Fréquentation septembre, par Julien Alexandre

Billet invité

Les chiffres de fréquentation en septembre :
235 206 visites, en progression de 8,75% par rapport à août ;
70 727 visiteurs uniques en provenance de 140 pays ;
457 787 pages lues ;
22 103 vues pour les vidéos du vendredi sur Dailymotion.

Fréquentation septembre blog Paul Jorion

Partager :

63 réflexions sur « Fréquentation septembre, par Julien Alexandre »

  1. Ce qui est intéressant, c’est de comparer entre dates identiques, soit de septembre à septembre (2009-2010).
    La différence est de 72 000, soit une progression en un an de … 44%.

    1. En effet, c’est pour cela que même après avoir raccourci le graph pour le garder lisible, j’ai conservé les derniers mois de 2009 à titre de comparaison.

    2. @pablo75 : « Je crois que vous n’avez pas compris que je parle de la Forme et non du Fond »

      Et c’est bien ce que je vous conseillais, parler moins de la forme et un peu plus du fond.

  2. Manifestement, les visiteurs partis en vacances d’été ont découvert d’autres blogs sur les plages, ou de quoi se rassurer parce qu’ils semblent ne pas être revenus.

    1. Les pics extra-normaux de mai et juin ont rompu la linéarité de la progression, mais si l’on compare les mois de septembre comme zébu le faisait plus tôt, on est à +44%. Hors mai et juin, on peut dire que les chiffres sont stables depuis début 2010, et que septembre s’inscrit dans la continuité.
      Au risque de décevoir les adeptes de la nov’langue, ce n’est pas encore la croissance négative.

    2. Julien, il ne faudrait pas non plus nier l’évidence : la fréquentation a été beaucoup plus élevée qu’elle ne l’est aujourd’hui. Peut-on en tirer des conclusions ? Peut-être.

    3. @ Paul Jorion,

      Ne pourrait-on pas dire que la fréquentation a été accidentellement beaucoup plus élevée qu’aujourd’hui mais que la progression annuelle reste acceptable ?

      Cdt,

    4. @Julien : explications tout à fait justes et simples, j’aurais dû être plus attentif et moins hâtif pour les découvrir par moi-même. Mais à quoi ou à qui peut-on imputer le pic de mai/juin ? Au hasard, comme les cours de la bourse ? A des évènements particuliers qui ont suscité la curiosité des visiteurs ? A un effet de publicité, Paul se faisant entendre à la télévision comme sur les radios ? Quelle que soit la réponse, je suis persuadé que des nouveaux venus se sont donc intéressés au blog en mai/juin, et que les vacances les ont chassés : loin des yeux, loin du cœur !

    5. @ Paul, VB, Crapaud,

      Pour moi, les pics de mai et juin, c’est le momentum anxiogène de la crise obligataire grecque – un « accident » de parcours.

      Fondamentalement, je pense que nous sommes sur un plateau.

    6. @ Paul Jorion :
      Effectivement, il y a une baisse … par rapport à Mai (apogée) et Juin. Sinon, Septembre et Juillet (hors août, où il existe toujours un ‘creux’) se situent plus ou moins au même niveau que Mars et Avril.
      J’aurais une autre explication : la crise.
      Ce blog est ‘référencé’, à tort ou à raison comme un blog sur la crise financière.
      Et si vous prenez les évolutions de cette crise, notamment par rapport à l’épisode grec, vous y verrez une bonne corrélation, je pense.
      Je mets en lien, encore une fois (désolé) un article de wikipédia :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_de_la_dette_publique_grecque_de_2010_et_ses_cons%C3%A9quences#Avril_2010
      Où vous verrez que l’acmé de la crise grecque se situe bien … en Mai 2010 (notamment le 10 mai avec la mise en place du Fond d’aide Européen). Or, vous y verrez une très claire corrélation avec la fréquentation sur le blog. Et si vous prenez une fréquentation quotidienne (je ne sais pas si c’est possible), je suis pas loin de parier (je sais, je sais, c’est maaaaaallll) que l’acmé de la crise correspondrait à l’apogée de la fréquentation sur le site.
      Le pic de Février peut aussi s’expliquer de cette manière car la crise grecque n’a réellement commencée médiatiquement qu’en fin janvier-début février, avec la crise de la dette publique grecque croissante (spreads). Dès que le Fond d’aide Européen a été mis en place, la décrue de l’intérêt des lecteurs a commencé, la ‘pression’ médiatique retombant quelque peu. Et de nouveau, avec les ‘feux’ irlandais, l’attention se refocalise sur le blog …

      En clair, M. Jorion, z’êtes corrélé à la crise, pour le meilleur ou pour le pire (on dirait la définition du mariage) !!
      La question est : comment à la fois ‘épouser’ (décidément …) les contours de cette crise tout en faisant en sorte que les lecteurs de ce blog y viennent de manière croissante en dehors des évolutions de la crise ?
      Je n’ai pas la réponse.

