Archives par mot-clé : réciprocité

Salut & Fraternité, « Réciprocité et redistribution : la gratuité pour tout ce qui relève de l’indispensable » – Paul Jorion et Vincent Burnand-Galpin, N°105, avril-mai-juin 2019

« Réciprocité et redistribution : la gratuité pour tout ce qui relève de l’indispensable »

Partons du constat que les inégalités de répartition des richesses, la raréfaction du travail et la polarisation de la société, trois phénomènes liés, s’accélèrent et ne vont cesser de s’accélérer au cours du XXIe siècle avec l’automatisation des processus de production. Les réflexions se multiplient et les questions de société émergent : comment dissocier travail et subsistance décente ? Comment assurer un socle commun d’accès aux biens fondamentaux à la vie ? Certains proposent le revenu universel, nous proposons la gratuité pour tout ce qui relève de l’indispensable : alimentation, logement, vêtements, santé, éducation, transports et, aujourd’hui, connectivité.

Continuer la lecture de Salut & Fraternité, « Réciprocité et redistribution : la gratuité pour tout ce qui relève de l’indispensable » – Paul Jorion et Vincent Burnand-Galpin, N°105, avril-mai-juin 2019
Partager :

Macron et les Gilets Jaunes – I. L’Autre et le Tiers, par Dominique Temple

Ouvert aux commentaires.

I. L’Autre et le Tiers

Lors du “Grand débat” réservé aux intellectuels[1] qu’il avait invités, Emmanuel Macron, Président de la République, estimait que dans une société libérale la question du choix individuel est oblitérée du fait de la tension entre la liberté de chaque individu et la liberté de l’autre lorsqu’il n’y a pas de contrainte collective qui en limite l’arbitraire car dès lors on ne peut juger les choix d’autrui que comme attentatoires à l’idée du commun que l’on se fait de ce qui doit être partagé.  À moins que ces intérêts soient identiques, les définitions du commun sont l’enjeu de forces divergentes en fonction de la différence de ces intérêts. Il veut, assure-t-il, l’épanouissement de la liberté de chacun, normé par la vérité objective. Son projet est la coordination des efforts des uns et des autres, aussi différents soient-ils, pourvu qu’ils contribuent au destin commun en raison de leur complémentarité pour réaliser des objectifs identifiés collectivement. Le commun doit assurer le développement d’un destin individuel dans un destin collectif. Admettons ! Mais se pose la question de savoir qui peut s’approprier légitimement la définition du commun pour pouvoir lui imposer des limites collectives ?

Continuer la lecture de Macron et les Gilets Jaunes – I. L’Autre et le Tiers, par Dominique Temple
Partager :

Où en sommes-nous ? par Dominique Temple

Ouvert aux commentaires.

La révolte qui gronde n’est pas due à une puissance révolutionnaire extérieure comme ce fut le cas du temps où les communistes, parfois les socialistes, prétendaient apporter une alternative : bien au contraire ces illusions ont disparu, avec le communisme avant hier, avec le socialisme hier et le syndicalisme aujourd’hui. Comme les signes qui annoncent un tremblement de terre, la secousse vient de l’intérieur du système. Le capitalisme en réalité se fragilise lui-même. Et l’épicentre se trouve où il est le plus avancé, la France. Alors la stigmatisation et la répression des victimes démunies n’est pas une solution. Comme le disent les partisans de l’ultra-libéralisme, elles n’ont pas d’alternative. Mais l’on ne peut non plus demander aux populations de reconduire les causes de cette crise. 

Continuer la lecture de Où en sommes-nous ? par Dominique Temple
Partager :

Bill Maher : La Russie, seul espoir des Américains blancs déclassés

Ouvert aux commentaires.

Excellente analyse de Bill Maher : « Pourquoi les Républicains américains – tout comme Trump, leur patron – adorent-ils la Russie ? » Parce que les Russes sont blancs et sont déterminés à ne pas cesser de l’être. Et j’ajouterais en mettant à la suite ici en « piqûre de rappel », un Temps qu’il fait de l’année dernière : « ni pas blancs, ni musulmans ».
Continuer la lecture de Bill Maher : La Russie, seul espoir des Américains blancs déclassés

Partager :

Qui étions-nous ? – Paul de Tarse en résumé

Ouvert aux commentaires.

