Le temps qu’il fait, le 21 août 2009

Les problèmes de serveur de l’autre jour semblent liés à Seesmic. En attendant que la question soit clarifiée, la vidéo est hors service.

Vous pouvez cependant la trouver ici.

Qui sommes-nous ?

L’article de Lordon dont je parle se trouve ici.

Partager :

234 réponses à “Le temps qu’il fait, le 21 août 2009”

  1. Avatar de Les fougerets
    Les fougerets

    Pourquoi ne pas lancer l’idée de réunions sur les villes principales Paris, Bruxelles, Zurich avec des intervenants dont M Lordon, des thèmes, des débats et un appel à contribution pour payer les frais ?

  2. Avatar de Kercoz
    Kercoz

    «  » » »Mais c’est là l’entière responsabilité des chercheurs en philosophie politique qui ont oublié en quoi consiste leur métier et qui passent leur temps à faire des commentaires de commentaires de commentaires, métier que Paul fait gentiment à leur place pour pas un rond ou presque, et qui en fait à quelques rares exceptions près ne foutent rien depuis 30 ans » » » »
    ho, mais si , ils étudient et analysent la vague , les vagues …trouvent meme des rapports avec le vent , mais ça ne leur dira pas si la mer monte ou descend .

  3. Avatar de jducac
    jducac

    Je partage entièrement votre avis. Pire, je vais même jusqu’à penser qu’il vaut mieux ne pas s’interroger sur l’éventualité de la catastrophe écono/écolo/énergico… et admettre dès maintenant que nous y allons directement au terme de quelques décennies, siècles ou millénaires. Nous vivons dans un monde qui a développé un mode de vie allant vers une uniformisation sur toute la planète. Or, ce mode de vie ne peut pas être pérenne du seul fait qu’il consomme inexorablement les ressources non renouvelables, notamment les métaux.
    Que feront nos descendants, dont le nombre tend à croître globalement, lorsqu’après avoir recyclé à l’infini les métaux, il ne leur en restera plus que d’infimes traces ? Nous n’en sommes pas là mais, tant que l’on n’aura pas mis au point un processus industriel de transmutation, c’est un futur de pénurie qu’il faut envisager.
    Avant cela, les producteurs de l’essentiel (nourriture, santé et maintenant services sociaux) seront les rares à voir leur emploi préservé ; encore que du fait des différentiels de coût de production, les moins compétitifs, comme dans toute profession, n’ont pas la certitude de maintenir leur niveau de vie. Il y en aura d’autres qui s’emploieront à faire migrer l’humanité d’une consommation matérielle vers une « consommation » plus immatérielle, virtuelle, ou spirituelle. C’est probablement ce qu’a pressenti Malraux.
    Il en faudra aussi pour faire respecter l’ordre au niveau national et international alors que des troubles ne manqueront pas de naître. Les mutations qui s’opéreront nécessairement dans la contrainte parce qu’elles n’ont pas été préparées, ne serait-ce que psychologiquement, amèneront forcément des désordres. C’est là que personnellement je pense utile d’inciter dès maintenant les gens à ne pas s’entredéchirer en pensant se sortir d’affaire par des règlements de comptes idéologiques. Si l’humanité se trouve ainsi acculée, c’est parce qu’en général , nous avons tous contribué à ce qu’elle est devenue. Bien évidemment les peuplades perdues au fond des forêts tropicales, certains religieux et quelques autres n’y sont pour rien ; mais ce ne sont pas ceux-là qui voudront en découdre pour régler des comptes.
    Pour se donner les meilleures chances de s’en sortir, je suis convaincu qu’il faut investir dans une vaste refondation morale dans l’ensemble de l’humanité. Vaste programme qui ne concerne pas que le capitalisme et les marchés financiers.

  4. Avatar de george
    george

    Monsieur JORION,
    Architecte, membre de la société anthroposophique, né en 1954, 3 enfants, je suis intéressé par tout ce qui porte vers l’avenir et la capacité qu’ a l individu de forger son destin, nonobstant les pouvoirs pervers en place.
    C’est votre capacité d analyse transversale qui m’a attiré dans vos interventions sur Contre-infos.Pressentant ce qui arrive,en tapant certains mots-clefs, des personnalités comme Gerald Celente ou des reseaux d’analystes comme Leap 2020, ont validé ces perceptions anticipatives.Le temps qu’il fait permet une transition opportune:
    Un scientifique , jean Martin, dirige un site: la pensée unique pour les scientifiques.Ce site est indirectement en relation avec le votre, car il bouscule les fossiles conceptuels.Le tapage sur le réchauffement climatique est un attrape-nigaud.
    .Les mesures officielles de prises de température montrent que la température moyenne baisse un tout petit peu depuis le tournant du siècle. tandis que la teneur en co2 augmente. du reste cela donnera des plantes plus luxuriantes , notamment les plantes vivrieres.Nasville, ville de Al Gore, a battu, en juillet 2009 le record de froid de juillet 1877.Marcel Leroux, climatologue, est aussi un mot-clef. Aux inquiétudes réelles ne doivent pas s’ajouter des peurs virtuelles crées par des lobbies à des fins politiques.
    le débat sur le co2 est entretenu par les neo-malthusiens, dont l objectif est la dépopulation du globe, en relation avec des écologistes génocidaires. Introduisez les mot-clefs suivants: guidestones, georgia, usa…Le capitalisme financier est à la recherche de gogos pour créer une nouvelle bulle, les précédentes ayant explosé.Le marché du co2 vient a point nommé…Il faut vite créer une nouvelle taxe sur le co2 avant que le public ne se rende compte que nous nous dirigeons vers une petite ère glaciaire. Aussi surprenant cela soit-il , cela correspond a ce qui se profile.
    Amicales salutations. LG

    1. Avatar de pitalugue
      pitalugue

      qu’est ce qu’il fait chaud avant de faire froid !

      blague à part, on a entendu dire que le soleil était moins actif ces temps ci et que la position actuelle de la terre vis a vis du soleil pourrait favoriser une baisse des températures.

      ce qui semble certain, c’est que le co² augmente et que les événements climatiques de type « catastrophe naturelle » sont plus fréquents.

