La reine du jazz humoristique

J’avais signalé la mort d’Eartha Kitt sur le blog en 2008. C’était l’une de mes premières notices nécrologiques laconiques où je préférais remplacer les mots par quelques vidéos en disant bien plus long sur qui elle ou lui était.

Partager :