Les commerçants qui tentent de vous rouler… ou qui y parviennent

Ouvert aux commentaires.

Hier j’achète une plante. Arrivé à la maison, je me rends compte qu’elle est pourrie. Je me rends compte aussi que le vendeur ne pouvait pas l’ignorer. De retour à la pépinière, il est introuvable, une collègue à lui me donne un bon à valoir sur l’équivalent (pas pourri de préférence…).

La veille, je trouve au courrier une facture en date du 27 novembre pour un service rendu le 21, déjà réglé le 22. Particularité : la nouvelle facture injustifiée est pour un montant plus élevé : 33€ de plus.

Il y a quelques années, je suis à Strasbourg. J’achète deux belles assiettes alsaciennes. Au moment de régler je signale au vendeur que ce que j’ai acheté ce ne sont pas les deux assiettes qu’il a mises dans un sac, consciencieusement emballées dans du papier journal, mais celles qu’il a déposées sur un siège qu’il a subrepticement repoussé sous une table. Me retrouvant récemment dans la même ville, tous mes sens pourtant aux aguets, j’achète un bibelot qui s’avère être une copie. J’aurais dû interpréter l’insistance du vendeur à me vendre « pour rien » un second objet comme un remords anticipé pour la facilité avec laquelle il m’avait berné.

Question de vie quotidienne : est-ce courant ou, heureusement, encore l’exception ?

Partager :

23 réflexions sur « Les commerçants qui tentent de vous rouler… ou qui y parviennent »

  1. On pourrait dire que c’est une exception courante.
    Acheter sur internet ne va pas améliorer les choses : on ne voit pas ce que c’est, on ne voit pas le vendeur (d’ailleurs demain ça ne sera plus le même), le fleuriste du coin de la rue ça m’étonne déjà plus…

  2. Ah oui tout ceci est bien révoltant ! Nous sommes tellement habitués à faire confiance aux gens à-priori que l’on se sent sidéré d’avoir été arnaqué par de sinistres commerçants d’un abord si agréable et disponible …

  3. Bonjour,

    Non, c’est courant, mais moi c’est plutôt de la part des organismes, comme Orange par exemple. Il y a quelques mois, j’observe que mon forfait de navigation Mobile sur le web n’est plus limité à 200Mo , super. Quelques temps plus tard, je reçois un mail de Orange qui me dit en substance : « alors vous avez vu? On est quand même sympa on vous a augmenté votre quota gratuitement 🙂 ? Bon ok, dans 2 mois, il faudra payer 3 euros de plus par mois, faut pas abuser des bonnes choses, mais ce sera automatique! Vous n’aurez rien à faire! On pompera 3 euros de plus sur votre compte et voila ». Sauf que je n’avais rien demandé : vente forcée.
    Ils ont entendu parler du pays sur leur forum, car je n’étais pas tout seul et je suis revenu à l’ancien tarif, mais ce n’était pas automatique, ça, par contre.

  4. Cela se banalise sans doute ? Ou sommes nous plus attentifs avec l’âge ?
    Le coup de l’assiette et d’un emballage cadeau dans l’arrière magasin avec un produit « abimé ».. oui ,on me l’a fait en tant que touriste.
    Plus récement une banque de toute confiance a préféré payerun facture selon les normes américaines que de bloquer le paiement selon les normes françaises puisque je n’avais rien renouvelé. Vais-je me mettre la rate en court bouillon pour autant ? NON !J’ai changé de banque.
    Par contre un appel de fond auquel j’avais envoyé 30 € pour enregistrer un vinyle qui a été annulé, me l’a remboursé 6 mois plus tard.. alors que j’avais cessé d’y croire… Je recommencerai donc pour un prochain vinyle!!!!
    Nationalement ma facture de gaz augmente bien que je consomme de moins en moins : les frais fixes ont augmenté ! Pour la taxe d’habitation, je n’ai encore rien compris ! Et le jour où on a changé en mon absence mon compteur d’eau, j’ai payé 50 m3 de plus que les 5 années précédentes puis que les 2 années suivantes. Le compteur n’était pas à zéro mais je suis incapable de savoir ce qu’il ndiquait; je croyais que ces gens-là étaient assermentés ; Naïf que je suis !
    Est-ce une enquête anthropologique que vous lancez là ?
    Personnellement, vétérinaire, j’appelle cela de « l’épidémiologie ». Je voulais comprendre pourquoi une pathologie s’installe et la corriger éventuellement. Je n’avais pas imaginé que la société les fabrique sans fin et à dessein ! Et aujourd’hui même, je lis cette annonce ahurissante : https://www.bfmtv.com/economie/faire-cohabiter-les-huitres-avec-d-autres-coquillages-les-rend-plus-resistantes-aux-maladies-1815551.html
    C’est totalement faux mais il va falloir des années pour démontrer le contraire à tous ceux, chercheurs ou professionnels, qui peuvent se contenter paresseusement d’une affirmation aussi vide de sens. Cela fait partie des idées fausses qui plombent tout débat sur la biodiversité. A une densité de population extensive, chaque espèce peut tirer profit des régulations naturelles de l’écosystème. Dès qu’une population s’intensifie, elle envahit l’espace de manière « agressive » et industrielle, la vie devient difficile puis impossible autour. Est-ce que c’est ce que dit le film « Gloria Mundi »? Je vous laisse aller le voir traiter de l’épidémiologie des premiers de cordées ! Bonne semaine

  5. J’ai 35 ans.
    La vérité, c’est que contrairement à la génération de mes parents, où on pouvait se faire confiance, il faut désormais toujours être sur le qui vive, car tout le monde, y compris les services de l’Etat, essaie constamment de vous b…

    Pour ceux qui sont toujours à la limite de la survie, c’est mentalement épuisant. Ceux qui sont « larges » s’en foutent.

    La philia est morte. Et il ne faudra plus beaucoup de temps maintenant pour que nous nous sautions tous à la gorge les uns des autres. Je ne compte même plus à Paris les altercations avec ceux qui ne cherchent finalement qu’un pretexte pour pouvoir se défouler… Eux aussi, sans doute, plus tôt dans la matinée, on été victimes d’un escroc (appelons un chat un chat)… Et l’accumulation, à force…

    Ce n’est pas qu’une impression. C’est devenu… la norme.

  6. Moi j’ai découvert en novembre des retraits suspects sur mon compte. On me dit c’est ma carte Visa, le décompte est dans un onglet que je n’ai jamais ouvert, et je constate que le compte qui fait les retraits est une arnaque connue. La banque me rembourse d’office, « sous réserve ». Comment les voleurs ont-ils eu le code secret ? (J’espère que pour l’abonnement au blog ici, le code est super protégé !). A cette occasion, je vérifie plus loin mon compte, et je vois un retrait et versement de 200 euros. « C’est rien, c’est une erreur de Visa, et elle est réparée ». Ah bon. Sans explication ni excuse.
    Nous louons une voiture à l’aéroport en Sardaigne. La voiture est dans le noir, dans un garage le soir. Quand nous la remettons, on constate de nombreuses griffes au pare-choc. Il n’y a pas eu de constat de départ, le leur est vierge et nous devons payer, sans être responsables. Ils peuvent reproduire le système plusieurs fois sans réparer…
    Et nous sommes harcelés par téléphone, pour l’isolation, pour une mutuelle, etc. Il faut bien que des gens tombent dans le panneau souvent, pour que ce soit rentable…
    Et Sfr mail n’arrête aucun message manifestement dangereux.
    Et il y a une dizaine d’années, j’avais remarqué que SFR ajoutait un message de collecte de dons humanitaires en bas de mes messages associatifs. J’ai examiné : ils avaient un organisme humanitaire créé par un consultant en comm (HelloAsso, selon mon souvenir) pour organismes téléphoniques… et n’avaient pas demandé mon avis…
    Mais demandez aux producteurs de lait et à tous ceux qui fournissent aux grandes surfaces, aux centrales d’achat, les techniques d’arnaque en affaires sont encore plus courantes. On me dit que les grandes surfaces qui donnent leurs invendus aux bourses ou restos du coeur, ont une ristourne de TVA ou d’impôt pour cette aide, et une assurance pour invendus.
    C’est la vie quotidienne, quoi.