    7. Proposition d’explication :

      Il y a une part d’interêt morbide dans la contemplation de l’éboulement de l’économie, un peu comme la fascination devant un batiment qui s’effondre.

      Mais les attentes de ce coté là sont un peu déçues : cela ne va pas assez vite, cela manque de spectaculaire : l’échelle de temps est trop longue pour en faire un feuilleton captivant à grand public.

      Quand à ceux qui s’investissent dans « l’inventaire de demain », bien souvent ils sont déjà dans l’action sur le terrain et n’ont pas ou peu besoin du blog pour cela.

      …Rassurez vous, l’actualité se chargera, d’étape en étape, de renflouer régulièrement la fréquentation du blog, quand des évènements marquants demanderont une explication hors des médias abrutissants officiels.

    8. Bientôt de nouveaux pics de fréquentation en vue : l’Irlande, le Portugal, peut-être aussi l’Espagne et la GB (sur les starting-block) ; sans compter d’éventuels rebondissements américains en novembre…
      Monsieur Jorion, Julien et Monsieur Leclerc : souriez, l’Avenir vous appartient 😉

    9. Il y a peut-être une autre explication: ce blog, de par l’importance qu’il a pris, j’imagine, est devenu de plus en plus « correct », donc de plus en plus « lise », prévisible, et donc ennuyeux pour tous les gens qui ne s’intéressent pas à l’économie pure et dure de près.

      Il me semble qu’il y a bien moins de polémiques qu’avant et qu’il est donc moins « vivant » qu’il y a un an, par exemple. Et cela vient sans doute du fait qu’on censure de plus en plus de commentaires dans des domaines non économiques et de façon souvent inexplicable (c’est en tout cas mon expérience personnelle). De ce fait, il y a probablement de plus en plus de gens qui hésitent à y participer après avoir été censurés une fois ou qui ne reviennent plus après l’avoir été plusieurs fois.

    10. @ pablo75
      La modération – qui n’est pas à géométrie variable – ne concerne même pas 1 % des commentaires, et ce chiffre n’a pas varié depuis au moins 2 ans.

    11. @zébu : « La question est : comment à la fois ‘épouser’ (décidément …) les contours de cette crise tout en faisant en sorte que les lecteurs de ce blog y viennent de manière croissante en dehors des évolutions de la crise ? Je n’ai pas la réponse. » : tant mieux, il n’en faut pas ! Je souhaite que ce blog reste « naturel », et que Paul ne se mette à faire ceci ou cela à seule fin d’attirer des visiteurs. Il tomberait dans le travers des journaux qui, voyant leurs tirages baisser, sont devenus des magazines bourrés de photos et de gros titres, mais avec des articles de plus en plus courts et de plus en plus creux. Il y a de la substance, dans ce blog, il est distrayant mais sérieux. Chercher à attirer des lecteurs serait paradoxalement le meilleur moyen de les faire fuir.

    12. Pas de faux procès à la modération.
      Elle ne sera jamais parfaite, mais laissez trainer n’importe quoi,
      du hors sujet au troll, et cela devient illisible.

      Il faut déjà du temps pour suivre.
      En fait, c’est impossible pour moi qui travaille, trop dur c’est sûr!
      Ce n’est pas un appel à la censure, je défends le droit d’expression
      de toutes les opinions, même celle des fascistes.
      C’est la condition de pouvoir les combattre.

    13. @Julien Alexandre
      La quantité ne prouve rien, puisque l’autocensure existe. D’ailleurs, la censure franquiste disait la même chose: nous on interdit très peu de livres ou de films chaque année. Et c’était vrai. Mais combien de commentaires a empêché votre modération? Combien de lecteurs a éloigné de ce site? Combien de livres ou des films a découragé la censure franquiste? Elle a tuée la littérature et le cinéma espagnols de l’après-guerre civile, tout simplement. Les mécanismes de la censure, on le sait, sont insidieux.