    2. Avatar de guillaume
      guillaume

      Merci à George de nous rappeler à l’esprit critique en ce qui concerne le « réchauffement climatique ».
      Le hors série 04 de la revue « Diplomatie, affaires stratégiques et relations internationales » de décembre 07 présente une analyse très argumentée qui laisse envisager instrumentalisation d’une « possible évolution climatique ». Quelques recherches sur les scientifiques dissidents du GIEC (Richard Lindzen par exemple) et sur l’avis de certains des plus grands spécialistes nous remet les idées en place…

      Pour les curieux, voyez par exemple Marcel Leroux, Yury Izrael ou William Gray…. Ce qu’ils disent et QUI ils sont!

      Et pour éviter le hors sujet, parlons monnaie: Le GIEC, financement et conflits d’intérêts
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverses_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique#Financements_et_conflits_d.27int.C3.A9r.C3.AAts

  5. Avatar de Jérémie
    Jérémie

    Est-ce tellement si important pour vous de le faire savoir aux autres d’avoir fait un nouveau don supplémentaire ne vous arrêtez pas à cela, faites encore un autre don sans rien dire à personne si vous avez de l’argent ne le donnez pas non plus pour en recevoir un plus grand intérêt de satisfaction en retour et par rapport à d’autres.
    Ce n’est pas non plus toujours avec plus d’argent que les choses changent. Il y en a beaucoup aussi qui aiment bien crier sur les toits je viens de nouveau de faire un don à Paul, et puis après.

    « Une nouvelle suggestion : Puisque la principale source de vos revenus sont les dons de ce blog, pourquoi ne pas inciter à faire des dons. »

    C’est ce qu’il fait déjà !

    « Vous avez choisi de na pas mettre de pub sur votre blog et de demander des dons c’est très bien mais des donateurs ou des « sponsors » pourraient être intéressés à être plus généreux s’ils avaient la possibilité d’être remarqués sur votre blog. Je pense à des entreprises ou des personnes qui auraient intérêt à voir un lien sur votre site. »

    http://je-veux-etre-riche.com/

    C’est vraiment la meilleure celle là votre propre page-rank ne vous suffit-il pas déjà de votre propre coté ?
    Alors vous pensez-vous toujours changer quelque chose avec des gens comme vous ? Moi je m’interroge ?

    « P.S: Il est probable que cette idée va en faire hurler certains… »

    Non par hurler mais je m’interroge quand même sur le bien fondé de votre démarche.

    « Probablement la plupart de ceux qui ne vous font jamais de dons…  »

    C’est pas brillant aujourd’hui peut-être un autre jour qui sait !

  6. Avatar de cityislander
    cityislander

    Je n’ai pu ouvrir le lien de « qui sommes nous », donc Je me contente de commenter l’article de Lordon. Je n’ai eu que la patience que de m’accrocher a quelques phrases, trop fumeuses:

    « dans une certaine philosophie héroïque de l’individu et la mésestimation corrélative des avantages de la division du travail. « 

    1. Avatar de Bob
      Bob

      Voici le lien ou Lordon intervient sur ce sujet, c’est beaucoup plus digeste.

      http://www.acrimed.org/article3075.html

    2. Avatar de cityislander
      cityislander

      @Bob. Merci pour le lien. Effectivement, c’est + clair.

  7. Avatar de Olivier Hardy
    Olivier Hardy

    Bonjour M. Jorion

    Si je suis votre blog c’est que mon père qui s’interresse à la finance depuis peu a cru bon de m’alerter sur la crise financière qui était importante…
    Je suis au degrès « 0 » de la société… Je suis déclaré handicapé depuis environ 3 ans… Pour l’instant le seul diagnostique que j’ai eu est « troubles de la personnalité »…
    Je ne vais pas m’étendre sur mon CV, puisque je n’en ai pas, à part une expérience en SAV informatique chez CEGEDIM qui m’a traumatisé…
    J’ai des dépressions récurentes depuis l’age de 9 ans… Bien sur ma, personnalité, mon déterminisme familial est en cause mais pas seulement…

    C’est pourquoi quand j’ai appris la faillite de lehmman brothers et la « crise » qui en a résulté mon premier réflexe a été de rire…
    Pourquoi riais-je? Parce-que la crise dépasse de loin le problème financier et que devant l’étonnement généralisé je restai stoïque…

    Je n’arrive pas à écrire correctement, veuillez m’en excuser, j’aurais pourtant des milliers de choses à dire… J’ai le « flair nietzschéen » mais cela reste muré…

    Si je suis votre blog c’est en tant que spectateur avec cette question en tête (teintée d’optimisme) : l’Homme se rendra t’il compte que l’Evolution est NECESSAIRE?

