Appel de juin 2017

L’appel mensuel a rapporté jusqu’ici 587 € pour un objectif mensuel de 1.500 €.

L’élection présidentielle en France, suivie de près par les législatives, a confirmé le sentiment largement partagé d’un carcan : soit les électeurs émettent un vote de protestation, soit ils s’abstiennent – ayant jeté l’éponge pour ce qui est de tenter de changer les choses à l’intérieur même du processus électoral tel qu’il est défini aujourd’hui.

Quoi qu’il en soit rien ne change dans un processus démocratique ou pseudo-démocratique entièrement fossilisé : penser hors du cadre – comme il serait impératif de le faire – est exclu, la classe politique étant par essence conservatrice : « Merci de m’avoir élu ! », disent-ils, « mais, comprenez-moi : je me battrai désormais bec et ongles pour conserver les privilèges auxquels vous avez eu l’amabilité de me faire accéder ! Pardonnez-moi : vous feriez de même à ma place ! »

Une multitude de femmes et d’hommes d’État auraient pu être qualifiés d’« incorruptibles » au fil des siècles, comme le fut Robespierre, mais aucune, ni aucun, à part lui, ne le fut. Notre espèce est faible, corruptible, « minable » est plutôt le mot qui s’impose.

Ici, nous réfléchissons à cela, nous vous informons, et nous vous consultons, et nous tenons compte ensuite de ce que vous nous dites, et nous l’intégrons dans ce que nous affirmerons ensuite.

Merci pour votre mécénat citoyen !

Partager :