Les aventures d’un bouffon à la Maison blanche, par un témoin digne de foi

Un livre va paraître le 9 janvier (il est déjà numéro un des [pré-]ventes aux États-Unis) qui rapporte l’ensemble des pires ragots sur Trump, sa famille et ses proches immédiats : par exemple que c’est le Président lui-même qui a fait « fuiter » une ancienne photo nue de Melania, la Première Dame, que sa fille Ivanka vise la présidence des États-Unis, que son ex-âme damnée l’identitaire et suprématiste Steve Bannon va répétant que le fils de Trump, Donald Jr, et son gendre, Jared Kushner, sont coupables de haute trahison pour avoir rencontré secrètement une avocate russe, envoyée officieuse de Poutine, pendant la campagne présidentielle, et ainsi de suite.

Petit problème pour la Présidence, Michael Wolff, auteur du livre à paraître : « Fire and Fury », Le feu et la fureur. Au sein de la Maison blanche de Trump, n’est pas un journaliste de la presse de caniveau mais le lauréat de nombreux prix, ayant écrit pour Vanity Fair ou The Guardian, qui a eu ses entrées à la Maison blanche, qui y « campait » selon des témoins, et qui assure que son livre résulte d’entretiens avec 200 sources dignes de foi proches du Président.

Trump a déjà fait savoir hier par la bouche de Sarah Huckabee Sanders, la porte-parole de la Maison blanche, que son ex-ami et ex-conseiller Bannon « avait perdu la boule », mais cela suffira-t-il à éteindre l’incendie, le feu et la furie ? à empêcher le renvoi du Président – non pas par les politiques mais par l’opinion publique – à ses chères études (enfin non, nous savons maintenant avec certitude qu’il ne lit pas et s’endort au 4e Amendement quand une personne de bonne volonté lui explique ce qu’est la constitution du pays dont il est le Président) ?

Nous l’apprendrons dès le 9 janvier – et avec un peu de chance pour nous tous, même avant.

Partager :