George Steiner (1929-2020)

Ouvert aux commentaires.

Je ne sais plus qui nous avait invités à dîner l’un et l’autre ce soir là. Nous n’étions pas seuls : j’ai le souvenir d’une dizaine de personnes dans l’un de ces beaux salons de collège à Cambridge. Il était assis en face de moi, un peu vers la droite.

L’atmosphère était lourde : on ne l’invitait plus guère en raison de son récent Transport d’A.H. qui avait conduit ce monde là à l’ostraciser, et sa présence dans cette soirée était une sorte de commémoration du temps où on l’aimait encore. Il n’en brillait pas moins, le sourire à la bouche, lui qui savait absolument tout sur tout,  du plus dérisoire au plus sublime, et en régalait la compagnie.

Partager :

9 réflexions sur « George Steiner (1929-2020) »

  1. De Christian Moyon (commentaire déplacé)

    Bonjour,

    Je mets mon commentaire sur George Steiner ici, car on ne peut le faire dans la news relative à l’événement.
    Merci de nous avoir informé du décès de ce grand homme car la presse n’en parle pas (en tout cas ça ne remonte pas dans Google news).

    C’est un des philosophes qu’on a eu la chance d’entendre parler, car ils ont connu le web, comme Paul Ricœur ou Alain Badiou. Et je trouve qu’il est toujours plus fort d’entendre parler les philosophes que de les lire.
    Je vais écouter une conférence enregistrée en 2019 à la BNF, ou George Steiner était invité. :

  2. Entendu sur Inter ce matin, Georges Steiner à propos des téléfons portables, ou même tablettes et autres…
    Je cite de mémoire : « Un ‘brouhaha’ qui peut tuer le silence et la réflexion ». 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.