    1. Avatar de Olivier Hardy
      Olivier Hardy

      J’ai oublié de dire que j’habitai ST Etienne et que j’avais 28 ans… Et aussi qu’il est difficile pour moi de participer, de m’exprimer… Je n’en dirai pas plus pour l’instant… Juste merci messieurs Jorion, Lordon, Onfray, Dontigny et autres contributeurs, qui réveillent une chose que je croyais morte: l’esprit contestataire et l’humanisme

    2. Avatar de olivier
      olivier

      ne vous excusez pas… votre voix vaut bien la leur.

    3. Avatar de Olivier Hardy
      Olivier Hardy

      Oui, je dois cesser de m’excuser sans cesse… c’est ce sentiment d’écrasement, de « case » à combler…

      L’on m’a rapidement dit que j’étais pressenti à un brillant avenir, et je crois que je me suis construis dans la négation de cet « avenir » qui s’inscrivait dans un « système » auquel je ne voyais pas d’avenir…

      Cela m’a valu beaucoup de désillusions, beaucoup de moqueries aussi…

      La vérité?

      J’aurai voulu vivre une autre époque…

    4. Avatar de iGor milhit

      @ Olivier Hardy

      « trouble in mind, i’m blue
      but i won’t be blue always
      ’cause the sun’s gonna shine
      on my back door some day »

      je vous le souhaite, ce jour où le soleil viendra vous réchauffer à nouveau!

    5. Avatar de olivier
      olivier

      @ olivier hardy

      Votre message m’a touché, je vous l’avoue. Hier, face aux déballements de « moi je », je me suis demandé ce que j’allais faire et puis je suis resté bloqué, plume assèchée. « Moi je » ne voulait pas parler. J’ai finalement écrit une lettre que je n’enverrai jamais. Elle est venu gonflé un peu plus mes recueils. C’est mieux ainsi. Et puis, aussi , j’ai relu un texte de Novarina qui m’obsédait. Il me semblait que j’aurais voulu dire un truc comme il a su en écrire. Aujourd’hui, vos simple mots crèvent mon écran. Et c’est encore ce texte de Novarina qui me revient. Dans ce texte, c’est un homme nu qui parle. Je ne sais pas si vous êtes cet homme nu, sans doute le sommes-nous tous un peu, mais je sais que vous êtes aussi nu que moi et assez en tous cas pour le recevoir :

      « je voudrais que ma pensée me serve ici à témoigner de mon incapacité mentale. J’ai ouvert la fenêtre au lieu de la porte pour agir. Dans toute action, j’ai toujours préféré la contemplation. Ma fenêtre dormait sur un champ de pas-grand-chose. Par où je voyais parfois mes yeux regarder yeux heures de suite. A la longue, je voyais le paysage en larmes à la place des yeux. Je regardais tout le jour en fixe rouiller les barbelés et fleurir les orties : la nature pousser à son horrible murmure. La vie continuait, les Animaux périssaient, les sapins bleus formaient des croix de rien sur les cieux ; les nuages filaient leurs boucles ; à force de balayer l’eau de l’évier puis de me laver sans cesse aux pauses, l’envie me prenait parfois de me balayer moi-même à force de balayer : j’aurais voulu m’accompagner moi-même en balai jusqu’à la poussière. Les choses d’actions, nous les gardons avec nos cerveaux couchés dessus comme une pierre : un couvercle de choses toutes dites. On voit par la fenêtre : trois piquets, deux lignes de barbelés, un grand buisson d’orties, des tiges de sureau, de la bardane, de l’angélique, un petit sorbier ».

      Bien à vous

    6. Avatar de Olivier Hardy
      Olivier Hardy

      @Igor et Olivier

      Je ne sais que répondre à part merci…. vraiment dur d’écrire…………………

    7. Avatar de guillaume
      guillaume

      « La vérité? … J’aurai voulu vivre une autre époque… »

      Je me demande quand dans l’Histoire vous situeriez l’époque souhaité?
      Je pense que notre époque peut être considéré comme une illustration assez fidèle des différentes aberrations qu’ont connus les différentes époques qui nous ont précédées.
      je pense que l’époque à laquelle vous vous referez n’a encore jamais existé.
      Je pense enfin que NOTRE époque est celle d’un carrefour qui peut nous conduire à deux réalités, l’une que vous souhaitez -que je souhaite aussi- et l’autre que nous pouvons craindre. Et c’est de nous, collectivement, que dépendra la direction prise.
      Alors, en vérité, vous ne vous êtes pas trompez d’époque… Debout soldat 😉 c’est maintenant que ça se passe et on a besoin de vous

    8. Avatar de Enrique
      Enrique

      @ Olivier Hardy

      Vous vous exprimez correctement et même mieux que beaucoup sur ce blog. Vous pouvez aussi enregistrer votre voix si vous pensez arriver à exprimer plus de choses que par l’écriture. Votre témoignage a retenu mon attention car il est sensible et intelligent.

    9. Avatar de Jérémie
      Jérémie

      @ Olivier Hardy

      Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur. [Lao-Tseu]

      Accrochez vous à de meilleures pensées nous avons tous connus ce genre de moment dans la vie.

      Le souvenir de la joie apporte la joie, quand bien même vous n’auriez pas un CV parfait mais le souvenir de la douleur c’est encore et encore le rappel de la douleur qu’est-ce qui est le plus important, le rappel continuel de ce qui fait souffrir ou de ce qui fait moins souffrir ?

