Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? par Luc Baudoux

Billet invité.

Gramsci disait que la crise, c’est un monde qui meurt tandis que le nouveau n’est pas encore né. C’est dans une période comme celle-ci que nous vivons. Pour comprendre, cela fait bientôt sept ans que je me nourris ici d’avis, de constats et de débats. Intellectuellement, c’est passionnant.  Les analyses livrées sur le blog de Paul Jorion ont beaucoup contribué à ma prise de conscience. Le cercle de ceux qui savent s’élargissant, j’étais convaincu que toute cette manne finirait par percoler dans la foule des citoyens électeurs, et par ricochet, influencerait nos dirigeants. Tragiquement peu, en réalité !

Devant ce constat amplement partagé, les actions concrètes pour le changement se font de plus en plus nombreuses dans des domaines très divers, qu’elles soient lancées par des ONG ou des citoyens ordinaires. Un peu comme si l’utopie de John Holloway (Change The World Without Taking Power, 2002)  pouvait devenir réalité ! Il y prétend notamment que les brèches dans le système capitaliste proviendront d’initiatives locales, dès maintenant. Lancé en mars 2013 en Belgique, le projet d’une nouvelle banque éthique sous forme coopérative, NewB, rentre dans cette mouvance en visant à influencer positivement les pratiques bancaires. Mais Luc Coene, le gouverneur de la Banque Nationale de Belgique, n’a pas vraiment fait mystère de ses réticences. Lors d’une interview en octobre dernier, il a affirmé qu’il y avait trop de petites banques en Belgique. Il lui suffit de laisser le dossier de demande d’agréation dormir tranquillement dans le bas de la pile pour ne pas devoir notifier un refus. Car les initiateurs du projet jouent maintenant contre la montre, tandis que leurs adversaires mesurent tranquillement l’assèchement progressif des liquidités de NewB. La finance durable n’ayant rien de commun avec le maraîchage bio à l’échelle locale,  il faudra trouver autre chose !

Pour tenter de faire sauter le verrou, différentes pistes ont déjà été évoquées sur ce blog, dont la constitution d’un parti politique ou des pétitions, sans compter d’innombrables propositions de modifications des institutions et des lois.  « Il serait temps de faire quelque chose » est sans conteste l’affirmation la plus répandue. Dès qu’il s’agit d’avancer une proposition plus concrète, les avis divergent.

La suggestion de Paul Jorion de créer un tribunal d’opinion (Troïka : Il va peut-être falloir s’en occuper nous-mêmes !), suite au documentaire « Puissante et incontrôlée : la Troïka », a provoqué beaucoup de réactions en sens divers (252 !). Une bonne dizaine d’intervenants s’est montrée clairement favorable, les autres ont émis des doutes et des réticences ou se sont égarés, souvent de façon intéressante mais éloignée de la question posée. Je crains que cette proposition ne sente déjà le sapin… Si ce devait être le cas, dommage.

Quelle que soit l’action qui pourrait être entreprise, elle devrait au moins avoir pour effet majeur de braquer une lumière crue sur les pratiques des membres de la Troïka et de les transformer ainsi en  lapins affolés dans les phares. Ces gens-là n’aiment pas la clarté, tout comme les fonctionnaires européens qui nous acheminent en douce vers un Pacte Transatlantique qui servira de cercueil à ce qui nous reste de démocratie. Bien orientée, la lumière peut aider à faire avorter les projets destructeurs et à découvrir le visage des responsables de pratiques singulièrement malhonnêtes.

Outre l’établissement des responsabilités dans ce désastre, la publicité ainsi aidée par la technique du projecteur sert aussi à l’information publique. J’ai été sidéré par les trente dernières minutes du documentaire sur la Troïka. Je ne savais pas, ou du moins je ne me rendais pas compte. L’information que j’avais déjà, c’était par exemple : « Une banque portugaise a été liquidée dans l’urgence pour une somme dérisoire, afin, selon la Troïka, de limiter au plus vite les pertes ultérieures ». La réalité, c’est : « La fille du président angolais a acquis la banque portugaise pour un dixième de son prix, tandis que le gouvernement portugais a conservé les actifs toxiques dans une bad bank ». La première information provoque un haussement de sourcils désabusé. Par contre, la froide réalité déclenche un mouvement de colère, du moins chez les citoyens qui disposent d’une certaine culture financière. Quant aux autres, nombreux, ils n’ont toujours aucune idée de ce qui se passe. Comment en serait-il autrement ? Le documentaire est passé en semaine en fin de soirée et les vues sur Internet n’ont pas dépassé quelques centaines, soit bien moins que les gaudrioles vidéo de n’importe quel chat de gouttière sur YouTube.

Nous disposons actuellement d’informations comme jamais auparavant et Internet permet d’élargir l’audience. Une action ciblée tel qu’un tribunal d’opinion peut servir de démultiplicateur, tout en pointant les responsabilités. Ce n’est probablement pas la seule option. Dans tous les cas, nous devrons rapidement plonger les mains dans le cambouis, afin de dépasser « l’activisme du clavier » qui nous donne l’illusion de l’action. Dans le cas contraire, notre futur est déjà tout tracé « pour notre bien ».

La proposition que je souhaiterais faire passer est la suivante : que ceux parmi les lecteurs de ce blog qui ont une suggestion précise ou un projet concret d’action puissent en faire part dans un cadre précis, sur ce blog ou en dehors de lui.

Partager :

187 réflexions sur « Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? par Luc Baudoux »

  1. Si deux ou trois groupes d’activistes genre Greenpeace s’occupait de bien fermer les frontières du Luxembourg pour quelques heures (aux deux bouts de l’autoroute par exemple, à Sterpenich et Bettembourg, avec barricades et banderoles dessus : PARADIS FISCAL, PIB LUX = ARGENT VOLE etc.. ).
    Pour anticiper les commentaires, ça m’est égal que le principal paradis fiscal soit la City de Londres, le Luxembourg se défend quand même bien dans le domaine, et il est à portée de main. L’important, c’est le symbole et de faire monter la tension.
    Si les politiques au niveau européen croient qu’ils vont arriver à endiguer la colère populaire quand elle va prendre de l’ampleur, ils se trompent lourdement. Ils sont fragiles et ils le savent.
    Il faut qu’ils se rendent compte qu’ils doivent anticiper, et pour cela multiplier les actions.

    Mieux vaut quelques personnes décidées qui emportent l’adhésion de quelques milliers (ou millions d’autres), plutôt qu’une réunion de quelques milliers (ou millions) de laquelle rien de concret ne sortira.
    Il faut juste bien réfléchir aux actions (non violence, mettre les rieurs de son côté), et trouver les bonnes personnes motivées qui n’ont rien à perdre.

    Le TAFTA est une bonne cible aussi, mais il faut réfléchir où frapper.
    Idem pour la spéculation.

