Le meurtre de trois étudiantes et un étudiant de l’Université d’Idaho – 1/12/22

Un extrait de mon billet du 26 novembre, quand j’évoque pour la première fois le fait divers en question :

Première bizarrerie : deux autres colocataires n’ont pas été inquiétés et n’ont même rien entendu. Ce qui me fait penser que l’assassin a été entraîné à tuer à l’arme blanche sans que la victime ne pousse un cri.

À l’appui de mon hypothèse :

Partager :

Une réponse à “Le meurtre de trois étudiantes et un étudiant de l’Université d’Idaho – 1/12/22

  1. Avatar de ebolavir
    ebolavir

    Où apprend-on à tuer proprement, sans salir et sans faire de bruit ? A l’armée, et spécialement chez les Marines et équivalent. Il y a sûrement dans cette université des jeunes sortis de leur temps d’engagement, qui y sont grâce au GI Bill qui permet aux militaires déchargés d’avoir quelques années de fac payées par l’Etat fédéral https://www.va.gov/education/about-gi-bill-benefits/ (remarquez l’URL en .gov, où « us. » ne figure pas, comme si les USA étaient le monde entier). J’y ai pensé en lisant un roman de science-fiction où le héros positif est un ancien Marine puis diplômé, ce qui lui permet d’avoir à la fois la condition physique et le savoir nécessaires à son aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta