« Défense et illustration du genre humain » : un livre féroce, constituant un arsenal !

Aujourd’hui, je fais très, très court. Voilà : cet objet existe maintenant !

Vous voyez, c’est un livre : c’est mon dernier livre. Il sera en librairie dans les jours qui viennent [c’est désormais le cas !].

Et ce matin, ce que j’ai fait – c’est ce qu’un auteur fait toujours – c’est feuilleter un petit peu mon propre livre, parce que l’objet, quand on l’a en main, c’est tout à fait autre chose que la chose qu’on a écrite. Et là, ce qui m’a frappé, c’est que c’est un ouvrage féroce ! C’est un ouvrage en réalité – je n’ai pas eu le sentiment au moment où je l’ai écrit, pendant deux années – eh bien, c’est un ouvrage vraiment en colère et il y a dans le propos, quand j’essaye de le lire comme un lecteur extérieur, je vois une très, très grande férocité !

Et je vois ce qu’il y a là : ce sont des armes intellectuelles. Ce que j’ai essayé de faire, c’est de vous offrir à vous tous, qui êtes en colère et qui avez peut-être du mal parfois à expliquer dans la famille, à des voisins, d’où vient cette colère, ce qu’elle exprime véritablement. Eh bien, il y a là – je parle souvent de « boîte à outils » -, là ce n’est pas une boîte à outils : c’est une boîte avec des armes, des armes intellectuelles, des armes qui ne font pas mal, qui ne tuent personne. Mais il y a là un arsenal féroce et profitez-en, tirez en parti ! Il faut que nous changions le monde et que nous le changions rapidement.

Je m’aperçois que j’ai fait ce que je pouvais faire, ces deux dernières années. J’ai mis tout ça sur le papier, et j’essaye de dire clairement un certain nombre de choses, et qui vous permettront sans doute à certains d’entre vous de vous dire : « Ah ! Voilà ce que je voulais dire, voilà d’où venait cette colère, voilà ce qu’il faut dire à celui qui ne comprend pas ça ! »

Voilà ! allez, à bientôt !

9Shares