Question – Espace : pourquoi dire « nominal » pour « normal » ?

Ouvert aux commentaires.

Je viens de regarder le lancement de la fusée Crew Dragon. Pour dire que tout s’était bien passé à chaque étape, le maître de cérémonies disait : « Nominal » au lieu de « Normal ».

J’ai consulté plusieurs sites de geeks qui, comme moi aujourd’hui, s’étaient demandés pourquoi. Personne n’a l’air de savoir.

Une réponse parmi les habitués du Blog de PJ ?

Partager :

29 réflexions sur « Question – Espace : pourquoi dire « nominal » pour « normal » ? »

  1. Un militaire doit savoir , mais dans mes anciens jobs , on disait « nominal » dans la mesure où la réalisation d’une tâche s’était déroulée telle qu’on l’avait planifiée dans toutes ses phases .

    1. En fait , de par leur étymologie et leur sens premier , ni « nominal » , ni  » normal » , n’ont la couleur qu’on peut leur prêter dans la question posée .

      Mais si on s’en tient à cette couleur là , je dirai que « nominal » signe la réalisation d’une action telle qu’on l’a prévue et conçue ( dans le respect du temps , de l’espace et de l’effet ) , alors que  » normal » est le constat de la réalisation d’une action telle qu’elle se passe d’habitude sans qu’on soit bien à la manœuvre .

      Normal est racinien .
      Nominal est cornélien .

  2. Le nominal n’est pas normal car le normal c’est d’être dans un écart type , le nominal c’est d’être dans le résultat attendu ou quasiment donc de façon beaucoup plus précise. En gros le normal c’est d’être dans 50% des cas acceptables le nominal ce n’est plus que le 1% de marge d’erreur par rapport au résultat attendu et calculé et non pas possible.

  3. Dans le langage aéronautique normal se dit « standard ».
    Nominal dans ce cas s’entend comme envisagé, prévu, plannifié.

  4. Nominal, in aerospace usage, describes a process that completes successfully according to plan or design: e.g. « a nominal flight check », « nominal stage separation », or « nominal orbit insertion ».

    1. Pour finir avant que l’avion parte en vrille 🙂 je dirais que nominale inclut une dimension standard (normale) et des tolérances.

  5. La raison éthiologique doit résider dans le corporatisme des ingénieurs voulant utiliser leur langage à l’instar des pilotes qui utilisent les SOP (standard operating procedures) incluant des « normal/abnormal check-list ».
    La rivalité (pilote/ingénieur) était déjà très prononçée dès le programme Mercury jusqu’à nos jours avec les avions de troisième génération, voir les drônes ou le pilote ne vole plus.
    En clair ca fait plus scientifique 🙂

  6. Hmmmm… Peut-être que ça paraitrait anormal de dire ‘normal’ pour un pétard qu’on envoie dans l’espace, alors qu’ailleurs mais pas si loin, la situation n’est pas vraiment ‘normale’ avec des manifestations violentes de gens en pétard, des policiers et peut-être bientôt l’armée avec des pétards, le tout faisant beaucoup de pétard, avec un retour hypothétique à une situation… Nominale… :-\

  7. J’ai fini par trouver ceci :

    Se dit d’une caractéristique, d’une performance d’un appareil, d’une machine, annoncée par le constructeur ou prévue par le cahier des charges.

    Cela explique pourquoi le gars dit « nominal » chaque fois qu’un moteur se met en marche, une partie se détache, etc. au moment prévu.

    1. C’est d’autant plus important en matière de « rocket science » que ce qui est désiré, peut différer de ce qui est attendu, encore plus atteint.
      Lorsque vous essayez des prototypes nouveaux, il est normal , comme pour les V2, que les premiers échouent (les 3 premiers en l’occurrence pour Elon Musk) mais leur réussite aurait constitué un comportement nominal.
      Le normal est ce qui est habituel, quelques milliers de morts sur les routes en France c’est normal, mais ce n’est pas nominal.
      Que la navette spatiale ait un accident sur une centaine de lancements c’est normal, mais ce n’est pas nominal (encore que).
      Avoir dans certaines régions du monde des dirigeants corrompus, c’est normal, mais ce n’est pas nominal.

      Un Président de la république en France est souvent hors norme, comme son archétype gaullien, aussi un président normal est une notion oxymoresque, mais peut-on avoir un président nominal avec le processus actuel de désignation ?
      Un comportement genré offre de nombreuses variantes « normales » dans notre société, mais y en a-t-il encore une ou plusieurs de nominale ?

