CLUB 44, La Chaux-de-Fonds, jeudi 3 mai 2012

« Uncaillou » nous offre les vidéos qu’il a réalisées avant-hier en Suisse. Il me dit être rentré chez lui à Paris à quatre heures et demie du matin. Il faut que nous saluions les kilomètres qu’il parcourt et les exploits qu’il réalise souvent pour venir me filmer où que je parle.

Partager :

48 réflexions sur « CLUB 44, La Chaux-de-Fonds, jeudi 3 mai 2012 »

  1. Je le salue donc en lui disant : un caillou gentil comme ça, j’en veux bien dans mon jardin 😉

    1. merci. A défaut de pouvoir être dans votre accueillant jardin,
      je camoufle les bisous que je vous destine parmi les hiboux et les choux.

  2. Effectivement… comme quoi un caillou qui roule peut en même temps amasser mousse…
    Merci uncaillou…

  3. Vraiment très bon PJ et un grand merci a Uncaillou pour son courage ! Ça aurait était bête de louper cette conf en effet.

    L’intérêt général n’est pas rémunéré donc les conséquences de sa disparition ne sont pas prises en comptes… Merci pour cette mise en lumière.

  4. Ici on construit sur de la pierre, calcaire ou silice, du solide:
    Un caillou pour faire le bien.
    Un grain de sable pour faire gripper la machine.
    A chaque caillou, plusieurs grains.

    MARIE CAROLINE PORTEU est-elle casher ?
    Un blog de médiapart:
    http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-caroline-porteu
    Des infos semble-t-il solides.
    Et pas timide.
    Ce n’est pas dans la ligne Jorion-Leclerc: elle est dans le cadre.
    Mais les infos, ces sources si difficiles à collationner quand on manque de temps…
    Est-elle recommandable ?

    1. Bof. Elle nous a envoyé un article qui avait pour source un site complotiste canadien bien connu dont le nom commence par « mondialisation » et se finit par « .ca »

      Pas exemple ce qu’il y a de plus recommandable.

  5. Merci  » Uncaillou  » ! Et faites bien attention sur la route. Prenez plutôt le train ! C’est déjà fait ? Alors tant mieux !

    Plus sérieux : Le scandale financier du siècle

     » C’est peut-être le scandale financier du siècle. Un des coupables, la banque UBS, a lâché le morceau. Les plus grandes banques du monde se seraient entendues pour manipuler le Libor, le principal taux d’intérêt de la planète finance. Il y en aurait pour des milliers de milliards de dollars  » : http://trends.levif.be/economie/actualite/banque-et-finance/le-scandale-financier-du-siecle/article-4000089738341.htm#.T6TZOYRj0uw.facebook

    ( Et encore merci pour ces vidéos ! )

      1. Au total, plus de 300.000 milliards d’euros de produits financiers divers voient leur prix dépendre du LIBOR (pour donner une vague idée de ce que représente cette somme, c’est 1.500 ans de production de la France).

        http://www.fticonsulting.com/global2/media/collateral/united-states/libor-manipulation.pdf

        Cette affaire illustre donc de manière spectaculaire l’écart qui sépare la présentation du marché comme ensemble de forces impersonnelles, objectives, qui produiraient des verdicts inattaquables (« le marché a toujours raison »), de la réalité : un club de banquiers qui fabriquent chaque jour, au gré de leurs intérêts et à l’abri des regards, les règles du jeu auquel eux-mêmes participent.

    1. @JEFF
      merci. Même si je privilégie à priori le ferroviaire, rien n’est simple :
      – le billet de train est déjà + cher que le plein ds l’auto,
      – les horaires sncf imposent le coût sup. d’1 nuit d’hôtel,
      alors qu’en rentrant à 4h du mat, Paris s’éveille, non va s’éveiller.
      Comme quoi !

  6. Passionnant, comme d’hab. Et merci au caillou 🙂

    Excellente illustration que les deux équipes de football qui, impatientes d’en découdre, s’accordent à agir dans le cadre de l’intérêt commun en remettant en place les cages pour pouvoir assouvir leurs envies/besoins.

