PIECES OF YOU (1995)

Je n’ai pas mis en titre « Jewel » parce que je sais que certains d’entre vous auraient eu un coup au cœur (comme pour Neil Young : « Quoi elle est morte ? »). Non, heureusement, à ma connaissance, elle va bien.

Quand je suis arrivé aux Etats-Unis, le début d’un séjour qui durerait treize ans, on ouvrait la télé et on voyait et on entendait Jewel. Si on ne bougeait pas d’MTV, on avait droit à Jewel trois ou quatre fois par heure. Je ne me plaignais pas, je trouvais ça vraiment bien.

Je suis allé fouiller dans YouTube à la recherche de Pieces of You, son premier album et le premier CD que j’aie acheté là-bas. Voilà ce que j’ai trouvé. Ça me plaît toujours.

P.S. : Il y a un lien entre Pieces of You et Neil Young, l’orchestre qu’on entend, les Stray Gators, accompagnaient Neil Young quand il enregistra Harvest et Harvest Moon.

Who Will Save Your Soul ?

Foolish Games

Near You Always

Partager :

42 réponses à “PIECES OF YOU (1995)

  1. Avatar de Vincent François

    Merci Paul, ce blog est vraiment une merveille pour tout ce que j’y apprend du (non-)fonctionnement de l’économie!

    Et je dois avouer que c’est la première fois que je vois Jewel et pourtant je l’écoute très souvent depuis des années. Quel manque de curiosité parfois! Mais c’est sa voix qui me séduisait. Je la voyait à peine différente, avec un look plus country en fait.

    Merci.

  2. Avatar de Karluss rouge

    Neil aussi sait rester « jeune » !

    (tant qu’il n’y a pas Nitzsche à la production) …

  3. Avatar de alainloreal

    Je la voyait à peine différente, avec un look plus country en fait.

    Il ne faut pas s’imaginer les artistes canadiens uniquement en chemise à gros carreaux style « red necks » del’hidaho profond ou chanteurs pour comédie-musicale à gros budgets mise en scène par Kamel Ouali…
    Outre les pointures dont le propriétaire des lieux est assez fan (Leonard Cohen, Neil Young), il y a foule dans mon panthéon personnel (Arcade Fire, Avril Lavigne, BTO,Brian Adams,Pagliaro,Pat Travers, Ray Lamontagne,et tous les grands anciens… )il en est deux incontournables : Joni Mitchel et Gino Vanneli
    Le look de Jewel n’est pas sans rappeler celui de Joni. Les chanteuses abusèment affligés du style « country » ne sont pas nécessairement des blondes peroxygénées, style qui constitue un des principaux marché de la musique sur le continent nord-américain
    Pour la route :

    http://www.youtube.com/watch?v=vHt1t-GxNWw

    1. Avatar de pablo75

      « Il ne faut pas s’imaginer les artistes canadiens uniquement en chemise à gros carreaux ».

      Jewel est américaine.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jewel

      1. Avatar de Paul Jorion

        L’article de Wikipedia en français est pratiquement vide. Il y a davantage ici.

    2. Avatar de alainloreal

      Je ne sais plus pourquoi je me suis mis à citer des artistes canadiens…???