  7. Pareil une fois ma grand mère revient du marché avec 2 magnifiques 33 tours de Michel Sardou achetés pour un prix record , mais en fait quand elle a voulu les écouter c’était des chants folkloriques du poitoux

  8. Voilà longtemps que je me pose les questions suivantes :

    – Quels sont les contenus des enseignements dans les très nombreuses écoles de commerce ? Qu’apprend-on à faire aux étudiants ?
    – Lorsqu’ils sont diplômés, quelles entreprises, dans quels secteurs, les recrutent et pour occuper quelles fonctions ? Pour imaginer quels stratégies et stratagèmes ?

    – Quel sens donne-t-on à la formation dans les entreprises dont le premier objectif est le profit le plus élevé possible ?

    J’ai bien l’impression que la culture du  » toujours plus de fric  » s’est répandue partout ; de l’arnaque souriante à la corruption des hautes sphères.

    1. Pour vous répondre:
      – Les ecoles de commerces forment des cadres, pas des createurs d’entreprise, ni des dirigeants d’entreprise.
      – Les écoles de commerces n’enseignent rien. Le niveau est nullissime. A par l’INSEAD peut etre (en 3 mois vous en apprendrez plus, concrêtement, qu’en 5 ans dans d’autres écoles).
      Les profs sont (souvent) nuls parce qu’ils enseignent des trucs complètement dépassés (j’ai vu à l’ESSEC et à HEC ). Les éleves sont nuls (tout juste, pour les dernières promo, s’ils savent écrire) .
      Aucune compétence pratique n’est enseignée : pas de droit, pas de comptabilité, ni même de vente (!), etc.

      Il n’y a que dans les départements de recherche des IAE que c’est (beaucoup) mieux, Mais même là, le niveau tend à baisser chaque année de manière dramatique. Et encore, la part de la recherche en finance et en niaiseries de type « RSE » (effet de « mode ») a bien trop augmenté relativement à d’autres branches des sciences de gestion.

      Une école de commerce, ca fonctionne comme ça : vous n’êtes pas tres doué mais papa et maman ont des sous. En echange d’un chèque, le gamin va intégrer une école de commerce. Cette école est financée par les entreprises, et elle est financée par les entreprises parce qu’elle assure qu’à la sortie les gamins seront parfaitement employables par ces firmes (c’est pour ca, entre autre, qu’on y forme que des cadres dirigeants, dont le boulot consiste essentiellement à s’assurer que les subalternes font bien leur travail).
      Le diplome est un accessit, un « mot de passe », un « label ». Rien de plus. C’est un reducteur de complexité pour les recruteurs (il a été formé là, donc il doit avoir les capacités de base et la culture de base pour intégrer notre entreprise). Aucun recruteur, en France, ne prendra jamais un risque sur un profil atypique, car il vaut mieux, pour sa propre carrière, assurer que de prendre un risque et se planter dans le choix du candidat.

      Pour ce qui est de l’éthique, quel que soit ce qu’enseigne l’école de commerce, c’est la culture d’entreprise de la firme employeuse qui décide de tout. Les écoles de commerce n’y sont pour strictement rien si c’est la tolerance à la fraude (ca c’est de la responsabilité de l’entreprise : cf scandale Paris V), ou disons l’adhésion à une certaine communauté de pratiques qui décide de votre avancement (ca c’est votre milieu social et les valeurs/tabous qui vont avec). De plus, les mécanismes d’accès au pouvoir/salaire font que, souvent, de sont les plus psychopathes/dénués de tout scrupule qui atteignent le sommet.
      Pour le coup, les écoles de commerce n’y sont pour rien.

