11 réflexions sur « « LE PRIX », Éditions du Croquant 2010 »

  1. Contrairement au « La capitalisme à l’agonie », « Le prix » n’est pas disponible en version ebook (kindle chez amazon). Est-ce un choix délibéré ?

  2. Pas grave !

    Ceux à qui je l’ai recommandé l’ont déjà acheté, ou alors je leur ai prêté le mien (ce qui ne veut pas dire qu’ils l’aient déjà lu : y’a des feignants !)

    [Par contre : le mien, dans les étagères de ma fille et de mon gendre, me manque !]

  3. Hi,

    Paul Jorion cité à l’instant dans l’émission organisée en direct par http://www.mediapart.fr/ comme la seule personne ayant vu venir la crise, ceci par l’économiste de banque présent sur le plateau Anton Brender.

    EN ce moment
    Le grand débat : les économistes sont-ils coupables?
    Animé par Ludovic Lamant
    Anton Brender, chef économiste de Dexia Asset Management, professeur associé à Paris-Dauphine
    Xavier Timbeau, directeur du département analyse et prévision à l’OFCE
    Gilles Raveaud, professeur d’économie à Paris-8

    Paul Jorion cité à l’instant encore par Brender
    Laurent Mauduit pour Les imposteurs de l’économie (éd. Jean-Claude Gawsewitch)

    1. Je viens de suivre aussi l’émission. Très intéressant.
      Anton Brender a effectivement cité Paul plusieurs fois (il a relativisé les analyses de Paul en déclarant que si Paul avait pu prévoir la crise, c’est uniquement parce qu’il travaillait dans l’industrie des subprimes…)
      A noter que Anton Brender est membre du cercle des économistes et chef économiste de Dexia Asset Management. Il est des CV qui sont parfois lourds à porter…

    2. J’aimerais bien qu’on arrête de dire « Jorion celui qui a vu venir la crise ». Non pas que ce soit faux, mais parce que c’est réducteur !

      Seraient plus malins s’ils l’écoutaient maintenant !

  4. à Leonad

    « Ceux à qui je l’ai recommandé l’ont déjà acheté, ou alors je leur ai prêté le mien (ce qui ne veut pas dire qu’ils l’aient déjà lu : y’a des feignants !) »

    Je veux bien que tu me le prêtes, par contre je suis feignant.

  5. Il n’y a pas que Amazon. Il n’est pas en rupture chez les autres (la FNAC etc.). Un petit coup de pub, un peu de « buzz » et les ventes repartent… Enfin, on espère. Je suis en train de le lire actuellement. Il n’est pas mal du tout.

Les commentaires sont fermés.