      Je ne faisais pas référence à Jewel

  4. Avatar de Michel

    Une fois de plus, pas de rapport direct avec le message de Paul Jorion, si ce n’est un lien avec une chanson. Simplement le hasard de mes pérégrinations radiophoniques du jour.
    D’abord l’évocation de Giono dans « La Grande Table » sur France Culture. Si cela peut donner envie de le lire et relire…
    http://www.franceculture.com/emission-la-grande-table-40eme-anniversaire-de-la-disparition-de-jean-giono-2010-12-21.html
    C’est le quarantième anniversaire de sa disparition; il mérite bien ce court mais bel hommage. Pas la peine de vouloir en faire un « penseur » (facile de critiquer certains de ses engagements, qui lui ont valu deux internements, pour pacifisme puis pour collaborationisme) pour apprécier ce formidable écrivain, explorateur de l’âme humaine. Dans « Un Roi sans divertissement » notamment, que François Leterrier a traduit à l’écran. Agrémenté d’une des plus belles chansons -à mon sens- de Brel (en lien ici).
    http://www.youtube.com/watch?v=r8xcUbkQ8b4
    Quelle merveille! Parmi les Belges, il n’y a pas que Paul Jorion à avoir du talent!
    Juste avant sur la même radio du service public -ça existe encore-, le Journal de 13h30 -modèle de hiérarchie et de concision (ici pas de people, de « spéclal neige », de foot…)-, l’évocation des conclusions d’une commission parlementaire sur la spéculation et « l’économie casino » (assortie de quelques chiffres édifiants sur la déconnection avec « l’économie réelle »).
    http://www.franceculture.com/emission-journal-de-12h30-l-assemblee-nationale-adopte-un-texte-pour-une-plus-grande-transparence-fi
    Puis, en fin de journal, deuxième des personnalités invitées cette semaine à livrer leurs impressions sur l’année 2010, Olivier Todd. Impression d’entendre là -le journal, l’intervention de Todd- un condensé de ce qui se dit et se lit sur ce blog. Si les avis sont fort divers sur les racines de « la crise », les façons d’y faire face, le constat paraît donc aujourd’hui unanime: ça va mal! Plus grand monde apparemment pour s’aventurer à dire que dans quelques mois tout ira beaucoup mieux. Je crois pourtant me souvenir que, chez les économistes-chroniqueurs médiatiques patentés (inutile de citer des noms; il ne sont de toute façon qu’une toute petite poignée), certains (beaucoup? la plupart? tous?) tenaient à peu près ce discours voici deux ans (je peux me tromper!): « L’Europe s’en sortira mieux », ajoutant quelque chose comme « grâce à l’euro ». Les mêmes poursuivent aujourd’hui sans vergogne leurs doctes analyses matinales sur les ondes et sur le papier. Avec ce credo unanime: « Il faut rassurer les marchés ». Merci donc à Paul Jorion (et à quelques autres, dont France Culture, où Paul était -une nouvelle fois- invité récemment) de faire entendre d’autres voix. Poser les bonnes questions, pouvoir en débattre, c’est plus que jamais essentiel.

    1. Avatar de roma

      merci merci Michel pour cette chanson
      Pourquoi Faut-il Que Les Hommes S’Ennuient?
      ça vaut le coup d’y copier les paroles qui feraient un bon hymne s’il en fallait,

      Pourtant les hôtesses sont douces
      Aux auberges bordées de neige
      Pourtant patientent les épouses
      Que les enfants ont prises au piège
      Pourtant les auberges sont douces
      Où le vin fait tourner manège
      Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ?

      Pourtant les villes sont paisibles
      Où tremblent cloches et clochers
      Mais le diable dort-il sous la bible
      Mais les rois savent-ils prier
      Pourtant les villes sont paisibles
      De blanc matin en blanc coucher
      Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ?

      Pourtant il nous reste à rêver
      Pourtant il nous reste à savoir
      Et tous ces loups qu’il faut tuer
      Tous ces printemps qu’il reste à boire
      Désespérance ou désespoir
      Il nous reste à être étonnés
      Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ?

      Pourtant il nous reste à tricher
      Être le pique et jouer cœur
      Être la peur et rejouer
      Être le diable et jouer fleur
      Pourtant il reste à patienter
      Bon an mal an on ne vit qu’une heure
      Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ?

      ça tombe on ne peu mieux à cet instant, à ces jours, et du coup me fait repenser à cette lecture lointaine:
      « L’homme est celui qui avance dans le brouillard. Mais quand il regarde en arrière pour juger les gens du passé il ne voit aucun brouillard sur leur chemin. De son présent, qui fut leur avenir lointain, leur chemin lui paraît entièrement clair, visible dans toute son étendue. Regardant en arrière, l’homme voit le chemin, il voit les gens qui s’avancent, il voit leurs erreurs, mais le brouillard n’est plus là. Et pourtant, tous, Heidegger, Maïakovski, Aragon, Ezra Pound, Gorki, Gottfried Benn, Saint-John Perse, Giono, tous ils marchaient dans le brouillard, et on peut se demander : qui est le plus aveugle ? Maïakovski qui en écrivant son poème sur Lénine ne savait pas où mènerait le léninisme ? Ou nous qui jugeons avec le recul des décennies et ne voyons pas le brouillard qui l’enveloppait ? »
      « Tout est vécu tout de suite pour la première fois et sans préparation. Comme si un acteur entrait en scène sans avoir jamais répété. Mais que peut valoir la vie, si la première répétition de la vie est déjà la vie même. C’est ce qui fait que la vie ressemble toujours à une esquisse. Mais même « esquisse » n’est pas le mot juste, car une esquisse est toujours l’ébauche de quelque chose, la préparation d’un tableau, tandis que l’esquisse qu’est notre vie est une esquisse de rien, une ébauche sans tableau. » (Les testaments trahis). M. Kundera.