    Je reste étonné du traitement que vous faites des récentes critiques « publiques » concernant le principe de stabilité financière (l’austérité quoi).
    «On sait que nous sommes obligés de faire de la croissance pour que la dette ne s’accroisse pas ». Je dirais plutôt qu’il faut de la croissance pour améliorer notre fameux ratio DETTE/PIB, formidable outil pour maquiller le déficit. J’en suis à un point ou, faute d’être suffisante, je me demande même s’il est pertinent de penser que la croissance est nécessaire pour réduire la dette. Dans la situation actuelle, il semble que la relance de la croissance requière de la dépense, avec des effets positifs incertains quant aux recettes futures, et donc quant à la réduction des déficits, et infiné quant à la réduction de la dette.
    A problème insoluble ne convient-il pas d’effacer tout ou partie du problème et penser les bases futures pour ne pas y être à nouveau confronté ?

    J’en viens à l’objet de mon post. J’aurai aimé assister à votre exposé pour vous poser la question suivante :
    Selon vous, nous dirigeons nous plutôt vers un écœurement généralisé (en référence à Jean-Claude Michéa) ou vers un retour du servage ?

    1. «On sait que nous sommes obligés de faire de la croissance pour que la dette ne s’accroisse pas »

      Si je dis ça, c’est pour souligner l’imbécilité de la formule.

      « Selon vous, nous dirigeons nous plutôt vers un écœurement généralisé (en référence à Jean-Claude Michéa) ou vers un retour du servage ? »

      À mon avis, les deux. Ça se décidera sur le fil, comme aujourd’hui.

      1. A mon avis, les deux.

        Si nous considérons notre beau pays, nous nous y dirigeons à grande vitesse.
        D’autres y sont déjà, ce qui fait dire aux thuriféraires de la rigueur et des « ajustements stucturels » que la France est en retard par rapport à l’Espagne ou à l’Italie.
        On voit comment le mythe de la vitesse et du progrès sert le capital.

  7. Scandale financier du siècle: Le Libor (taux interbancaire) aurait été manipulé par 16 grandes banques‏
    5 mai 2012 (trends-tendances.et challenges pour les sources)

    Serait-ce le plus gros scandale du siècle? La preuve ultime qui manquait pour qu’enfin certains comprennent que les grandes banques sont ce qu’il y a de pire sur la planète? Bref, cela s’annonce mal pour la suite des événements si de tels affaires éclatent… À moins que cela ne soit encore une fois noyé…

    C’est peut-être le scandale financier du siècle. Un des coupables, la banque UBS, a lâché le morceau. Les plus grandes banques du monde se seraient entendues pour manipuler le Libor, le principal taux d’intérêt de la planète finance. Il y en aurait pour des milliers de milliards de dollars.
    Plusieurs grandes banques internationales sont soupçonnées d’avoir manipulé le London Interbank Offered Rate (Libor en abrégé) afin de camoufler leurs difficultés de financement lors de la crise financière.

    Parmi elles, que des grands noms de la finance mondiale : Bank of America, Barclays, Citibank, Crédit Suisse, Deutsche Bank, HSBC, JP Morgan, Royal Bank of Scotland, UBS… L’enjeu est colossal. Le Libor est étroitement lié au fonctionnement de l’un des plus grands marchés monétaires du monde : le marché interbancaire (celui où les banques se prêtent entre elles), dont la taille est estimée à 90.000 milliards de dollars.
    Dans le collimateur de plusieurs autorités de contrôle (aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, au Japon et en Suisse, notamment), ces établissements financiers appartiennent en fait au «club» des 16 banques qui participent à la fixation quotidienne du Libor, le taux interbancaire offert à Londres.

    ________________________________________________________
    Bref tout ceci laisse rêveur sur l’ampleur du désastre avenir Mr Jorion non ?
    Merci pour votre travail. Cordialement

  8. Merci Uncaillou pour ton travail. Je n’ai pas eu l’occasion de me rendre à cette conférence, tu as donc roulé pour nous (comme disent les routiers). J’ai pris en route le fil de ce blog il y a quelques mois et j’ai particulièrement apprécié ce résumé des épisodes précédents livré par M. Jorion.

    J’ai il y a fort longtemps travaillé dans la banque UBS, chez McK et d’autres entreprises du genre sans jamais croire à leurs marnière de fonctionner, ou plutôt à leur manière de fonctionner pour une soi-disant une certaine élite d’initiés qu’on appelle l’actionnariat. Tiens cela me fait penser que le délit d’initié et la notion de non assistance à personne en danger pourrait avoir pris un second sens… bref, je vais pas vous faire un post à rallonge pour éviter que personne ne le lise… en un mot comme en 100 -> BRAVO M. JORION et FORZA !

