L’Europe et nous les Allemands, selon Oliver Welke

Oliver Welke dans le « heute-show » du 19 mai 2017, l’émission satirique de la semaine politique en Allemagne. Cela se passe le vendredi soir, et l’audience est considérable.

Il s’agit d’un prof s’adressant à ses élèves :

« Allez : sortez vos cahiers et notez !

Oui, c’est vrai : nous payons chaque année 14 milliards d’euros nets à Bruxelles… pour que les autres pays puissent s’acheter des voitures allemandes.

Mais – au cours des seules années 2008 à 2015 – l’État allemand a économisé ainsi 122 milliards, grâce aux faibles taux d’intérêt européens. En résultent, des exportations considérables.

Selon les calculs de la Fondation Bertelsmann, chaque Allemand – enfants et personnes âgées inclus – chaque Allemand a, depuis que le marché unique existe, engrangé chaque année sur son compte, 450 € de plus. Bref, nous recevons plus que nous ne versons.

L’Union européenne ? Cela veut dire PLUS. Cela veut dire MIEUX. L’avez-vous bien saisi ? Oui, c’est ainsi. C’est vraiment comme cela !

Schäuble ! Je vous donne un exemple : Schäuble emprunte de l’argent à 2 % sur les marchés financiers et le prête à du 5 % à la Grèce et à l’Irlande. Ce n’est même pas une blague ! Nous ne sommes pas le plus gros argentier de l’Europe, nous sommes le requin de la finance ! Nous sommes le premier de la classe richard que personne n’aime !

38Shares