EVA JOLY À ROUBAIX

Aujourd’hui dans La Voix du Nord : Eva Joly : « Contrairement à moi, Nicolas Hulot est une machine médiatique ».

Pourquoi venez-vous soutenir les salariés de Camaïeu ?

Ce qui leur arrive est typique de ce qu’on voit actuellement: un abaissement permanent du niveau des salaires. Les salariés ont de plus en plus de mal à s’en sortir. Les bénéfices ne sont pas partagés équitablement et la part des salariés devient de plus en plus réduite. L’économiste et sociologue Paul Jorion prévoit que l’agonie du capitalisme, ce n’est pas comme le pensait Marx par un rendement du capital mais par un excès de concentration du capital.

(La suite ici.)

Partager :

101 réflexions sur « EVA JOLY À ROUBAIX »

  1. BJR Paul
    Merci de cet article

    – 1) j’habite dans Nord-PdC
    -2) Bien qu’ingénieur trilingue, j’ai connu le chomage .:

    les ANPE du 59, des entretiens (nombreux) , retrouvé des jobs de technico-comm ( parfois en CDD etc .;

    3)un 24 décembre, chez METALEUROP à HENIN BEAUMONT, nous étions même 8 candidats ..pour un poste .. qui finalement n’a pas été pourvu
    4) METALEUROPE : filiale de GLENCORE

    PDG alors : mr RICH
    Société domiciliée canton de ZOUG ( Suisse), avec une certaine législation

    Voici 1 mois, ai lu que GLENCORE cherche à s’introduire en Bourse à SINGAPOUR

    5) Pbs de desindustrialisation de  » N -PdC » je connais assez bien ..
    j’ai même travaillé à ANPE .. oui

    6) Eva JOLY : l’ai vue à un meeting d’ EE pentecote 2009 ( Elec européennes ) avec DCB etc
    Et José BOVE ( qui fiume pipe comme moi .. qui , à la sortie du meeting , saluait les partants
    7) Avec les infos que j’ai ( sur des tas de régions) je pourrais écrire 1 livre ..
    8) La France a besoin d’être réformée  » dans un consensus juste mais ferme  »
     » avec constance, mais dans une société du  » vivre ensemble  » etc .;

    Bonne journée à tous
    Have a good day !
    Ich danke Ihnen für Ihren Blog !!

      1. Your pleasure is my pleasure !

        Ceci est le 98 ème CMT

        SVP Mesadames et Messieurs ..
        Un effort pour arriver à 100 CMTS

        Ce jour Agoravox Lettre ouverte de  » Voltaire  » sur 2012 sur une mouvance qui comporte au moins 8 candidats potentiels ..

        Il y a aussi un titre selon lequel E JOLY a été ITW sur HULOT ( LCI )
        Hulot avait l’air fatigué hier à Sevran .;

        Bientôt le JOLY mois de mai !!

        Donc pour les 2 primaires, les sympatisants peuvent voter ..
        cela fera un JOLY CAMAIEU, mais pas un camaieu royal de Hollande ??
        Bonne soirée

    1. Pour une analyse précise et argumentée des effets de la mondialisation et des propositions concrètes pour en sortir qui sont très en phase avec les propositions de ce blog, je vous renvoie au dernier livre de Jacques Sapir, « la démondialisation ». Dans lequel on reparle du Bancor de Keynes et où j’ai découvert que peu après Bretton Woods s’était tenu la conférence de La Havane qui a donné naissance à la charte du même nom et dont les objectifs affichés bien loin de mettre en avant la diffusion du libre échange étaient de parvenir par le commerce international à un équilibre global permettant de relever le niveau de vie, d’assurer le plein emploi et le progrès social. Cette charte était bien plus proche des idées de Keynes malgré sa défaite à Bretton Woods. Autre élément intéressant la création sous la pression américaine de l’UEP (Union Européenne des paiements) qui entra en fonction en 1950. Il s’agissait « d’un système de règlement entre pays caractérisé par un fort contrôle des changes et au sein seuls les soldes de fin de période doivent être payés en devise. » Il y avait un système de taux de change fixes mais révisables de manière régulière qui fonctionnait sous l’égide d’une banque de règlement dont la trésorerie avait été forunie par les Etats-Unis ! Sapir parle de « la victoire posthume de Keynes » qui a été néanmoins de courte durée.
      Il y a beaucoup d’autres choses dans ce livre, mais j’aurai aimez avoir votre avis sur cette expérience de l’UEP qui me paraît être un argument de poids pour lutter contre tous ceux qui nous opposent que le système n’est pas réformable.

      1. C’est tout à fait exact : l’accord de La Havane et l’UEP allaient dans la bonne direction.

        J’ai la chance d’être sur la liste mail de Jacques Sapir et d’avoir pu lire au fil des mois les réflexions qui ont débouché sur ce livre.

    2. Bonsoir !
      2 liens parmi d’autres :
      Sur Agoravox :

      «  »extrait de Google – 4/2011
      Eva Joly à Strasbourg : « la justice est en danger » – AgoraVox le …
      22 mars 2009 … L’amer constat d’une justice qui n’en finit plus d’aller mal. Malade de nos choix et qui ont pour conséquence les grandes (…)
      http://www.agoravox.fr
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/eva-joly-a-strasbourg-la-justice-55312
      extrait de Google – 4/2011
      Eva Joly, elle est une elfe – AgoraVox le média citoyen
      13 sept. 2010 … Je ne compte pas décortiquer ici l’affaire Elf ni développer la biographie d’Eva Joly, mais je vais juste exposer comment un seul (…)
      http://www.agoravox.fr
      http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/eva-joly-elle-est-une-elfe-81173  »

      Affaire ELF – la justice

      Cette dame d’environ 66-67 ans pourrait couler des jours heureux dans sa maison du Morbihan .
      Elle se démène pour les Français .. sera t elle récompensée en retour ??

      PS : Outre cet article de paul, il y a peut être des liens aussi sur ce blog

    3. Suite à mon CMT ( le N°) ce jour sur :
       » The independent  » à propos de GLENCORE

      Copié-collé d’un extrait seulement

      «  »Glencore sails straight into FTSE with £6.7bn flotation

      World’s largest commodity trader names Simon Murray as its new chairman

      By Nikhil Kumar

      Glencore has unveiled plans for a « mammoth listing » next month that will make the Swiss commodities trader only the third company ever to warrant immediate inclusion into the FTSE 100 index of leading shares.

      The dual London and Hong Kong float will give investors the chance to buy up to 20 per cent of the Barr-based firm, raising up to £6.7bn in one of London’s biggest public offerings on record. With an expected market value of around £36bn, Glencore would account for more than 1 per cent of the entire FTSE All-Share index, thus winning it a coveted blue-chip berth, a feat only achieved twice before with the listing of BT in 1984 and BG in 1986.

      The listing will mark the newest chapter in the evolution of the business founded in 1974 by Marc Rich, the oil trader indicted for tax evasion, charged with tax fraud and then pardoned by Bill Clinton at the end of his presidency.

      Mr Rich has long since left – he sold his interest in 1994, when the business was renamed Glencore – and the trading house has grown into a key player on the commodity markets.

      Today, Glencore boasts an addressable share of around 60 per cent of the zinc metal market, 50 per cent of the copper metal market and 45 per cent of the lead metal market.

      In addition to other metals and minerals, the firm has interests in the oil, coal and agricultural products, and owns more ships that the Royal Navy. Going public will give the firm the firepower to compete in the global rush for resources and earn vast fortunes for the 500-odd shareholders in the business. Once listed, Glencore said it would look to maintain or raise its total ordinary dividend every year. Currently, it expects to declare an interim payout of £214m alongside its half-yearly results in August.

      News of the float was accompanied by details of a revamped board, with the former BP boss Tony Hayward, who resigned from the oil giant amid controversy in the wake of the Gulf of Mexico oil spill last year, being named as the company’s senior independent director.

      Peter Coates, the chairman of the Australian gas company Santos, Leonhard Fischer, the chief executive of the financial services group RHJ International, William Macaulay, the chairman of the energy investor First Reserve, and the Hong Kong businessman Li Ning were named as independent non-executive directors.