      Qu’il faille une modération dans un blog comme celui-ci, on est tous d’accord. Qu’il soit une tâche difficile, j’en conviens. Mais, pour fréquenter plusieurs sites comparables français et surtout espagnols, je peux vous dire que celle qui s’exerce ici est l’une de plus contraignantes que je connaisse. 80 % au moins des commentaires qu’on peut lire sur des sites aussi sérieux que ceux de El País, La Vanguardia, ABC, Cotizalia ou El Economista ne passeraient pas ici. Et pourtant ils sont souvent très intéressants, ils provoquent des polémiques (parfois très violentes) où on apprend beaucoup de choses et surtout ils donnent envie d’y revenir. Et cela ne modifie en rien la très bonne réputation de ces sites, qui sont de plus en plus fréquentés.

      Qu’elle est l’influence de la modération dans la vie d’un blog, dans la progression de son influence, dans son avenir à moyen terme? Voilà une question à méditer. Vous avez l’air de penser qu’elle est neutre. Moi je crois qu’elle a des conséquences « invisibles ». Je trouve par exemple que sur ce blog les gens se ressemblent beaucoup et qu’il y a un consensus dans le ton des commentaires qui est très étonnant. Et je me demande si ce ton très poli, très correct, très consensuel et pour moi à la longue dangereux pour l’influence de ce site, vient des effets de la modération.

    14. @ pablo75

      Pour avoir réussi à comparer la modération de ce blog au régime franquiste, vous méritez un point Godwin d’honneur. Il fallait oser.

    15. @pablo75: j’ai plus appris sur ce blog que sur n’importe quel forum de grand journal où les gens s’écharpent à longueur de journée. C’est sans aucun doute l’un des lieux de débat de meilleure qualité et le mieux tenu d’internet.

      Me faites pas rire avec les commentaires des journaux espagnols, je les fréquente un peu et ils sont souvent encore plus minables que ceux des grands journaux français (le top du minable mondial dans les commentaires, c’est à mon avis dans les journaux belges). De toutes façons, ce qui les intéresse c’est l’augmentation de la fréquentation (pour des raisons publicitaires), pas la qualité des interventions. Et les commentateurs, je les sens surtout préoccupés de se défouler.

      Je me fais régulièrement sucrer des messages, je me suis jamais plains. Avec le recul, je me suis toujours dit qu’ils étaient sans intérêt et qu’ils m’auraient fait honte de les revoir. La politesse aussi est une contrainte et je ne vois pas que le monde serait meilleur si tout le monde pouvait mettre ses bottes crottées sur la table de salon du voisin.

      Pour parler un peu de vous: au début j’aimais bien vos commentaires, puis vous avez été vexé suite à un débat sur un fabricant de chaussures à la mode (si j’ai bonne mémoire) et depuis vous ne faites que bouder comme un gamin. Un peu de recul et de maturité que diable. Au moins vous êtes revenu, c’est déjà ça, mais changez d’état d’esprit et revenez au débat d’idées.

    16. @Julien Alexandre

      Personne compare la modération de ce blog avec le régime franquiste. Je parle de la censure et de ses conséquences en mettant l’exemple de l’Espagne franquiste (parce que je le connais bien). Mettre un exemple ce n’est pas comparer.

      Quant au fond de l’affaire, je constate que vous ne répondez pas à la question que je pose.

      @Moi

      Je ne sais pas de quoi vous parlez avec votre histoire de fabricant de chaussures et vos injonctions au ton de meilleur élève de la classe. On dirait Jack Lang imité par Laurent Gerrat (ça, ça risque de ne pas passer).

      Quant au reste de votre commentaire, il est à côté de la plaque. Je crois que vous n’avez pas compris que je parle de la Forme et non du Fond, et que le thème de la discussion c’est la baisse de la fréquentation de ce blog et non la qualité des informations qu’on y trouve. J’essaie tout simplement de répondre à l’observation de P.Jorion, qui a écrit un peu plus haut: « l ne faudrait pas non plus nier l’évidence : la fréquentation a été beaucoup plus élevée qu’elle ne l’est aujourd’hui. Peut-on en tirer des conclusions ? Peut-être. »

      Concernant les commentaires dans la presse espagnole, on sent bien en vous lisant que vous les fréquentez autant que moi chaque année le bal des débutantes à l’hôtel Crillon.

