Jean-Claude Barré (Jaycib)

Jaycib, un fidèle parmi les fidèles : 547 commentaires. Le plus récent avant-hier.

Billet invité : A propos de « Comment la vérité et la réalité furent inventées » : les néo-pythagoriciens italiens

Le 19 juin 2010 16:00

Je vous fais part du décès de Jean-Claude Barré (Jaycib) survenu hier 18 juin à 18.55 pm. Il a eu dans la rue une hypoglycémie est tombé sur le dos, a eu un traumatisme crânien avec fracture du crâne postéreur saignant à l’intérieur. Il est resté inconscient et dans le coma jusqu’à son décès.
L’incinération aura lieu mardi 22 juin à 14 h à Albi.
Il aimait beaucoup votre blog.

Salutations
Diane Daelmans, anthropologue (sa compagne)

Le 23 juin 2010 11:28

Monsieur Jorion :

Vous m’excuserez si je vous réponds si tard. Il y a eu la cérémonie du départ hier 22 juin à Albi. Jean-Claude a été incinéré et m’a demandé d’éparpiller ses cendres dans l’0céan Atlantique, ce qui est original en soi-même.

Qui était Jean-Claude?

Il se faisait une haute idée de l’humanité, toute l’humanité. C’était un homme vertueux, courageux et exceptionnel. Il était de grande valeur.

Dépensant sa jeunesse (avec les copains) en lisant, écoutant de la musique (classique et jazz), lisant de la littérature, des poésies… les “littéraires” étaient copains avec les “scientifiques”…

Après sa réforme du service militaire à Bamako (pendant un match de football) où l’on avait diagnostiqué une maladie rénale, sa vie a changé. Il a opté pour des études universitaires et est parti vers son nouveau séjour américain. La décompensation de sa maladie vers les années 80, sa première greffe, son retour définitif en France, la perte de sa greffe, une deuxième transplantation en 1991, puis Albi, où encore d’autres maladies se sont ajoutées, telles que le diabète. Il n’a été épargné de rien, il ne s’est jamais plaint.

In fine, toujours occupé avec les autres tout en ayant sa maladie, il a lutté courageusement contre la mort qu’il n’a ni souhaitée ni voulu hâter. Ce combat aura été sa dernière cause sociale.

Partager :

78 réflexions sur « Jean-Claude Barré (Jaycib) »

  1. Touché par cette disparition d’un anonyme qui ne l’était pas, même avant cette triste nouvelle.
    Sincères condoléances à Madame Daelmans et sa famille.

  2. 29.Posté par laché prise le 21/06/2010 07:23
    @25 caricacture

    laisse tomber ,c’est sa maniere d’exister à elie de se raccrocher au monde , si tu suis un peu recement un forumeur de marianne2 et pauljorion intelligent est décédé brutalement “jaycib” …

    c’est comme ça ,un jour tu postes ,le lendemain c’est un faire part à la poste …that’s life .

    la roue du dharma tourne sans jamais s’arreter , l’octuple chemin est infini .

  3. Quelle triste nouvelle. Pour la quasi totalité d’entre nous, nous ne nous sommes jamais rencontrés ailleurs qu’ici sur ce blog, mais cet ici est tout ce qu’il y a de plus réel car les mots que nous y échangeons nourrissent les pensées, affermissent les désirs d’un monde meilleur, réconfortent parfois ceux qui sont au bord du désespoir. Il y manquera désormais l’irremplaçable petite touche personnelle de Jaycib. Mais assurément, plus tard, on dira encore : il en fut. C’est un compagnon de route que l’on perd.

    Bon courage à tous ses proches.

  4. Mauvaise periode. Presque simultanement a l’accident de Jaycib, une amie qui m’etait chere est decedee dans un tragique accident. Je ne peux que compatir avec la compagne de Jaycib… courage!

  5. Jaycib s’en est allé, c’est un peu de ce forum qui est parti avec lui.

    Toute ma sympathie et mon réconfort à Diane.

  6. “La mort est le grand passage. Notre corps physique n’est que le cocon, notre vrai moi, le papillon, est immortel et indestructible, et il est libéré à cet instant que nous appelons mort.”
    (E. Kübler-Ross)

    Le disciple: -Qu’adviendra-t-il de moi après ma mort ?
    Le maître: -C’est comme si tu me demandais ce que devient mon poing lorsque ma main est ouverte.
    (Sagesse de l’Inde)

  7. Je m’associe à tous pour exprimer ma tristesse et mes condoléances à ses proches…

    Peut-être Paul Jorion pourrait demander à quelqu’un de rassembler sur son blog , quelques unes de ses interventions et textes…

    Quand il parle du prodige de la vie et de la façon dont certains s’ingénient à la transformer en calvaire pour un grand nombre, je me sens d’autant plus proche .

  8. Une pensée émue pour notre ami Jaycib dont je lisais avec attention tous les commentaires tant sur ce blog que sur Rue89, toute mon admiration pour le courage et la générosité de l’homme Jean-Claude. Diane, nous partageons votre immense peine .

  9. A Dieu Monsieur Jean-Clause Barré, que votre âme soit en paix.
    Madame Daelmans, mes sincères condoléances, ainsi qu’à vos proches.

  10. Je regrette ne plus pouvoir échanger avec lui. Je me rends compte que j’avais des choses à lui dire, à lui demander. Ce que j’ai lu de lui ces derniers temps m’a captivé. Un porteur de feu modeste et nécessaire. Il faudrait peut-être penser à un recueil de ce qu’il a pu écrire. Une pensée à ceux qui restent.

  11. j’ai été confronté à la mort brutale d’une amie il y’a une semaine.
    c’est d’une tristesse infinie.

    Sous le choc, j’ai eu une preoccupation folle : “si je disparaissais , qui informerait la communauté du blog de Paul ” ?

    Aussi, merci Mme Diane Daelmans de nous avoir informé du départ de Jean Claude. Vous confirmez que ce lieu est un vrai lieu de vie et d’humanité.
    Toutes mes condoleances. Je pense à vous.
    et me joins a Grizzly27

  12. Cet article me touche, car je ne savais pas qu’il était décédé. Si je ne commets pas d’erreur, c’est bien la personne que j’ai connue à travers une association dont il a été d’ailleurs président vers 1992-2000. Je me souviens que nous avions pris un café ensemble, parce que, par hasard je l’ai rencontré, car il habitait en face de chez moi, cours daumesnil. Je ne savais pas qu’il écrivait sur ce blog, je vais essayer de regarder ses articles. Il avait enseigné aux usa, et avait du rentrer en france.

Les commentaires sont fermés.