      Le bonheur est la chose la plus simple, mais beaucoup s’échinent à la transformer en travaux forcés ! [François Truffaut]

      La plupart des hommes font du bonheur une condition. Mais le bonheur ne se rencontre que lorsqu’on ne pose pas de condition. [Arthur Rubinstein]

      Un surcroit de bonheur apporte un surcroit de santé aussi bien pour le corps et l’esprit.

      On n’aime guère un bonheur qui vous tombe ; on veut l’avoir fait. [Alain]

      On ne peut le saisir : le bonheur a des ailes. [Damoclès Vieux]

      Et plus nous avons des ailes et moins nous devenons gallinacés.

      Le bonheur, c’est avoir une bonne santé et une mauvaise mémoire. [Ingrid Bergman]

      Le bonheur des plus riches n’apporte jamais le bonheur inconditionnel à l’homme, souvent remis au lendemain.

      L’esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. Il est bon de le dominer. L’esprit dompté assure le bonheur. [Bouddha]

      Ne pas trop se forcer non plus à le dominer vous finirez par devenir un être trop rigide et inhumain.

      Le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque [Arnaud Desjardins]

      Chacun a ses propres instants de bonheur : il s’agit simplement d’en multiplier la conscience et les occasions. [Albert Memmi]

      Tout bonheur commence par un petit déjeuner tranquille. [Somerset Maugham]

      Si le malheur existe alors le bonheur doit forcément exister vous ne croyez pas ?

      Mais qu’est-ce que le bonheur ? Il faudrait d’abord le définir et une définition du bonheur est encore moins évidente qu’une définition du progrès. [Vercors]

      Je ne peux malheureusement acheter que ce qui est à vendre, sinon il y a longtemps que je me serais payé un peu de bonheur.[Jean-Paul Getty]

      Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. [Périclès]

      Plus nous devenons marchands et acheteurs et moins le bonheur devient gratuit et inconditionnel.

      Le bonheur existe c’est comme lorsqu’il y a plus de nuages, les nuages vont et viennent ne jamais trop s’identifier à leur contenu, reculez encore et encore et voyez comme il ne restent jamais sur place.

      Vous n’êtes pas cette déprime, vous n’êtes pas ces nuages noirs, vous pouvez aussi comprendre cela !

      Le bonheur est une chose qui se vit et se sent, et non qui se raisonne et se définit. [Miguel de Unamuno]

      L’homme porte en lui la semence de tout bonheur et de tout malheur. [Sophocle]

      Le bonheur c’est de chercher. [Jules Renard]

      Ne pas non plus toujours le chercher vous finirez par vous en plaindre.

      L’homme qui réclame la liberté, c’est au bonheur qu’il pense.[Claude Aveline]

      Ne rien faire est le bonheur des enfants et le malheur des vieux. [Victor Hugo]

      Le bonheur est salutaire pour le corps, mais c’est le chagrin qui développe les forces de l’esprit.[Marcel Proust]

      Quiconque jouit trop est bientôt dégoûté ; Il faut au bonheur du régime. [Jean-Pierre Florian]

      L’égoïsme consiste à faire son bonheur du malheur de tous. [Henri Lacordaire]

      Au banquet du bonheur bien peu sont conviés.[Victor Hugo]

      A force de plaisirs notre bonheur s’abîme. [Jean Cocteau]

      Le plaisir est l’ennemi du bonheur. [A.H. de Beauchesne]

      A vous de choisir cela n’appartient qu’à vous.

      Vous savez il n’y a pas non plus que des gens pourris ou bêtes dans ce monde.

    10. Avatar de Olivier Hardy
      Olivier Hardy

      Je ne sais pourquoi, mais j’avais placé un lien vers le dernier mouvement du trio n 2 de Shostakovitch et la vidéo n’est pas apparue…
      Pourquoi Shostakovitch? Pour sa clairvoyance et son ironie !
      Là j’écoute le 2eme concerto pour piano de Prokofiev (mon voisin s’est plain tout à l’heure quand j’écoutais Converge, un groupe de « neo-core »)

      @Jérémie je voudrai dire que je prends du plaisir, que je connais des moments de bonheur parfois, il ne faut pas se méprendre…
      J’aurai pu prendre mon « bonheur » dans l’acception de ma condition, dans le « matérialisme ambiant » et je l’ai même fait parfois….

      Je retiendrai ces quelques citations de votre contribution:

      L’homme qui réclame la liberté, c’est au bonheur qu’il pense.[Claude Aveline]

      Ne rien faire est le bonheur des enfants et le malheur des vieux. [Victor Hugo]

      Le bonheur est salutaire pour le corps, mais c’est le chagrin qui développe les forces de l’esprit.[Marcel Proust]

      Quiconque jouit trop est bientôt dégoûté ; Il faut au bonheur du régime. [Jean-Pierre Florian]

      Elle se suivent d’ailleurs dans votre présentation, et ce qui m’attire c’est leurs paradoxes, leurs antinomie…

      Je suis un contemplatif… Vous n’imaginez pas le bonheur que m’apporte cette condition…. une condition qui se paye aussi….. comme toutes.

  8. Avatar de cityislander
    cityislander

    J’ai finalement J’ai pu ouvrir le lien. @PJ Puisque votre video est en quelque sorte un appel. Concernant Le Figaro,

    Bonne pioche : Les detenteurs de capitaux se sont fait avoir dans les grandes largeurs par le systeme. Non seulement c’est vrai mais vous vous mettez la riche heritiere dans la poche.