    17. @ pablo75
      Je vous laisse relire le premier paragraphe auquel vous faites référence et apprécier par vous-même le niveau de rhétorique que vous devriez déployer pour justifier ce que vous avez écrit.

      Je répète donc à votre attention les règles de modération : les messages susceptibles de choquer les mineurs, violents, injurieux, diffamatoires, racistes, révisionnistes, faisant l’apologie de crimes de guerre, pédophiles, appelant au meurtre ou incitant au suicide, incitant à la discrimination ou à la haine ou dont le contenu reproduirait sans autorisation une œuvre protégée par la propriété intellectuelle (marque, article de presse non sourcé, message d’un tiers…) ne passent pas le filtre de la modération. Outre les considération éthiques et morales bien évidentes devant telle énumération, il en va également de la responsabilité de l’éditeur du blog – Paul Jorion – qui peut être engagée en cas de publication d’un commentaire litigieux. J’ajoute à cette liste le « hors piste » et le « hors sujet » dans les commentaires qui créent de la confusion sans rien apporter au débat, alors qu’il y a très souvent plus de 200 commentaires par billet.

      Vous avez parfaitement le droit de préférer des lectures où ces messages ont le droit de cité, mais vous devez comprendre que chacun adopte les règles qui lui semblent les plus justes en fonction de ce qu’il est.

      Merci pour votre compréhension.

    1. Crapaud rouge : 2300 commentaires
      Karluss : 673 commentaires, soit 33% des commentaires du batracien.

      Plus sérieusement, les chiffres donnent les visiteurs uniques, donc sans doublons.

    2. Pourquoi ne pas organiser sur une période donnée un concours, non pas au nombre de visites, mais au nombre de commentaires ?
      Le vainqueur pourrait être récompensé par la possibilité de boire un verre, ou une bouteille, ou de manger une choucroute, avec notre hôte, celui ci pouvant se faire remplacer, à sa guise, par François ou par Julien.

    3. @ Julien,

      Crapaud est trop fort, je pourrai jamais le dépasser, je suis Karluss jaune le maudit.

      (le blog reste toujours aussi passionnant, puisse-t’il contribuer à engendrer un monde meilleur)

    4. @ Marlowe
      Organiser la course à l’échalote pour compliquer la tâche de la modération avec 2 fois plus de non sens dans les commentaires postés deux fois plus vite et deux fois plus souvent, dans ? Non merci 🙂

    5. à Julien Alexandre,

      Vous avez bien compris que ma proposition était une boutade, mais pleine de respect pour le travail des animateurs du blog et de considération pour les meilleurs intervenants qui sont parfois les plus réguliers.

    6. @ Julien,

      vous dîtes : « Plus sérieusement, les chiffres donnent les visiteurs uniques, donc sans doublons. »

      mais si Crapaud prend plusieurs pseudos, il décuple les visites et fausse la fréquentation ; il a cessé de le faire depuis septembre, alors on constate une chute de la fréquentation (c’est énoncé clairement).
      non ?

  3. De la volatilité des lecteurs de ce blog …..

    Je constate une chose qui me fait plaisir : le ratio du total des visiteurs sur celui des visiteurs uniques est quasiment le même ici que sur mon tout petit blog de quartier : 3.5.

    Le pic de mai doit correspondre à des émissions auxquelles Paul Jorion a participé. Pour mon cas, ce fut chose faite après son passage aux Matins de FQ.
    Moins agréable, le recul de juin/juillet correspond à un moment difficile pour le lecteur puisque c’est là que Paul Jorion nous a dit « on est en 1788, on va faire quelque chose mais je sais pas quoi encore » ok je caricature – c’était un peu flippant

    Je reste fidèle

    1. « on est en 1788, on va faire quelque chose mais je sais pas quoi encore »

      Ah, c’est sûr que le petit boursicoteur qui venait par ici pensant dénicher l’information qui lui ferait gagner quelques centaines d’euros en pariant sur des BX4, il a dû avoir quelques palpitations. 🙂

  4. Thomas dit:

    « …Rassurez vous, l’actualité se chargera, d’étape en étape, de renflouer régulièrement la fréquentation du blog, quand des évènements marquants demanderont une explication hors des médias abrutissants officiels. »

    Fort probable.

    Crapaud Rouge dit:

    « Il y a de la substance, dans ce blog, il est distrayant mais sérieux.  »

    Farpaitement!

    Moi dit :
    « j’ai plus appris sur ce blog que sur n’importe quel forum de grand journal  »

    Aussi!