Paul de Tarse n’était pas là au bon moment, même s’il ne se trouvait pas très loin. Jésus de Nazareth, un prophète, sur la foi d’autres prophètes avant lui, se convainc qu’il est le messie attendu, chargé d’annoncer la venue du Royaume de Dieu sur Terre. Il suit à la lettre le scénario tel que Zacharie l’a tracé, mais rien ne se passe comme prévu, il échoue, et sera supplicié comme un larron parmi d’autres, offrant la possibilité à l’insurgé Barrabas de sauver sa tête.

Continuer la lecture de Qui étions-nous ? – Paul de Tarse en résumé

Partager :

Marx aujourd’hui (texte complet), par Dominique Temple

Billet invité. Reprend le texte paru sous ce titre ici en sept épisodes.

Introduction générale

Jamais le système capitaliste n’est apparu aussi puissant. Toutes les phases de son développement sont déployées sur la planète. Le capitalisme prétend plus que jamais contrôler la science, l’éducation, l’enseignement. La révolution socialiste n’a pas eu lieu. Continuer la lecture de Marx aujourd’hui (texte complet), par Dominique Temple

Partager :

Marx aujourd’hui (VI) Travail humain ; valeur, par Dominique Temple

Billet invité.

III

Le travail humain

Marx soutient que le capitalisme d’un côté subordonne toute activité qu’elle soit scientifique, artistique ou critique à la croissance du profit de ses actionnaires, et que d’un autre côté il remplace le travail salarié par celui des machines, de sorte que chaque individu bénéficiant du temps de travail libéré devrait pouvoir se rendre maître de l’économie au bénéfice de tous. Continuer la lecture de Marx aujourd’hui (VI) Travail humain ; valeur, par Dominique Temple

Partager :

Marx aujourd’hui (II) L’aliénation et l’exploitation du travail, par Dominique Temple

Billet invité.

Les deux économies

Lorsqu’il cherche à préciser l’origine du capitalisme, Marx cite longuement Aristote. La valeur est une œuvre personnelle, subjective, qui s’inscrit dans la réciprocité où elle reçoit une fonction sociale. Elle dépend de son statut de production. Continuer la lecture de Marx aujourd’hui (II) L’aliénation et l’exploitation du travail, par Dominique Temple

Partager :

Monnaie de renommée et monnaie de réciprocité, par Dominique Temple

Billet invité. P. J. : J’attire votre attention sur ce texte à proprement parler fondateur. Ouvert aux commentaires.

Il n’est pas de marché ni de monnaie qui n’ait pour raison les valeurs éthiques que les sociétés humaines ont privilégiées à partir des structures sociales qui leur donnent naissance et qu’elles ont élues. Mais que se passe-t-il entre ces structures sociales qui instaurent la confiance, la solidarité, la paix, la justice et les entreprises capitalistes ? Continuer la lecture de Monnaie de renommée et monnaie de réciprocité, par Dominique Temple

Partager :

Le pouvoir est nu et le vide immense, par Dominique Temple

Billet invité.

Le taux d’abstention de ces dernières élections témoigne de la résistance populaire à la rhétorique libérale : hors le système capitaliste point de salut. C’est le contraire qui est vrai : hors du capitalisme est le salut. L’abstention n’est pas une solution, certes, mais c’est un symptôme de la disposition du peuple à tourner la page aussitôt que le principe d’une économie post-capitaliste sera reconnu de tous, et approuvé par une nouvelle Constitution.