    1. « Il faut juste bien réfléchir aux actions (non violence, mettre les rieurs de son côté), et trouver les bonnes personnes motivées qui n’ont rien à perdre. » +1²!
      Des choses qui font parler, et peut être même réfléchir ! 🙂

    2. En bloquant les autoroutes vers Luxembourg, les » rieurs de son côté » ne sront pas très nombreux. On peut faire un peu plus soft. Par exemple, rouler à quelques-uns vers le Luxembourg à 70 à l’heure (vitesse minimum) sur les 3 bandes. Peu ou pas de suite judiciaire éventuelle…

      1. En réponse à Luc Baudoux

        Bonne idée ! Avec des drapeaux aux fenêtres des voitures, des banderoles, que tout le monde sache de quoi il s’agit. Filmer le tout et envoyer aux chaînes de TV (dont les luxembourgeoises), et publier en plus sur Internet. Créer un site internet qui reprend l’historique de chaque mobilisation OCCUPY LUXEMBOURG (ou même mieux, une page Facebook pour chaque date, chaque samedi par exemple)

        On fait ça chaque semaine, aller-retour sur les autoroutes du Luxembourg, et puis dispersion dans les rues de la capitale, klaxon, bruit, ambiance grosse kermesse… 3 personnes suffisent au départ, et plus si affinités, si cela rencontre le besoin d’action des citoyens. On amènera une baraque à frites, pour ne pas consommer sur place..

        Mais pourquoi pénaliser la population et les commerçants luxembourgeois comme ça, un jour ouvré, ils ne sont pas responsables ? Eh bien, parce que le niveau de vie élevé de la population luxembourgeoise est basé sur le dumping fiscal et est le produit d’une injustice sur une longue période. On peut le leur expliquer (gentiment et poliment) à l’aide de tracts.
        Pourquoi en voiture ? Parce qu’on est plus mobile, on se regroupe et on s’échappe plus facilement, parce qu’on occupe plus d’espace. Et puis qui va empêcher de gentils touristes d’aller se promener dans ce joli pays, faire le plein moins cher et acheter des cigarettes (en profitant de l’achat pour communiquer avec les commerçants et remettre quelques tracts)? Ils relèvent le n° des plaques ? et alors, vous croyez que vous n’êtes pas fichés ? Et puis vous ne faites rien de mal : vous partez gentiment si on vous le demande. Mais vous revenez, à un autre endroit ou à un autre moment. Vous filmez tout, ce n’est pas (encore) interdit (et même si ça l’était, avec les caméras miniatures à 20 euros maintenant, on va se gêner tiens…)

        Pourquoi le Luxembourg ? Parce que Juncker est luxembourgeois, qu’il a bâti la prospérité de son pays sur une arnaque, et que maintenant il prétend diriger l’Europe. Maintenant qu’il a le pouvoir qu’il remette de l’ordre dans tout le bazar qu’il a contribué à créer. Ou qu’il s’en aille, sous la pression de la rue.

        Paul faisait remarquer dans son dernier « Temps qu’il fait » que les idées ne percolent pas dans la société. Pour cela il faut être visible dans les médias (populaires). Et pour que cela ait de l’effet sur le long terme, il faut aussi que le message transmis soit simple et clair. Que celui qui a perdu son emploi et qui n’arrive pas à en retrouver un ou qui n’arrive pas à joindre les deux bouts en fin de mois puissent faire le lien entre ce qu’il vit et les explications données en quelques mots. Les interventions sur le blog c’est bien, mais si vous distribuer un tract avec un article de Pierre Sarton du Jonchay ne vous attendez pas à avoir un impact sur l’ouvrier ou la ménagère qui habitent dans votre rue (désolé Pierre, je n’ai pas dit qu’on n’avait pas besoin des intellectuels, simplement qu’il doit y avoir un travail de pédagogie, il manque une étape dans la communication, pour mobiliser le nombre suffisant de personnes qui feront vraiment changer la situation).
        On a vécu le même problème avec Ecolo (en tout cas en Belgique) : des gens intelligents, en général enseignants ou professions libérales, mais incapables de simplifier leur discours (pourtant pertinent) pour le rendre accessible au plus grand nombre. Maintenant ce sont des « khmers verts », en chute vertigineuse dans les sondages… (bon, il y a d’autres facteurs, mais celui-là n’est certainement pas anodin).

        Une dernière remarque concernant les mouvements Occupy. Ils n’ont pas intégré les leçons des mobilisations des décennies antérieures et ont fait preuve d’amateurisme : occuper un espace implique que lorsque vous vous en faites chassé (par la force), vous avez perdu. Le rapport de force avec un appareil de répression d’état étant forcément inéquitable, cela n’a pas produit beaucoup d’effet jusqu’à présent. Envoyer des jeunes se faire asperger de gaz CS ou se faire matraquer pour un résultat aussi médiocre, c’est de l’inconscience, ça ne marche pas.
        Pour être efficace, il suffit de relire Hakim Bey qui préconise l’occupation temporaire de zones sensibles, mais sans s’y implanter. Je serais curieux de rencontrer l’idiot (ou les idiots) qui ont théorisé le mouvement Occupy.

        Bref, pour toute cette mobilisation, il faut un ou des objectif(s) précis, à définir et le mouvement s’arrêtant s’il(s) sont atteints. Des idées ?
        (p.ex. : la fin du dumping fiscal, que ce soit pour les particuliers ou les sociétés, une loi claire interdisant la spéculation, un audit européen sur la dette suivi de décisions politiques fermes etc.. qqch de structuré, d’ambitieux mais correspondant aux défis actuels)

        En espérant créer de l’enthousiasme et une mobilisation porteuse d’espoir,
        Bonne soirée !

        http://tracks.arte.tv/fr/hakim-bey-ce-hero-revolte
        On peut voir une TAZ comme une structure organisée dans un temps semi-long, invisible et qui disparait quand elle est identifiée.
        On peut aussi imaginer des micro-TAZ, des zones de protestation et de liberté, actives sur un temps très bref, le temps d’une manifestation par exemple. Une flash mob (politique) est une TAZ.

        Extrait TAZ :
        (…) Un choc frontal avec l’État terminal, l’État de l’information méga-entrepreneurial, l’empire du Spectacle et de la Simulation, ne produirait absolument rien, si ce n’est quelques martyrs futiles. (…) Bref, nous ne cherchons pas à vendre la TAZ comme une fin exclusive en soi, qui remplacerait toutes les autres formes d’organisation, de tactiques et d’objectifs. Nous la recommandons parce qu’elle peut apporter une amélioration propre au soulèvement, sans nécessairement mener à la violence et au martyre. La TAZ est comme une insurrection sans engagement direct contre l’État, une opération de guérilla qui libère une zone (de terrain, de temps, d’imagination) puis se dissout, avant que l’État ne l’écrase, pour se reformer ailleurs dans le temps ou l’espace.(…)

        A l’heure de l’État omniprésent, tout-puissant et en même temps lézardé de fissures et de vides, la TAZ est une tactique parfaite. (…) La TAZ est un campement d’ontologistes de la guérilla : frappez et fuyez. Déplacez la tribu entière, même s’il ne s’agit que de données sur le Réseau. La TAZ doit être capable de se défendre; mais l’« attaque » et la « défense » devraient, si possible, éviter cette violence de l’État qui n’a désormais plus de sens. L’attaque doit porter sur les structures de contrôle, essentiellement sur les idées. (…)

  2. Denis Robert avait en son temps mené un vrai combat contre la finance de l’ombre, les soutiens furent quasi inexistants et maintenant on en parle au jt de 20 heures………

    Quoi de neuf sous les tristes tropiques ?