      …. identity of the new non-executive chairman, with Simon Murray, the former Vodafone board member, being named to the post hours later in the afternoon. Glencore chief executive Ivan Glasenberg and chief financial officer Steven Kalmin will sit on the board as executive directors.

      « Over many decades, we have developed Glencore into an unrivalled global integrated commodity producer and marketer, active in almost every bulk commodity market, » Mr Glasenberg said. « An IPO is the next logical step in our development and strategy. It will provide us with the financial flexibility to capitalise upon the long-term growth opportunities throughout our business and achieve further sustainable growth. »

      etc … etc ..

      Glencore in numbers

      £5bn The estimated value of the stake held by its South African chief executive Ivan Glasenberg.

      485 The number of employers who own shares in the company and who will net a windfall in the IPO.

      35 per cent The stake Glencore holds in the mining giant Xstrata, which is also listed on the FTSE 100.:

      «  »

  2. Les salariés de Camaïeu n’ont pas fini de se faire habiller : Cinven (private equity) vient de prendre le contrôle total de l’affaire. Il va falloir « faire remonter du jus » pour préparer la revente…

      1. BJr Step
        Eh oui

        Viviane FORRESTER avait écrit 1 livre vers 19997 :

        «  » L’HORREUR ECONOMIQUE »
        A cette époque, je cherchais 1 nouveau job .
        Contraint, j’achetais le Figarsky les jours où y avait des offres emploi .
        y avait des articles  » succulents  » des conseils aux « offreurs de compétences », les « trucs à se méfier dans les entreprises » .;

        Quelle époque ! Quelle époque épique, pleine de piques et de  » cliques

  3. La mort du capitalisme…

    C’est simple comme un cancer, qui envahit tout l’organisme et qui meurt avec l’organisme ainsi habité.
    Trop d’impôt tue l’impôt, trop de capitalisme tue le capitalisme.

    L’excès nuit en tout.

    C’est vieux comme le monde et pourtant nous passons nos vies à essayer de l’oublier.

  4. On entend un peu tout et son contraire sur les soutiens financiers de N.Hulot.
    (Il est évident que si ses « sponsors » sont proches d’EDF, AREVA, BOUYGUES,et autres TF1, cela jette un gros doute sur les fondements de son engagement écologiste…Mais est-ce avéré?)

    Quelqu’un possède-t-il des infos sérieuses sur ce sujet?
    Lui-même communique-t-il là-dessus?

      1. Il aurait des succès auprès de la gent féminine .. j’avais lu ..
        mais n’étais pas là pour tenir la chandelle .. ( une bougie c’est écolo .. j’en ai d’avance .; car mon install élecr est assez retradataire ..)

        Ai qq idées sur ce garçon .. 2 ou 3 articles qq part ..

        ou alors comme candidat faudrait Eva Jolot . excuses !

        Expérience , ténacité, desintéressement de Eva sont + grands que ceux de Nico

        Pentecôte 2009 LILLe un sacré meeting de EE oui c’était super ..

        Pour moi c’est  » Eva qu’il VOUS faut
        car EVa le Vaut bien .. (pub kak..)
        Si Eva devient + percutante, avec des phrases courtes et une jupe bcbg ( genre Chanel .; blague)
        Qu’elle soit encore + charismatique etc et ça le fera .;

  5.  » Your pleasure is my pleasure, Paul  »

    1) En tant que juge ( avec Laurence VICHNIEVSKY) affaire Elf, elle a été HARCELEE ( pas mal)

    puis cf Anticor ..
    a donné des indics sérieuses sur les  » prix de transfert », sur paradis fiscaux etc ..

    c’est  » une sacrée bonne femme  » ( différente de Corinne LEPAGE ) ..

    2) Vous avez donc travaillé aux USA , j’ai vu ..
    J’ai déjà dit sur ce blog que :
    mon 2ème poste d’ingénieur commercial c’était chez UNION CARBIDE ..

    cf BHOPAL ..
    cf TCHERNOBYL

    puis ai dû  » rebondir » ..
    On m’a surnommé  » le kangourou  » .. Hi Hi

    My Bà L :  » Alain.Goethe@gmail.com
    If you write to me, i’ll answer you  »

    PS : Since my birthday occurs very soon, I’ll ask to my daughter (for instance ) one of your books .

    François, vous et d’autres vous faites de bons articles

    PPs : Un blog est pas mal aussi :
     » Horizons et Coups de coeur  » ( par un ch’ti mi aussi)

  6. Fin 93, j’ai acquis ( via ANPE) formation en  » Gestion- microinformatique  » .
    dans notre groupe, y avait notamment une dame très bien , qui avait été super vendeuse qualifiée chez CAMAIEU ..
    licenciée .;

    Après stage s’est reconvertie dans hotellerie

    CAMAIEU ?, ça appartenait à Gropue Mulliez ?? ( ou je confonds avec KIABI ?? ) à confirmer

    Que va t il falloir faire ??
    TVA  » Emploi  » .. = taxer un epsilon les produits importés en dehors de l’UE  » ??
    etc

  7. Nous y voilà, Paul Jorion, vous êtes en train de passer de l’autre côté, c’est à dire de devenir une référence, un capital symbolique qui pèse dans le champ de l’économie. Chacun de vos propos va être trituré et manipulé par les uns et les autres, pendant que votre succès ne devrait pas tarder à amener vos livres dans les points de vente des gares, des aéroports, des supermarchés. Personnellement, je m’en réjouis. J’espère seulement que ce succès ne vous fera pas subir les affres de Martin Eden.

    1. Martin Eden ? Un homme condamné à mourir « non pour son manque de foi en Dieu, mais pour son manque de foi en l’homme », selon London lui-même. On n’a pas assez de points communs.

      1. Je vais quand même développer pourquoi j’ai fait référence à Martin Eden. Malgré des efforts et un travail acharné servis par un grand talent, Martin Eden ne réussit pas à avoir de succès avec ses romans. Puis, du jour au landemain, il devient célèbre. Même ses premiers romans qu’il juge lui-même très médiocres viennent alors à s’arracher. Il devient une référence, quelqu’un qu’il faut connaître et citer, à tout bout de champ, pour n’importe quoi, à contresens. Peu importe, en parler augmente le « capital symbolique » de celui qui en parle. Peu importe au fond que ce soit Martin Eden ou un autre, il est instrumentalisé. C’est cette perception d’une des facettes humaines qui détruit Martin Eden. L’autre point qui le détruit est son changement de statut social, lui ne se sent pas changé, mais le regard des autres qu’il perçoit a changé et celà le perturbe profondément. Voilà deux sujets qui font de Martin Eden un grand classique à portée universelle, lecture à recommander à toute personne qui passe d’une situation marginale à une situation dominante.

      2. Je me permets d’intervenir dans cet échange avec Michel MARTIN , à propos de Martin EDEn ( ai découvert ce nom .. ici)
        – ce dont vous voudrez bien m’excuser tous 2
        Un chanteur que j’aime bcp . Certaines chansons au vitriol, d’autres d’amour tendre

        Henri TACHAN (voici 40 ans quartier du Marais )

        des paroles :

         » On est tous des P—s, on est tous maqués
        Et si tu veux pas être P–e
        Tu seras sacqué
         »

        On est tous + ou moins obligé de  » composer » à un instant t
        jusqu’à ce que ..

        Et parfois, on assume le risque de dire non : stop !
        et ça vaut le coup

        Se faire manipuler .. etre lucide ..

        Pour en revenir à Eva, elle conduit assez bien sa barque

        Et je vois qu’on en est à + de 90 CMTS

        Hier, je n’aurais pas pensé à acheter  » Voix du Nord »
        Donc Paul nous a fait connaitre cet ITW d’EVA JOLY Merci !

  8. L’écologie n’est ni de gauche ni de droite, elle se place au-dessus du débat entre les avides, les opportunistes, les envieux et les frustrés (mettez-y qui vous voudrez). La candidature plutôt neutre de Hulot à la présidence de la république a donc plus de chance de réunir les désabusés de la politique qui constatent les limites du débat gauche-droite et qui n’ont que faire de l’alternance d’apparat.