    Mauvaise pioche: Les investisseurs longs bouffent de la liquidite. La on entre dans le technique discutable, et bonjour l’embrouille dont vont se delecter ceux qui preferent que vous vous taisiez, quitte a faire semblant d’etre d’accord avec vous.

  9. Avatar de auspitz
    auspitz

    de én nagyon jol értem és beszélem;
    akivel akarja ;

    1. Avatar de dalembert
      dalembert

      itt ? Nem tudom.

    2. Avatar de jacques
      jacques

      La pharmacie de garde est la pharmacie Lopez à Santiago du Chili.

    3. Avatar de dalembert
      dalembert

      Il y a 324 pharmacies Lopez à Santiago du Chili.

    4. Avatar de jacques
      jacques

      Pour l’Est, la pharmacie de garde est la pharmacie Nagy à Eger

    5. Avatar de dalembert
      dalembert

      merci

    6. Avatar de Moi
      Moi

      Ici Radio Londres. Les canards volent bas. Je répète. Les canards volent bas. lol

  10. Avatar de Mary
    Mary

    Le nous Paul est multiple et c’est d’autant mieux ainsi. Mais il vous faudrait un nous commun, un nous qui puisse avancer des idées et les mettre en mouvement.

    La solution que j’ai déjà vu mettre en oeuvre et qui me parait être une excellente idée c’est celle d’organiser non pas une conférence avec seulement Paul Jorion, mais un colloque pendant toute une journée avec l’intervention de plusieurs personnalités, professeurs, auteurs, pour parler de la crise et des ses conséquences, ou de la mise en place d’une constitution pour l’économie.

    Une salle comme l’Unesco à Paris accueille 500 personnes facilement mais il est nécessaire d’organiser un tel évènement. Faire payer une contribution pour y assister même modeste. Préparer un manifeste ou un document à faire signer et à présenter aux médias et aux politiques. Constituer un groupe de travail comme le préconise JFF.

    Nous sommes la société Civile, et dans de nombreux cas, où le politique est absent car phagocytée par le financier, grâce à l’aide de professionnels de la banque, ou des assurances qui estiment que les choses sont allées trop loin, même des patrons de PME puisqu’il semble que certains commencent à fréquenter ce blog, des projets peuvent aboutir à faire changer les choses.
    Il faut évaluer des objectifs à atteindre et prévoir un certain nombre de mois de travail de préparation.
    C’est aussi un excellent moyen de se rencontrer et d’entrer en contact les uns avec les autres dans la vraie vie.

    Ce système de colloque-rencontre est d’une telle richesse, contient un tel potentiel en terme de retombées qu’il a été utilisé par de nombreux lobbies pour imposer leurs visions des choses au reste du monde.
    Pourquoi pas nous ?

  11. Avatar de domini CB
    domini CB

    Bonsoir,

  12. Avatar de Oppossùm
    Oppossùm

    @ Bob 22 août 2009 à 12:31

    Merci de votre remarque sur Lordon.
    Effectivement comme vous le faites remarquer, la connivence entre Lordon et la journaliste -charmante mais qui joue les bébêtes avec un naturel suspect-, est assez pénible, surtout venant après des propos condamnant précisemment cette fameuse connivence entre le monde journalistique et les politiques , mais surtout elle éclaire et invalide par là-même complètement leur critique !!!

    Effectivement Lordon a des thèses proches de Sapir ou Todd que j’apprécie bien comme bonhomme et comme trublion sociologue, et même Paul. Mais la différence est que Lordon n’a pas d’idée en ce sens qu’il n’exprime rien, qu’il n’explique rien DU FOND d’une idée : il tourne autour de celui qui l’a émise, de l’institution d’où elle émane, du courant dont elle provient , et – par un tour de passe-passe la discrédite au nom d’une suspicion, d’un jugement, d’un a-priori sur lequel il n’y a pas à discuter parce qu’il est supposé être déjà validé implicitement par son interlocuteur : ce faisant il reproduit précisemment en inversé ratatiné une pratique qu’il dénonce .

    Bien entendu, de temps à autre il entrelarde ce procédé de quelques idées , qui n’ont rien de très novateur : ses articulations de raisonnement sont assez pauvres et bien mécanistes : on en retient très peu , on n’est pas poussé à un réfléchir soi-même car il ne pose pas La Question de son sujet mais il verrouille une réponse dans son donjon, en coupant toute piste de reflexion.

    Bref, il deploie un discours cadenassé auquel, effectivement un certain humour un peu potache donne un peu de goût et de la matière … Une bonne mémoire , un sens de la précision dans les maigres exemples qu’il donne, un verbe trop facile, un aisance dans le concept tape à l’oeil et la formule un peu rutilante (qui -quand on gratte ne tiennent pas ce qu’elle promettent-) , un incontestable débit et une facilité à naviguer vite dans le raisonnement formel … et le tour est joué …

    Ces qualités sont plus difficilement mises en valeur à l’écrit … et en général c’est nettement plus chiant , car il est obligé pour masquer l’indigence de sa pensée et son manque de pertinence et d’originalité , d’utiliser des procédés plus lourds et plus laborieux.
    Souvent c’est tout un arsenal de phrases ternes et faussement clairs qui vient accoucher une banale idée , mais qui se trouve ainsi parée d’une sorte d’autorité magique …

    J’en finirai en disant que cette radicalité complice qu’il affiche en permanence avec son supposé interlocuteur cache en fait une sorte de moralisme implicite et sans complexe, et un dogmatisme religieux déguisé en lutin espiègle : il ne cherche pas à comprendre « l’autre » (il fait des ‘catégories’) et ne peut donc rien véritablement expliquer, il ne peut rien éclairer, ni faire toucher du doigt . Il n’a rien à partager, rien à donner .

