THE MOODY BLUES

Eh les gars, il faut un peu dormir la nuit : pour les commentaires écrits entre 2h00 et 6h00 du matin, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Être fâché, c’est bien, être en colère aussi, mais touiller inlassablement dans la soupe à la rancoeur et au ressentiment, ça n’apporte pas grand-chose.

Ceux à qui je m’adresse sont – je l’espère – allés dormir. Voici pour les autres.

Partager :

18 réflexions sur « THE MOODY BLUES »

  1. Quel souvenir, Mr Jorion, une nuit de satin blanc dans la grande prairie du « Parapluie des Vedettes » à Huy en juin 1968. En un instant vous me replongez dans la douceur de vivre de cette époque, son avenir radieux. Quel contraste avec ce qui se passe aujourd’hui. Merci pour ce moment d’émotion.

  2. La France vient de perdre (7-8) d’un malheureux point contre des Kiwis constamment mis en échec par la « furia francese » enfin là au moment fatidique.
    Certains pourront dire que l’arbitre Sud-Af a été partial : aucune sanction contre des plaquages dangereux (genre cravate) par contre une dégelée de pénalités sur des points techniques byzantins contre la France, dans les rucks notamment.
    Y aurait-il une connivence anglo-saxonne ?… non vraiment ?!

    Dans la mesure où le système financier néo-libéral est d’inspiration et d’impulsion anglo-saxonne, il est clair en tout cas que ce système joue en faveur de l’anglosphère, quoi qu’on en dise : agences de notation, places financières, théorisation savante du bordel néo-libéral, dollar ultra-toxique mais indévissable, institutions internationales avec minorités de blocage, etc.

    Je crois bien qu’ Huntington, dans son fort mauvais (simpliste) livre sur le clash des civilisations, avait oublié la ligne de fracture politique, culturelle et économique qui passe au milieu de la Manche. Depuis le déclenchement de la crise (début officiel = faillite de Lehman Brothers ?), pourquoi ne montre-t-on pas l’évidence, dans nos pays culturellement et médiatiquement subjugués, à savoir que les USA et la GB s’opposent systématiquement à toute remise en cause profonde de ce modèle. Il faut dire qu’ils ont des alliés sur le continent : il y a toujours eu – parfois à la tête de l’Etat – un parti de l’étranger en France. Pour, alternativement : l’Angleterre, l’Espagne, l’Autriche, l’Angleterre, l’Allemagne, l’URSS, l’anglosphère… De Gaulle, reviens ! …avec Jacques Rueff…

    http://www.youtube.com/watch?v=rh2d2jdO7Y0

    (sinon, je vis à 250km de Fukushima, donc, je « veille »)

  3. @ tous
    FUKUSHIMA se porte bien , merci !
    Je vous invite à consulter le site » VALOGNES STOP CASTOR »
    Vous y trouverez une vidéo concise intitulée » Même le Capital ne veut plus du nucléaire »
    Egalement le projet (22 , 23 , 24 novembre) d’arrêter le train de déchets nucléaire qui part de La Hague ( Manche ).
    Yaura du monde , Greenpeace-France s’en mêle… et d’autres , ce qui assure une relative protection .

    1. 🙂 Tepco annonce aujourd’hui qu’il vend ses parts d’éolien pour 188 millions d’Euros pour indemniser les victimes de Fukushima… on se croirait vraiment dans une bande dessinée là…

      C’est bien la preuve qu’ils n’ont aucune envie de sortir du nucléaire.
      LE MONDE

  4. C’est la rançon du succès de ce blog. Et pour les Français de l’étranger, on a le droit de commenter uniquement pendant nos heures de sommeil ?
    😉

    1. Pour info, sur la version Live 65 en France (ma préférée pour le son), le tambourin se déchaîne encore plus. Et lors du concert 65 au NME c’est le pianiste qui dérape une fois au piano et une fois à la voix (les yeux au ciel sont fantastiques) puis la guitare qui se barre en c….
      Savoureux 🙂

  5. OUF… Avec un post à 01 :13 j’ai échappé à la sentence des termes au maître, dont je me demande s’il ne souhaite pas un maudit blues à Moody’s genre audit plutôt qu’audition, l’addition pour Mélenchon qui mangera le chapeau pas comme Liszt.

Les commentaires sont fermés.