ARCTIQUE : aidons les ours polaires et arrêtons de parler de nous et de notre argent !, par Eléa Soubeyrand (9 ans)

Billet invité

A dead polar bear is seen near Ny-Aalesund, Norway, April 22, 2016. Governor of Svalbard Office/Handout via REUTERS
Un ours polaire mâle de 3 ans a été endormi parce qu’il était trop près d’une ville touristique – à Longyearbyen en Norvège le 22 avril 2016 – Photo publiée par REUTERS [1].

« Atteignant 3 m de long, pour un poids variant de 450 kg (ours brun) à 600 kg (ours blanc), l’ours [polaire] est le plus grand carnivore terrestre », selon la définition du Petit Larousse Illustré [2].

Il faut faire quelque chose pour eux, mais quoi ? Personne n’a encore trouvé de réponse à ce problème. C’est très compliqué d’aider les ours polaires, mais avec le réchauffement climatique, c’est de pire en pire. Moi, j’ai peut-être une idée en tête. Pourquoi on irait pas chercher une femelle et un mâle en Arctique pour leur permettre ensuite de se reproduire en Antarctique, là où le réchauffement climatique est moins important ? C’est vrai quoi ! Ça pourrait marcher ! Et en plus de cela, l’Antarctique est déjà une région du monde entièrement protégée par les Nations Unies où même la guerre ne peut pas avoir lieu [3].

Mais bon, vous vous en fichez un peu des avis d’une enfant de 9 ans, bientôt 10. Quand je vais à l’école, très souvent je vois et je compte les abeilles qui sont clouées au sol. Il y en a toujours entre 15 et 20. Car même les abeilles sont victimes de nos bêtises.

L’habitat des ours polaires, c’est aussi la banquise. Elle est en train de disparaître à cause des activités humaines et de fondre sous l’effet du réchauffement climatique. La perte des ours polaires pourrait peut-être déstabiliser le monde ?

Mais certains s’en moquent vraiment de tout cela ! Ils ne pensent qu’à eux-mêmes, à leur argent et à rien d’autre…

Si les ours polaires apprenaient, même s’ils doivent s’en douter, qu’on se moque d’eux, alors ils se décourageraient et disparaîtraient de plus en plus vite de la surface de la Terre.

AIDONS LES !
AIDONS LES OURS POLAIRES QUI NOUS FONT DE LA PEINE À NOUS LES ENFANTS !

Petit billet, mais grande information sur ce que je pense du monde d’aujourd’hui.

Eléa, 9 ans.

***

[1] Gwladys Fouche | On board the Polarsyssel, As Norway’s Artic draws visitors, more polar bears get shot, REUTERS, le 28 septembre 2016.

[2] Dictionnaire, Le Petit Larousse illustré 2008, p 724.

[3] Traité sur l’Antarctique, Désarmement, Bureau des affaires du désarmement des Nations Unies, signé le 1er décembre 1959 et appliqué depuis le 23 juin 1961.

Partager :