    PS/ Quand je pense qu’il ne proteste quasiment pas lorsque Schneidermann le pare du titre d’un des supposé très rares a voir vu la crise arriver , et ne trouve pas de nom à donner, à commencer par celui de Paul … comme si le « système » n’avait jamais été décortiqué par des économistes de droite comme de gauche depuis une vingtaine d’année , sans compter les nombreux ‘vrais’ libéraux ou tenant de l’école autrichienne qui sentaient bien venir l’imminance de cette crise. (J’exclus ceux qui prédisent la fin du monde depuit la nuit des temps …)
    Et s’il faut se partager ce style de lauriers là, je me plais à rappeler que dans le domaine des grands partis politique , c’est LePen qui le premier en Juin 2008 … annonce le tsunami économique, alors qu’Attali en est encore à défendre ses 316 propositions pour une croissance qu’il croit possible pour 2008 …

    1. Avatar de dalembert
      dalembert

      Eh ben dis donc ! Le voilà habillé pour l’hiver, le Lordon !

    2. Avatar de guillaume
      guillaume

      Effectivement, c’est le coté franc-tireur de l’Oppossùm… Je regrette que le pardessus de la critique soit à la maille si grossière… Sérieusement Oppossùm, tu ne crois pas (je te tutoies pour l’occasion) qu’il y a des priorités en matière de snipage?

  13. Avatar de Eskapad

    Bonjour Mr Jorion

    J’abonde à mon tour ! Puissiez vous trouver qui « nous » sommes.
    Tout d’abord, j’ai découvert votre blog au travers du site http://www.bulle-immobiliere.org. Je vous lis régulièrement et souhaiterez apporter ma contribution financière, si seulement paypal n’était pas l’unique moyen. J’aime bien signer manuellement mes chèques.
    Quoi de plus ? Je vie en Provence et j’ai un enfant. Je suis accompagnateur en montagne et je me délecte de vos écrits ainsi que de la pluspart des intervenants de ce blog.
    Votre ton, vos idées et votre liberté d’expression m’ont fait éteindre la télévision depuis quelques temps déjà.

    Cordialement,

    eskapad

  14. Avatar de daniel
    daniel

    Pour Jérémie 22 août 2009 à 20:51

    Je vous trouve bien bon, je vous envie: un stoicisme d’éléphant.
    « C’est pas brillant aujourd’hui peut-être un autre jour qui sait ! » hilarant
    l’adresse pour gagner du pognon en bourse : désopilant.
    Incroyable. Ecroulé de rire.Merci

  15. Avatar de Enrique
    Enrique

    @ Eskapad

    « Votre ton, vos idées et votre liberté d’expression m’ont fait éteindre la télévision depuis quelques temps déjà. »
    Pour ma part, je dirais que je perçois mieux l’ignorance de la plupart des journalistes et de certains supposés experts. Ils n’ont pas de réelle information à fournir et un niveau zéro quant à l’analyse.

    Bonnes balades en montagne.

  16. Avatar de JFF
    JFF

    Le moins que l’on puisse dire c’est que le temps qu’il fait le 21 août à mis tout le monde sur le blog. 280 commentaires et le compteur semble bloqué. La machine étant reparti j’en remet une couche.

    @ Fujisan, Non je n’ai pas trouvé Etienne Chouard. Merci du lien, je vais y allé.
    La constitution Suisse, …c’est beau. Connaissez vous des cas d’utilisation de ces articles ?
    Il faut quand même 50.000 électeurs dans le meilleur des cas. Je me demande qui seraient ces électeurs et quelles sont les conditions pour être électeur en suisse? Je me demande ce qui se passe si cela arrive. Pour changer il faudrait re-consulter tout le monde…pas gagné non plus.
    Nous somme tous dupes lors des consultations nationales. On joue à la roulette.

    @ Bob, si les spécialistes se trompent, que sommes nous capable de faire nous-mêmes ? Oublions la constitution pour l’économie et retournons à nos petites affaires. Qui a rédigé les droits de l’homme ? Une élite d’intellectuels, pas le peuple.
    Nos actions sont dans nos votes, nos manifestations, nos rebellions.
    J’étais il y a quelques temps choqué par les actions violentes de José Bové. Maintenant que je connais mieux le sujet je le soutien.

    @ Moderato Cantabile, vous chantez bien finalement. Je vous suis dans cette voie.

  17. Avatar de Bob
    Bob

    @ JFF

    Les spécialistes se trompent, car le temps des encyclopédistes est terminé, personne n’est plus capable aujourd’hui d’avoir une vue d’ensemble d’un problème. Qu’il faille consulter des spécialistes certes, de là à se fier aveuglement à leurs conclusions. On voit ou cela nous mène…..
    De plus à vous entendre, si ni les politiques, ni les citoyens ne peuvent se prononcer par manque de compétences, faut-il élire un collège d’expert?
    Les élites, quelles soient intellectuelles ou autres doivent impérativement être contrebalancées par un contre pouvoir aussi puissant. Faute de quoi, rapidement elles détournent le pouvoir à leur avantage.

