Vie Sauvage/Vie Salvatrice, par Untel

Billet invité.

Vie Sauvage/Vie Salvatrice
Termes de même racine
Dictionnaire étymologique personnel

« Avant, il fallait lutter sans savoir si on allait périr dans l’opération ; maintenant, il faut lutter en sachant que l’on va tous y passer » Thibault Franc, Écrits sur l’art

Très jeune et il y a un certain temps (mon age 64 ans).
J’ai ressenti que quelque chose n’allait pas dans le monde qui m’était proposé
Ce sentiment fut renforcé par l’annonce de la parution du rapport du Club de Rome en 1972

Mon destin était de reprendre l’entreprise familiale de menuiserie et j’y ai travaillé pendant de nombreuses années mais rapidement j’ai suivi en parallèle un chemin sauvage dont voici quelques étapes :
– écoutant SOS amitié
– théâtre
– intérêt pour la pensée taoïste
– pratique de Tchi cong
– psychanalyse personnelle

Ne pouvant me résoudre à répondre au destin , j’ai opté pour le chemin d’ensauvagement et donc le désir
À 49 ans j’ai entamé des études de psychologie, menées à bien
Et en 2006, après une grande prise d’élan, j’ai ouvert un cabinet de psychanalyse
En l’absence de ces prises de risque, je serais un clone
Mais psychanalyste dans une grande ville devint une aporie et impossibilité
Voir des suv ou des berlines de luxe stationner impunément sur des trottoirs était insupportable
Soit je crevais des pneus soit je partais
Direction le département le moins peuplé de France pour retrouver des sensations au contact de la nature
Une vie rustique, une atmosphère peu polluée, une économie de moyens (ex. : pas chauffage dans la chambre malgré une température hivernale, pas de télévision)

« Frères humains, que bêtes et saints vous ensauvagent, dans les derniers espaces de solitude.
Perdez la piste, et perdez-vous, jusqu’aux ermitages, jusqu’aux clairières dangereuses. »
Thibault Franc, Écrits sur l’art

6Shares