Dépêches d’agences et autres nouvelles

Ne recopiez pas in extenso les dépêches d’agences : c’est interdit. Si elles sont d’accès public mentionnez le lien et un court extrait d’un seul paragraphe.

Pour les autres nouvelles, s’il existe un lien, la citation in extenso est inutile.

Rappelez-vous aussi que les liens kilométriques bousillent le formatage. Voici la formule pour une insertion :

<a href= »http://www.pauljorion.com/blog/?p=693″ >Quand je vous parlerai de l’Afrique </a> donne Quand je vous parlerai de l’Afrique

Partager :

16 réflexions sur « Dépêches d’agences et autres nouvelles »

  1. Cette indication, bien naturelle, me fait penser que:

    a) Presque tous les jours je vois des articles dans la presse qui ne sont que des copiés-collés de billets de blog (parfois traduit), mais sans aucune référence à l’auteur, dans la même presse qui diffuse le mythe des pirates. Sans parler des photos.

    b) 2015 : prêter un livre est un crime de haute trahison, transmettre son savoir sans le faire payer est un acte de terrorisme, etc.

    L’ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon) sur wikipédia
    ou
    Le droit de lire, selon RMS

    Dans tous les domaines, c’est un peu la même chose: l’intérêt de quelques-uns est plus important que tout le reste.

    Bon week-end 🙂

  2. judicieux rappels.
    pour le format des liens : faire attention à utiliser les mêmes guillemets :  »  » autour du lien, et écrire href= » sans espaces :
    ça donne :
    titre du lien

    1. Certes. Mais ce ne fut un rappel que pour la forme, et certaines contraintes récurrentes, voire peut-être insistantes.

  3. Donc acte :

    3 dépôts de bilan de banques pour la FDIC

    « The F.D.I.C. has said it expects the total bill for bank failures to reach $100 billion for the period of 2009 through 2013. »

    100 milliards …

    Et la notion de secret qu’invoque Geithner pour AIG, on la retrouve aussi avec Barclays pour Lehman …

    C’est dingue comme système : entre « l’obligation » de tenir secrètes certaines informations (pour le ‘bien du peuple’) et la divulgation tranquille de certaines autres régulièrement sur la place publique, on est dans une totale ‘démonétisation’ de l’information en ce moment.
    Sans doute pour que les ‘réelles’ informations (ou celles qui sont réellement importantes) ne puissent être perçues que par ceux qui doivent les percevoir …

  4. Bonjour Mr jorion.
    Une « reflexion » que je me fais,
    Je viens encore de tomber sur un article rendant la FED et ses taux à 1% responsable cette fois ci de la bulle de l’immobilier commercial.
    Pourquoi selon-vous accuse t’on systématiquement les taux d’intérêts des maux de la finance ? Ce n’est pourtant pas eux qui décident de construire des maisons il me semble … enfin je peux me tromper

    1. Ce n’est pas eux : OUI et NON
      Je prends des exemples en France : Nexity racheté à prix d’or par les caisses d’épargne, idem pour le crédit agricole, idem pour la SG. Et quand à la défiscalisation qui croyez vous donc qui détient des parts dans les plus grosses sociétés de promotion.

      Et le scandale Apollonia :

      Apollonia

  5. Samedi 30 janvier 2010 :

    Grèce : une aide n’est « pas exclue », selon une source gouvernementale européenne.

    Des mesures en faveur de la Grèce, qui lutte pour rétablir ses finances publiques, ne sont « pas exclues », mais proviendraient d’institutions financières publiques et non des Etats membres, a indiqué samedi à Davos une source gouvernementale européenne.

    Excluant un sauvetage de grande envergure de la Grèce, dont le déficit public a explosé, cette source gouvernementale a précisé à l’AFP que des institutions comme le Fonds monétaire international (FMI) ou la Banque européenne d’investissement pourraient fournir cette aide.

    Dépêche AFP

Les commentaires sont fermés.