  9. Bonjour,
    Bravo pour votre action.

    Cependant néanmoins toutefois : vous vous référez à Durkheim, très bien..

    Il se trouve que je viens de tenter de lire deux ouvrages de Marcel Mauss, sociologue et anthropologue, disciple du même Durkheim.
    Finalement je n’ai pu que les survoler. Totalement indigestes…. ce Monsieur est pour moi un cuistre total, un enfumeur, ses démonstrations ont toutes les qualités de théories « hors sol », aisées à construire parce qu’appuyées sur des faits peu avérés et discutables. Nuages de mots. Et puis il y a ces traductions « approximatives », par exemple celle du terme polynésien « mana » où on a la forte impression que l’interprétation qui en est donnée est reste bien plus orientée par le besoin de soutenir les théories de Mauss que par des faits rééls et sérieux. J’irai jusqu’à dire que cela donne une impression de pensée vicieuse, ou, à tout le moins, viciée.

    Je me méfie énormément du monde universitaire, centre absolu de la manipulation des masses via un pouvoir qui se donne ainsi une caution intellectuelle.

    Ne serait-il pas temps, si vous mettez encause le système, de s’occuper aussi des centres du savoir ?

    1. Arrivé à l’université, on doit être capable, au moins en partie, de juger soi même de la qualité de l’enseignement.
      On peut fort bien accepter le contenu enseigné, sans réflexion personnelle, par facilité et intérêt.
      Mais il est aussi possible d’avoir une pensée critique, même si l’environnement éducatif, reflet de la hiérarchie sociale, est fait pour vous faire accepter les dogmes en vigueur.

  10. Lors de leur passage à La Chaux-de-Fonds, j’ai eu le plaisir de rencontrer Paul Jorion et uncaillou. Celui-ci estime qu’il est dommage que les conférences restent confinées à un petit nombre de personnes, alors que l’audience est multipliée sur le blog. Alors, mille fois merci pour tout ce travail. Quant à Paul Jorion, j’ai pu apprécier avec quelle célérité il prépare une conférence. Décidément, comme il fut dit jadis, « Tout ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément. »

    1. Encore faudrait-il en être informé.
      Il semblerais que les médias partent du principe que c’est à nous de nous informer.
      Quand bien même nous somme renseigner; c’est toujours le jour d’avant ou le jour même.
      Quid du bien commun, du socle sociétale et des cordonniers…

  11. Merci uncaillou, je vais me regarder ça ; ce sera plus sympa que la soirée électorale sur TF1.

    Concernant « les forces qui s’y opposent », je signale un article intéressant de Paul Krugman intitulé « Plutocracy and paralysis » dans l’International Herald Tribune de ce week-end. Il y dénonce la dérive doctrinaire et extrémiste du parti républicain et l’influence nocive d’une riche minorité.

  12. Vous avez le don pour meler l’économie et la poésie. J’ai l’impression d’écouter un roman.

  13. @ 2,3,4,5,6,7,8,16,18
    merci. Tout cela pourrait être l’histoire de cailloux dans des chaussures,
    qui à la suite de ricochets sur le Blog de Paul Jorion,
    se retrouvèrent dans la fronde de David, prêts à affronter leur Tina intérieure.

      1. Non Kercoz, ce qui est supprimé, ce sont les liens vers les sites les plus crasseux du web. Nuance papillon. On ne parle pas de fractale que dans les tréfonds du web facho…

      2. @Julien Alexandre :
        Ca m’ennuie de relancer sur une modération …sachant les difficultés de cette tache ……mais a moins d’erreur ( qd un lien ne sort pas , c’est un lien antérieur qui sort …..). J’ai peut etre opéré trop vite …? Il me semblait avoir trouvé un site qui donnait des images d’attracteurs ou l’on pouvait zoomer sur les limites (donc reculer les décimales derriere la virgule….) de façon a montrer que l’on aboutissait a des images semblables a l’image initiale (sans etre identique)…..il est vrai que je n’ai pas lu les commentaires …….L ‘ esthetique certaine de ces fractales doivent bien sur attirer pas mal de malades ou d’esoteriques…Si c’est le cas , j’en suis navré .
        Pour Basic Rabbit :
        Le caractere fractal est référé a la taille , d’ou la phrase « invariant d’échelle » . Pour les groupes humains , par ex , les interactions entre les groupes (villages ou tribus) doivent etre considérés comme similaires aux interactions entre individus …. ces interaction sont basés, pour les especes animales, sur l’affect (agressivité) , et bien sur ne sont pas identiques pour les groupes que pour les individus … Il me semble que la stabilité d’ un système est basé sur ces invariances d’échelle et que la globalité ne peut se passer d’un etage d’echelle sans condamner sa stabilité .