      En fait, sur la manière dont une « stratégie » est enactée dans une entreprise (comment ca se « fabrique », où ca se fabrique, et par qui c’est fabriqué), il y a de nombreuses théories, mais en tous les cas, c’est très rarement une approche top-down. On est plus dans l’informel et la machine à café ou la rencontre fortuite dans l’ascenceur (en tout cas en France), que dans les machines à tuer stratégiques uniquement payées pour ça (même quand c’est le cas en dernière alternative, ce ne sont pas ces derniers qui décident de mettre en oeuvre la stratégie ou pas, mais le dirigeant et/ou les actionnaires, le plus souvent sur des critères non stratégiques). Sans parler de l’externalisation de la partie stratégie à des cabinets de conseils exterieurs, de sorte que, vraiment, les dirigeants de boite n’assument aucune responsabilité personnelle et… ne foutent donc strictement rien). Mais la plupart du temps, ces cabinets touchent un pognon de dingue pour dire ce que tel ou tel responsable qui a commandité l’étude veut entendre, et qui lui servira à appuyer son point de vue en face de ses concurrents pour les meilleurs postes au sein même de sa propre firme.

  9. Bonjour à toutes et tous, et merci M. Jorion de proposer à la réflexion ce sujet complexe.

    A propos de « Les commerçants qui tentent de vous rouler… ou qui y parviennent », auxquelles interrogations que vous posez, je ne puis répondre que par des « banalités », généralités en somme, du genre : certain.e.s « optimistes » et d’autres « pessimistes » pourraient se retrouver et se mettre d’accord en disant que « c’est l’air du temps » (soit : c’est une époque dangereuse mouvementée, etc), « en même temps » qu’il pourrait être entendu aussi, qu’il y a toujours eu des gens assez crédules pour que les « affaires » fleurissent… voire que toutes et tous, à un moment donné, subissons des « états de faiblesses » (voire « paresses)… tant par ailleurs la spécificité des situations que vous prenez en exemple, sont particulières (à mon sens) demanderait plus ample détail… ma question se résumerait comme suit… par association d’idées.

    Quel impacte peut avoir, sur les enfants et leurs parents, etc, le « Monopoly tricheur », jeu de société incarnant sous forme ludique le « culte » d »apprentissage de la triche, fraude, du mensonge et de toutes les façons « d’optimiser » ces qualités immorales, amorales…?

    Et a ce propos, hier j’émettais ce billet, qui n’est pas dénué de liens, indirects (M. B. Arnault ayant fut un temps, demandait la nationalité Belge), avec ce que votre blog proposa dans « L’égoïsme des riches »…

    « La première place, des plus grosses fortunes mondiales, alors qu’à 26, elles possèdent plus que ce que la moitié de l’espèce humaine, peine à mettre de coté, pas de la rue, mais pour consumer plus d’1,7 planètes par an (c’est une moyenne stat. dont l’écart est de plus de 6 planètes pour le modèle de croissance des USA, à moins d’un dixième de planète pour un modèle d’un pays pauvre – la France situant son modèle de croissance à plus de 2,5 planètes par an), et hypothéquer, ce qui manquera comme terres rares, biodiversités, eau potable, etc, à ses futures générations, et encore si elles survivent aux pollutions, au dérèglement climatique, aux politiques « d’exterminisme » sur fond de raréfaction des ressources, guerres commerciales, monétaires de « civilisation » et « compétitivité » de croissance démographique »… devrait faire la fierté du « cocorico français »… Elle fut « conquise » par celui qui adore jouer au « Monopoly »…

    Sauf qu’il est moins laissé entendre, si par hasard, celui qui y joue, n’est pas spécialisé dans le « Monopoly tricheur » vendant du « luxe et de la luxure à la française » à qui des plus riches, font fortune sur la misère du monde, la spéculation sur la faim dans le monde, les ventes d’armements patriotiques, et techniques sécuritaires, le fascisme, l’esclavagisme d’enfant, « l’immorale optimisation » du productivisme pollueur, des « externalités négatives », etc… »

