11 réflexions sur « “LE PRIX”, Éditions du Croquant 2010 »

  1. Contrairement au “La capitalisme à l’agonie”, “Le prix” n’est pas disponible en version ebook (kindle chez amazon). Est-ce un choix délibéré ?

  2. Pas grave !

    Ceux à qui je l’ai recommandé l’ont déjà acheté, ou alors je leur ai prêté le mien (ce qui ne veut pas dire qu’ils l’aient déjà lu : y’a des feignants !)

    [Par contre : le mien, dans les étagères de ma fille et de mon gendre, me manque !]

  3. Hi,

    Paul Jorion cité à l’instant dans l’émission organisée en direct par http://www.mediapart.fr/ comme la seule personne ayant vu venir la crise, ceci par l’économiste de banque présent sur le plateau Anton Brender.

    EN ce moment
    Le grand débat : les économistes sont-ils coupables?
    Animé par Ludovic Lamant
    Anton Brender, chef économiste de Dexia Asset Management, professeur associé à Paris-Dauphine
    Xavier Timbeau, directeur du département analyse et prévision à l’OFCE
    Gilles Raveaud, professeur d’économie à Paris-8

    Paul Jorion cité à l’instant encore par Brender
    Laurent Mauduit pour Les imposteurs de l’économie (éd. Jean-Claude Gawsewitch)

    1. Je viens de suivre aussi l’émission. Très intéressant.
      Anton Brender a effectivement cité Paul plusieurs fois (il a relativisé les analyses de Paul en déclarant que si Paul avait pu prévoir la crise, c’est uniquement parce qu’il travaillait dans l’industrie des subprimes…)
      A noter que Anton Brender est membre du cercle des économistes et chef économiste de Dexia Asset Management. Il est des CV qui sont parfois lourds à porter…

    2. J’aimerais bien qu’on arrête de dire “Jorion celui qui a vu venir la crise”. Non pas que ce soit faux, mais parce que c’est réducteur !

      Seraient plus malins s’ils l’écoutaient maintenant !

  4. à Leonad

    “Ceux à qui je l’ai recommandé l’ont déjà acheté, ou alors je leur ai prêté le mien (ce qui ne veut pas dire qu’ils l’aient déjà lu : y’a des feignants !)”

    Je veux bien que tu me le prêtes, par contre je suis feignant.

  5. Il n’y a pas que Amazon. Il n’est pas en rupture chez les autres (la FNAC etc.). Un petit coup de pub, un peu de “buzz” et les ventes repartent… Enfin, on espère. Je suis en train de le lire actuellement. Il n’est pas mal du tout.

Les commentaires sont fermés.