Un message de Anne-Sophie Gentil, Responsable Presse de Crédit Agricole SA

J’ai reçu ce soir à 21h50, le message suivant relatif au billet de François Leclerc intitulé : Espirito Santo : UN ADMINISTRATEUR DU CRÉDIT AGRICOLE S’EST-IL COINCÉ LES DOIGTS DANS LA PORTE ? et publié ici hier, le 16 août.

Bonsoir Monsieur,

Concernant le billet de François Leclerc, j’aimerais rectifier plusieurs éléments :

–        Xavier Musca n’a jamais détenu de titres du BES en direct, ou indirectement, comme le précise d’ailleurs le communiqué mis en ligne par la CMVM le 15 juillet dernier que je peux vous adresser si vous le souhaitez et que vous trouverez sur leur site.

–        C’est Crédit Agricole SA qui a cédé des titres dans le cadre de l’augmentation de capital du BES en mai dernier, pas du tout Xavier Musca.

–        Enfin, le retard de déclaration avec la CMVM est dû à un problème technique de transmission du communiqué de Crédit Agricole SA. Le problème a été réglé depuis.

Je vous souhaite une bonne soirée.

Anne-Sophie Gentil
Responsable Presse de Crédit Agricole SA

[François Leclerc : Je prends acte du démenti d’Anne Sophie Gentil du Crédit agricole à l’article du journal portugais « i » dont j’ai fait état et repris les informations, en y ajoutant qu’elles demandaient confirmation. Les opérations de vente de titres de la BES de Xavier Musca étaient donc réalisées au nom du Crédit agricole. J’enregistre également que la transmission à la CMCV des quatre transactions en question a connu un retard pour des raisons techniques de transmission, qui ont mis plus de six semaines à être résolues.]

Partager :