    Concernant José Bové, j’ai toujours trouvé son combat non seulement juste mais courageux, c’est plutôt aujourd’hui que j’ai du mal à suivre sa démarche politique.
    Si vous ne l’avez pas encore vu un film essentiel sur ce qui se cache derrière les OGM.

    Le monde selon Monsanto http://video.google.com/videoplay?docid=-8723985684378254371 ( 1h30 environ )

  18. Avatar de moderato-cantabile
    moderato-cantabile

    JFF

    Si vous faites allusion à mon message concernant la Constitution pour l’économie et ce que je pense sur le sujet, ce message s’est perdu. Je pourrais le reconstituer mais je ne vois pas l’intérêt car le fil de la discussion est interrompu. Merci pour vos appréciations.

    Bob

    Pour écrire une constitution il suffit de la volonté d’une seule personne si cette personne a le pouvoir nécessaire et sait où elle veut en venir. Rappelez vous la Constitution de De Gaulle qui savait (un peu trop même) quel était son but et comment s’y prendre. Pour le reste les « spécialistes » suivent la ligne que le pouvoir leur indique.

  19. Avatar de JFF
    JFF

    Compte tenu des pertes en ligne des commentaires, comme j’ai pris l’habitude d’écrire sous Words pour plus de facilité et de garder une trace je remets ceux perdus des miens.

    Merci Bob pour le lien vers l’exposé de F. Jordon.
    Si je partage son analyse des limites des médias, je ne partage pas tout à fait son avis sur les responsabilités de la crise actuelle.

    Les médias sont coincés entre leurs puissants actionnaires et les contraintes de rentabilités économiques, le raccourcissement des temps de réflexion (on brasse de plus en plus de volume et de moins en moins de consistant et cela est un vrai soucis), ils cherchent (et encore pas sûr) à la hâte des repères pour leurs articles. C’est comme la politique en démocratie, il faut percevoir ce que les lecteurs/électeurs veulent entendre pour vendre /se faire élire.
    Difficile de chercher ses propres repère dans les médias et discours politiques afin d’alimenter la « boule de cristal ».
    Heureusement, tant qu’Internet ne sera pas censuré, on y trouvera des sources d’informations consistantes et utiles.

    Pour laisser les responsabilités aux seuls politiques, je trouve cela « un peu court jeune homme ». La complexité du système voire l’incompétence sur le sujet fait que les politiques se laissent largement influencer par les groupes de pressions. La difficulté de s’opposer aux USA, dont les règles démocratiques sont quasiment mafieuses (les lobbies paye légalement les élus pour les « aider à réfléchir ») fait que le consensus général règne (démission des résistances éventuelles).

    @Mary,
    Habitant la région Marseillaise, et préoccupé de divers sujets : économique, énergétique, écologique, je pensais intéressant de réunir des personnalités des ces divers sujets pour une conférence débat. Il faut mobiliser les politiques locaux (pas gagné), les industriels (plus facile). Mettre en présence ces personnalités me paraît intéressant car tout est lié : économie, ressources fossiles limitées, monnaie, écologie. Il faudrait reconstruire le système dans une approche globale « bio compatible » cad durable. Rien à voir avec la croissance rabattue chaque jour (sur laquelle toute notre économie est basée) et que la récession actuelle se charge de rabattre.

    Notre époque me paraît de celle qui annonce des changements radicaux, des bouleversements de civilisations et il faudra être vigilant pour éviter des conflits graves.
    Je cogite sur le sujet entre mes autres préoccupations.

    @Bob, OK pour votre commentaire.

    Le sujet n’est pas simple du tout. Confronté à la prise décision et aux conséquences les politique se réfèrent aux spécialistes, c’est bien normal. Or ces spécialistes sont partie prenante….

    Demander au peuple de valider une constitution m’a parût ridicule. Trop complexe. Les politiques ont exploité cette occasion pour leurs intérêts particuliers plus que pour l’intérêt général à mon avis. Ingénieur, chef d’entreprise (petite), activité internationale, je ne me sentais pas compétent pour évaluer cette constitution. Je m’en réfère aux élus (a cette époque).Européen convaincu j’ai voté OUI sachant que rien n’est parfait et que tout doit aller avec l’évolution des rapports de forces (capital travail, entrepreneurs…). Ce qui m’a parût important c’est d’avoir enfin un gouvernement Européen et de peser mieux dans les relations internationales. Aujourd’hui l’Europe est très affaiblie dans les relations internationales pour défendre nos valeurs. Nous sommes quand même loin du système USA.

    Il manque une dimension sociale à cette Europe. Celle-ci me paraît vitale car sinon les déséquilibres économiques ruinent le développement des entreprises, des salaires etc. Le coût des transport (délocalisations) n’est pas évalué à sa juste valeur.
    La mondialisation dans ces conditions est de mon point de vue une aberration. On délocalise pour obtenir des prix plus bas (sans contre partie de protection sociale ou d’environnement) afin d’approvisionner à meilleurs prix des peuples qui ont perdu leurs emplois et leur salaires…..C’est simple à comprendre me semble t-il ou je suis naïf, peut être. Nos dirigeants trouvent cela très normal ?

    Je vais rechercher Etienne Chouard. Merci du conseil.