    OUI il y a de plus en plus d’anonymes, apolitiques, qui sans bruit et sans couverture mediatique oeuvrent par leurs actes et actions pour un monde non asservi à la féroce religion et bientôt à moins d etre sourd et aveugle ils se feront entendre autrement qu’en flirtant avec les bas fonds !

    Faut il attendre d’etre sorti de sa zone de confort pour oeuvrer pour des alternatives ?
    Ou d ‘etre dans une mouise désastreuse comme les grecs pour lequel Syriza a cruellement manqué de soutien…. AUSSI ?
    Allons nous en fin redevenir humains et solidaires ou bien cette religion féroce a t’ elle fait de nous des êtres serviles ? béats de crédits ? et en voie de fossilisation des esprits ?

    Merci en tout cas sur ce blog à toutes celles et ceux qui se manifestent , que ces paroles ne restent pas vaines et puissent déboucher sur du concret pour faire avancer le schmilblick …

    enfin ce qu’il en reste..

    cordialement

  3. @erix le belge

    OUI je plussoie !

    LE LOBBYING DE MASSE INTENSIF, à l’usure comme les chats, en se fédérant avec d’autres mouvements comme syriza podemos et autres , utilisons leurs armes !

    Les videos virales et autres reseaux sociaux sont là pour ça aussi !

    INFUSER ET DIFFUSER ;

  4. A vu de nez, une vingtaine de personnes, dont 7 traducteurs. Mais pas moins de 15 en tout cas.
    Sachant qu’ensuite, en agrégeant les membres du jury, on peut renouveler.

  5. Vous ne le réalisez peut-être pas, mais vous faites tous déjà quelque chose… vous informez, expliquez , débattez…à la majorité silencieuse…la réaction ne se fait d’ailleurs pas attendre aux urnes notamment par des voix de protestation, souvent pas le côté souhaité, mais ça ne changera rien à la suite. En effet, quand les extrêmes prennent le pouvoir, ça ne dure généralement pas très longtemps parce qu’à ce moment-là, la majorité est prête à se manifester, se battre, pour retrouver la justice et la démocratie.

    1. J ai beaucoup de mal a communiquer sur le blog de maul notion auprès de mes connaissances, amis et famille ouh la la!!

      C est un blog de réflexion, organisé pour un groupe de suiveur qui s imprégnent de ces pensées petit a petit et nourrissent une forme de curiosité intellectuelle qui va bien au delà de l appétit IU de la capacité d’absorption de la grande majorité, d autant que les sujets abordés sont inconsciemment déjà pré étiquettes d un gros label : incompréhensible, réserve aux spécialistes et technocrates!

      Il manque un sous ou sur produit selon l angle ou on se place qui propose des syntheses , de la vulgarisation, des dessins ou vidéos explicatives faciles d accès.
      Et qui soient conçus avec le juste équilibre entre information et titillement plus affectif afin de nourrir un état propice a laction., c est a dire avec un juste équilibre entre dévoiler des secrets sur ce qui se passe dans de monde et comment cêla nous affecte réellement dans nos vies, d ou la nécessité de réagir.

      Encore une fois je suis perso partant, c ezst un de mes petits dada l vulgarisation. En région parisienne.. Même si je va bien faire u saut a Bruxelles un de ces quatre matins.. Hugh

      /dans la même veine j avais déjà eu l o occasion de transmettre idée pour le blog d avoir quelque par une sélection des articles clés du blog, organisés dans un itinéraire de prise de contact pour accueillir les nouveaux… En permettant une mise a jour //

      1. J ai beaucoup de mal a communiquer sur le blog de maul notion auprès de mes connaissances, amis et famille ouh la la!!

        Ça ne m’étonne pas que vous ayez des difficultés, le blog de Maul Notion étant particulierement difficile à trouver.

      2. OUps!! désolé pour la qualité rédactionnelle de ce post. la correction orthographique automatique fait des ravages et sur ma tablette android, je ne sais comment la supprimer.

        Et allez un peu d’humour.. merci a Julien A. de sa participation constructive au débat!! sourires..

        DEMANDE a ADMINISTRATEUR SYSTEME :: serait il possible de maintenir la possibilité de modifier un post peut être à travers le compte utilisateur? Cela est bien pratique dans les minutes qui suivent la publication et je m’en suis deja servi, mais cette possibilité disparait ensuite.

        Ah oui! tilt.. j’imagine apres validation..

      3. Exactement, modifiable avant modération, mais pas après (pour éviter les surprises de petits malins qui font valider un commentaire inoffensif, pour ensuite y adjoindre toutes les saloperies possibles et imaginables). Donc non, aucune modification en vue. Conseil perso : lorsque vos commentaires sont plus longs que quelques lignes, écrivez-les dans un logiciel de traitement de texte, relisez une fois et postez seulement ensuite, après corrections. Ça évite aussi les frustrations lors de bugs techniques pour poster.

  6. Oui ,que fait-on ? on lit, on cause, on débat, on énumère, on cite, et puis toujours le meme constat, rien ne change sauf à la marge, alors on se pause et on se dit : mais finalement ne suis-je pas moi aussi, a mon petit niveau un peu responsable de tout ça ? mais toujours a mon humble petit niveau, je ne comprends pas tout (ce qui est parfois décrit sur ce blog), je ne sais pas forcément bien m’exprimer ni prendre la parole, et encore moins motiver les foules, alors que puis-je faire « à minima », et bien je fais ce qui est en mon pouvoir : je boycotte les Grandes surfaces, et le plus possible tout ce qui est bien industriel, pas de portable ,achat alimentaire de proximité, vieille « bagnole », je répare et fais durer au maximum, plus de crédit immobilier ( j’ai de la chance), je n’ai pas encore changé de banque, mais j’y pense (vers La Nef),je passe bientot à 80% (moins travailler pour moins gagner) seule concession à ce monde de « fous », une connexion internet , voila c’est du concret, du quotidien qui, s’il était pratiqué par une certaine masse de la population (masse critique) , laminerait quelque peu ce systeme, tous cela n’enlève rien, bien sur, à tout ce qui est écrit ici par ceux qui en ont la compétence.

    1. « et puis toujours le même constat, rien ne change sauf à la marge »
      C’est triste à dire, mais j’ai l’impression que plus tout s’effondre, plus notre marge de manœuvre est importante.
      La Grèce a souffert avant d’appeler Syriza.

  7. J’avais parlé d’une banque AUDIO – VISUELLE car pour la pensée théorique et les articles écrits, ne cherchons pas plus loin, ils sont bien évidemment ici, sur ce blog.

    Je pense qu’ il manque effectivement un média, alternatif à l’écrit , même si les fameuses vidéos de M.Jorion sont le cœur du dispositif. Ouvrir une banque de films, vidéos, archives sonores sur la crise des subprimes, de la finance maffieuse mondialisée en système criminel avec l’assentiment de nos gouvernants capitulards ou complices, ce serait effectivement aider à une meilleure compréhension des enjeux contemporains et accélérer peut-être, une meilleur prise de conscience collective. Ce serait ça  » déprolétariser  » les consciences – Je me souviens une fois M.Jorion qui interpellait les ami-e-s internautes en leur priant de jeter toute naïveté au vestiaire et de  » déprovincialiser  » son esprit . Certaines problématiques qui se posent demande effectivement un effort sur soi même au delà des conversations de comptoir ou de facéties datées pour ne pas dire  » d’arrière garde  » . Il est vrai que la réalité est cruelle et que je fais souvent moi aussi partie de ces  » braves gens  » qui ont une longueur de retard sur la compréhension du système tel qu’il marche et sur la nouvelle infamie en cours.