      3. @ kercoz
        Pour la partie math, pas de pb: je suis matheux.

        « Pour les groupes humains , par ex , les interactions entre les groupes (villages ou tribus) doivent etre considérés comme similaires aux interactions entre individus …. »

        Je suis d’accord avec vous. Pour Thom l’analogie morphogénèse sociale/morphogénèse biologique est licite.

         » ces interaction sont basés, pour les especes animales, sur l’affect (agressivité) »

        Il n’y a ama pas que l’agressivité. Il y a fondamentalement les affects liés aux prégnances fondamentales (prédateurs, proies, partenaires sexuels).
         »
        Il me semble que la stabilité d’ un système est basé sur ces invariances d’échelle et que la globalité ne peut se passer d’un etage d’echelle sans condamner sa stabilité . »

        C’est là où je ne suis pas d’accord.
        En biologie les fractales apparaissent dans la formation des poumons, des vaisseaux capillaires pour des raisons techniques (maximiser le rendement cad la surface d’échange dans un volume fixé. Là, OK: se passer d’un étage c’est condamner la stabilité globale.
        Sinon je pense(actuellement, j’ai évolué, cf. la file « utopie réaliste) que la reproduction d’un même schéma (en biologie comme en sociologie) ne peut s’itérer qu’un tout petit nombre de fois pour des raisons de stabilité structurelle et qu’il faut se tourner alors vers d’autres modes d’organisation plus élaborés (cf. le corps humain).

      4. Je suis infoutu de retrouver le site dont j’avais mis le lien ….qui me semblait imager l’attracteur de Mandelbrot …un des plus spectaculaire a zoomer …
        Pour ceux que ça interesse , celui ci :
        http://www.math.univ-toulouse.fr/~cheritat/Feig/page17.html
        permet en outre d’acceder au concept de bifurcation et d’ irréversibilité du temps de PRIGOGINE ..
        l’equa de départ est simple et , de memoire etait sensée modéliser la population d’ un etang …le graphe fait varier le coef de reproduction de l’espece …on voit les bifurcations apparaitre a des chiffres précis ex : 4, 3 …le dessin d’origine réapparait en zoomant ds certains endroit du dessin global .
        Pour le concept de bifurcation, il faut savoir que qq soit la précision du coef de reproduction : ex 4, 6 et 4, 7 ou : 4, 612345678 -4,612345679 …..on passe d’ une branche a l’autre sans « raison  » connue . Ce « détail » montré par Prigogine remet en cause le déterminisme scientifique jusqu’a là admis ( une meme cause devrait produire un meme effet) …. L’argument qui veut que qq soit la difficulté , on peut admettre qu’une cause puisse etre identique a la précédente , meme si elle nous est inaccessible, ne tient pas du fait du principe d’entropie : l’essais suivant a subit plus d’entropie que le premier …

      5. @ Julien Alexandre

        « @ Kercoz
        Admettons l’erreur. Allez donc voir le reste du site à sa racine alors, vous comprendrez par vous-mêmes où vous aviez mis les pieds ! »

        Je ne comprends toujours pas votre attitude (cf. votre commentaire d’hier à ce sujet).
        Vous m’aviez indiqué il y a quelque temps déjà que vous ne souhaitiez pas des références à certaines personnes, non grata sur ce blog, ni à certains liens. C’est jusque là parfaitement légitime de la part d’un blog qui a opté dès le début pour une modération a priori. Depuis lors je tiens compte de votre observation, tout en continuant à consulter régulièrement le site en question.

        Il y a dans votre réponse à Kercoz une connotation qui ama n’a pas lieu d’être car pouvant être interprétée comme moralisatrice.

      6. @ BasicRabbit

        Rien à voir avec la morale, je rappelle les règles, c’est tout. Visiblement, la différence entre vous et Kercoz, c’est que lui est tombé par hasard sur une rubrique « présentable » d’un site qui ne l’est pas, et c’est pourquoi je l’invite à regarder le site en question pour comprendre la vraie nature de celui-ci. C’est lui rendre service, rien d’autre.

