Le hasard fait bien les choses !

La jeune fille semble avoir seize ou dix-sept ans. Ses parents très affairés sont montés dans le train avec elle et s’assurent avant de la quitter que tout est en ordre : primo, elle est bien assise et, secundo, son modeste bagage lui, bien en place. Tout va bien !

Le train se remet en route. Las ! voici qu’en proie à une très vive agitation, les parents réapparaissent à ma vue : ils expliquent à qui veut les entendre qu’il leur a été interdit de redescendre alors que le train s’apprêtait à se remettre en marche.

Plus tard, la préposée SNCF qui distribue le formulaire-satisfaction du Train Inter-Cités aurait mieux fait d’ignorer ces voyageurs malgré eux car c’est elle qui paie pour les autres ! Mais de quoi se plaignent-ils : le sort leur a offert cinquante minutes de plus à partager la vie de leur enfant bien aimée ?

Partager :