    2. Avatar de pablo75

      Encore une chanson de Brel qui prouve qu’il était plus un poète qui chantait qu’un chanteur qui écrivait.

  5. Avatar de PHILIPPE_J

    Mouais, ça peut être mignon parfois, mais j’ai du mal avec ce genre de balades banales et rabâchées avec des trémolos et des sauts de voix, le tout accompagné de minauderies faciales typiquement anglo-saxonnes, exaspérantes à la fin. Quitte à rester dans la langue de Nos Bons Maîtres, je place ces deux jeunes (ou ex-jeune pour la seconde) personnes bien au-dessus, et d’abord parce que ce sont …des adultes !

    Madeleine Peyroux
    http://www.youtube.com/watch?v=o6ZucPcN33E&feature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=GgFqvteVrMI&feature=related

    Sade ! (« tchadé »)
    http://www.youtube.com/watch?v=AjqRPNiBQaY
    http://www.youtube.com/watch?v=tB8EUs5NFLM&feature=related

    1. Avatar de Paul Jorion

      Racisme ordinaire aggravé de racisme anti-jeunes, êtes-vous sûr d’être sur le bon blog ?

    2. Avatar de Bernard Laget

      On peut écouter Colette Magny quant on a des oreilles.!
      http://www.youtube.com/watch?v=uUpPS7KBhsQ

    3. Avatar de pablo75

      @ Philippe_J

      Tiens, des nouvelles frigidités qui apparaissent sur ce blog…

      Vous pourriez être critique musical, vous, tellement vous avez l’air à côté de la plaque avec votre critique à la profondeur sidérante (« mouais, ça peut être mignon parfois »).

      Je ne comprendrais jamais pourquoi les gens qui ont l’oreille myope ont besoin de le proclamer publiquement à chaque fois que l’occasion se présente.

    4. Avatar de Moi

      Et paf. Au moins comme ça, PHILIPPE_J sait que sur ce blog il y a une ligne esthétique à suivre.

    5. Avatar de pablo75

      @ Moi

      Oui, celle d’éviter de dire n’importe quoi (et que vous avez parfois si mal à suivre).

    6. Avatar de PHILIPPE_J

      Autant j’apprécie le point de vue de Paul Jorion sur l’actualité et les ramifications de la crise, autant je trouve ses goûts musicaux plutôt mièvres, c’est bien mon droit, non ? (j’aime bien le rappel à l’ordre, oui, à la « ligne », d’un certain nombre de suivants ; ah, ces phénomènes de groupe et de cour…).
      Quant à y voir du « racisme », ça me dépasse ! …oui, il y a bien des « minauderies faciales typiquement anglo-saxonnes » (allez, on pourrait dire : « états-uniennes » ..quoique), on les retrouve dans les sit-coms et autre soap-operas ; chaque langue et chaque aire culturelle produisent des gestuelles et des mimiques, qui dépassent d’ailleurs les couleurs de peau : en gros, un Noir états-unien aura les mêmes mimiques qu’un WASP, pas celles d’un Gabonais ou d’un Vanuatuan.
      Et quand il y en a trop, eh bien, il y en a trop !

      Quant au racisme anti-« djeun », je peux l’assumer, celui-là ; car notre époque aura trop adulé l’immaturité. Une partie des comportements de « gagne » et de « gratte » sans frein des financiers, grands ou petits, en découle sans doute ; mon gamin de 9 ans est effrayant au Monopoly !