    Nous devrions pallier au  » Peuple qui manque  » selon la définition de Gilles Deleuze. Non pas en tant qu’avant-garde éclairée , ah, ah , non bien sûr, mais en tant que  » lucioles » selon les mots de Pasolini, des lucioles avertis, des passeurs, des messagers humbles et savants sans faire de ces réalités là, des pouvoirs obtus ou des prétextes à coercition. Des personnes déterminées aussi, cela va sans dire. Ce blog en est la preuve éclatante.

    Une banque Audio-Visuelle, oui, pour permettre à certaines personnes de comprendre dans les grandes lignes ce qui est en train de se passer, de ce qui dans le passé fut et ce qui adviendra dans le futur si nous continuons sur ces mauvais rails qui nous poussent vers le chaos. Bref informer ! De façon complémentaire et avec des moyens plus aptes à élargir l’audience. Car il n’y a cas entendre le commentaire  » in abstracto » ce matin sur France Inter en ce qui concerne la firme AREVA de monsieur Dominique Seux, pour comprendre le vice caché au cœur du discours ambiant. Non content de vendre leur came, les prêtres de la dite  » religion féroce » s’imaginent au dessus des êtres et des choses de ce monde, comme si Monsieur Dominique Seux parlait d’un monde d’outre tombe, où que ce monsieur ne faisait pas partie de la race humaine. A moins que sa voix ne nous vienne déjà de la fin des temps comme la trace sonore d’une promesse auto-réalisée et accomplie. Dominique Seux ou la nouvelle Parousie. Il serait intéressant de mieux comprendre comment ces gens là parlent et comment nous n’acceptons plus cette violence symbolique qui nous est quotidiennement faite. Nous, certes pauvres mortels, mais encore dotés d’un cerveau et d’une ‘ âme  » pas trop mal conçus.

    Ceci étant dit, M.Alexandre a raison, avoir des idées c’est bien, les mettre en pratique, c’est mieux. L’huile de coude manque ? Alors il faut créer un nouvel emploi et augmenter le montant des dons sur le blog. Au vu de l’incroyable effort intellectuel et pratique sur ce blog, cela ne devrait pas être impossible. J’ose croire que la chose puisse être possible et accepté par la communauté des ami-e-s de Paul Jorion et de son équipe.

    A débattre ? Cordialement.

    1. Ceci étant dit, M.Alexandre a raison, avoir des idées c’est bien, les mettre en pratique, c’est mieux. L’huile de coude manque ? Alors il faut créer un nouvel emploi et augmenter le montant des dons sur le blog. Au vu de l’incroyable effort intellectuel et pratique sur ce blog, cela ne devrait pas être impossible. J’ose croire que la chose puisse être possible et accepté par la communauté des ami-e-s de Paul Jorion et de son équipe.

      Malheureusement, les temps sont durs pour beaucoup, et il est déjà difficile de réunir tous les mois la somme actuelle (le palier était plus élevé avant que Paul n’obtienne son poste à la VUB, mais il s’agissait alors de rémunérer Paul directement, ce qui dans l’esprit des lecteurs n’est pas la même chose que de rémunérer un collaborateur de Paul, dont les tâches, qui plus est et si l’on suit les propositions faites ici, l’amènent à rester plutôt dans l’ombre).

      Disons que le profil idéal est plutôt celui de quelqu’un bénéficiant déjà d’une rémunération mais avec suffisamment de temps libre néanmoins pour consacrer un nombre conséquent d’heures par semaine aux activités du et autour du blog.

      1. Il y aussi la piste du financement participatif, via une ou plusieurs plate formes de crowd funding.

        IDe nombreux projets d’intérêts.. parfois relatifs vus de loin ont trouvé un appui financier.

        il me semble avoir compris un truc aussi : il y aurait parmi les contributeurs un certains nombre de personnes « du système » qui trouvent dans le financement participatif une manière de rendre, d’aider, de compenser ou décompenser.. ce qui expliquerait des dons parfois importants.

        Il me semble que une montée en puissance du BLOG en un media plus complet incluant des actions ou une activité de CONTRE-LOBBYING devrait avoir du ssucès.

        Je rejoins la une des constantes dans mon petit cerveau qui voit le futur de l’activité politique se muer en une activité entrepreneuriale à double vocation politique et économique, vendre des service politiques et le faire de manière socialement inspirée.

        Et il me semble que l’action de Paul Jorion S’inscrit dans ce que l’on pourrait appeler CONTRE-LOBBYING, ce dont on a bien besoin, dans le système actuel. Plus précisément il s’agit de CONTRE-LOBBYING FINANCIER et cela a une très grande valeur et devrait pouvoir se vendre pour devenir.. plus efficace… enroller des aides volontaires et embaucher aussi.

      2. @robertoman

        david contre goliath, le contre lobbying ça va bien les faire marrer, regarder déjà avec syriza comme ils les ont mechamment baladé, ne pas se mettre en opposition mais en IMPOSITION me semble plus constructif, soit exister GRAND ET MASSIF, donc montée en puissance OUI avec le crowfunding et diffusion intense via les reseaux, il faut comme l a suggéré hier un élu de syriza s’affirmer avec les gens , le peuple, vous, nous et voir grand, ça ça peut faire bouger les lignes ….imaginez un peu que l’on soit relié à ceux qui en espagne en grèce ou autre sont dans le même état d esprit que nous ou avec les indignés, il faut devenir incontournable dans les ouvertures et les prises de conscience et rester libres ! On peut aussi penser à se regrouper tout en restant independant et de façon démocratique comme par exemple pour faire une sorte de class action européenne

      3. EN réaction au à la vidéo le TEMPS qu’il fait du 6 mars :

        Comment faire percoler l’information au dela du blog? Quel trait d’union entre les 100.000 irréductibles et les autres millions de gaulois?

        Le constat semble être que seule les campagnes de promotion, peut être meme appuyée par la pub, arrivent à toucher les masses par un effet de relais coordonné des médias internet.
        Ma compréhension du phénomène est que ces médias ont un le rôle d’éditeur, c’est à dire du filtre qui sélectionne l’information de son public, dans l’océan d’informations.

        On peut symboliser cela par le transistor : à la fois coupe circuit et amplificateur de signal électrique. Comme tous ces médias sont en réseau, ils fonctionnent comme un réseau de transistors, dont le connecteur « filtre » serait relié sur un meme circuit électrique de commande, chaque transistor ayant son propre seuil de réaction, des qu’un seuil suffisant de transistors laisse passer une info, celle ci sera répliquée par un plus grand nombre etc etc… si la tendance n’est pas stoppée, techniquement, au de la d’un seuil, tous les médias deviennent suiveurs, que cela soit en pour ou en contre.
        Un aspect polémique, une crise, amplifie encore plus le phénomène abaissant le seuil des transistors par un autre effet de seuil qu’on peut appeler urgence ou opportunisme.