    L’écologie n’a pas à se positionner dans le débat gauche-droite même si le système l’y contraint pour tenter de l’éliminer. L’écologie est un cadre qui propose de rendre l’économique et donc le politique durable en privilégiant la gestion bon père de famille sur le long terme, c’est de l’anti-procrastination, ce qui hélas n’a jamais été à la faveur de toutes les gauches et de toutes les droites confondues.

    Sinon il ne faut non plus croire que l’écologie va pouvoir nous sortir du bourbier créer par la gauche et la droite au cours des dernières décennies. Il semble qu’il soit un peu tard pour une écologie bien heureuse car nous nous sommes trop endettés, surtout nous, les riches occidentaux.

    1. Peak Oil 2008 : l’écologie n’est pas une abstraction politique ! Que vous n’aimiez pas la séparation droite/gauche, peut être, mais au moment où il va falloir s’attaquer aux intérêts de quelques uns pour par exemple faire cesser le gaspillage énergétique, quand il va falloir faire comprendre et accepter aux gens que le productivisme tel qu’il est pratiqué aujourd’hui nous mène dans le mur à grande vitesse et que cela n’ira pas sans une politique dite « sociale », il faudra bien faire des choix politiques. La droite a choisi son option, elle promeut la technologie comme sauveur de la planète et de l’humanité réunies. Il me semble que les choix des écolos sont ailleurs. Suivez mon regard ….

      1. Je continue avec mon plaidoyer anti gauche-droite

        – Quand vous dites qu’il va falloir s’attaquer aux intérêts de quelques uns je ne peux m’empêcher de me dire que la masse des individus en Occident a un niveau de vie incroyable au regard du reste du monde et qu’un réajustement au niveau global ne peut mener qu’à un appauvrissement moyen chez nous pour plus de justice à l’échelle du monde. Si le salaire moyen est ce qu’il est pour un occidental c’est bien parce qu’il correspond à une réalité, c’est bien pour cela que le touriste est occidental et pas africain. Nicolle Foss a raison quand elle dit : « A ceux qui disent -on devrait blâmer les banquiers- il est bon de rappeler que le reste du monde nous voit nous les occidentaux comme des banquiers.»

        – Jusqu’à preuve du contraire il y a peu de pays dans le monde où la droite mène une politique aussi sociale que ce que l’on peut voir de par chez nous. Quand je vois l’écart de niveau de vie entre les riches et les pauvres dans les pays BRICS avec ce qu’il y a chez nous je ne peux m’empêcher de penser que la vieille Europe a la politique le plus sociale du monde. Notre problème, nous n’avons déjà plus les moyens de nos acquis or nous sommes encore sur un petit nuage (pic mondialisation) et la descente va être rapide. Le laotien n’est qu’à une marche du rez-de-chaussée et il sait vivre heureux au rez-de-chaussée, nous avons bien plus d’étages à descendre et on est loin d’être capable de vivre heureux au rez-de-chaussée.

        – Si la droite mise sur la techno-science pour s’en sortir, à savoir faire n’importe quoi en jouant avec le feu, la gauche mise sur la démagogie et les dépenses pour s’en sortir, à savoir baratiner et s’autodétruire. Dans les deux cas c’est mal barre. Il faut tout mettre à plat, sinon …

        – Sinon elle me fait bien rire la gauche qui attaque le libéralisme mais qui surfe sur les bienfaits du néo-libéralisme (délocalisation pour acheter par cher sur les dos d’esclaves, financiarisation de l’économie pour s’approprier le monde, complexe militaro industriel pour préciser qui est le chef, néo-colonialisme via l’impérialisme et la bombe). Cette gauche-là, toujours prête à attaquer le nationalisme et les méfaits du capitalisme néolibéral révèle toute la profondeur de son hypocrisie dès qu’elle a le pouvoir, cette gauche-là je la range à droite de la droite.

      2. je n’avais pas lu ce commentaire avant de vous répondre

        votre relativisme plaira à tous les possédants sur cette palnète rongé par le capitalisme.

        vous me confirmez dans mon rejet viscéral du concept ni droite ni gauche.

      3. @Peak.oil.2008

        Un très beau discours de droite néolib 🙂

        Il n’est pas nécessaire que le citoyen occidental soit privé de ses acquis sociaux comme l’évolution rapide l’y amène aujourd’hui, au nom du rééquilibrage légitime nord-sud. Qu’il faille lever le pied sur la consommation, l’hédonisme court-termiste etc, cela me semble logique. Le reste n’est qu’un propos très réactionnaire qui, pour nier l’existence du clivage gauche-droite, avantage pourtant la deuxième partie et la concentration des richesses. Idiot ou hypocrite ? En tout cas, je n’ai pas plus de considérations pour vos arguments que je pourrais en avoir pour un oligarque. Eux aussi trouvent qu’on vit finalement très bien on occident et nous enjoignent à aller voir la misère ailleurs, pendant qu’ils accumulent les richesses sur le dos des premiers et des seconds.

      4. Moi néo-lib, c’est mal me connaître, j’ai une aversion profonde pour la dérégulation et la finance. Le néo-libéralisme est d’ailleurs en train de mourir sous nos yeux même s’il refuse de l’admettre mais aussi un certain socialisme qui en était dépendant car il était fonction des avantages que le néo-libéralisme lui procurait. Quant au capitalisme il semble bien se porter, à l’exception du capitalisme financier bien sûr.

        Moi pro oligarque, c’est mal me connaître, j’ai une aversion profonde pour toutes les manipulations dont les oligarques sont capables pour maintenir leur emprise et diriger les masses, mais je crois aussi que l’oligarchie ne peut que se renforcer si l’oligarchie est pointée du doigt de façon dogmatique, comme par réflexe, pour se protéger … ouvrant la voie au fascisme de demain. Il faut attaquer l’oligarchie intelligemment.

        Notre premier problème est un problème d’ordre de grandeur face à une Terre qui rétrécit à vue d’oeil. Cela ne veut pas dire qu’il faut béatement laisser se creuser les écarts de richesses mais il est tout autant illusoire de croire que réduire ces écarts de richesse va régler notre problème de fond. Donc procédons dans l’ordre et pour moi cela commence par s’attaquer à notre problème d’ordre de grandeur.

      5. peak-oil 2008, c’est intéressant ce que vous dites mais vous devriez vous demander pourquoi bien souvent vous est faite la remarque que vos propos semble justifier les politiques réactionnaires les plus décomplexées…

        vous vous trompez de cible à mon sens. je perçois une sorte de rejet de l’humain latent doublé d’une volonté de blâmer ‘la masse’ en occident et non avant tout les propriétaire des moyens de la production et organisateurs de la société de consommation.

        un enfant un peu gâté qui refuserait de couper le cordon et définitivement clouer au pilori la classe sociale, aisée, dont il est issu… car pour connaitre bcp de petites gens, je puis vous assurer qu’ils faut « beaucoup de pauvres pour polluer autant qu’un (petit) riche ». ces gens vous savez habitent bien souvent près de leur travail, pour ne prendre qu’un exemple, et ne possèdent pas de 4×4. ils aimeraient beaucoup pouvoir acheter de l’électroménager à l’obsolescence non calculée, ou se voir octroyer des lopins jardins décents… sortir du prolétariat.

        ceci dit la redistribution des richesses n’est ni de droite ni de gauche, mais l’évidence et pour les tenants de ce débat il est inutile de les empêcher de pratiquer, laissons les jacqueter à satiété comme des assemblées d’évêques, les taxer devrait suffire.

        vos réflexions vont dans le bon sens.

      6. @Peak.Oil 2008

        J’ai été volontairement provocateur mais pour montrer que vos propos légitiment ceux des oligarques. Contrairement à vous, je crois que ce sont les inégalités qui sont le coeur du problème. Vous n’obtiendrez rien des masses si l’impression de sacrifice est jugée unilatérale. L’écologie dépolitisée, car sans clivage, pas de politique, n’a aucun avenir, puisque précisément, elle ne s’inscrit pas dans une société citoyenne nécessairement idéaliste mais dans la logique ultra-pragmatique des dominants qui ont tôt fait de la récupérer (la croissance verte)…

      7. @methode

        Plus qu’un rejet de l’humain j’ai un rejet de l’opportunisme irresponsable dont l’humain fait preuve de manière à peine voilée. L’opportunisme de gauche comme de droite. L’opportunisme du faible comme du fort.

        « Si c’est pas moi c’est un autre » … soyons donc tous pilleurs, colonisateurs, polueurs …
        « J’y suis grâce à lui » … le copinage j’y ai droit pas les autres …
        « Ce qui t’appartient m’appartient » … quand ça m’arrange …

        Sinon je reconnais être un enfant un gâté bien que c’est surtout mon éducation loin de tout excès qui m’a le plus apporté.

      8. @ Peak.Oil.2008 dit : 11 avril 2011 à 20:02

        Cela ne veut pas dire qu’il faut béatement laisser se creuser les écarts de richesses mais il est tout autant illusoire de croire que réduire ces écarts de richesse va régler notre problème de fond.

        Je suis d’accord avec vous, sur ce point, comme sur beaucoup d’autres.

        Ce qui est important, c’est de placer le plus possible de personnes en situation de devenir heureuses. Or, la meilleure façon de connaître le bonheur, c’est d’en être son propre artisan. Longtemps dans le passé, une tâche importante dans ce domaine, incombait aux acteurs des religions, de l’éducation familiale, et de l’éducation nationale. Cette mission consistait à amener les enfants à prendre peu à peu conscience de la nécessité de mener une réflexion et de fournir des efforts sur leur propre existence au sein des autres, afin de donner un sens à leur vie.

        Bien évidemment, cela ne leur était pas dit de cette façon, mais l’objectif profond était celui-là, et il était atteint. C’était faire du vrai social, de la socialisation. Chacun pouvait se construire en exploitant ses propres ressources toutes inégales mais toutes existantes et toutes stimulées pour enclencher positivement sa marche dans la vie en société.

        Progresser, par l’amélioration continue de ses performances, donc de ses acquis de toute nature, et pas seulement matériels, permet d’enregistrer les satisfactions nécessaires au bonheur.

        Le bonheur commence par la prise de conscience de sa progression personnelle, mais il ne se concrétise pleinement que lorsque chacun se sent reconnu et pris en considération pour ce que sa contribution apporte à la communauté. Lorsqu’il se sent en harmonie avec ses semblables, égaux en droit, mais tous différents en situation, en sensibilité, en force, en influence en même temps que tous nécessaires à l’existence et à la pérennité d’une communauté. Le destin d’une nation, d’une région, d’une humanité sur sa planète et au-delà, dans l’univers, en dépend.

        Cela canalisait chacun vers des obligations individuelles plus que vers l’octroi de droits à de l’assistance matérielle pour consommer sans même être confronté au devoir d’y réfléchir. Cette frénésie d’égalité et d’assistance matérielle tend à dévaluer les êtres concernés. Bien que ne soit pas le but visé, ils finissent par être réduits à un état de faire valoir de ceux qui, de la sorte, les asservissent. Quelle est la différence avec la condition des animaux nourris en cage par ceux qui prétendent les aimer ?

        L’égalité de départ ou d’arrivée ne s’impose nullement pour enregistrer des satisfactions et accéder au bonheur.

        Ceux, et ils sont nombreux dans certains milieux politiques, qui parlent sans arrêt d’égalité et ne jurent que par des mesure d’assistance matérielle pour compenser les inégalités, risquent d’avoir mauvaise conscience, le jour où ils devront se rendre à l’évidence, c’est-à-dire à la réalité. Je pense qu’ils se rendront compte de leur erreur quand ils constateront la régression et l’élimination de nos communautés par celles qui auront pris des options plus réalistes, parce que bien moins contre nature. http://www.pauljorion.com/blog/?p=9807#comment-70123

        Alors qu’ils sont animés de bonnes intentions, les égalitaristes ne voient pas que leur action est non seulement vaine mais nuisible. Elle alimente la jalousie et les haines et, si ce discours peut réellement bénéficier à quelques uns, c’est avant tout, à ceux qui le prônent.

      9. peak-oil 2008,

        plus ça va, plus je suis persuadé que la vision écologique est la seule possible comme feuille de route, la seule probable. une introversion salutaire des énergies, sous toutes ses formes.

        cdt

      10. @ methode dit : 14 avril 2011 à 06:06
        Bonjour. Impossible de dire sur quoi portait notre dernier échange ni quand c’était, mais nous en avons eu qui ont peut-être fini pas opérer ce qu’il est toujours bon de rechercher : le RAPPROCHEMENT.

        Votre petit commentaire me le laisse espérer. Votre expression « introversion des énergies » me fait penser à l’introspection nécessaire aux prises de conscience, lesquelles pour être efficaces nécessitent la communion, la mise en commun.

        Je me demande si tout ce qui nous arrive n’explique pas un peu ce que voulait dire André Malraux quand il disait « le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas »
        Cordialement.

      11. Je me demande si tout ce qui nous arrive n’explique pas un peu ce que voulait dire André Malraux quand il disait « Trop d’églises en or et trop de villages sans pain. » (à propos de l’Espagne de 1936)

      12. @ fujisan dit : 14 avril 2011 à 12:42

        C’est plus fort que vous, vous ne pouvez résister à votre envie.

        Un petit coup de griffe au passage, vous pensez que ça peut entretenir l’amitié de celui qui diffuse des « sermons de cureton à la noix ». Voyez plutôt sur quel ton il vous répond pour vous montrer un autre style d’échange, bien cordialement.
        http://www.pauljorion.com/blog/?p=23147#comment-171568

    2. L’écologie n’est pas possible dans un cadre capitaliste où c’est le profit et l’oligarchie qui gouvernent le monde

      1. Erreur. Comme dit Jacques Généreux, le capitalisme a toujours été vert. Des fenêtres du château on peut toujours admirer le parc.

      2. @ jducac
        Bon rappel en effet

        Le 21 ème siècle sera religieux ou pas ..
        Bonne journée à tous !

        Peut on trouver en ce moment 1 bonne nouvelle par jour ??

        oui .. qn qui sauve la vie de qn .. chaque jour oui .;
        mais .. le reste

    3. L’écologie n’est ni de gauche ni de droite

      ouais ouais,

      c’est comme ça qu’à la fin d’une conférence de Vincent Cheney ( du journal la décroissance ) on discutait anti-capitalisme et essai de récupération de la décroissance par l’extrème-droite, un gars ( se disant décroissants, je ne les connais pas , n’étant d’aucune chapelle ) se mêle à la discussion et dis tout de go ; ben la décroissance c’est ni de gauche ni de droite et ok pour discuter décroissance avec un mec d’extrème droite : je vous dis pas ma réaction !!

      c’était , y a pas 6 mois, et voilà t y pas que ce mois-ci , dans le journal la décroissance paul aries fait un article sur ce sujet extrème-droite/décroissance

      tout ça pour dire que je me méfie comme la peste de ce discour ni gauche ni droite.

      m’enfin je suis un gars de la sociale ; cependant je me nourris de toutes les idées intéressantes mais en restant sur mon socle : l’émancipation sociale et l’égalité au coeur et ça permet d’éviter pas mal de dérapage ……………..

      socialisme ou barbarie

    4. Peak oil 2008.

      Il y a ce que l’on sait, ce que l’on veut et ce que l’on peut.
      La démocratie n’est pas le modèle le plus simple pour intégrer les urgences écologiques.

      Je viens de lire un article surprenant qui me fait me questionner sur l’impact réel de la spéculation dans l’évolution récente des prix alimentaires.
      As-tu lu le « Tsunami Alimentaire » de Scott Irwin et Dwight Sanders ?

      Voici une partie de cet article d’Isabelle Lesniak : (Avril 2011)

      « …La FAO et l’OCDE ne croient pas en une « bulle des matières premières » générée par la spéculation, depuis que les chercheurs Scott Irwin et Dwight Sanders ont publié ce qui est – à l’heure actuelle – l’étude la plus convaincante sur le « tsunami alimentaire » de 2007-2008. Leur analyse de l’évolution de certains produits à l’époque est frappante. En effet, les prix du riz, qui ne fait guère l’objet de transaction sur le marché à terme, a augmenté de 74% entre mars 2007 et mars 2008. Le lait – qui n’entre pas dans le « panier » des fonds indiciels gérant les portefeuilles d’actifs pour leurs clients – a, lui aussi, flambé alors que la viande, qui en fait partie, est restée stable. Ce qui brouille les cartes, c’est que la flambée des prix agricoles intervient en même temps que l’arrivée massive sur les marchés agricoles d’acteurs financiers non traditionnels, soucieux de diversifier leurs portefeuilles. Selon les statistiques de Goldamn Sachs et de la Commodity Futures Trading Commission – l’agence fédérale américaine chargée de la régulation des Bourses où s’échangent les matières premières – les positions des hedge funds, fonds indexés et fonds de pension sur les produits de base sont passées de 13 milliards de dollars en 2003 à 260 milliards en 2008. Dans la période, le prix des 25 produits de base inclus dans les indices suivis par les investisseurs a progressé en moyenne de 183%. « Selon nos recherches préliminaires, l’augmentation de la volatilité des prix sur les marchés à terme des produits agricoles ne découle pas d’un surcroît d’activité dans ce domaine. Il est plus probable, à l’inverse, que des prix élevés aient attiré les spéculateurs », confirme Carmel Cahill, conseillère principale de l’OCDE… »

      Je ne suis pas assez qualifié pour avoir un avis tranché sur cette question mais j’aimerais bien gratter… tout en espérant que la récente bulle alimentaire soit bien du fait de la spéculation et non pas du simple jeu de l’offre et la demande, sinon, on n’a pas fini d’en baver…

      Si tu as déjà un lien sur l’étude : « LE TSUNAMI ALIMENTAIRE » ça m’intéresse beaucoup.

  9. M. Jorion, je suis surpris de voir le soutien que vous apportez aux Verts. Seul le Parti de Gauche pose le problème du capitalisme et du productivisme. Lorsque la députée du Parti de Gauche Mme Billard a déposé une proposition de loi visant à s’opposer à ce que la commission européenne se prononce sur le budget français avant l’assemblée nationale, aucun vert n’a voté pour. Europe Ecologie n’ose même pas s’opposer au traité de Lisbonne, essence même du turbo-capitalisme antidémocratique.
    voilà un lien sur l’arnaque du capitalisme vert et d’Europe Ecologie
    http://www.frontdegauche.eu/index.php?option=com_content&view=article&catid=83:notes-de-campagne&id=352:europe-ecologie-les-verts-passent-au-ni-droite-ni-gauche-&Itemid=120
    Je m’attendais à mieux de vous.

    1. Je vous rappelle que Martine Billard vient des Verts ! Auriez vous de mauvaise fréquentation ? Attention aux taupes ! 😉

    2. Indépendamment des opinions politiques de Mr Jorion qu’il exprimera lui-même (c’est un grand garçon 😉 ) , je voudrai faire remarquer que le fait d’être citer par quelqu’un ne signifie pas que l’auteur des paroles ou des écrits soutient les thèses politiques de cette personne.
      Pour ma part, je prend cette citation et l’écho qu’elle fait ici comme un indice que le discours de Mr Jorion est lu par la classe politique.

    3. Même Hulot dit que le problème, c’est le capitalisme. Alors bon… Et dire qu’EELV ne pose pas le problème du productivisme, c’est du foutage de gueule: les Verts sont anti-productivistes depuis toujours… Qu’une partie des socialistes et des communistes se convertissent à l’écologie politique tant mieux! Mais plutôt que de nous tirer dans les pattes, puisque nous avons 90% de positions communes, travaillons ensemble!

      1. @ henrimart :
        une boutade
        au lieu du traité de Lisbonne faisons le traité de  » bonne » Lille ou de BONN-LILLE

        Votre avis « se tient d’une certaine mesure » ..
        Traité de Lisbonne .. pas formidable
        A+

      2. henrimart, dans le texte en lien, je lis : « 1- Extraits choisis du livre de Daniel COHN BENDIT, «Une envie de politique», publié en 1998 pour les Européennes de 1999. » : c’est vieux de 13 ans ! Absolument caduc !

    4. Henri Mart, il y a près de deux ans, j’ai été approché par le Parti de Gauche, qui m’a demandé si j’étais prêt à le conseiller. J’ai répondu « Oui » comme je le fais toujours dans ce cas-là (dans un cas, j’ai dit « Oui, à condition que vous ne prôniez pas la fraternité universelle une fois que tous les immigrés seront rentrés chez eux, mais tout de suite » – ce qu’ils n’ont pas accepté).

      Comme je n’avais pas de retour à mon « Oui », j’ai rappelé quelques mois plus tard. On m’a dit : « On vous revient tout de suite ! ». J’attends toujours.

      1. Héhé. Excellent la condition préalable d’exclusion du différencialisme. Triage imparable et élégant.

      2. Front de Gauche et Paul Jorion,

        Oui, à condition que vous ne prôniez pas la fraternité universelle une fois que tous les immigrés seront rentrés chez eux, mais tout de suite » – ce qu’ils n’ont pas accepté).

        de qui donc s’agirait-il ?? …l’amalgame soigneusement préparé par lémédias, et les « éléments de langage » de certains politiciens, auraient-ils marché? cela m’étonne.
        contrairement à d’autres, le Front de Gauche ne prône pas de thèses xénophobes …mais un retour à une citoyenneté, pour avancer ensemble …Il n’est pas non plus anti-européen : il est anti-traité de Lisbonne . Il a envie d’autre-chose ( comme beaucoup sur ce site …il y a tâtonnements, et recherche pour sortir de la dissociété)
        l’économiste J.Généreux est profondément humaniste …M.Billard aussi …il y a liens, même informels avec Attac, la fondation Copernic …entre autre …
        Je pense qu’il y a maldonne, ou incompréhension …
        Je comprends parfaitement que vous ne soyez pas d’accord avec une vraie gauche, ou une gauche de la gauche, mais ce regard que vous soulignez par rapport aux immigrés est fondamentalement faux.

      3. Je parle des différents partis qui m’ont pressenti. Je parle du Parti de Gauche, qui après m’avoir contacté est devenu muet. Je parle aussi d’un autre parti, à qui j’ai posé une condition – qu’il a refusé de satisfaire.

    5. Au moins Bruxelles apprécie beaucoup les électeurs verts, des citoyens d’élite qui se démarquent franchement de « les gens ».

      notre invitée est Corine Deloy, chercheur à la Fondation Robert Schumann avec qui nous ferons un tour d’horizon européen où la plupart des pouvoirs en place et des partis traditionnels sont en recul

      , journal de France Culture du 28 mars (vers la 10ème minute)

      (Il y a des formations populistes et) il y a un autre mouvement, et les Verts prennent ce mouvement en compte et peut-être les citoyens les plus privilégiés ou les moins affectés par la mondialisation. Ce sont des citoyens qui sont actifs, (…) et qui ont compris et qui acceptent le fait qu’il faut évidemment dépasser le cadre national dans beaucoup d’enjeux économiques, politiques, environnementaux, et qui sont des citoyens intégrés en fait (…puis retour sur les « désintégrés » menacés par le chômage et leur vote…) Je ne suis pas sure qu’ils y adhèrent mais en tout cas, ils se sentent entendus par ces formations populistes. Ils ne se sentent pas entendus par les formations traditionnelles qui, on va dire, selon eux, selon les électeurs, visiblement, ne prennent pas en compte leurs inquiétudes et qui ne leur proposent pas de solutions pour leur vie quotidienne. La gauche ne s’adresse plus aux couches les plus démunies, elle ne répond pas aux peurs de ces gens (…)

      Pas mal quand même, le « ces gens », les électeurs.

      ps : Melissmell à Pleyben. On peut rassurer Juan Nessy, elle et son groupe ne semblent pas prêts de succomber au tragique. Grande attente, grande émotion au départ, puis moyennement moyen, ennui.

  10. Tribulations d’un français en Belgique (suite) : Le grand marché Zuid, du sud de Bruxelles le Dimanche matin.

    Bien c’est une révélation… Tous les peuples se retrouvent et partagent un bel enthousiasme, et prouvent qu’ils gagnent dans l’échange… c’est fabuleux, la bouffe tunisienne, la qualité et la fraicheurs des fruits, poissons. Les crêpes fourrés de poivrons cuits, d’olives et de fromage frais, accompagnés d’un thé à la menthe chaud. Beaucoup de langues, d’habits, de torchons sur la tête ou pas, de vestes à plumes, de liberté dans la présentation de soi. Et ? moi j’aime bien… Slovaques, tunisiens, etc… et tout le monde fini par s’entendre et se comprendre, et tomber d’accord sur le fait que c’est bon. Et pas trop cher.

    Tandis qu’en France, tout ceci donne immédiatement lieu à un débat sur la laicité…

      1. @ Martine :
        Votre prénom est peut être disposé à devenir + illustre en France vers mai-juin 2012.. !!

        Avez vs visité le Parlement européen ?? etc  » une fois ;; ! »
        alstublievd ..
        Dank u !!

    1. Le marché de Wazemmes (Lille) je vous le conseille fortement aussi, dimanche matin surtout, comme le votre Lisztfr.
      (j’ai même composé un Hymne à Wazemmes avec Allain Leprest), bienvenue chez tout le monde, coloré, joyeux, actif, une zone humaine franche et sincère 🙂

      1. Ma marraine a vécu à 200 m de là pendant x années .
        En 2006, le proprio a voulu vendre l’appart .. cher etc ..
        Elle a dû se replier en Normandie , dans un 26 m carrés env .. on a essayé lui trouver solution
        en + Alzheimer etc — >> décès en 2010 ( + celui de ma mère etc ..
        Super année 2010 .. super !!

        Hymne à Wazemmes ! ma mère allait au  » bazar  » .. ça n’existe plus non plus ..

        Et le grand stade ?? un peu cher non ??

        Marc Ph DAUBRESSE ?? ( CDs UDF puis UMP ), copain de BORLOO
        Jeudi dernier A vous de juger dans la salle .. un type à lunettes , assez corpulent .. me demande si c’est pas lui .. voici 1 mois encore avait pas de lunettes

        faites un  » google sur DAUBRESSE  » .. ça vaut les cacahuètes ..

  11. ha, tu vois Paul que notre région est intéressante, je te le disais bien 🙂 Encore que le Nord, pour nous, ceux du Pas de Calais, terre agricole et minière, le Nord est un peu la noblesse de notre région, Lens c’est pas Lille!! Bon d’accord, c’est quand même à Fourmie qu’à démarrer le 1er mai, par un massacre… Faut dire qu’ils ne pensent qu’à se reposer les ouvriers, surtout en ces temps là…
    Je voterais Eva Joly, parce qu’elle est fondamentalement intègre, touchante aussi parce que pas médiatique (encore que)
    Chalu Tertous, les chtis et les zauts, comme on dit ici

    1. 😉

      +1

      Je voterais Eva Joly, parce qu’elle est fondamentalement intègre, touchante aussi parce que pas médiatique (encore que)

      je crois que le plus important reste l’intégrité

      1. Le plus important est le programme. En cela le programme du capitalisme vert d’Europe Ecologie est incapable de répondre aux enjeux actuels.

      2. non le plus important est bien l’intégrité ou l’honnêteté intellectuelle, car des arrivistes opportunistes qui te disent ce que tu veux entendre pour faire ce qu’ils ont envie de faire, ce ne serait pas du déjà vu ?

      3. en effet, Why not ???

        N’y a-t-il pas déjà de nombreuses pistes à suivre dans les idées d’EELV ?

        Y a-t-il ailleurs des idées aussi « censées » au regard de la situation dans l’offre politique ?

        (je pars du principe que seul une offre politique construite et pour laquelle on trouve des candidats et une organisation est intéressante, car de mon point de vue hors de la politique réelle point de salut, le vote blanc ne sert toujours qu’à ce faire plaisir, l’abstention est un renoncement)

        Une autre organisation vous parait plus en accord avec la situation du moment ?

        personnellement j’en doute.

        De plus, Eva Joly dispose de suffisamment d’expérience et de compétence pour porter efficacement le programme d’EELV. Elle a montré dans ses expériences qu’elle savait aller jusqu’au bout, qu’elle résiste plutôt bien aux pressions de toutes sortes, sait s’inscrire dans le bon cadre (européen à minima).

        Et enfin, contrairement à beaucoup de nos politiques, elle est intègre, et je crois qu’elle a un vrai sens du bien commun, contrairement à de nombreux politiques (H/F) qui mélangent allègrement intérêts privés et chose publique.

  12. @ Tous :
    Je pense que ce fil va rencontrer du succès ..

    1) Ai connu aventure du MoDem ..
    LEPAGE (CAP 21) .. puis
    JOLY a failli adhérer au MoDEm .. dans la presse, on sait pourquoi elle ne l’a pas fait

    Plusieurs choses ont « torpillé » FB .;
    Juste 1 = les notables UDF (ceux ayant adhéré au MoDem .. allez disons 15 par département x 90 départements = 1300 au max ..)
    Lepage, Joly , JFK ont compris ça
    2) au moins 20.000 à 30.000  » primo adhérents » ont quitté

    Orphelins ..

    Perso ai eu de sérieux pbs familiaux , de résidence et de santé à résoudre

    Mais EE me plait assez ..
    Voilà où j’en suis

    @ Omar
    Tu es à Lens
    moi près de BETHUNE depuis 1 an ..

    En effet, je crois que je voterai aux 2 primaires ( EE et PS ) je crois

    @ Tous :

    3) Equation de KAYA ( cf reprise sur manicore Jovanovic
    L’ai étidiée sérieux .;
    ça fait sacrément réfléchir ..

    cette PLANETE ..
    Sacrés défis à relever ..

    @ Paul : j’incite régulièrement mes connaissances à visiter ce blog

  13. Mon père a été mineur de fond pendant 16 ans
    moi suis descendu 2 fois ( Lens et Oignies)

    La région a sacrément  » morflé  » sur CHOMAGE = Fives Lille Cail, FAURECIA à Auchel, BOSAL à ANNEZIN etc

    D’autres aussi :
    MOLEX ( cf Rémy DAILLET WIEDEMANN .. grève de la faim

    Des papeteries des tas ..
    Chaudronnerie vers SOISSONS
    Champagne Ardennes : VBF
    Rouen ( y avait 1 blog voici 2 ans là dessus)

    Capitalisme financier = inhumain ..

    1. que le capitalisme financier

      c’est oublié un peu vite que le capitalisme familiale ne dédaigne pas les paradis fiscaux ………………..

      capitalisme = profit
      profit = vente régulière et en expansion
      vente = obsolescence programmé et création de nouveaux besoins

      les écologistes devraient être les plus enragés des anti-capitalistes ………..

      socialisme ou barbarie

    1. Dans un entretien à paraître, dont on vient de m’envoyer la transcription, je dis ceci :

      « Il y a deux types de banques dans le monde : les banques américaines et les autres. En effet, le dollar américain fonctionne encore comme monnaie de référence mondiale, les USA peuvent donc continuer d’user de la planche à billet. Ils peuvent ainsi exporter leurs problèmes financiers à l’étranger, même si cela ne durera pas indéfiniment. Leur dette augmente continuellement, à tel point qu’elle atteindra le mois prochain le seuil critique déterminé par le législateur. On haussera le plafond actuel mais il faudra bien reconnaître un jour la banqueroute des Etats-Unis, et ce d’autant plus que l’emploi ne repart pas véritablement et que la bourse américaine est soutenue artificiellement. »

      1. Comment vont donc réagir les marchés, les agences de notations et les banques centrales gavées de dollars et de bons du trésur US à la probable période d’austérité dans laquelle les états Unis ne vont pas tarder à rentrer ?
        Les records sans cesse renouvellés de l’once d’or nous apportent peut être un début de réponse.

      2. il faudra bien reconnaître un jour la banqueroute des Etats-Unis

        cela tanguerait fort, mais cela permettrait peut-être de repartir vers des horizons plus frugaux, mieux répartis, plus sains, et plus sereins …espérons…
        tant que ce mur de l’argent bloque tout, rien ne risque de se passer .
        en attendant, les zuesses essaieront de nous envoyer par le fond ( de pension ) …=) suis-je complotiste ? je ne crois pas, s’ils suivent la ligne qu’ils ont adoptés depuis 2007 .

        Quant à Eva Joly, si j’ai des doutes vis-à-vis de la politique d’EE à l’UE, car il faudrait un réel grand chamboulement des dogmes en vigueur, c’est une femme estimable, et qui a du cran.( c’est probablement , tout Pays d’Europe confondu, ( sauf peut-être la ministre polonaise – je crois- qui a résisté au lobby H1N1 : bien gouleyant, cette affaire! la généraliste contre les zexpertslobbyisés ) la personnalité la plus courageuse que nous ayions : je fais référence à son précédent métier )

  14. L’écologie c’est bien…L’écologie psychique c’est mieux…Plus que l’écologie Eva représente une autre sagesse… Saurons nous la découvrir, c’est là tout le secret de la vie… Mais certainement pas dans l’hypothèse d’une candidature droiche/drauche

    1. une sagesse constructive et plein de bon sens, l’intégrité de la réflexion dans l’optique du bien commun et du développement.

      ça transparait au travers de sa personnalité, suffit de penser à tous ces politiciens à la dégaine de mafieux, cigare au bec et sourire carnassier.

      l’écologie est hors du débat droite-gauche, comme le christianisme était hors des préoccupations impériales romaines.

      1. c’est sans doute pour ça que la juge intègre a longtemps hésité pour le modem.

        elle a eu le nez creux en allant chez les verts.

        au fait, les verts y sont d’accord pour rembourser rubis sur l’ongle les dettes de l’état ou bien sont-ils prêts à euthanasier les rentiers, les fonds de pension et autres joyeuseté ?

      2. certes, elle a choisi la bonne voie. celle du progrès équilibré.

        et quelle faillite de notre système tous ces requins. la société civile ne peut plus laisser des capitaines d’industrie et autres affairistes gangrener les institutions nationales et européennes.

  15. @ Achille : bonne question !

    Bcp d’américains doivent morfler : cf MADISON, cf des Fonctionnaires qui ne sont + payés ..
    ça doit pas être jolio .. joli ..

    cf LEAP 2020,
    cf  » contreinfo » ( à une époque) .. le animateur de ce blog a été souffrant

    @ idle : Moi qui ai toujours aimé la verdure .. aurais dû devenir ingénieur des eaux et Forets ..
    On fait des bétises quand on est jeune ..

    Dès janvier 1973, bcp de mes choix ont été DICTES par
    la PEUR DU CHOMAGE

    Suis un 68tard qui n’a pas profité du système
    suis con mais je me soigne .. hi hi ..

    Si j’arrête de parler de moi , je pense que :
    les Français devraient , par un vote écolo,  » STOP à ce monde INIQUE, productiviste, mercantile à 100 %  »
    et le faire comprendre aux politiciens

    cf Comme les allemands du Bade Wurtemberg ( cf FRIBOURG) qui viennent de choisir mr KRETSCHMANN (  » Les Verts, 62 ans) comme Pdt de leur land
    etc

    @ Jacques /
    marx reloades ?? Why not that I ‘ll look at this evening
    It’s late .. perhaps

    @ Tous : chez EELV y a Sandrine BELIER
    JADOT
    un jeune .. CANFIN

    Pour le Nord une Mme ROUSSEAU
    etc

    1. Je classe mieux mes Dossiers

      – Paul était à  » ce soir ou jamais  » le 18/9/2008 .
      d’après mes notes, je crois que Paul a parlé des CDS , de la nécessaire  » régulation etc..
      Je crois qu’étaient présents :
      AGULETA

      Ph MAGNIERE ‘ Inst MONTAIGNE  » ( un libéral celui là ..) qui a parlé de  » débouclage .. hum .. hum .. du strip tease ?? ou quoi ??)

      Daniel COHEN

      cétait LEHMAN, AIG ( la  » belle époque  » ..)

      Un déménagement m’a énormément stressé .. notamment

      Ce qui me deséspère un peu :
      c’est l’apathie de x % des français ..

      l’inconvénient des  » moutons c’est que TF1 ( lolo FERRARI) et JUPADAS leur orientent le cerveau .. mais soyons optimistes !!

      EELV = pas mal .. bien sûr la vie n’est pas « toute rose à l’intérieur de ce parti  »
      Réponse : Normal .. puisque c’est en VERT

      est ce à dire : « envers ..et contre tout  »

      We shall see that in a near future

      Est ce qu’avec Joly la vie est lolie au mont Joly ??

    2. Chez EELV il y a aussi :

      Hélène FLAUTRE (N Pd C) habitant vers ARRAS
      députée Européenne intervenant notamment à propos des  » Droits de l’Homme  » mais pas seulement ; Je crois qu’elle est ingénieur

      JP BESSET aussi etc ..

      La fondatrice du CRIIRAD ( cf pour FUKU..) : Michèle RIVASI
      Un pays où j’ai essayé d’aller travailler à un moment : Allemagne .;
      Mais étais déjà technico comm, ageé de 2 x 25 ans .. Nicht möglich ( donc pas possible ..)
      Car leur société est assez inégalitaire, j’en conviens ..

      mais si j’avais de 25 à 45 ans, j’irais en Allemagne ..
      région de FRIBOURG ( habitat à énergie positive etc ..

      Bref !!

  16. @ Paul : les notes que j’ai prises sur mon X ème cahier de brouillon m’induisent donc en erreur .. autant pour moi .. !!

    alors c’est un lien que j’ai trouvé sur internet .. contreinfo ?? ou autre

    J’ai noté :
     » Une question importante posée pendant ce WE là autour du 17/9/08 , à savoir :

    – Combien il en couterait  » d’honorer les fameux CDS .. si LEHMAN devait faire défaut ??
    Ensuite, je vois une référence à Challenges
    Donc, vous nétiez pas chez TADDEI ce soir là

    daniel COHEn avait bien analysé le truc

    Qn avait cité SPINOZA :

     » Ne perdons pas notre temps à rendre la nature + humaine, mais essayons de rendre nos institutions + efficaces  »

    Pour moi, ça veut dire :
    – que les contre-pouvoirs soient + puissants que now
    – que la justice française soit indépendante etc

    En tournant d’autres pages, j’y avais noté :
     » D COHEN pense que la finance ne peut s’autoréguler d’elle-même, sans qu’il y ait intervention d’un gendarme extérieur  »

    Ensuite, j’ai noté que le dimanche 30/11 ITW de BARROSO sur RTL
     » Barroso fait comme si il n’avait rien compris  »

    Bref .. bcp de mes infos sont aussi sauvegardées sur des  » CD »
    mais j’aime ( hélas) le support papier ..
    On se refait pas .. à mon age .. canonix

  17. Paul était à ” ce soir ou jamais ” le 18/9/2008 .

    Non, je suis arrivé en France, le 30 avril 2009.

    Fragilité du témoignage humain….

    1. Eh oui ..
      Mais dans mon autre réponse , vous avez dû noter que Paul a bien dû s’exprimer (d’une façon ou d’1 autre) vers ces dates là

      ça rappelle histoire de  » éclipse de lune ./. àux soldats d’une caserne .. vous connaissez ??

  18. Marx n’avait pas tort, plus le rendement et la rentabilité restent élevés et plus le capital se concentre.

  19. De 2007 à aujourd’hui : vacances de Monsieur Hulot.

    Les élections présidentielles approchent et il revient nous faire un petit bonjour. Sympa comme tout… Juste histoire de piquer des voix qui sans lui iraient sans doute à des partis de gauche.

    Joli téléguidage. Mais il est vrai que lorsqu’on est soi-même financé et quelque peu manipulé par les puissants de notre oligarchie chérie (EDF, Areva, Bouygues-TF1, L’Oréal, Lesieur, etc.)…

    Deux émissions de Daniel Mermet où l’on parle du bonhomme vert de TF1 :
    “Nicolas Hulot, super-héros” : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2156
    “Qui a tué l’écologie ? Entretien avec Fabrice Nicolino” : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2139
    A ce propos, rions un peu : http://www.la-bas.org/IMG/arton2139.jpg

    Fabrice Nicolino, auteur de “Qui a tué l’écologie ?” : http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1083

  20. Déclaration de candidature de Nicolas Hulot à l’élection présidentielle

    Changeons de cap.
    Depuis 35 ans, je parcours le monde et je l’ai vu changer. J’ai exploré ses beautés, j’ai partagé ses bonheurs. En même temps, j’ai mesuré l’aggravation simultanée des inégalités et des destructions de la nature. L’humanité est devenue la proie d’une épidémie de crises qui accable le plus grand nombre. Les équilibres sociaux chancellent, ceux du climat et du vivant s’effondrent. Les hommes et les femmes de ce temps sont désemparés. Ils craignent pour leur emploi, leur sécurité, leur environnement, leur santé et l’avenir de leurs enfants. La marche triomphante du progrès prend les allures d’un immense malentendu.
    En France aussi les conditions de vie se dégradent. Les difficultés s’accumulent. La précarité devient un sentiment prégnant. C’est, pour beaucoup de nos compatriotes, la peur quotidienne du chômage, du déclassement, de l’exclusion, c’est l’angoisse des factures et des fins de mois difficiles, le piège de l’endettement, le stress de la compétition, le mal être récurrent, la perte des repères, la dissolution du lien collectif et des solidarités.

    L’urgence et le devoir nous obligent à changer de cap.
    Un autre monde est non seulement possible, il est nécessaire. La créativité humaine ne fait pas défaut. Fixons lui des priorités sans confondre progrès et performance. L’économie, la technologie, l’argent lui même, ne sont pas des fins mais des moyens. Leur donner du sens, c’est la seule expression de la modernité. La volonté, les compétences, la citoyenneté, la générosité, l’envie d’agir et le désir de changer sont partout. Je le sais, j’y puise mon énergie. Le changement est déjà en marche dans la société civile. Il faut l’encourager, le légitimer, l’accompagner par la cohérence de l’action publique en fixant ensemble de nouvelles priorités qui rompent avec le capitalisme sauvage.

    Ouvrons maintenant la porte de l’avenir en engageant la transformation écologique et sociale de la société.
    J’ai pour ma part franchi un cap. Jusqu’ici je crois que mon mode d’engagement a été utile. En conscience, j’estime qu’il doit passer maintenant à une autre étape. J’ai donc décidé d’être candidat à l’élection présidentielle et de mettre au service du changement le capital de confiance que j’ai pu accumuler auprès des Françaises et des Français. Dans ce moment de gravité et de complexité que traverse notre pays, je n’ai pas d’autre ambition que de contribuer à ouvrir la voie d’une société nouvelle, écologique et sociale. Je le ferai avec modestie mais détermination, sans arrogance mais avec toute ma volonté et mon énergie.

    L’heure est maintenant au changement de cap pour refonder l’espoir.
    Changer de cap, c’est d’abord s’appuyer sur le meilleur de l’humanité : la solidarité, le partage, la justice, la démocratie, la tolérance, la modération, la sobriété, la diversité, le juste échange. Changer de cap, c’est libérer la société et les esprits des diktats d’un mode production et de consommation contaminé par l’illusion de la croissance quantitative, s’émanciper d’un monde happé par la frénésie du toujours plus et par la compétition agressive, s’affranchir du profit et du marché sans limite, réhabiliter l’esprit public.

    Changer de cap, c’est engager dès maintenant une transition vers la société nouvelle, écologique et sociale, à travers un train de mesures clés et concrètes que je développerai au cours de ma campagne. Je proposerai au débat, pour que chacun s’en empare et en devienne l’acteur, une transformation progressive des activités et des comportements. Les solutions existent pour améliorer l’emploi, mieux redistribuer les richesses, installer une croissance qualitative et sélective. Des leviers existent pour engager d’autres manières de produire, de s’alimenter, de se loger, de se déplacer, pour encourager les innovations et les investissements, économiser l’énergie et les ressources naturelles, déployer la fiscalité plus équitablement et plus efficacement. Des moyens existent pour faire décroître l’empreinte écologique, protéger la santé, soustraire les biens communs à la spéculation, remettre la finance à sa place, tisser les solidarités ici et avec les pays du Sud, fortifier la démocratie.

    Changer de cap, c’est enfin concourir à l’apaisement de la société en rassemblant les énergies plutôt qu’en encourageant les affrontements. Les postures de division chronique sont désormais un luxe indécent face à l’urgence et à la complexité des enjeux. La société est fatiguée des idéologies creuses. J’invite chacun à prendre sa part dans la mutation en veillant évidemment à une répartition juste et équitable des efforts. Aux peurs et aux pulsions identitaires qui désagrègent les liens du vivre ensemble, il faut opposer un projet de société constructif et partagé. Le meilleur atout pour réussir le changement, c’est la diversité.

    Dans ce défi majeur, je sais que la France ne détient qu’une partie des solutions. Mais je sais aussi qu’elle a les moyens de se montrer novatrice et audacieuse, notamment dans l’espace européen qui est devenu notre biotope commun. La France et l’Europe peuvent devenir le centre d’émergence d’un nouveau modèle de développement et retrouver ainsi un éclat de référence et de fierté dans le monde.

    L’élection présidentielle va mettre nos concitoyens et nos concitoyennes en situation de responsabilité. Dans un an, il s’agira de choisir : prolonger le statu quo d’un système périmé en s’entêtant dans un modèle de développement qui n’est plus la solution mais le problème ou engager la dynamique du changement vers une société nouvelle, écologique et sociale.

    Soyons clairs: je le dis sans dogmatisme ni agressivité, le projet d’un nouveau modèle de développement est de mon point de vue incompatible avec les politiques que le pouvoir en place et sa majorité développent en France. Ma candidature s’inscrit dans le sens de l’intérêt général. Elle se situe donc à l’opposé des choix qui privilégient inégalités et exacerbation des peurs et qui sacrifient les priorités écologiques et sociales.

    Cela ne vaut pas pour autant blanc-seing pour ceux qui, à gauche ou au centre, se proposent de diriger le pays. Dans mon esprit, il n’y aura aucun soutien automatique à qui que ce soit. L’exigence écologique et sociale ne peut plus s’accommoder de quelques corrections à la marge ou de compromis politiciens, elle suppose de la part des partenaires la prise en compte sincère des nouveaux paramètres et un niveau de réponse approprié. Seule compte à mes yeux une volonté indéfectible de partager l’immense chantier écologique et social. C’est à cette unique condition de cohérence politique que nous pourrons engager avec d’autres le contrat de la métamorphose.

    Répondre aux crises et aux angoisses, c’est proposer un modèle de développement qui bâtisse l’avenir et retrouve l’espoir. Pour le porter, je sollicite le soutien de l’ensemble des écologistes et notamment de mes amis d’Europe Ecologie-Les Verts, mais aussi plus largement de toutes celles et de tous ceux qui ne se résignent pas au déclin conjoint de l’humanité et de la nature. J’en appelle à celles et ceux qui savent qu’on ne peut plus s’exonérer de toute limite, notamment des limites physiques de la planète. J’en appelle à celles et à ceux qui refusent de s’abandonner à la fuite en avant productiviste et aux délires ultra libéraux, de consentir aux inégalités et à la régression sociale, de subir un endettement massif, d’exacerber les tensions entre les peuples, les cultures et les religions.

    J’en appelle aux citoyens et aux citoyennes pour qu’ils se rassemblent et se mobilisent afin de transformer une volonté individuelle en énergie collective.

    Au service d’un mouvement tourné vers l’avenir, je souhaite que ma candidature devienne un levier pour agréger les énergies autour d’un nouveau modèle de développement dont les impératifs écologiques et sociaux soient le moteur. Je souhaite ainsi favoriser l’émergence d’une nouvelle majorité politique pour mettre en œuvre ce changement de cap et cette refondation de l’espoir.

    Ensemble, décidons du monde que nous voulons dans les champs du possible. Ensemble, construisons l’alternative qui ne soit pas seulement une alternance de pouvoir. Ensemble, bâtissons l’avenir.

    Nicolas Hulot
    Le 13 avril 2011
    http://www.2012hulot.fr

Les commentaires sont fermés.