      Sur le fond, je soutiens que nous avons le cerveau et la sensibilité anesthésiées par 50 ans de « soft-power » états-unien, d’imposition d’une culture consumériste qui est une culture de masse et pas une culture populaire, qui nous est imposé d’en haut (après études marketing, pour trouver le plus petit dénominateur commun) par les « majors » et qui ne fraye pas son chemin depuis le bas en réaction contre la culture dominante (cf. jazz, blues, Django, etc.). Encore une fois, il suffit de mettre des sous-titres français à toutes ces chansonnettes, de Rihanna à Jewel, pour s’esbaudir de leur simplisme. Et je suis effaré de voir les singeries américaines stéréotypées de tous ces candidats à la Star’Ac, malgré l’immense héritage de la chanson française de 1910 à 1980.

      L’équivalent existe ailleurs. Chez nos voisins… quelle chute ! ..de :

      …à cette petite mignonne qui finit par grimacer (j’y tiens!) et qui ne chante même pas dans sa langue : http://www.youtube.com/watch?v=esTVVjpTzIY

      La culture-monde, si elle existe, ce serait plutôt du côté de cette grande reine du métissage qu’il faudrait la chercher :

      Et il y a bien, pourtant, des franc-tireurs chez les « jeunes », avec une énorme sensibilité et originalité :

    7. Avatar de alainloreal

      @ Philippe-J

      Bon choix et goùt certain (je plussois pour « Tchadée »)

      Mais on peut apprécier les beaux textes français et néanmoins être plutôt sensible au rythme, au tempo, à l’arrangement musical, à la qualité musicale, à la vélocité et la finesse des musiciens, à l’originalité du thème, à la couleur du son, à la tessiture et la signature vocale de l’interprête, au charisme, à la présence scènique, à la modernité du concept…la musique, y compris « populaire », s’adresse au coeur et aux tripes pas qu’à l’intéllect.
      Je trouve d’ailleurs pénible le fait de supposèment apprécier une musique de cette manière totalement désincarnée.

      Un bon thème de Led Zeppelin me parle autant qu’un blues d’Al Johnson, une balade de Balavoine, un texte de Brassens qu’un « tube » de Michael McDonald, ou une compo d’Alicia Keys…

    8. Avatar de pablo75

      @ Philippe_J

      C’est bien ce que je disais: vous auriez pu être critique musical dans un journal quelconque. Vous ne faîtes pas la différence entre la qualité et la mièvrerie, vous interprétez les faits à l’envers avec de la psychologie à 2 balles (« phénomènes de groupe et de cour »), vous nous donnez des leçons de musique d’une banalité sidérante et vieilles d’au moins vingt ans, et pour couronner le tout vous avez de manies saugrenues que vous prenez pour des concepts hautement efficaces à l’heure d’interpréter la musique (« minauderies faciales typiquement anglo-saxonnes », « chaque langue et chaque aire culturelle produisent des gestuelles et des mimiques », « cette petite mignonne qui finit par grimacer »).

      Un conseil: essayez la critique de cirque.

    9. Avatar de vigneron

      @PHILIPPE_J

      Sur le fond, je soutiens que nous avons le cerveau et la sensibilité anesthésiées par 50 ans de « soft-power » états-unien, d’imposition d’une culture consumériste qui est une culture de masse et pas une culture populaire, qui nous est imposé d’en haut (après études marketing, pour trouver le plus petit dénominateur commun) par les « majors » et qui ne fraye pas son chemin depuis le bas en réaction contre la culture dominante (cf. jazz, blues, Django, etc.). Encore une fois, il suffit de mettre des sous-titres français à toutes ces chansonnettes, de Rihanna à Jewel, pour s’esbaudir de leur simplisme. Et je suis effaré de voir les singeries américaines stéréotypées de tous ces candidats à la Star’Ac, malgré l’immense héritage de la chanson française de 1910 à 1980.

      Ya un souci Mister l’esthète de l’authentique populaire, Monsieur le Procureur Général auprès de la Cour d’appel, 1ère Chambre juridictionnelle du bon Goût philippique, Sir serial-enfonceur de portes depuis perpète évanouies (Aaaah ! Ooooh ! Beuuuh !Bouuuh ! Yark Yark !L’Amerika, le soft-power, l’industrie cuculturelle, l’Héritage Français, etc etc etc), et pour finir faible et rêveur Lord Jim rattrapé et vaincu par la réalité.