    1. Qu’est-ce qui « risque » de « ruisseler » le plus vite, et de percoler plus en profondeur, entre « l’envie de devenir milliardaire », peu importe les moyens, et le « besoin » de création d’emplois stables, en CDI, mieux rémunérés et protégés (que ce que la « machine », le « logiciel », n’étant jamais en grève, arrêt maladie, au chômage, etc , est capable de faire)… ou même le « besoin » de chercher et trouver ce genre d’emplois et de travaille, pour la population « assistant sans contreparties » à l’ascension » du « culte » de « l’élitisme et de la méritocratie »…?

  10. Un truc qui est passé comme une lettre à la poste, qui n’a engendré aucune contestation, ni des gilets jaunes ni d’aucune autre mouvance: le prélèvement à la source, pour les impôts sur le revenu. Moi je trouve que c’est une honte, une escroquerie d’état. En plus, lors de la déclaration des revenus d’il y a deux ans, on nous « obligeait à accepter » de transmettre les infos nécessaires afin que ce prélèvement à la source puisse être fait, faute de quoi notre déclaration n’était pas enregistrée.

  11. Encore plus répandu, certain article de consommation courante (en supermarché) sont vendu en action 90% du temps (eau, céréale, produits de nettoyage et j’en passe). J’en conclus qu’il nous arnaque l’équivalent du rabais 10% du temps. Ce pourcentage varie selon les points de vente de manière stochastique pour améliorer l’effet de l’arnaque.
    Elle n’est pas belle la vie….

  12. D’une manière générale on peut considérer que le mercantilisme ôte toute trace d’empathie du coeur des gens, leur pensée n’est plus tournée que vers le profit. En cela réside un des plus grands dangers pour l’humanité.
    Cela fonctionne du milliardaire, au fleuriste apparemment. prendre le temps de considérer qui se trouve devant nous permet souvent de voir le problème avant qu’il ne soit concrétisé, comme un instinct de survie en quelque sorte.

  13. Dans ce monde de l’arnaque libre et non faussée, du toujours moins d’État, etc, il faut reconnaître l’utilité d’un service de l’État, en l’occurrence, la DGCCRF.
    Voici ce qui m’est arrivé il y a quelques temps : je voulais récupérer mes biens qui avaient été entreposés, – bien malgré moi, chez un garde-meubles de Seine-Saint-Denis, le gestionnaire exigeait le paiement d’une somme en espèces se montant à 3000€ et se montrait incapable de justifier ce montant, sachant par ailleurs que la loi interdit tout paiement d’un service au-delà de 1000€ en espèces, j’alertais la DGCCRF de ce département un vendredi et le lundi suivant, à la première heure, l’équipe des inspecteurs a déboulé dans l’entreprise et saisi la comptabilité ; ils n’ont pas été déçus de la balade…, peu de temps après, j’ai pu dégager mes biens pour un paiement de 700€ et le sourire en zigzag du gestionnaire !

  14. Meme les dentistes de mon hopital ont tenté de me rouler 3 fois ( Molière Lonchamps ) c ‘est dire !
    Il ont un jour tenté de me refiler un ratelier qui avait été fait pour un autre qui n’était jamais venu le chercher et 2 mois après on tenté de refiler ce meme dentier a un de mes amis !!
    Le reste serait trop long a écrire et sans intéret !
    Ca concerne des « soins » nullement nécessaires
    Ce meme hopital a entretenu une otite chez moi pendant 2 ans jusque a ce qu un vieux médecin me prenne a part et me dise de ne plus laver mes oreilles , 3 jours après j étais guéri , eh oui nous en sommes la !
    Dépendant des services sociaux j ‘étais obligé de me faire « soigner » la !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.