  20. Avatar de D comme David
    D comme David

    Piou encore 3 jours d’absence de mon coté ; du vôtre ça avance.
    Faites gaffe quand même avec les médias , je vous ai dit : c’est sympa, mais distrayant (mais c’est vrai c’est sympa) et nous les journalistes on est toujours content de trouver quelqu’un de qui passe bien et d’intelligent, c’est pas souvent.
    Vous connaissez donc mon métier depuis 10 ans quoique là je chôme depuis plusieurs mois ; j’ai 38ans pas de femme , pas d’enfant . Cela même developpé resterait assez sommaire alors le qui sommes nous je ne le comprends pas bien, mais à mon avis une bonne salle de 500 sur Paris ; facile.
    Par ailleurs pendant qu’on y est j’ai trouvé le billet précédent, signé monsieur Castel, de qualité , ca me fait penser au Figaro j’a

  21. Avatar de D comme David
    D comme David

    Oups , j’avais presque terminé …
    j’ai dû voter une fois à droite dans ma vie mais à part ça , en gros jles trouve plus intelligent qu’à gauche.
    J’ajoute pour finir que je vous lis depuis plus d’an maintenant (quasi quotidiennement) et que j’apprécie bon nombre de commentaires, y’a un espoir.
    Dernier truc, si vous avez bien reçu mon pli fin juin, je suis prêt à re-tenter ma chance alors que vient l’automne.
    (il me faudrait une adresse; je ne suis toujours pas convaincu par le reste).

  22. Avatar de Enrique
    Enrique

    Qui sommes-nous ? En effet, on peut et on doit se le demander. Les réactions attestent d’opinions très diverses, voire radicalement opposées. Il tard, je vais me coucher, demain je bosse. J’aurai l’occasion de revenir vous parler d’anthropologie politique et de la toile de fond du problème qui se pose ici et de la réponse que tente d’y apporter Paul Jorion avec son idée de constitution économique.

  23. Avatar de Kercoz
    Kercoz

    Une nouvelle « constitution économique » ?
    S’il semble incontournable d’y songer , (et meme urgent !), il est primordial de garder a l’esprit que la seule « constitution » vertueuse est par définition, l’AUTO-CONSITUTION. Celle que tout système naturel choisit (ou subit)et qui optimise ET le système ET l’individu ET l’individu/système d’apres demain. Elle est gérée par les cellules terminales .
    L’auto-organisation est toujours supérieure a l’organisation centralisatrice (Dixit Prigogine )Et l’auto-organisation impose un modèle parcellisé, jamais centralisé.
    S’il faut , a certain moment accepter de passer a un centralisme ponctuel et a une gestion linéaire , celà devrait se faire avec un ressenti d’echec , de maniere provisoire .

  24. Avatar de iGor milhit

    qui sommes-nous?

    j’en sais rien… déjà que je me cours après sans savoir si un je peut se laisser saisir de temps à autre…

    l’âne annone l’hymne
    et pourtant l’âne signe de son nom
    je ne sais pas qui je suis / un machin truc quelque part entre rien et déjà trop

    celui qui a toujours été vivant peut-il mesurer l’intensité de la vie? / longtemps je me suis couché à n’importe quelle heure / longtemps je me suis retourné dans ma tombe / une tombe située non loin des étagères d’une bibliothèque publique / dehors de ma tombe des tours jumelles se sont écroulées / et j’ai été sidéré des jours qui ont suivi / je me suis dit j’ai dû louper x chapitres / alors j’ai lu n livres / à la recherche de l’humain / de sa lignée animale / à la recherche du système monde / à la recherche de l’histoire en afrique, en asie / de l’histoire antique, moderne et contemporaine / de la globalisation de la mondialisation / à la recherche de l’humain et des plus jamais ça j’ai découvert les humains superflus / pendant ce temps-là ma tombe dérivait vers l’enfer / un enfer pavé de bonnes intentions / et sous les pavés? la rage de vivre / mais il en a fallu ah ça oui / en même temps que je me suis mis à sortir de ma tombe / à revenir de l’enfer / deux trois pavés dans les poches et les entrailles chaudes de la rage de vivre / j’ai lu quelques bouquin sur l’économie contemporaine / sur la finance / au cours de l’année 2006 / et dans ces livres, il y était souvent dit qu’on ne savait pas quand, ni comment, ni selon quelles dimension / mais que forcément le risque systémique… et boum patatra 2007! / et en sortant de ma tombe, de plus en plus, de plus en plus souvent, le plus en plus loin / j’ai fini par trouver une machine informatique que j’ai pu enfin après bien des années brancher sur le monde / et vite je suis tombé sur ce blog / comme si j’en avais besoin / et j’ai acheté des livres de Jorion / bien sûr l’économie, bien sûr les informations sur la crise / mais surtout le ton entre les commentateurs / si souvent ce respect mutuel – faudrait pas que ça s’perde d’ailleurs / même lorsqu’il y a désaccord / j’y ai trouvé le moyen de réapprivoiser le monde et une manière d’être au monde / souvent j’ai le sentiment de n’avoir pas grand chose à apporter (en comparaison de certain) / et pourtant personne ne m’a jeté / et j’ai été très content de participer en participant (!) à des petits bouts de traductions / ce blog fait partie des choses, des gestes, des activités qui me reconnectent à la vie, à l’envie / à quelque chose bien loin de l’absolu et pourtant pas dans un relativisme mou et flou
    je peux voir de la finesse / des stratégies / surtout l’idée qu’on peut défendre son idée sans pour autant vouloir la destruction des autres idées…

    qui sommes-nous? / j’en sais rien

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta