13 réflexions sur « L’EXPRESS, « Casser la spéculation », le 19 août 2011 »

  1. La spéculation n’est pas responsable de cette crise comme elle ne l était pas en 2008. Vous vous méprenez là.

    C’est un phénomène structurel d’écart de distribution des revenus entre capital et travail.
    L’ampleur de la crise a été tellement fort en 2008 que malgré les relances budgétaires et monétaires l’ economie ne reprend pas.

    Elle ne reprendra que lorsque l’économie consentira a accepter le défaut ce qui équivaut a une baisse du pib de 20 % et à des conséquences sociales dramatiques.

    1. @pierre-françois

      Parce-que vous pensez peut-être que les deux causes seraient absolument décorrélées au point que remettre en cause la liberté de spéculer en toute impunité n’aurait aucun effet substanciel sur les conditions structurelles de politique économique présidant au partage de la richesse ?En êtes-vous si sûr ? Le « Pouvoir des Marchés », l’exigence de RoE des actionnaires, par exemple, ça vous évoque quelque chose ?

  2. Nous avons monté un système économique où les esclaves asiatiques sont au service des chomeurs de l’occident. Bien sûr, certains spéculent sur le fait que le système va ses casser la figure. Etes vous assez naïfs pour croire que l’on va sauver un tel système en empêchant la spéculation? Si vous souhaitez restaurer une économie digne de ce nom, quand on a crée une richesse de 10 €, il suffit de n’en dépenser que 9 au lieu de 11. Vous n’empêcherez pas les gens de spéculer. Vous avez en Espagne en ce momment, le spectacle d’une population qui spécule depuis 2000 ans sur l’existance de Dieu et l’idée saugrenue ne viendrait à personne de taxer ou d’interdire cette spéculation. Il ne faut pas se contenter de dépenser moins. Il faut aussi cesser de dépenser ce que l’on a pas. Je dirais même plus, il faut dépenser moins que ce qu’on gagne et payer ses dette.
    Et ce que je viens de vous dire est le plus court chemin pour éviter la prochaine guerre qui à ce rythme ne saurait tarder.
    Mais vous pouvez aussi adopter la spéculation papale et faire une prière….

    1. @mabouledec

      Il ne faut pas se contenter de dépenser moins. Il faut aussi cesser de dépenser ce que l’on a pas. Je dirais même plus, il faut dépenser moins que ce qu’on gagne et payer ses dette.

      De qui vous parlez la? Du Toto qui est obligé de s’acheter une voiture pour aller au boulot parce-que le gouvernement a supprimé les transports en commun dans sa zone? Ou du zozo qui vient de s’acheter son second yacht parce-que son copain en a un plus beau? Il y a dette et dette ne confondez pas!

      Etes vous assez naïfs pour croire que l’on va sauver un tel système en empêchant la spéculation

      Il ne s’agit pas de sauver le système mais de le détruire en supprimant ce qu’il engendre.

      1. @samoun
        Je ne parle pas des totos comme toi qui n’ayant rien à perdre veulent flinguer le système. Je ne parle pas non plus des zozos qui ne veulent pas payer un peu plus de taxe alors qu’ils sont pleins aux as. Je parle de l’état qui doit cesser de gérer son budget comme une ménagère qui fait du Cetelem pour boucler ses fins de mois. Mais je suis sûr que tu avais bien pigé mon propos. Si tu n’as pas les moyens de rouler en voiture ou de payer ton billet de bus il faudra t’habiter à rouler en vélo. Je sais, cela fait mal au cul mais vous allez tous devoir vous y habituer car la France n’est pas simplement ruinée. C’est pire, elle est endettée.

    2. « Quand on crée 10€, il suffit de dépenser 9 au lieu de 11€  »
      Ce que vous proposez semble etre le bon sens, mais c est complètement faux, car vous présentez comme fixes des objets conceptuels qui sont en réalité variables.
      Ces objets sont des prix, censés etre coréllés a une valeur sous jacente.
      Or cette crise montre que le concept de valeur, n est pas défini. Seul le prix existe et se définit selon un rapport de force.
      Les classes moyennes et les ouvriers ont un genou a terre, mais il n en sera pas toujours ainsi, il faut vous en rendre compte et essayer de pacifier tout cela au lieu de faire de la provoc envers ceux qui en prennent plein la tête.

      1. @tigue
        Votre baratin n’a aucun sens et ne veut rien dire. La valeur de votre pain quotidien est la quantité de travail que vous devez fournir pour vous le payer. L’argent doit être le refet d’un certain travail et le restant c’est de la foutaise pour les gogos. Si la classe moyenne à un genou à terre, ce n’est que parce qu’elle accepte de s’endetter. Elle est ainsi devenue l’esclave de sa dette pour le plus grand bonheur de la minorité qui l’exploite. Payez donc vos dettes et comme vous le dites, il n’en sera pas toujours ainsi.

      2. .@ crisounette :
        « L’argent doit être le reflet d’un certain travail et le restant c’est de la foutaise pour les gogos. »
        Quel reflet ? Comment se détermine t il ?
        Ça a pas l’ air aussi évident que votre ton autoritaire pourrait le suggérer.
        Et ceux qui bossent a 2 ici et ne peuvent vivre de leur travail ? Et l’ enfant dans la mine en Chine ?Ils doivent faire quoi ? Crever ?

Les commentaires sont fermés.