Le mystère des 9 étudiants russes

Ouvert aux commentaires.

Ils étaient neuf étudiants russes. Ils sont partis pour une expédition dans la neige dans l’Oural, en février 1959. Leurs corps furent retrouvés, certains tout habillés, d’autres en sous-vêtements, certains intacts, certains affreusement mutilés, des yeux manquaient, une langue manquait. Leur histoire, l’« affaire du col Dyatlov », est racontée dans un nouvel article par Lucy Ash sur le site de la BBC.

Vous n’ignorez pas que rien ne m’intéresse autant qu’un bon mystère, et vous avez peut-être lu l’explication que j’ai offerte cet été dans les colonnes du Monde de la disparition d’Agatha Christie en 1926. Trente minutes sur Google et Wikipedia m’ont conduit à une hypothèse, une explication qui, si l’inventaire dans l’article de la BBC et dans la notice Wikipedia sont complets, n’a jamais été offerte auparavant. Donc, selon moi, pas d’avalanche, pas de pasteurs de rennes mécontents, pas de météorite, pas d’infra-sons, pas d’essai nucléaire secret, pas d’OVNIS, etc. Je ne mentionne pas mon hypothèse ici pour que vous puissiez jouer vous aussi au fin limier si l’aventure vous tente. Je la donne à la page suivante, où vous pourrez la trouver.

Un ours. Attiré par l’odeur du saindoux qu’ils s’apprêtaient à tartiner sur leurs tranches de pain : l’ours est un carnivore. Qui a mis ses pattes sur la tente (expliquant pourquoi la toile de celle-ci a été découpée de l’intérieur), blessant certains au passage, les faisant fuir dans toutes les directions. C’est le fait d’être plus ou moins bien habillé qui leur a permis de courir plus ou moins loin, avant de s’effondrer dans la neige, victimes du froid.

Quant aux yeux et à la langue disparus, vous n’avez jamais lu Villon ?

La pluie nous a débués et lavés,
Et le soleil desséchés et noircis.
Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,
Et arraché la barbe et les sourcils.

(François Villon, Ballade des pendus)

Partager :

25 réflexions sur « Le mystère des 9 étudiants russes »

      1. Villon, Poe (-Baudelaire)…
        Vous avez d’autres génies en réserve?
        Quand même, je me désespère de voir disparaître le sauvage, mais je ne sais pas si j’aimerais croiser un ours au coin du bois.

      2. Pas tant que ça, ils dés-hibernent rarement comme ça, et les chasseurs Mansi du coin n’ont pas proposé ce tuyau alors qu’ils ont un certain savoir sur les allers et venues des bébêtes.
        Sur d’autres forums, on dit qu’il n’y a pas de trace de combat sur leur corps, mais le corps à corps avec un ours n’est sans doute pas l’option de base, la fuite par le côté de la tente dans la panique (avec quelques blessures dans la manipulation désespérées des couteaux ?) est plausible. Surtout un soir de nouvelle lune avec feu déjà éteint ou en braise n’éclairant plus guère.

      3. @Decoret Lucas
        So cute 😉
        Néanmoins animal domestiqué et bien nourri. Je ne vous conseille pas de tenter le coup avec un ours sauvage affamé sortant d’hibernation 🙂
        Les innombrables vidéos de scènes de câlins et de caresses entre hommes et animaux divers et variés m’incitent à penser que la fabuleuse histoire de la domestication n’est pas qu’une histoire de bouffe. Il doit y avoir aussi des ressorts empathiques et sensuels (voir sexuels – horreur!) qui entrent en jeux.

      4. Les vrais connaisseurs du monde sauvage savent tout à fait que l’ours n’est en aucun cas agressif quand on connaît un tantinet ses habitudes.
        Il faut bien sure ne pas faire n’importe quoi.
        Pour la bouffe je vous le concède et n’aimerait pas être poursuivi par une meute de loup sans munitions. Je préfère 5 milliards de fois croiser un ours.

  1. Intéressante énigme en effet !

    L’explication de l’ours est élégante par sa simplicité, mais il y a peut-être un problème, si j’en crois Wikipédia (1) qui précise contre la théorie de l’attaque par des habitants de l’endroit que « Les seules empreintes de pas sont celles des randonneurs ». Ce contre-argument semblerait s’opposer aussi à la théorie d’une attaque d’ours.