    La qualité principale de ce blog est de décloisonner les disciplines et de les faire respirer entre pauses musicales, poétiques, moment d’humour et de tendresse. Les vidéos du vendredi tiennent lieu de journal de bord. La réflexion y respire à tous les étages. On se sent bien dans sa petite singularité à la rencontre de celle des autres. Des singularités au pluriel et toutes d’accords sur un point essentiel, respectueux quant à cela, ce en quoi nous sommes résolument semblables.
    On en démord pas, c’est là le coeur de tout l’ensemble architectural.

    Il est vrai que l’on y vient chercher sa pitance, en guise de complément alimentaire salutaire. Pour éviter que nos méninges ne finissent en sauce blanche par nous dégouliner par le nez et les oreilles……….beurk!

    Le fil rouge entre toutes les disciplines, les genres, les cultures, les horizons, étant le même… nous…..le petit d’homme. Sans fatuité, batailles d’égos et viles polémiques creuses. Avec un petit zeste de chamailleries somme toute humaines, de petits dérapages contrôlés pour pimenter le tout un chouya .

    C’est ben rare et ben bon à prendre!
    L’esprit qui règne ici commence à faire tâche d’huile. Oh! Si seulement c’était plus contagieux que la grippe! ……Et incurable en plus!…….La sympathique épidémie en perspective!

  5. Perso, j’avais émis l’idée d’une baisse brutale de la fréquentation en raison du passage du blog à une phase de propositions/orientation plutôt que la simple analyse de la situation du monde actuelle. Je constate que M.Leclerc axe et favorise ses réflexions sur le commentaire et l’analyse et qu’il est recherché et attendu dans cette position.
    Bref, fondamentalement, on apprécie être (r)éveillé, mais moins être orienté. Si je ne l’ai pas dit, je l’ai fortement pensé alors…
    Puis l’absence répétée du taulier peut aussi inquiéter les piliers de comptoir sur l’ouverture renouvelée de leur crédit à la consommation. C’est vrai, être enquiquiné par le vigile de service à l’entrée, c’est jamais bien agréable.

  6. Un peu de pieds dans le plat ?

    Avec quelques ballons d’essais de zébu et d’autres, qu’on percevait bien comme tels, et qui furent stimulants, on a eu aussi de façon récurrente la prose un peu plus formelle (d’autres ont eu des remarques moins charitables) de Pierre Sarton du Jonchay, qui nécessite un petit dessin aristotélicien sur un coin de table pour comprendre.

    Certes il est difficile d’être constructif et abordable, mais on avait l’impression avec le style de zébu par exemple, que 1+1=3, ou au moins 2.5 : la somme des remarques même intempestives des uns et des autres donnait un bon humus. Sur un style formel, on doit d’abord apprendre le code, ça ralentit.

    En même temps, c’est une belle leçon de biologie évolutive : système ouvert/fermé, attracteur ou pas, qui respire encore à travers sa paroi ou non, qui crée sa niche ou s’adapte à celle qu’il trouve et la colonise….

    Ainsi, je nous vois assez bien « mycorhizer » les débats de société/d’éco, surtout en cette saison funghiesque.

  7. il y a beaucoup de vrai dans ce qu’affirme Pablo75. En effet on ne peut-être que déçu de voir que l’on modère les interventions alors que l’on devrait au contraire les éxagérer. N’est-il pas affirmé sur ce blog que nous sommes à la veille d’une révolution semblable à celle de la Révolution de 89 . En fait une vrai contre-révolution puisque les bourgeois dominaient déjà partout et n’avaientt plus besoin que d’opérer un simple coup d’Etat.

    1. A ce rythme, le 2.000 ème article sera en ligne avant la fin de cette année…
      …et le 100.000 ème commentaire avant la fin de cette semaine !

      Monsieur Jorion, d’avantage encore que le nombre d’articles et de commentaires, c’est bien le nombre de signes ( caractères typo ) parus sur votre blog en trois années et demi qui doit être impressionnant.

  8. En ce qui me concerne, le blog de Paul me parait s’etre trop recentré sur l’économie et la finance, et avoir perdu une ouverture culturelle qui m’y attirait. J’ai l’impréssion que beaucoup de commentaires pointus dans ces disciplines, probablement de gens avertis et compétents, fréquentent le blog au détriment d’une autre clientéle moins attentive aux arcanes de la crise financière.

