Le projet de loi El Khomri relève d’une pensée magique archaïque, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

Le projet de loi El Khomri relève d’une pensée magique archaïque. Elle pose le travail comme un facteur de production formelle et non comme la vie, l’être et l’existence de personnes humaines dans des sociétés politiques. Cette loi prétend établir une responsabilité de l’entreprise et des acteurs de l’entreprise juste au moment où la finalité de l’entreprise a été réduite à la “création de valeur pour l’actionnaire” lequel est représenté par des marchés financiers parfaitement abstraits détachés de la réalité sensible des citoyens incarnés. La loi El Khomri est l’acte conclusif d’un processus engagé il y a trente ans visant à privatiser l’État de droit, à liquider les solidarités humaines et à livrer la valeur du vivre ensemble à la cupidité de demi-dieux numériques virtuellement tout puissants.

Partager :