Université Catholique de Lille, ACTU ECHO – PAUL JORION NOVEMBRE 2017

À quoi bon penser à l’heure du grand collapse ?
Le revenu universel de base
La gratuité
La taxe robot
La disparition du travail
L’Intelligence Artificielle
L’ISF

Partager

L’ère fractale du capitalisme, un voile sur la finitude qu’il nous appartient de déjouer, par Timiota

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Rentes et profits des uns se font sur l’exploitation des autres, Marx a mis un cadre là-dessus. On attend alors des exploités qu’ils s’emparent de la fonction « production », eux qui sont les seuls vrais créateurs de richesse, lors d’un Grand Soir ou d’un bras de fer idoine. Ceux qui amenaient le capital nécessaire à la mise en place des outils n’ont alors qu’à bien se tenir.

Continuer la lecture de L’ère fractale du capitalisme, un voile sur la finitude qu’il nous appartient de déjouer, par Timiota

Partager

La Fonderie – Musée bruxellois des industries et du travail, Paul Jorion : Le travail disparaît, le 28 octobre 2017

En novembre 2017, La Fonderie – Musée bruxellois des industries et du travail ouvrira une exposition temporaire consacrée au temps de travail et réalisée en partenariat avec le PAC-Régionale de Bruxelles.

La vidéo sera découpée et montée. Ici, la version brute de décoffrage :

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 26 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 26 octobre 2017. Merci à Cyril Touboulic et à Olivier de Taxis ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le jeudi 26 octobre 2017, et quand je fais ma petite vidéo Le temps qu’il fait un jeudi plutôt qu’un vendredi c’est parce que je suis ou je serai dans le train à l’heure où je fais généralement cette petite vidéo comme maintenant, autour de 9h30. Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 26 OCTOBRE 2017 – Retranscription

Partager

Le temps qu’il fait le 26 octobre 2017

Mon économiseur d’énergie m’a joué des tours, du coup, exceptionnellement, un Temps qu’il fait en deux parties.

Paul Jorion : Vers un nouveau monde (La Renaissance du Livre 2017)
Jeu de la vie de Conway
Konrad Zuse (1910 – 1995)

L’abusus, Le Monde : Dans les Vosges, UPM casse son usine avant de partir, par Denis Cosnard, le 21 octobre 2017
Fascisme en col bleu et en col blanc
Mea culpa : la directive sur les travailleurs détachés est une bonne mesure visant à lutter contre le dumping social
Locke (2013), film de Stephen Knight
Bob Corker, Jeff Flake, George W. Bush et John McCain, conservateurs de choc mais amis de la démocratie

Partager

Macron vient d’appuyer sur le détonateur… et il ne le sait pas encore, par ECHO C

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

M. Macron restera dans l’histoire comme l’homme ayant appuyé sur le détonateur du délitement européen. Le colonialisme français en Europe vient de passer la ligne rouge. Alea jacta est ! M. Macron a franchi le Rubicon. Le fait du Prince. Imposer aux pays de l’Est de ne plus pouvoir jouir des bienfaits financiers de la libre circulation des travailleurs selon les règles en vigueur dans leur pays, alors que la France (et aussi l’Allemagne) ont acheté à tour de bras des entreprises dans ces pays afin d’asseoir leur puissance financière et commerciale, est une erreur stratégique majeure. On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre.

Continuer la lecture de Macron vient d’appuyer sur le détonateur… et il ne le sait pas encore, par ECHO C

Partager

Pôle Emploi, cet organisme d’assistance au MEDEF par promotion du chômage, par Dissonance

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

En économie de marché, le travail est réputé soumis comme toute autre marchandise à la loi de l’offre et de la demande qui prétend décrire les variations de son prix, à savoir sur le marché du travail, le salaire. Selon la loi de l’offre et de la demande, l’offre se définit comme l’ensemble des ventes potentielles tandis que la demande comme celui des achats potentiels.

Continuer la lecture de Pôle Emploi, cet organisme d’assistance au MEDEF par promotion du chômage, par Dissonance

Partager

Ajustement du marché du travail, libéralisme, par Jean-Baptiste Auxiètre

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

On parle en France d’inadaptabilité, du manque de formation, de manque de mobilité des employés potentiels. Les employeurs demandent à la fois des allègements de charges et qu’on (l’État) leur fournisse des bataillons d’employés bien formés, disponibles et mobiles.

Continuer la lecture de Ajustement du marché du travail, libéralisme, par Jean-Baptiste Auxiètre

Partager