Le dernier qui s’en va éteint la lumière. À l’adresse des mortels courageux et fiers, par Noëlle Sanz

le dernier qui s'en va...Le dernier qui s’en va éteint la lumière. À l’adresse des mortels courageux et fiers, par Noëlle Sanz, sur son blog Mediapart.

Mortelle parmi les mortels, à la recherche de cette unité pleine et autosuffisante… que j’imagine si apaisante, à l’opposé de cette vie contemporaine qui nous impose un état d’excitation permanent, je propose de relayer ce monologue de Paul Jorion. Comme il a fait de son mieux, je ferai de même : que mon initiative, à ses côtés, puisse alors participer à ce que l’humanité apprenne et sache « prendre son sort en main ». Apprendre et savoir. Je veux concourir à raconter ce savoir. Avec fierté. Puis-je alors ainsi faire la preuve que je ne suis pas indifférente aux problèmes auquels l’humanité va être de plus en plus confrontée. Aux mortels courageux et fiers, à demain !

Noëlle Sanz

8Shares