BHL et l’esprit de Munich

Le Point, Bernard-Henri Lévy – Ce que je sais de Yann Moix, le 1er septembre 2019

« Et j’ai également été informé, par des amis qui lui voulaient du bien, de l’existence de ces fameuses BD où j’apparaissais sous des traits infâmes et qui étaient l’œuvre, quoi qu’il en dise, non d’un « paumé », ou d’un « petit con », mais d’un antisémite. […]

La question est : l’écrivain qu’il est devenu et qui avoue n’avoir longtemps pas eu le courage, par peur des représailles, de couper le contact avec ses anciens acolytes de la fachosphère reste-t-il comptable de ses errements passés ? La réponse est également oui. […]

Je n’ai jamais voulu rencontrer ces dénonciateurs, trop pressants pour être honnêtes. »

Un peu comme Trump : qui adore ses ennemis, et n’a pas de mots trop durs pour ses amis…

Partager :