Le métro parisien et les pensées qu’il m’inspire

Je me suis assis sur un strapontin dans une rame de métro parisien à 20h53. Et, jetant un regard circulaire, je me suis posé la question : quel est le sentiment que j’éprouve envers ces gens qui sont là autour de moi ?

Et je me suis dit : « Le premier mot qui te passe par la tête sera le bon ! »

Et là, j’ai été surpris parce que le mot qui m’est venu ne m’était pas très familier, au point d’ailleurs que j’ai dû aller voir ce qu’il voulait dire très précisément.

Miséricorde : La miséricorde est une « forme de compassion pour la misère d’autrui » qui, par extension, peut définir une « générosité entraînant le pardon, l’indulgence pour un coupable, un vaincu ».

Et en fait, oui, c’était exactement ça, si ce n’est que je comptais généreusement ma propre personne au rang des bénéficiaires.

Partager :