      7. @ kercoz
        OK. On en revient toujours à la théorie des bifurcations dans les systèmes dynamiques, aux changements qualitatifs, aux changements de phase.
        J’ai lu il y a longtemps (article « Forme » de EU version papier 1990) que des phénomènes fractals apparaissaient souvent lors des changements de phase. Leur théorie mathématique est assez difficile (renormalisation, exposants caractéristiques). La théorie des catastrophes permet de les classifier.

      8. @Basic et Julien A.:
        ////////Il y a dans votre réponse une connotation qui ama n’a pas lieu d’être car pouvant être interprétée comme moralisatrice. ////////

        Puisqu’on est HS :
        C’est tres difficile de « juger » ou modérer . La quantité de blaireaux plus ou moins lisibles a traiter est énorme qd on ne « rentre » pas forcément ds le sujet .
        Qqun a dit que les juges mettaient des robes pour mentir comme les femmes …c’etait de l’ humour , mais si le rituel comprend le vestimentaire c’est pour dés’ incarner l’individu qui « prend » la fonction …on respecte la robe , pas forcément le gus ( rien a voir avec toi Julien) … Ce qui induit que l’individu doit se désincarner …sortir de sa peau d’ humain ordinus .. vulgarum …
        Et etrre a la fois juge et participer aux débats est peu réalisable car on est ds ce cas obligé d’user d’affect ce que ne peut faire le « juge » .
        Si l’on peut se permettre un conseil au dur metier de modérateur c’est lors d’ une repression , de ne pas la doubler (surtout en public) d’un message affectif (ironique , narquois , agressif) , ce qui pour l’individu qui perd la « face » (meme s’il est le seul a s’en apercevoir) , est une « double peine  » la deuxieme etant bien plus traumatisante que la premiere .
        D’ un autre coté le modérateur va en subir aussi des conséquences : faire perdre la face est aussi grave que de la perdre ( bien des vendeurs usent inconsciemment de cet outil) et user de la sorte c’est user du pouvoir par la crainte , ce qui rend la place fragile. Meme ses « proches « vont craindre le dominant et finiront par se liguer ….
        (c’etait un petit délire socio …)

      9. @ Kercoz

        Quand on parle de « censure » (qui est une politique d’état totalitaire) en lieu et place de « modération » (qui est le simple respect de lignes éditoriales), on assume les conséquences…

      10. @Julien :
        Ca m’ennuie de vous ennuyer a poursuivre ce HS , mais j ‘ ai des chromosomes Bretons comme l’indique mon Pseudo .
        Censure et modération c’est du kif … une rétroaction violente nécessaire parce que la démocratie n’existe pas ret qu’il faut linéariser (simplifier) un truc qui prendrait des plombes par la complexité .
        C’est de la sé&mantique , mais je pense que la correlation entre censure et « totalitaire » est un peu rapîde ! …. On peut facile soutenir la thèse que la censure disparait qd elle est remplacée par l’auto-censure …. ce qui ne nous avance guere , …car apres il faut parler d’aliénation !
        Pour le distinguo « modération » … permettez que je pouffe ! on est ds l’ euphémisme ….ça demande une limite entre le conforme et le non conforme que je n’aperçois pas …et que , surtout , ça demande au modérateur une sensibilité quasi divine et omnisciente que je l’excuse de ne pouvoir approcher .
        (Mon commentaire est en attente de modération)

      11. @ Kercoz

        Votre préoccupation sur ce sujet mineur et le fait que vous n’ayez pas daigné répondre au mail privé que je vous ai envoyé m’incline finalement à penser que « l’accident » de votre site n’en était peut-être pas un.

        Vous ne percevez pas le distinguo entre ce qui est conforme aux règles éditoriales du blog ou pas. Soyez rassuré : personne ne vous le demande, c’est ma tâche, et pour l’instant le blog s’en porte très bien.

      12. @ J. A. :
        au vu du lien que vous me montrez, je ne peux qu’approuver votre « censure » . Ma débilité sur l’outil informatique est ma seule excuse …je ne me souviens pas avoir mis ce truc en lien ! ça ne correspond en rien avec ni mon intension ; ni mes idées dominantes ..
        Mes plus plates excuses , j’aurais du moins du relire le lien .

Les commentaires sont fermés.