LIBRE MAIS APPAREMMENT FOU !

Plus personne pour me dire, le sourcil froncé par le souci, qu’il ou elle s’inquiète pour moi.

Libéré ! Libre, comme un orphelin tout neuf ! La sérénité, l’extase, le Nirvana atteints ! Et, de mon vivant !

Mais pourquoi ne pas le garder secret ? … alors que les volontaires à se faire du souci pour moi courent peut-être les rues ! Libre sans doute, mais apparemment fou !

Partager :