      Parce-que votre Sade, votre « Grande Reine », votre chanteuse-mannequin à temps très très très partiel, ce parangon du smooth-jazz de la plus vile espèce, cette emblématique représentante de l’easy-listening de Prisu, de la muzac à gogos pré-formatée, cette richissime mijoteuse de daube au glutamate FMiséé tri-étoilée à vie aux Grammies et au Michelin des gargottes, ben avec 50 millions de galettes vendues, elle fait partie d’ores et déjà du Top 100 des meilleures ventes d’albums dans le monde de l’éternité discographique. Et vous, vous Monsieur ! , vous appréciez ce vulgaire aliment pré-digéré pour poulets aux hormones et à huit au mètre linéaire de mangeoire. Mes félicitations pour votre discernement. Si si vraiment, bravo.
      Quant à l’Olivia Ruiz de votre cœur, ignoreriez-vous qu’elle fut de la première fournée des p’tits pains au chocolat pré-emballés de la satanique Starac ?
      Diable diable, les voix – telles les voies – du Seigneur comme du bon goût Philippien sont donc bien impénétrables…

      Quant à votre Madeleine et sa version « école de musique » aseptisée et dévitalisée, pas photo avec Etta James, désolé mon bon, mais au rancart la p’tite Mado trucmuche…
      http://www.youtube.com/watch?v=JiHktoxEmQ4

      Et « At Last », par la même Etta, ya pas ben longtemps :

      Mais la petite Beyonce est pas mal aussi, et pas que pour les yeux. c’est pas Etta, mais venez pas me dire que c’est rien.

    10. Avatar de PHILIPPE_J

      Allons, il faut bien finir là ce fil musical sympathique. Merci à Pablo et à Vigneron (grandiose délire !) de m’avoir fait bien rire en cette pré-veille de la Nativité et de m’avoir chaudement habillé pour les grands froids présents et à venir. Allez, Noyeux Joël à tous !

    11. Avatar de alainloreal

      Rassure-moi Eddie, tu n’est pas en train de dire que « Tchadée » c’est de la daube ?

      je penchais à comprendre que c’est le Philippo, dans sa recherche vaine et désepérée de la chanteuse à textes français dûment estampillée « inconnue au bataillon » sauf de l’élite (les litres) de la rue Montorgueuil, que tu visais dans cette diatribe, me trompais-je ?

    12. Avatar de vigneron

      @Buddy

      Désolé, t’as bien compris. La Tchade, ça a p’têt du bon, mais alors juste pour appâter les mouches et au mieux souris, cailles et belettes. Si tu vois c’que j’veux dire…

      Par contre celle-ci, – une poulette ben française Môssieur ! – j’ai eu l’occasion de la voir sur scène, à 3,36m d’sa frimousse qu’j’étais même, bé j’suis tombé raide énamouré comme un mosquito dans un pschiiiit de Baygon (jaune je crois… le Baygon) !

    13. Avatar de PHILIPPE_J

      Bon, je reviens jeter un dernier coup d’oeil …consterné… allons, cher Pinardier, qu’est-ce que c’est que cette petite geisha franchouillarde ?! …mignon, peut-être, mais vraiment… oui, c’est bien le fil du « mièvre » ici, rah la la !
      …pour rester un peu dans le style mais avec une autre puissance et maturité :
      http://www.youtube.com/watch?v=px86UkaI_qQ&feature=channel

      Vigneron, je vais vous crever le coeur : c’est fini, les geishas ! Voyez ce qu’elles sont devenues :
      http://www.youtube.com/watch?v=Il8ImX7Mi3k
      http://www.youtube.com/watch?v=HKdtL_LkvMs&feature=related
      http://www.youtube.com/watch?v=9TH1Xm25FIM&feature=related

      Enfin, Pinardier, « ne renoncez pas à vos rêves », je suis d’accord, la mièvrerie fait du bien dans ce monde de brutes :
      http://www.youtube.com/watch?v=PW_kP5uwp7A&feature=related

  6. Avatar de roma

    la prochaine fois interdit de chanter sur les toits
    Femi Kuti | Africa for Africa |
    http://www.youtube.com/watch?v=8WGZskMQnKU&feature=youtube_gdata

