SUZANNE VEGA

Suzanne Vega, j’ai eu la chance de l’entendre dans l’un des endroits qui me sont chers en Californie : au club Belly Up de Solana Beach (j’ai également eu l’occasion d’y voir – Believe it or not ! – Nancy « These Boots » Sinatra !).

Je vois sur YouTube que Suzanne Vega chante à nouveau devant de grandes salles bien remplies, et j’en suis fort aise pour elle mais à l’époque dont je vous parle, c’était plutôt des boîtes pas très grandes, et elle n’avait plus l’air de trop y croire. Mais nous, là, à la voir et à l’entendre, nous ne cachions pas notre enthousiasme et, grâce à nous, elle avait l’air de se dire : « Ah ben tiens ! Apparemment, chuis toujours là… ».

 

 

Partager :

21 réflexions sur « SUZANNE VEGA »

  1. Ben j’aime bien Suzanne Vega! Merci!

    Au cas ou vous ne connaitriez pas PJ Harvey (Polly Jean Harvey), la sauvageonne du rock qui a “succédé” à Patti Smith, textes et musique très crus, avec un côté basique apparent, rythmes étranges et efficaces (enfin pour un musicien), puissant et sans concessions, une âme et une conviction grosses comme ça.

    LA grande classe!
    Incontournable!
    http://www.youtube.com/watch?v=uDD7Rzi-x7c&NR=1

    http://www.youtube.com/watch?v=TLneNdY4jGo
    Magistral:
    http://www.youtube.com/watch?v=QySwGXrpHzw

    Elle a évolué depuis vers de la musique plus feutrée, tout aussi bonne.
    Mais comment fait elle pour jouer avec la manche qui déborde sur le manche de la guitare?

    Pour commencer, je vous conseille l’album “Dry”, et ensuite le reste…

    Merci à ce que vous faites, Paul & co…

    Le peak oil, c’est maintenant.

    1. Autre joli morceau de Suzanne Vega issu du magnifique “Nine Objects Of Desire” : http://www.youtube.com/watch?v=SP26Okle_gI&ob=av2e

      Et pour aller dans le sens de Crevette :
      http://www.youtube.com/watch?v=RzwG3r9_L9o (for pervs!)
      http://www.youtube.com/watch?v=VfY6yvSphKE (“…and there was trouble taking place…”)
      http://www.youtube.com/watch?v=W4kTMYhY2ds (versant commercial…elle bouge un peu comme son ancien compagnon, le génial Nick Cave : http://www.youtube.com/watch?v=QzmMB8dTwGs)
      http://www.youtube.com/watch?v=To_OYNoxdcQ (le diable est une femme, le diable est fou…)
      http://www.youtube.com/watch?v=tPjZCx4vwV8 (noir c’est noir)

  2. Ouf !
    Pendant le court moment entre la lecture du titre et celle de l’article, j’ai cru qu’elle était décédée.
    Merci quand même de nous rappeler qu’elle existe toujours.

  3. j’aurai aime connaitre cette chanteuse…malheureusement, je n’ai pas le temps. Je suis à la recherche d’un travail depuis 6 ans . Je n’arrête pas une seconde sans un centime depuis 6 ans.

    1. Man, Dis nous dans quoi tu cherches et ou on ne sait jamais. Sur ce blog parfois on est vendredi le jeudi.
      Et prends le temps 5 minutes d’écouter Mme Vega, sa voix douce, sa guitare subtile, ses histoires bouleversantes ou simplement poétiques (Marlene on the Wall, Caramel).
      Courage!

  4. Ce commentaire est complètement déplacé ici si ce n’est qu’il est aussi question de musique, mais il ne peut guère attendre. Ce soir, cette nuit, Franz Liszt aurait eu 200 ans. En des temps bien plus troublés, l’Europe, qui n’était pas vraiment unie, accouchait pourtant de son meilleur. Des génies tels que celui-ci, qui de Hongrie en France en passant par l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, allait devenir une véritable star. Le voici sous les doigts si inspirés d’Aldo Ciccolini, pour ses 85 ans au festival de La Roque d’Anthéron en 2010 (le même Ciccolini a donné un concert d’anthologie cet été au même endroit). La 3e des 6 Consolations écrites par Liszt peu après la mort de son si cher ami Chopin, loin du Liszt fiévreux, enflammé mais toute aussi révélatrice de ce créateur hors-normes. Et pardon aux amateurs de rock de m’immiscer dans leur univers! Puisqu’il est question de musique et du génie de l’Europe, saluons aussi son hymne. L’Ode à la joie, ça a tout de même plus de gueule que La Marseillaise ou La Brabançonne (nonobstant mon amitié pour les Belges)!
    http://www.youtube.com/watch?v=e0OBjJE_QqI

  5. merci monsieur Jorion ,
    que de souvenir remontent a la surface ,
    une époque de ma vie que j’avais mis de coté
    sacrée voix

  6. Merci pour cette sympathique piqure de rappel ! 🙂

    “Luka”, un morceau qui a bercé mon enfance à la fin 80s – début 90s…. très mélancolique. Tout cela, en plus du contexte, me rend assez nostalgique.

  7. Je l’ai vue et entendue dans un petit festival francilien auquel je m’étais rendu en partie pour elle. La pauvre a fait un bide assez monumental face à un public qui manifestement la connaissait mal et peu sensible à une formation réduite à trois dont Suzanne Vega elle-même, configuration un peu austère pour ce genre de manifestation. Mais j’ai bien aimé tout de même. Luka est un incontournable…

  8. Les 2 premiers albums étaient superbes de fraicheur, puis elle s’est perdue dans les années 90 qui ont ringardisé les artistes trop marqués par la production de l’époque précédente.
    Elle aurait sans doute sonné comme Beth Orton et son “Trailer Park” qui a marqué sa décennie dans son genre.
    Je n’ai pas suivi la carrière de S.Vega début 2000. Mais apparemment elle a retrouvé son songwriting et une partie de son public.

  9. Un peu dans la même veine et à la même époque, j’aimais beaucoup…

    KRISTIN HERSH :

    LIZ PHAIR :

    ou MICHELLE SHOCKED :

      1. Merci pour ce lien vers cet ancien article.
        Une (petite et commune) erreur factuelle dans l’article : Anchorage n’est pas la capitale de l’Alaska ; il s’agit de Juneau (j’ai moi même longtemps été convaincu qu’il s’agissait d’Anchorage). 🙂

  10. Comme Isabelle, j’ai cru un moment qu’elle était partie !

    Faut pas faire des émotions comme ça m’sieur Paul !!!

  11. Pour les amoureux de notre amie Suzanne, voici une extraordinaire version live (1997), seule avec sa guitare, de “The Queen and the Soldier”, un de mes textes préférés de la Vega.

Les commentaires sont fermés.