joe Biden ou Kamala Harris pour qui voter.

Alors pourquoi affirmer que le choix de Harris comme Vice-Présidente par Biden est une bonne chose ? Continuer la lecture de Pourquoi le choix de Kamala Harris comme Vice-Présidente par Joe Biden est une « bonne » chose

Partager :

Qui est Kamala Harris ?

Dans le sens des aiguilles d’une montre :

USA Today : « fearless fighter » (combattante sans peur)
The Boston Globe : « a good vice presidential candidate »
The New York Times : « 1st woman of color »
The Wall Street Journal : « first Black woman and first woman of Asian descent »
The Washington Post : « first woman of color »
The Los Angeles Times : « history-making pick » (un choix qui modifie le cours de l’histoire)
The Los Angeles Times (en espagnol) : « Latinas ven en Harris a una ‘inspiración para las mujeres’ y una representante de la diversidad cultural »

Partager :

États-Unis –Présidentielle de novembre : le spectre du pat de 1876

On entend beaucoup parler de 1876 ces jours-ci aux États-Unis. La raison en est la suivante : cette élection présidentielle déboucha, non pas sur un match nul entre les deux candidats mais sur l’équivalent d’un pat aux échecs : un blocage obligeant à annuler la partie… ce qui n’est pas une option dans une élection présidentielle, aussi, le président sortant : le général Grant, envisagea de confier le pouvoir aux militaires. On s’en sortit de justesse par un marchandage entre les deux candidats.

Or, cette fois-ci, l’un des candidats n’est pas disposé à marchander. Il a même d’ores et déjà laissé entendre (« on verra bien… ») qu’il ne reconnaîtrait pas le résultat de l’élection s’il devait la perdre. Le directeur de son équipe de campagne est encore plus clair : « Si le président perd, c’est que l’élection aura été truquée ! ».

Que s’était-il passé en 1876 ? Les états dont le résultat de l’élection dépendait transmirent deux décisions en sens opposé : celle du gouverneur et celle de la majorité « parlementaire » dans l’état.
Continuer la lecture de États-Unis –Présidentielle de novembre : le spectre du pat de 1876

Partager :

Un (gaspation !) « Socialiste » succédera-t-il à Trump ?

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que les périodes de crise se caractérisent par des fluctuations de vaste amplitude où l’on passe aisément d’un extrême à l’autre.

Mais là, on serait quand même sacrément surpris. À moins que la recette ne soit là : « Donnez-nous un Trump, qu’on aie vraiment envie du socialisme ensuite ! »

Partager :

Quel Démocrate affrontera Trump le 3 novembre ?, par Alexis Toulet

La conséquence essentielle – et évidente, certes – de l’acquittement de Donald Trump, est que c’est le peuple américain qui devra décider de le remplacer  en novembre de cette année. Ou pas.

C’est-à-dire que l’attractivité et la cohérence de la personne et du projet qui seront choisis par les Démocrates pour les représenter à l’élection présidentielle sont maintenant LE sujet s’il s’agit d’espérer juguler les risques à la paix mondiale et à la lutte contre le réchauffement climatique que fait courir le président Trump.

Continuer la lecture de Quel Démocrate affrontera Trump le 3 novembre ?, par Alexis Toulet

Partager :