10 réflexions sur « PJ TV : « Le monde d’après… » – Invité William Bourdon, le 16 juin 2020 »

  1. Il me semblait bien que l’Internationale des juristes serait appelée en renfort .

    Un avocat suit -il la logique des fins ou la logique des moyens ?

    1. Si vous saviez qui est William Bourdon vous ne poseriez pas la question. Enfin, on ne peut pas tout savoir.

      Vous me semblez de plus en plus prompt à écrire quelque chose, à tout hasard.

      1. C’est le risque encouru quand les commentaires sont ouverts avant que l’entretien avec l’inconnu apporte les réponses …

        Mais j’ai ma réponse par anticipation .

  2. Je suis allé faire le tour de sa bio et de ses combats , et je comprends mieux votre réaction !

    J’a i hâte cependant de voir ce qu’il pourra ressortir de votre entretien , au delà de ce que j’ai pu lire , mais qui aura déjà le grand mérite de mieux faire connaître au blog ( enfin , au moins votre serviteur ) , un allié de talent dans l’action là où elle compte grandement .

    1. A posteriori ,opération réussie pour moi , après visionnage .

      Il y a donc des avocats qui choisissent leurs fins ( au travers des causes défendues ) avant les moyens ( qui restent cependant , eux , dans les limites du droit ). Il m’a semblé qu’en tant qu’avocat , William Bourdon , sans être un adepte du structuralisme en matière pénale , en avait malgré tout le sens de la vraie mesure chère aux grecs anciens auxquels on prête ce concept .

      Un peu intrigué et inquiet par l’évocation d’un super salopard nabab menaçant .

      Signé : le SAV du bouche-trou anticipé pas tout à fait universel . Remarque faite que l’anticipation personnelle était plus fournie que les commentaires collectifs post opératoires .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.