    D’autre part, la version russe (2) de cette page Wikipédia – incomparablement plus complète – liste bien davantage d’hypothèses que la version française… y compris celle de l’ours, et encore du wapiti 🙂 En revanche, elle n’a visiblement pas retenu l’attention. Serait-ce parce que l’absence de traces l’exclurait ?

    Sources :
    (1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_col_Dyatlov#Th%C3%A9ories_principales_apr%C3%A8s_la_premi%C3%A8re_enqu%C3%AAte
    (2) https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%93%D0%B8%D0%B1%D0%B5%D0%BB%D1%8C_%D1%82%D1%83%D1%80%D0%B3%D1%80%D1%83%D0%BF%D0%BF%D1%8B_%D0%94%D1%8F%D1%82%D0%BB%D0%BE%D0%B2%D0%B0#%D0%94%D1%80%D1%83%D0%B3%D0%B8%D0%B5_%D0%BF%D1%80%D0%B8%D1%80%D0%BE%D0%B4%D0%BD%D1%8B%D0%B5_%D0%B2%D0%B5%D1%80%D1%81%D0%B8%D0%B8

    1. Une précision supplémentaire, cet extrait de la partie « Enquête officielle » de la page russe de Wikipédia qui cite les résultats de l’enquête

      « Sous la tente, jusqu’à 500 mètres dans la neige, il y a des traces de personnes marchant de la tente à la vallée et à la forêt. Les traces sont bien conservées et il y avait 8-9 paires. L’inspection des pistes a montré que certaines d’entre elles étaient laissées presque pieds nus (par exemple, dans une chaussette en coton), d’autres avaient un affichage typique de bottes, les jambes chaussées dans une chaussette souple, etc. Les pistes étaient situées les unes à côté des autres, convergentes et encore une fois dispersés non loin les uns des autres. Plus près de la lisière de la forêt, les traces ont disparu – elles étaient couvertes de neige.
      Ni dans la tente, ni près d’elle n’ont été trouvées des traces de la lutte ou de la présence d’autres personnes. »

      Ce texte me semble exclure l’explication par l’ours : l’examen des traces a pu révéler des informations assez précises, ce qui signifie qu’elles étaient suffisamment bien conservées. Or la dernière phrase précise bien qu’aucune autre trace que celles des victimes n’a été retrouvée.

  2. L ours attiré par l odeur irrésistible du saindoux, saute sur la tente, les 9 malheureux étudiants fuient. L ours aussi et oublie de manger le saindoux. 9 morts pour rien

  3. Cher Hercule Jorion,

    Pour la prochaine demi-heure que vous aurez à tuer, je vous suggère l’énigme du Masque de fer.

    Bonne année investigatrice, et affûtez bien vos moustaches !

  4. C’est débile !
    Tout ours normalement constitué va dévorer le 1er qu ‘il attrape parce qu ‘il n ‘a aucune intention de lacher la proie pour l ‘ombre et que un tiens vaut mieux que 2 tu l’auras !
    A la limite 2 , mais je le vois pas courir a la suite dans 9 directions différentes !
    Meme un ours Russe et bourré ne fait pas ca !

    1. Je n’en suis pas sûr : est-ce qu’un renard dans un poulailler, un loup dans un troupeau (ah ! ivresse, quand tu nous tiens !), ne tuent pas bien plus de proies qu’ils ne pourraient jamais manger ? Idem pour un ours (n’ai-je pas lu la même chose dite des ours par quelques bergers pyrénéens) ?

      Comprenez-moi bien : je suis l’ami des renards, des loups et des ours ! Mais je suis aussi l’ami des poules, des moutons, et… de ces malheureux étudiants russes dont le sort m’affligea profondément quand je découvris hier le récit (incomplet) de leur affreuse tragédie. Dans mon récit « Mes vacances à Morro Bay », je dis que tant qu’à mourir (ce qui nous arrivera à tous un jour), j’aimerais autant être bouffé par un requin, alors, mourir en se battant contre un ours, permettez-moi de dire qu’il me semble que cela a davantage de classe (tant qu’à faire) qu’être pulvérisé par les radiations d’un essai nucléaire tenu secret.