        Le plus bel exemple récent est le buzz sur la photo de la robe en 2 couleurs. quoi vous n’en avez pas entendu parlé? ours!

        Tout cela (hum!) pour conclure que a priori, pour faire ce lien, ce saut entre les 100.000 et les millions, il faut une structure activiste comme GREENPEACE l’a bien montre.

        Sauf que dans le domaine de la finance et plus largement de l’économie et de la politique et de l’éthique, l’action est moins facile, il faut l’imaginer.. la créer, la mettre en scène.

        Il s’agirait de dessiner une structure activiste adaptée, qui pourrait être un mélange savamment dosé de
        — reflexiond de fond avec ce blog ou un outil plus structure peut être aussi.
        — une action de contre-lobying ou de soutien retour d’expérience en lien avec les associations de contre lobbying existantes, qui ont toutes le meme problème :: défaut de visibilité auprès du public qui ignore leur existence et toute l’NRJ dépensée à les défendre!!
        — une action d’édition de media chocs en lien avec des partenaires expérimentes je pense à ceux qui font les vidéos explique moi l’eco bases a lyon. A faire en lien avec les avancées majeure dans la compréhension des mécanismes au fil du blog. Les petites vidéos pédagogiques permettant une communication virale (ce que ne permet pas ce blog bien sur).
        — et imaginer des mises en scène :: clips, musiques a texte, pastiches…
        — et des actions concrètes :: changement de banques.. manifestations

        Bien sur tout cela déborde du cadre de ce blog et fait appel a d’autres compétences et d’autres états d’esprit complémentaires de celles de l’équipe du blog. C’est le souci de tous les acteurs isoles. Et je cite notamment le mouvement roosevelt 2012 :: la clé de ‘accès au grand public est de passer un seuil, d’accéder à une capacité de « frappe » sourire..

        Et ce seuil ne me semble pas inatteignable. Apres tout une équipe comme rue 89 au départ a fait un sacré boulot de communication, sauf, que derrière il n’y a pas de projet de peser sur la politique;

        Paradoxalement, vu le grand vide créé par les partis politique j’ai la profonde intuition qu’un modèle du genre rue89 en beaucoup plus engagé fonctionnerait maintenant, que le « timing » est bon. Et le timing est d’autant meilleur que le public a aussi pris conscience de la valeur de l’information « libre » et de l’intérêt de payer pour de l’info, mais encore plus de payer pour peser activement sur la politique.

        C’est autour de cette de notion de produit ou service de « consommation politique » que mes réflexions ici ou là sur ce blog se centrent. Cela me semble être à la fois mur dans l’esprit du public devenu profondément consommateur, cash, réaliste, et bien adapté à la lutte dans le système contre certaines dérives du système.

        Critique. A l’encontre de cette intuition de produit/service de consommation politique, le journal le plus engagé reste L’HUMANITE, qui galère grave semble t il. LIBERATION un temps journal bobo assez engagé a été avalé et nettoyé au casher. Et meme rue89 a fini absorbé par un groupe de presse « standard ».

        Synthese. Alors, ce qui pourrait être different et peut être significativement différent et plus opérationnel pourrait être :

        1) un media ancré sur le crowd funding SANS participation de groupes (car meme au départ de l’aventure de rue 89 – pré ere du crowd funding – il y avait de gros investisseurs du sérail.)
        La pérénnité de MEDIAPART va dans ce sens. besoin d’une très forte identité citoyenne sans compromis.

        2) L’importance donné dans l’activité au BUZZ avec des clips ad-hoc, (et il y a des talents qui oeuvre pour la gloire sur youtube pour des bêtises et qui seraient peut être bien heureux d’oeuvrer pour des causes relles et seireuses!)

        3) Un feed back et un blog de reflexion actif qui nourrit l’ensemble

        4) une action reelle de contre-lobbying, et de trouble fete dans les réunions officielles qui serve à la promotion et au buzz.

        5) une petite taille (ni l’huma ni Libe) plutôt rue89 ou moins, avec un relais participatif « discipliné » et responsable, ainsi que des outils d’auto-moderation du groupes des posts et des formations en groupes. Un mini structure très plate, distillant la confiance et peuvent en confiance.

        >> Les dernières génération de logiciels de gestion de forum vont dans ce sens et c’est un domaine ou il va y avoir de gros progrès en terme de structuration des informations, permettant au groupe de gérer de manière autonome la constitution d’un corpus de mieux en mieux organisé, sans l’intervention couteuse d’une modération professionnelle. hugh.

        Conclusion. Si le seuil est atteint une telle plateforme pourrait rassembler de nombreux acteurs activistes et former une plate forme de communication alternative efficace, alternative dans son contenu mais résolument traditionnelle si je puis dire dans son fonctionnement « capitaliste » au sens.. de capitaliser suffisamment d’information attirante pour capitaliser suffisamment de clients etc etc…
        votre serviteur.

  8. Cette idée de tribunal me semble une bonne chose au bout d’un moment faut aps tourner autour du pot. Vu ce qui est dit dans l’emission d’Arte je ne vois pas ou est le mal à demander des comptes aux responsables…. ne serait ce que pour que les choses soit dites, nommées caractérisées, c’est aussi important si ce n’est plus que d’avoir les « coupables » ce qui serait cependant salutaire (mais non suffisant car derrière il faut un système de remplacement aussi pour en sortir). Donc je suis pour voilà!

  9. Croire que nous ne pouvons rien faire est notre plus grande erreur. ILS (les extraterrestres) vivent de nous., de nos salaires, de nos idées, de nos cents parfois, de nos votes (ils nous le laissent croire subtilement). Nos votes sont des votes de confirmation.
    L’illusion de notre pouvoir est parfaite c’est ce qui engendre notre inaction. Paradoxalement nous pensons aussi que nous ne pouvons rien faire. Les extraterrestres utilisent le langage paradoxal. Notre réflexion circulaire logique s’en trouve constamment en mouvement. Ce phénomène laisse le champ libre pour nous diriger. nous tentons vainement et logiquement de détricoter l’indétricotable en croyant faire quelque chose d’utile. Cette méthode fait de nous des suiveurs .
    Pour la plupart , le vote est encore assimilé à une méthode valable pour décider.
    Lorsque la publicité est bien faite et lorsque l’histoire est belle, le vote n’est qu’une formalité.
    Il y a plusieurs moyens d’agir . Pour que ce soit utile il faut d’abord se convaincre de l’utilité d’un petit geste. Prendre conscience qu’une goutte est importante.
    Depuis bien des années, la réduction de notre pouvoir d’achat se fait par petites touches.

    Un jour un gars a proposé de retirer son argent des banques. tollé médiatique furtif puis plus rien.
    Je propose par exemple de décider de placer une petite somme tous ensemble. chacun selon ses moyens et selon sa peur de la réussite. (pas du risque car il n’y en aurais pas).

    Afficher de manière visuelle via un autocollant son refus de certaine décisions, produits de grande consommation qui ne sont que pertes pour notre pays et nous mêmes. Juste un visuel. Le tout relié à un site puisque c’est la mode. ce site donnerait en temps réel le nombre de participant. Nous pourrions aussi utiliser un petit geste de la main pour nous reconnaître?

