LES GARNEMENTS DE TOUS LES ÂGES

Le petit bois qui longe la promenade que je fais près de chez moi a partiellement brûlé.

J’ai demandé ce qui s’est passé. On m’a répondu : « C’est des gamins ! »

Oui, c’est probablement des gamins, et ça n’a certainement rien à voir avec ce champ qui jouxte le petit bois, où le paysan a fait brûler un reste de paille.

Ça me rappelle une histoire qui se passe à l’automne 1976, quelques mois après les grands incendies qui ont ravagé la France cet été là. Je me promène en compagnie du maire de Kernascléden, le village où j’habitais en ce temps là. Passant près d’un petit bois, il dit : « Tiens ! ça n’a pas brûlé ici… pourtant on l’aime pas bien çui-là ! »

Ah ! tous ces garnements qui ne peuvent s’empêcher de jouer avec des allumettes !

Partager :