    Ce pourrait étre un paradoxe que celui de l’imiction d’Aristote et de platon dans l’analyse de la crise actuelle pur habiller de culture les mécanismes monaitaires et financiers.
    Je perçoit ces billets comme un snobisme culturel, un grand écart qui me porte un peu à sourire, tisser des liens entre Goldmann-Sachs, la FED, et les philosophes grecs peut étre l’objet d’une thése anthropologique universitaire, mais devient un peu encombrant et lassant sur le blog quelqu’en soit la valeur intellectuelle .

    J’ai l’impréssion qu’un certain nombre de commentateurs familers contributeurs de cet éventail culturel qui m’était cher, désertent le blog en raison méme d’un trop grand recentrage, et je trouve cela dommage. ( que la fréquentation augmente ou diminue du reste) ; je sais bien cependant que c’est sur les prédictions des subprimes que Paul est devenu connu. L’épine dorsale, doit donc rester dans le domaine de la crise financière, mais le blog a perdu son charme d’antan……………..en gros d’avant l’été.

    1. A propos , j’attends toujours la réponse aux angoissantes questions éthero-relatives posées dans le post du 18/10/09 …

    2. @Bernard Laget

      « Je perçoit ces billets comme un snobisme culturel, un grand écart qui me porte un peu à sourire, tisser des liens entre Goldmann-Sachs, la FED, et les philosophes grecs peut étre l’objet d’une thése anthropologique universitaire, mais devient un peu encombrant et lassant sur le blog quelqu’en soit la valeur intellectuelle . »

      Que la crise financière et de civilisation que nous traversons trouve son fondement bien en amont de l’actualité quotidienne vous parait-il à ce point saugrenu que vous ne vouliez même pas écouter en quoi le choix de Platon au détriment d’Aristote aurait pu constituer une bifurcation intellectuelle pour l’humanité ?

      Seriez-vous comme tous ces contemporains amnésiques qui s’imaginent nés au tournant de la seconde guerre mondiale ? Comme toutes ces personne qui, ignorant jusqu’au contenu des écrits des anciens, se plaisent à juger à-priori de leur inutilité pour les temps présents ?

      Ne feriez-vous pas dans ce cas preuve d’une certaine suffisance, pour ne dire d’un certain snobisme ? Mais surtout d’une énorme contradiction, en privilégiant une fois encore l’analyse court-termisme, alors même que vous en dénoncez les effets ravageurs chez nos dirigeants politiques comme de la part des élites mainstream ?

    3. @ Martine Mounier,

      J’ai le sentiment, en le lisant plusieurs fois, que Bernard Laget écrit finalement dans votre sens.
      …quoique…

      Bernard Laget regrette au début que le blog de Paul Jorion paraît avoir « perdu une ouverture culturelle ».
      La phrase suivante est sibylline : des « commentaires pointus dans ces disciplines (économie et finance ?), fréquentent (?) le blog au détriment d’une clientèle (?) moins attentive (?) aux arcanes de la crise financière. » …il me semble alors qu’un peu plus « d’attention » portée aux « disciplines » qui « fréquentent » le blog, suffirait à éliminer le préjudice subit par la « clientèle ». Je peux me tromper.
      Ensuite Bernard Laget semble appeler « l’imiction (sic) d’Aristote et de Platon » pour « habiller de culture » ( revoilà sa demande première « d’ouverture culturelle » ) les disciplines économiques.
      La suite est encore plus énigmatique ;
      Par exemple, lorsqu’il perçoit ces billets « comme un snobisme culturel ». De quel billets s’agit-il ? Des commentaires pointus qui « fréquentent » le blog, ou bien de ceux destinés à les « habiller de culture » ?
      Enigmatique encore lorsqu’il écrit que les billets le « porte un peu à sourire ( sourire de contentement ? sourire cynique ? ), tisser des liens ( ces billets le porte « à » tisser des liens ? ) entre GS, la FED et les philosophes grecs ( de la belle « ouverture culturelle », comme celle qu’il réclame en commençant ) peut être ( « devrait » être ? ) l’objet d’une thèse anthropologique universitaire ( sortant ainsi des disciplines de la finance et de l’économie, qu’il trouve trop centrales sur le blog ), mais devient un peu encombrant et lassant ( qui est encombrant et lassant ? Encombrant et lassant pour qui ? ) sur le blog, quelqu’en soit la valeur intellectuelle.
      Le dernier paragraphe, pour regretter que le blog « a perdu son charme d’antan » n’apportera pas d’éclaircissement…