    1. Avatar de fujisan

      Tiens, un des fils du légendaire Fela Anikulapo Kuti, le «Black President», 🙂

      http://www.youtube.com/watch?v=QWUABi-aiYM

  7. Avatar de Maître Dong

    Bonjour Paul,

    Souvent bluffé par votre réactivité, je m’étonne que vous n’ayez pas réagi au décès de l’helléniste Jacqueline de Romilly le 18 décembre dernier. Au nombre de vos points communs, elle a connu Lévi-Strauss, auquel elle a succédé comme doyenne de l’Académie française, et a rédigé, parmi de nombreux ouvrages :
    – La Loi dans la pensée grecque, des origines à Aristote (1971)
    – La construction de la vérité chez Thucydide (1990)

    1. Avatar de Paul Jorion

      Je ne pense pas avoir eu jamais l’occasion de lire quoi que ce soit qu’elle ait écrit. Ce qui explique mon silence. Les auteurs que je lis ont le plus souvent été assez obscurs de leur temps.

    2. Avatar de Pierre

      Alors vous avez dû lire
      celui qui se réclamait comme le plus obscure d’entre eux ( bien que luminescent de salons ) :
      Alister CROWLEY

    3. Avatar de pablo75

      @ Pierre

      Purée, vos « sauts quantiques »… Pour l’humour vous devriez demander des conseils à Piotr…

    4. Avatar de Bernard Laget

      Donc à chacun son héllénisme,

      Je fais partie de ceux qui ont fait du latin et pas du Grec au lycée, et cela a du compter un peu dans ma vie de potache, car je n’ai je l’avoue perçu la civilisation Greque que par l’architecture, la statuaire que les Romains avaient copiés sans le raffinement Grec.

    5. Avatar de Pierre

      Pablo, pour moi Crowley et son orchestre sont les « Archanges » du Néo-libéralisme.
      C’est eux qui nous impose le « saut quantique » actuel.
      Piotr et Pierre sont les deux faces d’un même miroir, Humour Blanc, Humour Noir et rouge….. 🙂

    6. Avatar de Pierre

      Confirmation par un exemple d’actualité :
      Abbey Road, le passage piétons immortalisé par les Beatles inscrit au patrimoine britannique
      http://www.sudouest.fr/2010/12/22/abbey-road-le-passage-pietons-immortalise-par-les-beatles-inscrit-au-patrimoine-britannique-273829-4691.php

    7. Avatar de Pierre

      Ça nous aura occupé des nuits de palabres, Mc Cartney pieds nus sur cette pochette……..
      Etait-il mort ? Un rite Tibétain du livre des mort ? La rumeur était bien là, persistante en 1970.
      Lord MC est bien vivant. C’est les deux autres qui sont morts.
      Maintenant ça au moins c’est sûr……
      « Plus célèbres que le Christ », et morts. Des symboles parfaits.

    8. Avatar de Pierre

      Quarante ans après sa sortie, la popularité d’Abbey Road ne se dément pas, puisque c’est cet album qui devance toutes les œuvres du groupe au sommet des hit-parades à travers la planète à l’occasion de la réédition de tout le catalogue remasterisé en septembre 2009.
      Le « hasard » fit que ce fût leur 11 éme et dernier album. La symbolique de Crowley planait toujours sur eux……

    9. Avatar de sylla

      cadeau si vous ne connaissez pas déjà : http://www.youtube.com/watch?v=qXCvZ0cWM-w

      http://www.sonyinsider.com/wp-content/uploads/2009/03/sgt-pepper.jpg
      c’est pas aleister, sur la pochette?

      c’est dommage de ne pas voir ne serait ce qu’un lien avec l’hellénisme moderne… ou l’information de Dong …
      je ne connaissais pas cette immortelle qui s’est fanée… j’ai du m’arrêter à Strauss… disparu il y a peu

      bien à vous

  8. Avatar de beaufou

    Jewel me fait penser a une chanteuse, plus talentueuse a mon humble avis, Suzanne Vega; je suis un fan de rock, de Steve Lukather et d’Eddy Van Halen depuis des annees mais « Luka » est la chanson qui me bouge le plus.
    http://www.youtube.com/watch?v=yaHeBe9pxkk&feature=related

    1. Avatar de alainloreal

      @ beaufou

      Alors nous sommes au moins deux sur ce blog !

