Ce dont je parle… et vous aussi

Je ne vois aucun inconvénient à ce que les commentaires de certains billets entrent dans les détails techniques des questions qu’ils évoquent. Mes premiers billets étaient extrêmement pointus sur des questions de technique financière, et c’était spécifiquement pour les évoquer que j’avais créé le blog. Pourquoi faudrait-il appliquer d’autres critères quand il s’agit d’écologie, de physique ou de philosophie ?

Il y a bien sûr à cela deux types de réactions négatives de la part de lecteurs, qui me paraissent mal fondées toutes les deux.

Les premiers disent : « Je ne comprends pas votre billet X : arrêtez d’évoquer ce genre de sujets ». L’espace du blog leur est à ce point familier et confortable qu’ils se sentent chez eux et veulent décider de la suite. Ce faisant, ils enfreignent la liberté dont je dispose en tant qu’auteur du blog et je me vois obligé d’ignorer simplement leurs exigences.

Les seconds se sentent contraints d’intervenir par leurs commentaires quel que soit le degré de leur familiarité avec le sujet. Vous êtes très patients avec eux mais le fait demeure que leurs interventions et vos tentatives pour les contenir, constituent des scories dans le flot de la discussion. L’alternative, ce serait la censure : que j’élimine simplement ce genre de commentaires. Ce serait à mon sens une mesure trop radicale. Je ne vois malheureusement pas d’autre alternative dans ces cas-là que de prendre son mal en patience et je vous conseille de tirer parti du luxe dont vous bénéficiez et moi malheureusement non, de sauter dans votre lecture les interventions qui appartiennent à cette famille.

Partager :