      Attendons, Martine. Bernard Laget va sûrement revenir ici pour préciser les choses. Sa réponse est peut-être déjà, au moment où j’écris, « en attente de modération »…

    4. @ Julien Alexandre,

      A propos « d’attente de modération », le commentaire que je viens de poster, à 15h04, apparaît « en attente de modération » mais daté « 17h04 » ( ! ).
      Il est déjà arrivé, les jours derniers, qu’un de mes commentaires s’affiche définitivement en ligne une heure ou deux AVANT l’heure dite. Ce micmac du tictac est assez plaisant, cependant je ne sais pas comment il agit sur le flux des commentaires.
      Avez-vous déjà repéré ce problème ?

    5. @ Jean-Luc
      Oui, le serveur a planté ce matin. Quand il reprend connaissance, il a toujours un peu de mal à se remettre à l’heure.

    1. Merci. Je vais plutôt essayer de me procurer le bouquin qui clignotait en jaune fluo sur votre lien « Gagner de l’argent lorsque la bourse baisse ». Peut-être que j’y trouverais le moyen d’avoir « plus de visiteurs quand la fréquentation baisse ».

  9. Fréquentation septembre

    Peut-être que ça vient de mes Jérémiades,

    La vie c’est parfois un peu cela, un jour tout le monde vous suit et puis un autre jour tout le monde pense continuellement à s’en sortir personnellement au quotidien, chacun pour soi parce que vous gagnez déjà moins, c’est comme ça et puis un autre temps vient et c’est alors que le monde se met à courir de nouveau après vos baskets, vous vous rendez compte si tout le monde était à mes pieds, à écouter mes Jérémiades, comme le monde serait plus mal barré pour la reprise.

    C’est sur, je ne rendrais pas mieux service à mon pays, comme au politique.

    Il jérémiait différemment, il remettait tout en question sauf bien sur ces mêmes Jérémiades sur
    la crise, était-ce encore un consommateur acharné, un banquier véreux, un trader fou, un autre politicien lèche-cul faire l’intéressant à l’antenne, un autre pantin de première, un autre porteur
    de serviette, comme d’idées reçus, qui verra encore la différence dans les Jérémiades d’un autre sur la crise à quoi bon d’ailleurs chercher à me rendre plus docile, maniable, mouton, faux-cul alors que de toutes façons je sais bien que je ne saurais jamais être une personne au commerce agréable, alors comment mieux apprivoisé les Jérémiades de tous si la crise perdure dans le réel ?

  10. @Martine Mounier

    Je ne suis ni amnésique, ni aveugle………de notre environnement sociétal-politico-financier délabré. Je ne crois pas à l’autoréparation de l’ultralibéralisme financier, pire je pense qu’il faille qu’il aille dans le mur, démontre son inutilité, pour inventer un monde nouveau, car nous ne pouvons pas laisser cette planète dans l’état ou elle se trouve, et surtout avec les valeurs actuelles de l’humanité………

    Nous pourrions en étre d’accord, en goutant les tomates de mon potager, qui n’ont pas traversées l’espagne en camion frigo.

    Je ne retire rien de mon post, en notant avec un sourire celui de Juan Nessy qui se shoote à l’éther dans les trains relativistes, mais Juan je n’ose plus envoyer de billets……………

    1. Surtout que dans mon train ( un peu tortillard souffreteux ces temps ci ), je me fous un peu maintenant du passage du contrôleur , certain que j’arriverai à l’heure , même sans billet .

      D’où l’imporatnce de bien gouter au présent à la vraie saveur des authentiques tomates qui n’ont pas grandi hors sol et n’ont pas fait plus d’un kilomètre pour rejoindre nos assiettes .

      Cordialement , Juan .

  11. @jean -luc

    Ok pour vos critiques, je ne cherche non plus des histoires…..à quiconque……le blog appartient à tous.Et je peux avoir ma pauvre nostalgie, sans autre forme de procès.

    Pour prendre un raccourci…..j’ai du mal à imaginer qu’un distingué économiste puisse proposer à madame Lagarde, Mr Trichet, Stauss-Kahn et leurs homologues US ou Chinois de relire Aristote avant de se réunir, sans les faire sourire; et je suis pret à croire qu’ils l’ont peut étre dans leur bibliothèque, et que cette lecture leur serait éclairante.

