Le dernier qui s’en va éteint la lumière, Fayard, en librairie le lundi 21 mars

Dernier_JorionMerci du fond du cœur pour ce livre magnifique où vous faites la démonstration de notre bêtise collective. “Greed” est la clé de tout, depuis le premier préhistorique qui convoitait la femme ou le bout de dinosaure de son voisin jusqu’à l’exhibition indécente des ploutocrates actuels. On avait pourtant tout pour être heureux… Patrick S.

C’est la première fois que je vous lis (il n’est jamais trop tard pour le faire, même à 46 ans), qui plus est avec grand enthousiasme. Alors je voulais simplement vous remercier de m’avoir procuré ce plaisir de lecture, tout simplement. William I.

Partager :