Continuer la lecture de Le pouvoir est nu et le vide immense, par Dominique Temple

Partager :

La transition de l’économie post-capitaliste. Le plafonnement du profit et le dividende universel, par Dominique Temple

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Si l’accumulation capitaliste conduit la terre à la désolation, la société à l’implosion, n’est-il pas temps d’intervenir ? Et si le travail est dénaturé par son assignation au profit, n’est-il pas temps de l’en affranchir ? Enfin, si l’individualisme identifié à la privatisation de la propriété nous a dressés les uns contres les autres, ne doit-on pas redéfinir l’individuation du sujet en rapport avec la conscience commune qui prodigue à tout homme sa dignité de citoyen, et ne doit-on pas reconnaître à tout le monde la propriété universelle de la nature et la propriété sociale comme la liberté réelle à laquelle tout le monde a droit ? Dès lors, le dividende universel et le plafonnement du profit sont le plancher et le toit de la maison commune.

Continuer la lecture de La transition de l’économie post-capitaliste. Le plafonnement du profit et le dividende universel, par Dominique Temple

Partager :

Hegel et la Réciprocité, par Dominique Temple

Billet invité.

Hegel dit dans La raison dans l’histoire : « Tout ce qui existe dans le sentiment est entièrement subjectif et ne peut se manifester que d’une manière subjective. Si quelqu’un dit : c’est mon sentiment, un autre a un droit égal à lui répondre : ce n’est pas le mien ; l’on se met ainsi hors du terrain commun. Le sentiment ne conserve ses droits que dans les affaires strictement particulières. Mais vouloir défendre une cause en affirmant que c’est le sentiment commun des hommes est une entreprise qui contredit le point de vue du sentiment lui-même, car ce point de vue est celui de la subjectivité particulière ».

Continuer la lecture de Hegel et la Réciprocité, par Dominique Temple

Partager :

Trends – Tendances, « Trump et la réciprocité, c’est ‘Aime ton prochain comme toi-même’ ou… ‘Oeil pour oeil, dent pour dent’ ? », le 23 février 2017

Sur le site de Trends-Tendances : « Trump et la réciprocité, c’est ‘Aime ton prochain comme toi-même’ ou… ‘Oeil pour oeil, dent pour dent’ ? »

Dans cette chronique, j’ai développé une réflexion qui m’était venue dans ma vidéo Le temps qu’il fait le 6 janvier 2017.

Continuer la lecture de Trends – Tendances, « Trump et la réciprocité, c’est ‘Aime ton prochain comme toi-même’ ou… ‘Oeil pour oeil, dent pour dent’ ? », le 23 février 2017

Partager :

Dominique Temple et Mireille Chabal, La réciprocité et la naissance des valeurs humaines (V) L’échange chez Aristote

Billet invité. Cinquième et dernière partie d’un résumé par Madeleine Théodore du livre de Dominique Temple et Mireille Chabal, La réciprocité et la naissance des valeurs humaines, Paris : L’Harmattan, 1995.

         La justice dans l’échange

La théorie d’Aristote de la justice est une. La justice demande que soit respecté le principe de l’égalité proportionnelle. Selon la justice distributive, chacun reçoit en fonction de ce qu’il donne.

Continuer la lecture de Dominique Temple et Mireille Chabal, La réciprocité et la naissance des valeurs humaines (V) L’échange chez Aristote

Partager :

Dominique Temple et Mireille Chabal, La réciprocité et la naissance des valeurs humaines (IV) La réciprocité chez Aristote

Billet invité. Quatrième partie d’un résumé par Madeleine Théodore du livre de Dominique Temple et Mireille Chabal, La réciprocité et la naissance des valeurs humaines, Paris : L’Harmattan, 1995.

         La réciprocité chez Aristote

Les vertus particulières comme le courage, la tempérance, peuvent toutes se définir par le ni l’un ni l’autre de deux extrêmes opposés. La vertu est juste milieu par rapport à deux vices, l’un par excès, l’autre par défaut. La justice est une vertu qui ne peut être définie sans faire intervenir un rapport de réciprocité par rapport à autrui. Continuer la lecture de Dominique Temple et Mireille Chabal, La réciprocité et la naissance des valeurs humaines (IV) La réciprocité chez Aristote

Partager :