Petite observation sur l’histoire des religions

Si vous avez lu le livre de Nietzsche appelé Ecce Homo, sous-titré « Comment on devient ce que l’on est », vous vous souvenez que le titre des chapitres est « Pourquoi je suis si sage », « Pourquoi je suis si avisé », « Pourquoi j’écris de si bons livres »… ce qui en fait le type d’ouvrage que chacun d’entre nous écrirait facilement.

Vous me demandez souvent comment j’arrive à faire tant de choses et la réponse à « Pourquoi j’arrive à faire tant de choses » est que je ne perds que très peu de temps en étant très bien organisé. Voici quelques conseils à ce sujet :

1° Avoir une liste de priorités définies en fonction de l’urgence et du temps que ça prend, pour glisser de petites tâches moins urgentes dans ce qui serait autrement des temps morts.

2° Quand il y a des urgences absolues, les traiter en priorité, mais revenir aussitôt à la tâche en haut de la liste.

3° Très important : quand une tâche en haut de liste est terminée, revoir entièrement l’ordre des priorités (les circonstances ont peut-être changé entretemps).

4° Les critères de priorité : seulement urgence et temps que ça prend, ne faire intervenir en aucune manière le plaisir qu’on a à le faire ! Et là je sais bien que  je vais malheureusement décevoir beaucoup d’entre vous, parce que joue ici une qualité qui n’est pas donnée à tout le monde. Non, je ne parle pas de la bosse des maths, je parle du fait – et ce n’est pas Max Weber dans sa tombe qui me démentira – d’avoir une maman protestante, calviniste de préférence. La mienne n’était que luthérienne mais dans mon cas ça a parfaitement fait l’affaire 😉 .

Partager :