Souvenirs, souvenirs, par rienderien

Billet invité.

Bonjour Paul,

Alors comme ça on se barre du Titanic ?

Vous en avez marre de vous agiter devant ce que vous voyez dans votre lunette pendant que l’on chante et boit sur le pont ?

Vous avez raison, nous sommes rentrés dans l’iceberg, reste juste à trouver en soi de quoi se fabriquer un radeau avec ce que la vie nous a laissé de mémoire et de désirs.

Vous avez le sentiment par votre travail de laisser à ce monde quelques plans pour ceux qui ne renoncent pas à imaginer un possible d’humanité à l’avenir incertain.

Honoré DaumierLa chute d’Icare

Merci donc pour ce partage, mais en ce jour de l’adieu, souvenirs, souvenirs, je ressens à regarder le show télévisé du jour, triste et joyeux, porté par la ferveur d’un peuple d’un monde ancien, la fin d’un monde qui se meurt, aspiré dans les ondes d’un futur sans visage, mais plein de promesses dans lequel vous avez déjà pris place.

Partager :