      1. J’ai lu quelque-part que s’il arrive au loup de tuer plus de moutons qu’il n’en a besoin pour se nourrir, c’est parce que son cerveau est « frustré » par la facilité avec laquelle la proie domestique est capturée. Une histoire de striatum et de dopamine, en quelque sorte.

  5. Dans le massif des Laurentides au Québec des panneaux étaient plantés pour signaler la dangerosité de l’ours pour les randonneurs Au Québec, l’ours était chassé dans les années 70 par des trappeurs, Qu’en est il maintenant ? Y a t’il encore des trappeurs ?
    Il m’a été raconté que l’ours est plus dangereux que le loup face à l’homme.

  6. Bizarre, bizarre, comme c’est étrange…, le participant le plus âgé, s’avère, à la suite des analyses ADN demandées par la famille et pratiquées sur le corps exhumé, ne pas être celui que l’on croyait. Des soupçons pèsent sur Zolotaviov (le vrai?) à la suite de ses déclarations et alimentent ainsi une hypothèse assez fumeuse où il serait le tueur ?!
    Quant à l’hypothèse de l’ours ou des ours se réveillant de leur hibernation, pourquoi n’est-il pas fait mention de traces particulières et typiques de cet animal ?
    Certains évoquent une attaque par un tigre de Sibérie, animal très impressionnant mais dont l’aire de distribution est plutôt situé à plusieurs milliers de kilomètre à l’extrême Est de la Sibérie : peu vraisemblable.
    Quant aux yeux manquant sur certains cadavres, il y a peu de doutes concernant les agissements des corbeaux ou corneilles :http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?t=15971
    Pour en revenir aux hypothèses, il a été constaté la présence de nombreux débris métalliques dans le coin, il y a au sud de l’Oural, une base aérienne (Orenbourg) qui était une base d’instruction de la force aérienne de l’URSS, l’on peut imaginer un exercice ou simplement un accident tel la perte d’une munition, tout comme la force aérienne des USA qui perdait régulièrement ses bombes atomiques (Palomares, Tulhé, etc..) ?

  7. Qu’est-ce qui a pu mettre la tente dans cet état là ?

    – une avalanche
    – un essai nucléaire
    – un OVNI
    – un ours (600 kg)

    Objections aux différentes hypothèses :

    – une avalanche : aucune trace
    – un essai nucléaire : fondée seulement sur des rumeurs
    – un OVNI : aucun élément en ce sens
    – un ours (600 kg) : coupage de cheveux en 4