  12. @Juan Nessy
    Moi aussi j’ai le nez qui coule.
    Je fais partie d’une bande de retraités qui s’amusent à faire du troc……passe moi quelques plans de tomates, je te ressouderai le motoculteur, on rigole et c’est gouteux dans l’assiète, avec un petit Fitou.

    Remarquez que en allant à Barcelone, au Pertus, je plains les pauvres camionneurs slaves en attente de controles, car bien sur ils triment comme des polacks pour livrer les Carrefours ou Leclercs bien de chez nous.

    « A propos , j’attends toujours la réponse aux angoissantes questions éthero-relatives posées dans le post du 18/10/09 … »
    Je n’ai pas pu retrouver ce post éthero……..dans quel billet était t’il ?
    Portez vous bien.

    1. Il faut aller chercher dans la rubrique  » Philosophie des sciences » le billet du 18/10/2009 récupéré le 30 / 10 / 2010 rédigé par HFD et intitulé  » L’ethaer et la théorie de la relativité restreinte  » . Il avait sucsité 430 commentaires et mes derniers appels désespérés sont tout en bas de liste . L’ultime post est d’ailleurs celui d’un nommé Patrick Lapinsky qui pensait avoir trouvé la solution ce 8 juillet et invitait Paul Jorion à entrer en co,tact avec lui pour en savoir plus sur son idée géniale . La réfraction venait arbitrer entre relativité et éther , et devait nous permettre de nous déplacer à plus grande vitesse que celle de la lumière .

      ça ne devait pas être convaincant , car Paul Jorion n’y a pas fait écho ici autrement qu’en nous permettant parfois de franchir instantanément deux fuseaux horaires , ce qui est un début mais qui s’est avéré trop facilement réversible .

      Nota 1 : j’ai trouvé une façon plus efficace que la vôtre d’augmenter la fréquentation du blog , c’est de réintroduire les  » éternelles » questions physico-fondamentales dans le circuit .

      Nota 2 : 10 plants de tomates ça s’échange contre combien d’heures de soudure à l’arc ? Les adeptes des SEL se féliciteront de votre évolution de retraité .

      Nota 3 : le deuxième verre de Fitou m’arrache un peu le palais . Je ne sais pas ce que peut en dire Vigneron .

  13. @juan nessy.

    vous dites: « Nota 1 : j’ai trouvé une façon plus efficace que la vôtre d’augmenter la fréquentation du blog , c’est de réintroduire les » éternelles » questions physico-fondamentales dans le circuit . »

    Est ce bien indispensable? Le blog évolue, suit sa pente; nous avons méme perdu Jaycib un contributeur sympa.
    C’est la vie!

    Mais le pinard demeure une affaire sérieuse, une bonne alternative à l’aether non éthylique, les vins du Languedoc évoluent en bien et je peux vous dire que certains atteignent l’excéllence, quant il y a un producteur éleveur sérieux, conséillé par des assembleurs compétents. Il y a eu corrélativement une chute des Bordeaux surtout en Médoc, et la concurrence aidant………….On trouve aussi une montée en qualité en Espagne, je l’ai constaté en Aragon et sur des rouges de Tarragone de 2002 qui sont arrivés l’année dernière en France à 2€50 la bouteille , la vigne n’a pas de frontière .

    En ce qui concerne l’éther des physiciens, il devient chez certains comme Einstein une structure topologique de l’espace et de sa structure géométrique, et en physique quantique les proprétés d’un vide pas si vide que cela conformément aux idées de Feymann et aux inégalités d’Heisenberg. La relativité s’en passe tres bien jusqu’à nos jours.

    Tout ce que j’ai pu lire à son sujet (l’éther) lui confére des propriétes soit virtuelles (Feymann) soit plutot cognitives selon Poincaré et Einstein, ce dernier ayant fait des entrechats avec l’éther, y introduisant finalement la capacité à véhiculer les champs. Bref à mes yeux l’éther reste encore et toujours dans les coulisses de la physique, et conforte le fait que le choix d’un espace de modélisation du réel reste strictement une construction de l’esprit, aussi éloigné du réel qu’il peut s’avérer pratique pour la théorie et les mesures qu’elle prétend prédire comme signature du réel.

    En ce qui concerne l’indépassable vitesse de la lumière dans le vide, si il s’avérait qu’elle le soit, la cosmologie, et la loi d’expansion de l’univers ( hubble) deviennent fausses et tout l’édifice actuel à revoir.
    Nous n’en sommes pas encore la.

Les commentaires sont fermés.