MICROCOSME

Celui qui a créé le « Mur des cons » au Syndicat de la magistrature s’est probablement cru un génie. L’ont conforté dans son opinion sans doute, les 15% de ceux qui sans être personnellement des Séraphin Lampion, ont trouvé cela très drôle. J’ajoute à cela les 50 % de « sans opinion » que l’on trouve partout à n’importe quel sujet et quel que soit l’enjeu. Puis viennent les 30% qui ont dû se dire qu’ils n’avaient jamais vu quant à eux rien d’aussi con que ce « Mur des cons » mais qui ont choisi quand même d’adopter le profil bas, de peur d’aller à contre-courant, de peur de faire des vagues.

Il reste, j’en suis sûr, les 5% qui avaient une bonne opinion de leur propre syndicat avant d’avoir vu ce « Mur des cons » et qui l’ont perdue quand ils ou elles ont eu l’occasion de le voir. C’est à eux que va ce soir ma sympathie : courage ! vous n’avez pas accordé foi à la complicité potache que crée la connerie « entre soi » parce qu’il n’y a pas selon vous de « bonne » connerie par opposition à la « mauvaise » : c’est vous qui avez raison, même si la bataille sur ce plan-là est encore très loin d’être gagnée !

Partager :