      Le nominal constitue une référence par rapport à laquelle on peut apprécier le réel, pour les économistes ou les juristes le capital, le salaire ont un nominal. Est-il normal ?

      « La raison éthiologique » est certainement la marque du langage (nominal ?) d’une certaine corporation, et probablement ni de celle des ingénieurs, ni des pilotes, à chacun son langage, approprié à son domaine, c’est une maladie (?) commune (normale ?).

      1. Oui, mais on ne sait pas exactement quelle a été la trajectoire présidentielle pour la mise en orbite, puis la propulsion vers Jupiter…

    2. La capsule propulsée par la fusée s’est mise en orbite. Selon les infos télévisées,, la propulsion pour rejoindre le bloc avait une vitesse de 4000km/heure. Ai je bien compris ?

    3. « ..prévue par le cahier des charges. »
      Il y a presque toujours trois cahiers des charges,
      – Le cahier des charges publique (draft), avec des précision/stabilité/répétabilité/immunité/.. facilement atteignables (en théorie) et un paquet de contraintes relativement restreint.
      – Le cahier des charges interne et confidentiel, aux objectifs inaccessibles par définition.
      – Le cahier des charges commercial ($), avec les valeurs nominales souvent effeuillées de leur bornes « statistiques » et des contraintes qui vous font regretter de vous être embarqué dans cette galère.

  8. Oui, je dirais avec un peu de pédanterie que
    « nominal » est ce qui suit un « nomos » (voir en angalis, pas en français hélas ici https://en.wikipedia.org/wiki/Nomos(*)) , une liste connue d’avance.
    (le cahier des charges étant un exemple).
    L’idée de précision de l’ami Auxiètre n’est que marginalement le point pour moi.

    Le faux ami est le mot norme.

    le « nomos », c’est pas bien loin d’une norme, d’un encadrement plus ou moins précis d’un déroulement attendu.
    Son adjectif « normal » lui en est venu à dire « pas anormal », « dans les possibles usuels », mais pas simple référence
    (dialectique) à « ce qu’on a l’habitude de voir dans le milieu, dans la profession, dans les gens un tant soit peu au courant sinon expert ».
    Le complémentaire de « normal » est plutôt « surprenant par rapport à la croyance générale » que « avec un écart plus grand que prévu à une liste ». « La voiture pourrait rouler normalement, au lieu d’accélérer et freiner tout le temps sur cette autoroute ! », les lois laisse du mou, le « pas normal » est juste « ce qu’il n’y a pas de raison usuelle de faire pour faire société dans l’activité considérée ».
    C’est là qu’on se rend compte qu’on est faiblard en vocabulaire, et que la même idée dans les vocabulaires des N langues africaines ou océaniennes seraient un régal à connaitre.

    Enfin, pour finir, j’avais un souvenir de sardines à la Chantilly vu chez Franquin : pas normal ? pas nominal ? en tout cas pas retrouvé.

    (*) Argh, en français, on retrouve Hayek (coutume vs. droit/jus) , gaspation ! https://www.wikiberal.org/wiki/Nomos

  9. Bravo les americains toujours à la pointe de la technologie , et chapo bas monsieur le président Donald Trump

  10. Ils ont peut-être trop lu de psychanalyse,, a ce qu’il paraît il faut pas le dire ce mot de normal.
    non je rigole mais c’était pour signifier que c’était une
    Sottise, tous les mots sont beaux nom de nom.

    1. Ps: En ce qui concerne le dernier billet sur la respiration, il est à mon avis mauvais , car les muscles de respiration de la personne noire américaine semble bien trop puissant pour être arrêté par un genou sur la nuque.
      Non, c’est plus une question de moelle épinière et de vertèbres désossés, on le voit à la fin que sa nuque s’étire un tantinet.

      1. D’ailleurs on a vraiment l’impression que le blanc-bec Est proprement en train de jouir sur son genou qui fait craquer la nuque du Bandit,
        on est tous pareils? je voudrais dire que non.
        Je sais même pas si je pourrais jouir en faisant craquer la nuque de Trump.

  11. soyons laconique

    normal = valeur Pifométrique

    nomimal = valeur située dans la tolérance prévue

      1. Vous prenez pas la tête , comme disait le responsable de centrale nucléaire où je travaillais : ‘ tant que ça explose pas et que personne n’est blessé ‘ …

Les commentaires sont fermés.