    1. O.V.N.I = aucun élément en ce sens ? …..tu vis sur quelle planète ? Lev Ivanov , responsable de l`enquête a initialement conclus que c`était dû aux orbes de lumière et toi tu n`étais pas là ! L`O.V.N.I est DE LOIN la meilleure explication MAIS puisque les autorités soviétiques refusèrent cette explication parce que ça allait à l`encontre de leur système politique qui nie l`existence de Dieu ( Ou des dieux ) alors elles repoussèrent l`explication de Lev Ivanov . Puisque la réponse à 3+3 est 6 mais qu`on refuse cette réponse alors il ne reste plus que les réponses 1 à 5 et 7 à infini mais qui ne peuvent pas coller d`où le tournage en rond infernal !!! Tout va dans le sens d`O.V.N.I(s) et je ferai remarquer que depuis le 19 septembre 2019 ceux-ci sont officiellement confirmés du moins par l`armée américaine alors quel est le problème de justifier en ce sens ? Tu crois faire de la science ? Tu ne fais que suivre comme un mouton ceux qui nient le phénomène O.V.N.I !! Voici et tu peux essayer de défaire :
      1- La radioactivité peut être expliquée par l`O.V.N.I(s).
      2- Les têtes brûlées des pins peut s`expliquer par ce/ces O.V.N.I(s).
      3- La caméra sur trépied dans la tente peut s`expliquer par la volonté de prendre une/des photos des orbes de lumière . . . confirmées par maints témoins situés à 10 kilomètres puis environ 40 kilomètres .
      4- Les déchirures de la tente faites par l`intérieur peuvent s`expliquer par la présence harcelante de l`O.V.N.I(s) et par la volonté de le(s) prendre en photo .
      5- Le départ en catastrophe voire en pieds nus pour plusieurs peut s`expliquer par une soudaine action de l`O.V.N.I(s) qui fit prendre la panique.
      6- L`éloignement des personnes ( Environ 1.5 kilomètre de la tente près d`une lisière de forêt ) peut s`expliquer par la volonté de vouloir se cacher dedans si l`O.V.N.I(s) les poursuivait . . . .
      7- Le refus du retour peut s`expliquer par la peur-panique vis-à-vis l`O.V.N.I(s) et par le maintien de celui-ci sur place pour une raison obscure . . . .( À Montréal en 1990 . un O.V.N.I s`est maintenu au dessus de la Place Bonaventure durant près de 3 heures )
      8- Une partie du groupe qui s`est divisé en deux est étrangement parti dans une direction mais celle-ci suggère que c`était pour contourner le site donc que l`O.V.N.I(s) devait encore être là .
      9- Les trois corps semblant revenir vers la tente peut s`expliquer par le fait que soit l`O.V.N.I(s) venait de partir soit qu`ils n`avaient plus rien à perdre . . . .
      10- Il ne reste plus que les blessures mais j`ai donné des explications raisonnables sur un autre site ( Moenjo )….qui semble avoir des problèmes . . . .
      …..donc , je te demande ( D`humain à humain ) de cesser de suivre comme un mouton et d`aller vers l`explication riche en possibilités même si elles heurtent ta croyance infondée et soutenue de la négation du phénomène O.V.N.I pourtant confirmé par les Uniens ( Américains ) depuis septembre 2019.
      Post-scriptum : Faut-il aller vers ce qui explique ou bien vers ce qui mène au nébuleux ? Là est la question . Un être sain ira vers l`explication riche et ne se souciera pas des croyances qui empêchent la compréhension. Ceux qui se disent des scientifiques ne le sont pas puisque leur esprit est FERMÉ donc sont dans une secte . . . .et c`est pour cela qu`ils tournent en rond . . . .en rond . . . .en rond . . . .

      1. À monsieur Jorion . Que vous ayez mis mon courriel du 6 mars 2020 (e-mail ) alors que je vous ai brassé en même temps , aiguille vers une mesure directe de la qualité de la personne que vous êtes . Vous avez accepté de piler sur votre ego et votre fierté pour ce qui vous semble être la vérité et en cela je dois m`incliner devant vous !! De nous deux je me demande lequel a la tête la mieux faite car demeurer ouvert d`esprit tout en demeurant honnête est le fondement de tout . Alain Valade , votre obligé .

  8. Tout ça, c’est le signe d’une bande de dégénérés. Non pas parce qu’ils sont russes. Enfin si quand même, un peu, mais faut pas exagérer. D’abord c’est pas leur faute. Sauf un, Nikolai Thibeaux-Brignolles. Çui là semble pas trop catholique.

    Non, franchement, le détail qui retient l’attention c’est la tartine de saindoux. Dégénérescence, rien moins. Jusqu’où ne faut-il pas être descendu pour se régaler de tartines au saindoux? Graisse animale au carré. Maladies cardio-vasculaires assurées dès la quarantaine. Des sauvages, vous dis-je.
    Du beurre, on comprendrait, mais faut aimer les vaches, savoir les soigner et les traire. Résultats d’une longue maturation -amour et délicatesse- qui semble hors de leur portée. Tandis que saigner le cochon et fondre sa graisse… L’horreur du primitivisme en un mot.

    Le monde anglo-américain déteste depuis ses origines 2 tribus: l’irlandaise, et la russe ou plutôt la slave orthodoxe variété du patriarcat de Moscou.
    La détestation irlandaise reste mystérieuse dans ses raisons. Probable que ces pauvres gens se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment. Peut-on aimer des esclaves catholiques qui se rebellent sans cesse?
    Mais la slave, sa justification est éclatante. Peut-on aimer des gens qui refusent les lumières de la civilisation?
    De toute cette affaire, les plus à plaindre sont les ours…

Les commentaires sont fermés.