Motion de censure au parlement britannique

Intervention remarquable de Tom Watson, N°2 du Parti travailliste. Exprimant son admiration pour la ténacité de Theresa May, sa capacité à rebondir devant l’échec – en dépit de son absence d’empathie, il souligne que des sentiments amicaux parce qu’admiratifs ne doivent pas être confondus avec l’approbation de quelqu’un qui a en réalité échoué.

Michael Gove, ministre de l’Environnement, très en verve, très conscient que Watson a marqué des points, établit un catalogue des succès économiques des Conservateurs, avant de s’en prendre à Jeremy Corbyn, le dirigeant travailliste, soulignant ses ambiguïtés dans son opposition à Poutine, concluant qu’il serait incapable de défendre la nation.

May survit : The government has won by 325 votes to 306 – a majority of 19. Une victoire mais très éloignée d’un triomphe.

Partager :