    Puis petit à petit ajouter des idées d’actions concrètes sur le site. Si nous travaillons avec des lignes de conduite telle la transparence, la volonté de vie, que peut il nous arriver?

    Bonne soirée

  10. Subprimes, Saison 2 /Les Echos :

    « Aux Etats-Unis, l’argent coule à nouveau à flots. Tout se passe comme si les leçons de 2007-2008 étaient oubliées. Sous couvert de l’euphorie retrouvée se prépare le prochain choc systémique mondial. Pire que le précédent.  »

    http://www.lesechos.fr/journal20150304/lec1_idees_et_debats/0204195087712-subprimes-saison-2-1098621.php#

    Rue 89 : http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/05/redoutez-nouvelle-bulle-internet-pourtant-y-a-bien-pire-258042

    1. Devant une banque avec un panneau « Meurtrier » alors. Mais se réveiller au commissariat, c’est pas cool.

  11. Bonjour à tous,
    Et pourquoi pas une Class Action?On pourrait s’appuyer sur un avocat comme Me Assous, par exemple, qui aime provoquer et ébranler le système..
    A côté de cela, mon compte bancaire est vidé 24 h après réception de mon salaire (provision pour les virements, plus de carte bancaire, et je vis avec du liquide – Mon Argent…
    Je crois que, sans notre argent, les banquiers seraient bien embétés, : ils ne peuvent pas traiter qu’avec de l’argent virtuel.
    Cordialement.

  12. Les choses sont pourtant simples ; cette simplicité ne supprimant aucunement la difficulté d’agir.

    Ce qui est simple c’est de constater que nos sociétés se sont engagées dans un processus ayant substitué toute capacité d’action collective (la politique) par de la gestion systémique d’une exploitation économique et financière du monde. Cette gestion systémique s’opérant par le chapeau de la « démocratie représentative ».

    Cela signifie que se poser la question de l’agir c’est se poser la question de la sortie d’un système formaté pour nous empêcher d’agir ;
    à rajouter au constat que ce formatage avec les années a bétonné une réalité matérielle et culturelle dont nous sommes les acteurs et dans laquelle nous baignons .
    Sortir de là , ou agir collectivement, ce qui revient au même, n’est donc pas de la tarte ,d’autant que ce processus idéologique maintenant bien matérialisé s’est transformé en une réalité naturelle , c’est à dire n’offrant pas d’alternative. Par exemple les très grandes villes ne sont pas issue du hasard et correspondent à un système de production et des modalités de relation au monde ; Sortir du système très grande ville c’est pour l’instant dès qu’on peut aller au ski ,à la mer pour ceux qui peuvent le faire ..Tu parles d’une action …….! (rendue naturelle par FR2 qui nous parle plus volontiers des vacances que des problèmes de fond /avec qq exceptions merci Elise:)

    En deux mots : sortir du systémique , c’est agir ensemble collectivement ; le blog est un rêve de cela ; la réalité à intégrer est locale , dans la mise en œuvre de projets locaux transversaux et prospectifs . Dès qu’on réfléchit -agit collectivement on casse le systémique ; Par contre il faut relier ces actions collectives locales au national et à l’institution : ces actions doivent intégrer les élus ; immense mais nécessaire démarche !
    Intégrer l’institutionnel en interrogeant et réformant (révolutionnant ) le système politique de la décision publique : agir -réfléchir collectivement suppose le pouvoir de décision ; il faut donc rééquilibrer le représentatif par la décision directe sur les grandes orientations au local et au national (référendum).
    Conclusion : se réapproprier la démocratie par un travail au local et sur les institutions.

    1. @ Di Girolamo

      Cela signifie que se poser la question de l’agir c’est se poser la question de la sortie d’un système formaté pour nous empêcher d’agir ;
      à rajouter au constat que ce formatage avec les années a bétonné une réalité matérielle et culturelle dont nous sommes les acteurs et dans laquelle nous baignons .

      Je viens de visionner « le temps qu’il fait – 6 mars » dans lequel P. Jorion s’interroge sur le peu d’impact médiatique accordé aux informations diffusées sur son blog alors que son audience est importante.
      Lorsque la Presse et la T.V se focalisent durant des jours et des jours sur « des scandales » qui titillent l’intérêt du public je regarde ailleurs en me demandant de quoi on veut détourner mon regard.
      Actuellement il faut bien donner quelques os à ronger au brave citoyen afin qu’il ne s’intéresse pas trop au TAFTA ou TTPI qui va nous bouffer tout crus.

      1. Je ne pense pas que la citoyenneté puisse se construire à partir du TAFTA . Notre capacité à être ou ne pas être esclave , être ou ne pas être citoyen ne peut selon moi que s’affirmer d’abord localement ; si localement ,sur notre bassin de vie nous sommes en capacité de nous réunir pour construire ensemble le territoire , naît cette capacité et avec elle le refus vivant , actif de toute soumission ,tafta ou autres. Le formatage systémique se situe aussi là pour nous piéger.

  13. Nous sommes en guerre contre tout ce qui n’est pas moral.
    Adoptons des méthodes de guerre , guérilla.
    Toutes actions individuelles sont bonnes si elles sont. Faites , les mots non les actes oui.

  14. Il y’a aussi tout ce que les participants au blog ne voient pas : Comme probablement d’autres personnes ici, j’ai pu convaincre des gens autour de moi, collègue, famille, amis, de ce qu’est vraiment la spéculation. Le slogan générique « Pas de paris sur les prix » est efficient. Expliquer la vraie nature de la spéculation en l’abordant par le qualificatif « vulgaire pari sur les prix » permet de déblayer le terrain au jour le jour.

    Grâce à ce blog j’ai les arguments massue pour définir l’activité capitaliste , le « prix des choses et des services » et les « paris sur nos vies », de manière concise à la pause café de 15H30, et ça, un politicien professionnel ne sait pas le faire. Alors merci les mecs !

    1. @ Sapristi : oui c’est pour moi une excellente démarche que je suis également. C’est capillaire, c’est long, mais ça peut être très efficace à terme.

  15. Idem pour la capillarité pédagogique bien argumentée; les cheveux ça pousse bien !
    Merci encore à toute l’équipe du blog qui fait un travail excellent et utile !

    Cordialement

  16. Et pourquoi pas consommer ?? Consommer a fond de l’information sur les sujets clés obligera les médias a modifier leur choix de programmation en recherche d’audience. On peut les obliger ainsi a relayer les infos importantes. On a un exemple avec le récent reportage sur les actionnaires, il y a quelques années un tel reportage ne serait pas sorti car l’audience aurait été ridicule, aujourd’hui ça a commencé a changer. L’idée d’une chaine youtube est pas mal, une fois montée on lance tous nos navigateurs avec 15 fenêtres à la fois (16 pour ceux qui veulent aussi voir le chaton a lunettes faire ses cascades) et on fait monter les vues pour attirer l’attention des medias de masse sur les idées que l’on veut promouvoir, ils y viendront attirés comme des rats par le fromage. Si en plus les vues génèrent de l’argent rien n’empêche de l’utiliser pour financer des campagnes de sensibilisation et/ou de promotion des alternatives.

  17. @Dup

    GENIAL LE FLAMENCO PROTESTATAIRE , je ne comprend pas tous les mots espagnols, ça va dans les grandes lignes, protestation artistique et humoristique , ils ne se laissent pas faire , NON MAIS , les espagnols (peuple) aussi en ont ras la casquette des c………… ries de la finance casino !

    TRES TRES TENTANT !!!! OLE !!!!

    ON POURRAIT FAIRE AUSSI UNE MEGA CLASS ACTION !

  18. En réponse au message du jour, à savoir la communication,
    je renverrai au « Petit Prince »

    Les gens cliquent et écoutent des acteurs, des stars. Je ne le critique pas, c’est comme cela.
    Revlon ne vend pas du rouge à lèvre mais le bonheur d’être belle. Le blog donne des explication mais n’attire pas plus de gens car pour ce faire il doit faire rêver, on doit y croire. Malheureusement nous ne pouvons démontrer ce qui n’est pas vérifié à savoir le futur s’il nous le prenions en main avec nos idées aujourd’hui. Mais nous pourrions au moins en suggérer un beau dessin en parlant avec conviction.n.
    Le miroir de notre âme désire se retrouver dans le corps de ses rêves. Un belle « gueule »
    Oui je sais : Quoi ma gueule qu’est ce qu’elle a ma gueule !

    Nous devons apprendre à vendre notre message, a être convaincant, dans nos idées.

    Un petit manuel des bonnes manières, ou un petit manuel du rêve.

    Développons des outils floraux. (je ne voulais pas utiliser le mot « marketing »

    Une fleur attire les abeilles si elle est belle.

    Dans le magnifique débat d’idées sur ce blog, je crois qu’il faut dès a présent dégager des idées courtes, qui parlent. Il est important que nous les portions en nous pour pouvoir les communiquer.

    Tous, nous savons énumérer les problèmes, débattre, accepter et refuser les idées des autres.

    Serait il possible de dégager de ce blog un concentré d’ idées maîtresses admises par tous. Ce sera déjà un début de message.

    Ce message condensé est celui que nous devons transmettre. Avec sourire, et conviction. Avec une envie de vivre.

    Il est impossible de transmettre à chacune de nos connaissance le contenu intégral du blog. Nous ne pouvons pas non plus considérer ceux qui ne sont pas au courant des réalités d’incultes.

    Je pense qu’ici sur ce blog, nous dégageons une confiance mutuelle aussi.

    De nos débats je souhaiterais que ressortent des idées maîtresses. Des racines.

    1. Un vent de poésie.. merci!

      j’ai posté une réaction assez semblable sur le fond, sous une forme plus marketing (enchâsse plus haut.. ) mettant en avant la notion de produit/service de « consommation politique » et militant pour la réalisation de clips « viraux ».

      idée : Un premier pas serait de pouvoir associer a un article du blog, plusieurs résumes, synthèses, images.. auxquels nous pourrions contribuer et que nous pourrions utiliser pour communiquer plus facilement.

      Un peu comme une variete de commentaires, en complément des articles.
      Ensuite il pourrait y avoir un vote pour encourager dans le bon sens, mais la c’est deja plus complique.

    2. Hmm… Si je vous résume bien (je ne le prétends pas), vous souhaitez un catalogue de fondamentaux et un argumentaire, le tout en emballage marketing pour que cela passe plus facilement ?

      1. « Emballage marketing? » Je ne suis pas sur que le qualificatif « marketing » soit approprié sur le fond,

        meme si j’ai personnellement employé ce terme plus haut par provocation et sous l’angle de ‘l’intégration d’un contre pouvoir « marketing » (!) au système.. disons.. contre marketing pour jouer encore plus sur les mots.

        Sur le fond il s’agit de VULGARISATION de PEDAGOGIE, c’est à dire rendre plus accessible la connaissance. C’est à mon sens une des taches les plus difficiles et ma foi.. tout à fait noble!

        POur caricaturer la distance qui sépare le marketing de la vulgarisation : dans lepremier cas, il s’agit de leurrer le cerveau du lecteur en lui faisant croire qu’il a un besoin et que le produit/service répond à ce besoin, dans le deuxième cas, il s’agit d’éclairer le cerveau du lecteur en lui proposant une information dont il a besoin alors que lui-même est persuadé de ne pas en avoir besoin!!

        Mais au second degré, l’image de l’emballage marketing est plus percutante bien sur!!

        2. Un catalogue de fondamentaux? Oh que oui!!

        Enfant, j’ai dévoré « INTERDIT AUX ECONOMISTES » un livre de vulgarisation tentant de faire comprendre les rouages de l’économie à tout un chacun… je devais avoir 8 ans..

        Dans le meme genre il y avait la collection « DIS COMMENT CA MARCHE » qui présentait un panorama de toutes les techniques moderne sous une forme encyclopédique adaptée aux enfants.. fabuleux!

        Bon.. je radote.. mais pas que.. car a cette époque il y avait un magnifique effort de vulgarisation et les ouvrages avaient de la « tenue » il y avait des structures, une foi, une ambition d’éclairer et un grand soin pédagogique apporté aux illustrations (de nos jours on abuse des photos qui sont beaucoup moins parlantes mais bien meilleur marché!)

        Paradoxalement, internet nous inonde sous un flot de milliards de publication sans donner les clés pour structurer, relier, organiser, peser le savoir.

        Le système du blog de ce point de vue est un anti-livre! Et si il a d’autres qualités, il doit être complété,

        Pour revenir a ce blog, au départ il s’agissait probablement juste d’un support des livres de Paul Jorion. Or il y eut probablement un glissement :: le nombre de lecteur du blog dépasse probablement largement le nombre des lecteurs des livres. D’ou le besoin un jour ou l’autre, pour rester cohérent avec l’objectif initial de « faire savoir » d’accompagner cette évolution et d’ajouter d’autres fonctions d’information au blog pour répondre à d’autres besoins d’information…

        Et meme un « catalogue » de fondamentaux… pour répondre au premiers point de votre commentaire, Luc.

      2. Oui c était bien lui.. Sir de Calan! Voyez comment on a tente de m inculquer les vertus du libéralisme des l plus jeune âge!! Mais on peut en guérir.. Merci a tous! 😉

  19. Manifestement, la suggestion de Paul Jorion à propos d’une mise en accusation de la Troïka est dans l’air du temps.
    Yves Faucoup (sur son blog logé chez Mediapart) propose la mise en place d’un Tribunal International. Seul hic, de taille : le temps que réclame sa mise en place. La plupart des coupables présumés ne seront probablement plus de ce monde.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/yves-faucoup/030315/faire-condamner-la-troika-pour-la-tragedie-grecque