  9. Avatar de rodolphe B.

    Katie Melua : »Piece By Piece »

  10. Avatar de roma

    Sarraute – un pacte dialogué avec soi (Enfance, 1983)

    – Alors, tu vas vraiment faire ça ? « Evoquer tes souvenirs d’enfance »… Comme ces mots te gênent, tu ne les aimes pas. Mais reconnais que ce sont les seuls mots qui conviennent. Tu veux « évoquer tes souvenirs »… il n’y a pas à tortiller. C’est bien ça.

    – Oui, je n’y peux rien, ça me tente, je ne sais pas pourquoi…

    – C’est peut-être… est-ce que ce ne serait pas… on ne s’en rend parfois pas compte… c’est peut-être que tes forces déclinent…

    – Non, je ne crois pas… du moins je ne le sens pas…

    – Et pourtant ce que tu veux faire… « évoquer tes souvenirs »… est-ce que ce ne serait pas…

    – Oh, je t’en prie…

    – Si, il faut se le demander : est-ce que ce ne serait pas prendre ta retraite ? te ranger ? quitter ton élément, où jusqu’ici, tant bien que mal…

    – Oui, comme tu dis, tant bien que mal…

    – Peut-être, mais c’est le seul où tu aies jamais pu vivre… celui…

    – Oh, à quoi bon ? je le connais.

    – Est-ce vrai ? Tu n’as vraiment pas oublié comment c’était là-bas ? comme là-bas tout fluctue, se transforme, s’échappe… tu avances à tâtons, toujours cherchant, te tendant… vers quoi ? qu’est-ce que c’est ? ça ne ressemble à rien… personne n’en parle… ça se dérobe, tu l’agrippes comme tu peux, tu le pousses… où ? n’importe où, pourvu que ça trouve un milieu propice où ça se développe, où ça parvienne peut-être à vivre… Tiens, rien que d’y penser…

    – Oui, ça te rend grandiloquent. Je dirai même outrecuidant. Je me demande si ce n’est pas toujours cette même crainte… Souviens-toi comme elle revient chaque fois que quelque chose d’encore informe se propose… Ce qui nous est resté des anciennes tentatives nous paraît toujours avoir l’avantage sur ce qui tremblote quelque part dans les limbes…

    – Mais justement, ce que je crains, cette fois, c’est que ça ne tremble pas… pas assez… que ce soit fixé une fois pour toutes, du « tout cuit » donné d’avance…

    – Rassure-toi pour ce qui est d’être donné… c’est encore tout vacillant, aucun mot écrit, aucune parole ne l’ont encore touché. Il me semble que ça palpite faiblement… hors des mots… comme toujours… des petits bouts de quelque chose d’encore vivant… je voudrais, avant qu’ils disparaissent… laisse-moi…

    et encore, aussi
    La transe des mots
    http://vimeo.com/12862850

  11. Avatar de Josette

    Faut être honnête Jewel, si je connais ses premiers albums (quand je passais le BAC) qui sont plutot bons, je l’ai redécouverte quand je travaillais aux USA et elle a fait aussi de la daube à haut concentré débilitant et commercial avec son album 0304 sorti en 2003, déception et daube mais succès commercial.
    Et l’accusation de racisme ordinaire ….. que dire…. il vaut mieux rien dire.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Le libéralisme économique pour certains c’est oui, pour d’autres c’est non. Le libéralisme sexuel. Presque tout le monde à dit…

  2. Il faut laisser les femmes faire la guerre. Elle feront peut être autrement… Hitler, poutine, staline, franco, pol pot, mao……

  3. On rappellera également que c’est un article de Médiapart qui a mis le feu aux poudres de(s) l’affaire Sarkosy… Sarkosy…

  4. Indice 1 : cekika galvaudé le mot « ami » ? Oui, bravo, Zuckerberg ! Y’a ~15 ans déjà certes. Là s’est…

  5. Si des hommes amenés à jouer un rôle important dans le projet politique d’union écologique et sociale sont victimes d’harcélements,…

  6. Quand un excès de colère devient insupportable et que du pont notre-dame la préfecture de police semble aussi lointaine du…

  7. Les artistes n’y sont pour rien… Cela dépend lesquels. https://meduza.global.ssl.fastly.net/video/2022/10/03/vesti-svyaschennuyu-voynu-s-obeschelovechivayuschim-satanizmom-i-slavit-svoyu-rodinu-stoya-na-dvuh-nogah

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta