LONNIE DONEGAN (1931 – 2002)

La chanson traditionnelle américaine s’est souvent contentée de mettre de nouvelles paroles sur des ballades plus anciennes venant des îles britanniques (il faudra qu’un jour je vous présente les ancêtres de Streets of Laredo, Ballad of the Green Berets, ou même du With God on Our Side de Bob Dylan).

Juste retour des choses, le renouveau de la musique britannique à la fin des années cinquante est dû à l’intérêt qui se développa au Royaume-Uni pour la manière dont les Américains avaient mis ces ballades anglaises, écossaises, irlandaises, à leur propre sauce. Le principal artisan de ce renouveau était un Écossais : Lonnie Donegan, qui avait fait ses premières armes dans l’orchestre anglais « New Orleans » de Chris Barber. Ottilie Patterson, avec sa belle voix de chanteuse de blues européenne (de père Nord-Irlandais et de mère lettone), avait elle aussi débuté sa carrière avec Chris Barber.

Curieusement donc, à part quelques exceptions comme Tommy Steele ou Cliff Richard, le rock anglais provient essentiellement, non pas de la tradition rock américaine, mais du style « skiffle » pratiqué par Lonnie Donegan.

Grand Coulee Dam de Woody Guthrie

Avec Ottilie Patterson

Partager :

10 réflexions sur « LONNIE DONEGAN (1931 – 2002) »

  1. Merci pour cette découverte du « skiffle ».
    On sent bien dans Gambling man la transition entre le folk et le rock !

    Allez-y sur le blues/folk début du XXème siècle Paul, je suis une neuve fan aux yeux écarquillés…

    1. Paul y va un peu fort en faisant découler le Rock British du « skiffle ».
      En fait les pionniers anglais (Cliff Richard, Billy Fury, ect..) se sont bel et bien inspirés -voire purement copiés- leurs prédecesseurs américains, au premier rang desquels Elvis.
      Les artistes américains tournaient régulièrement en angleterre (n’oublions pas que c’est sur le sol anglais qu’est mort Eddie Cochran en avril 60, dans un stupide accident de taxi dans lequel Gene Vincent aurait pu aussi disparaître).
      Chris Barber était en effet incontournable à la fin des fifties et début des sixties mais était considéré par les jeunes comme pouvaient l’être en France André Verchuren ou Marcel Azzola,
      à savoir de la grosse daube !

  2. Merci, pour moi aussi, c’était complètement inconnu.
    Tout n’a pas traversé l’Atlantique.
    Y a-t-il un lien avec l’actualité que je n’aurais pas décelé dans ce style « skiffle »?
    Bel échange de connaissance de toutes manières.
    Faudra que quelqu’un qui présente ce qui se passait de ce côté de l’Atlantique et qui n’a pas traversé.
    Je vais m’y atteler à la tâche.
    😉

    1. Il semble que O.Patterson,L.Donnegan, Chris Barber aient passé plus de temps en Angleterre qu’aux Usa, non?(fiches wiki…)
      En tout cas, ce site d’enregistrements vintages rares est tout à fait excellent…Si en plus on y trouve de pertinentes analyses économiques, que demande le Peuple?

    2. juste un petit bonjour
      merci de faire partie ..

      voulait vous dire merci sur votre blog par rapport à votre lien .
      Bonne route
      rego

  3. À la guitare.

    Entends-la supplier
    La guitare suppliciée
    Elle te montre la forme
    Qu’a une âme torturée

    Elle déchire le silence
    Du sort des enfants perdus
    Du cri des sanglants demains
    Elle pleure la Terre livrée au crime.

    Entends-la s’essoufler
    Au sommet d’un vertige
    Au coeur du savoir suprême
    Entends-la t’appeler.

    Elle s’arc-boute dans l’espace
    Comme une émotion modulée
    Noyée dans la complainte électrique
    Des poètes qui ne trouvent pas les mots.

    Ce sont aussi les britanniques qui ont fait connaître Jimmy Hendrix à une époque très purple haze.

  4. Sur sa guitare Woodie Guthrie avait écrit : « Cette machine tue les fascistes ».
    le blues, la dignité de l’esclave, ce sur quoi là ne pas transiger
    « Toute personne prise en flagrant délit de chanter une de mes chansons sans ma permission… deviendra sûrement de mes bons amis, parce que c’est la raison principale pour laquelle je l’ai écrite. » loin de la came rock anglaise:
    http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/57860/date/2011-01-17/article/reportage-comment-se-fabrique-un-groupe-de-rock-anglais/

    mais c’est mardi musique, de l’air !

    ‘I’m New Here’

Les commentaires sont fermés.