  20. Beaucoup de personnes très instruites et intelligentes donnent des avis éclairés sur le net. C’est pas çà qui manque ! Par contre, personne n’écoute réellement car seule la peur nous gouverne !
    Où peut-on rencontrer des personnes, hommes de loi, agriculteurs, scientifiques, petits ouvriers ou employés, discuter des problèmes et de proposer quelque chose ?
    Pensez vous qu’un homme de loi parlera avec un maçon de la « mal bouffe » ?
    Pensez vous qu’un scientifique m’expliquera ce qu’il en est réellement du réchauffement climatique ?
    Pendez vous que l’agriculteur à qui je voudrai expliquer avec mes petites connaissances que les ogm sont leur perte et notre déclin ?
    Déjà que les spécialistes ne s’accordent sur rien sauf en cas d’intérêts financiers !
    Le peuple qui ne réagi pas et qui pourtant pense que tous les dirigeants politique financiers religieux sont des vendus, menteurs et profiteurs !
    Je ne connais aucun parti qui s’occupe réellement du peuple la preuve en est que tout est voté parti au pouvoir contre opposition, droite contre gauche etc…
    Pétition 1 000 000 de signature rejetée par l’Europe !
    L’avis ni le désir du petit ne copte !
    Bref trouvez ces « honnêtes  » gens qui voudraient vraiment essayer de changer ce monde ! Bonne chance.
    Merci et désolé du pessimisme dont je fais preuve, mais existe-t-il autre chose ?
    Merci

    Ainsi de suite et je me permets de résumer en disant, tant qu’une majorité s’en sort + ou -,ok. Après, la fourche et le bâton et/ou la guerre seront la dernière solution

  21. C’est vrai, quand le dialogue s »ouvre avec des proches ou amis, beaucoup savent et reconnaissent les faits et voient trés bien que le jeu est « truqué », mais la peur et la crainte sont là, une forme de fatalisme mélée d’attentisme aussi car beaucoup ont le sentiment d’être impuissants face à ces too big to fail, certains me disent je serais le premier à bouger si demain ça bouge mais ils voient bien aussi comment chaque initiative ou tentative est récupérée et instrumentalisée par ce système .

    Je rebondis sur l’article de F Leclerc concernant Syriza, regardez comment la troika les a baladé pour les amener là où ils veulent les amener et nous amener par des détournements habiles et des contorsions sémantiques : effectivement à nous faire croire qu’il n’y a pas d’alternative à leur dogme , leur doxa MAIS que même si nous essayions ça va créer une situation de blocage.
    Partie de poker menteur !
    Je suis d accord comme le dit F Leclerc à la fin de son billet ; CHICHE !

    Nous n’en sommes pas encore au point ou nous n avons plus rien à perdre comme les grecs,
    question : faut il attendre d en arriver là ?
    D’avoir la gueule de bois ?

    Pourquoi sommes nous tétanisés ?
    Nous avons encore plein de marge de manoeuvre, encore faut il que chacun reprenne son pouvoir en main !

    réponse : par ce que ça ne brûle pas …..ASSEZ …pour qu’on ait envie de s éjecter de la marmite qui est en train de nous faire cuire à petit feu , vous connaissez l’histoire de la grenouille qu ‘on met dans la marmite qui chauffe progressivement jusqu a la cuisson complète, et oui eux aussi ils aiment bien la poésie…mais pas la même que nous !

    Et puis il y a encore lE pain (un peu) les jeux (beaucoup), DU CYNISME DE LEUR PART QUI DETRUIT ce que l on a de meilleur L ESPOIR ET LA FOI !

    la religion féroce enfume endort et est mortifère !

    On nous claudia schiffer, on nous paul loup sulitzer, ha le mal q »on peut nous faire et qui ravagea la moukaire……..

    https://www.youtube.com/watch?v=etR0o6yAAWk

    Croyez vous que Coluche a théorisé longtemps pour lancer les restaus du coeur ? NON il est parti d ‘un constat et ensuite s est accroché à son IDEE MAITRESSE ET IL Y A MIS SA FOI ET SON ENERGIE !!!!!

    Et syriza ? Et Martin luther king etc…..
    LA FOI au sens noble et le fait d’agir pour une IDEE FORTE ET UTILE POUR TOUS SONT LES MEILLEURS DES LEVIERS !

    L ESPRIT LE COEUR ET LE COURAGE !

    ATTIRE PAR LES ETOILES LES VOILES QUE DES CHOSES PAS COMMERCIALES §

    J ai dit !

    NOUS FAIRE PRENDRE DES VESSIES POUR DES LANTERNES ET PLUS C EST GROS MIEUX CA FONCTIONNE PUISQuE TOUT LE MONDE A PEUR !

    La belle affaire ! Oui on peut amener de la poésie façon chaplin dans le dictateur pour les ridiculiser; ils sont déjà dans la posture et la caricature pas besoin de beaucoup forcer le trait ( c’est un peu ce qu’a fait Varoufakis avec ses provocations ……) j ai mis le lien avec Queen we will rock you par ce que je trouve qu’il y une belle energie de conviction et je sens que ce chanteur est littéralement habité par son message et c’est pour cela qu’on a envie de l’ecouter et aussi par ce qu il a une voix extraordinaire !

    LA CONVICTION !

    Mais peu importe, nous avons tous des idées pour faire bouger les lignes et peut etre que les evènements nous donnerons l occasion de bouger rapidement compte tenu de l’évolution du cours des choses….

    QUI SAIT ???

    La question est : par quoi sommes nous habité ?

    Merci M Leclerc : CHICHE ?

    VIVE L AMOUR VIVE LA POESIE VIVE L ESPRIT DEFENDONS LA VIE !

    Sans haine et sans reproche !

  22. Au bord de la ligne:
    Etant dans le système (travailleur honnête payant toutes ses contributions) , après avoir essayé d’éveiller à la réalité compréhensible à mon simple esprit.
    Je rêve d’une banque éthique ( sans usure) , en attendant je reste esclave dans l’espoir de réaliser ceci:
    Je me suis dit si personne ne bouge, je vais consommer local, m’installer loin de leurs centrales nucléaires dans un petit village ou je n’aurais pas peur de l’anonymat d’une ville impersonnelle prête à se réveiller du jour au lendemain sans recul, ni sagesse ( guerre civil voulue par les 1 pour cent ).
    Me poser donc, devenir le moins dépendant possible de ce système.
    Faire que le moindre sous de ma sueur me rende libre énergétiquement , en respectant dame nature, consommer et rendre propre ce que je rejettes. Je sais qu’on peut actuellement avoir un impacte proche de zéro sur notre environnement.
    Bien sûr je m’attaque à un monstre mais je ne baisserais pas les bras.

    1. Ainsi de suite et je me permets de résumer en disant : tant qu’une majorité s’en sort + ou -, ok.

      Une majorité de quoi ? De Français ? D’€péens ? D’Européens ? D’Occidentaux ? D’Humains ?
      Et « se sortir » de quoi d’abord ?
      PS: d’après les études du Credoc, en 2014, 54% des Français estiment que les pouvoirs publics en font assez (43%) ou trop (11%) pour aider les « plus démunis » et 46% prennent qu’ils n’en font pas assez. En 1995, ils étaient 73% à estimer que les pouvoirs publics n’en faisaient pas assez, 25% assez et 2% trop…

      1. Est-ce la raison pour laquelle je m’habitue, tout comme l’assistante sociale, à voir des élèves logés dans des squats ou en deux pièces à 5 ou 6 (ou plus) ! Des mômes qui changent d’hôtel chaque nuit et qui peuvent mettre deux heures pour venir….. sans compter le jeu de piste pour gruger les contrôleur du RER ! On s’habitue….. et on change ses habitudes en ouvrant de temps en temps les douches du gymnase, en augmentant les heures de permanence jusqu’à 20h30 (encore heureux que le provi soit d’accord !)

Les commentaires sont fermés.